• Accueil
  • > Archives pour le Mercredi 25 juin 2008

Archive pour le 25 juin, 2008

FFS: « La remise en selle de Ouyahia constitue un mépris grave pour la population »

Le Front des forces socialistes (FFS), par la voix de son premier secrétaire national, Karim Tabbou, déplore que « les affaires du pays continuent à être gérées dans l’opacité, loin de toute norme de gouvernance ». Un procédé qui confirme que la logique de la recherche des équilibres au sein du régime politique importe plus que les affaires du pays. « Cette remise en selle de Ouyahia constitue un mépris grave pour la population algérienne qui vit des difficultés sociales, économiques et politiques », regrette M. Tabbou. El Watan

Les délires du quotidien Le Figaro

Le journaliste Arezki Aït Larbi du quotidien français Le Figaro a supris plus d’un en affimant, dans un article paru aujourd’hui, que depuis l’arrivée de Abdelaziz Belkhadem à la tête du gouvernement « on assiste au refus des restaurants de servir des femmes seules… ». Quel est donc ce restaurant où on refuse de servir une femme seule ? Il est rare de voir une femme seule rentrer dans les restaurauts qui servent de l’alcool. Si elle rentre seule, elle est servie, je dirai qu’elle est même très bien servie. Il suffit de faire un tour au restaurant El Kheima de la place Audin d’Alger pour constater le nombre de femmes qui le fréquentent.  

Le journaliste a écrit que depuis l’arrivée de M. Belkhadem à la tête du gouvernement en 2006, les signes d’une islamisation rampante ont soulevé interrogations et inquiétude. Alors que plusieurs villes sont secouées par des émeutes récurrentes, ce chef de file des «barbéfélènes » s’est lancé dans une guerre idéologique d’un autre âge : fermeture de débits de boissons alcoolisées, condamnation de «mécréants» pour rupture illicite de jeûne durant le ramadan, chasse aux couples illégitimes, refus des restaurants de servir des femmes seules… ». Pourtant, Aït Larbi sait bien que Belkhadem n’a aucun pouvoir. Il sait bien que seul le DRS décide dans ce pays. Pour sauter du coq à l’âne, il sait mieux que tout le monde que ce n’est surtout pas Belkhadem qui décide de l’octroi ou non d’un agrèment pour un journal ! Enfin…

Décision le 2 juillet dans le procès de deux convertis

Un tribunal algérien a mis mercredi en délibéré au 2 juillet sa décision dans le procès dde eux Algériens convertis au christianisme.  »Le verdict sera prononcé le 2 juillet prochain », a déclaré le pasteur Mustapha Krim à l’AFP. Les deux prévenus étaient jugés pour « distribution de littérature qui porte atteinte à la foi des musulmans », a-t-il précisé. 
L’audience au tribunal de Tissemsilt s’est déroulée dans le calme. Les deux convertis avaient été condamnés le 20 novembre 2007 par contumace à deux ans de prison ferme et 500.000 dinars d’amende, chacun pour
exercice illégal d’un culte non musulman.

Commentaire: Le verdict sera-t-il en faveur des deux Algériens convertis pour enfin dire que Ahmed Ouyahia est un « moderniste », « anti-islamiste » et que Belkhadem est un islamiste ? La réponse nous l’aurons le 2 juillet . El Mouhtarem

Communiqué de la famille Matoub Lounès

Dix ans après le lâche assassinat de Lounès Matoub, le 25 juin 1998 à Tala Bounan, dans des conditions qui restent mystérieuses à ce jour, et à l’appel de sa famille, un rassemblement symbolique a eu lieu aujourd’hui devant la cour de Tizi Ouzou pour exiger la réouverture du dossier et la vérité sur son assassinat.

Cette action vient après plusieurs anomalies, irrégularités dans la procédure et reports qui ont, 10 ans durant, caractérisé l’instruction de cette affaire malgré les rappels multiples de la famille, de la Fondation et de la population et une pression continue de la rue et des médias.

Une délégation de 12 personnes, composée de la mère de Lounès, Nna Aldjia, sa sœur Malika, des membres de la Fondation Matoub, de délégués du Mouvement citoyen, des représentants des comités estudiantins et des fans de Lounès, a été reçue ce matin, 24 juin 2008 par le Procureur général de la cour de  Tizi Ouzou; durant cette audience, le procureur général, représentant le ministère de la Justice s’est engagé à programmer l’affaire de l’assassinat de Lounès Matoub dans les plus brefs délais, probablement durant la session en cours, c’est-à-dire d’ici la fin du mois de juin.

Le même responsable a déclaré que l’audience de cette affaire sera publique et que toutes les parties seront convoquées avec toutes les garanties dont un tel procès a besoin.

Aussi, il promet que la famille a le droit de formuler toutes les demandes et requêtes qu’elle juge nécessaire pour faire éclater la vérité.

Par la même occasion, le procureur général a assuré que le dossier de l’assassinat de Lounès Matoub ne sera pas touché ni concerné par une quelconque prescription et qu’il est de son devoir de réunir toutes les conditions à la tenue d’un procès équitable qui rende justice à la famille et à toute la population. Par ailleurs, la famille Matoub tient à remercier la nombreuse foule de fans de Lounès qui a répondu à l’appel au rassemblement devant la cour de justice de  Tizi Ouzou.

Pour la famille de Lounès Matoub

la sœur Malika Matoub

et la mère Nna Aldjia Matoub

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER