FFS: « La remise en selle de Ouyahia constitue un mépris grave pour la population »

Le Front des forces socialistes (FFS), par la voix de son premier secrétaire national, Karim Tabbou, déplore que « les affaires du pays continuent à être gérées dans l’opacité, loin de toute norme de gouvernance ». Un procédé qui confirme que la logique de la recherche des équilibres au sein du régime politique importe plus que les affaires du pays. « Cette remise en selle de Ouyahia constitue un mépris grave pour la population algérienne qui vit des difficultés sociales, économiques et politiques », regrette M. Tabbou. El Watan

Commentaires

  1. vas nue pied dit :

    karim est un grand, il arrive trés facilement a parlé de ce qui se passe au ffs en affirmons q’uil se passe chez les autres …

  2. assirem dit :

    “La remise en selle de Tabou constitue un mépris grave pour la population””

  3. khelil dit :

    Ce premier secretaire ne merite pas qu’on parle de lui. Il gere le FFS dans ( pas l’urgence) mais le discours anécdotique.

    Quand on connait son passé on rigole et on se dit que lui meme est une anécdote

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER