• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 30 juin 2008

Archive pour le 30 juin, 2008

Des vérités sur le nouveau ministre de la Poste et des TIC

Cela parait paradoxal. Bien des critiques et des faits reprochés établis ont été formulés à l’endroit Hamid Bessalah. La gestion de ce diplômé de l’université de l’ex-URSS a été remise en question dans la plupart de ses aspects. Malgré cela, il est promu ministre de
la Poste et des Technologies de l’information et de la communication. Selon les informations recueillies auprès du personnel du Centre national de développement des technologies avancées (CDTA), on parle de mauvaise gestion qualifiée d’archaïque comme l’atteste les rapports du commissariat au compte du CDTA depuis plus de cinq ans et de comportement tyrannique comme l’illustrent bien les différentes pétitions adressées à l’actuel chef de gouvernement durant son précédent mandat et la lettre ouverte du collectif du bureau d’études du CDTA (Halte à
la Hogra) dont la majorité ont été licenciés.
Autant dire que cette personne promu précédemment au poste du Directeur de la coordination de la recherche par l’ex-ministre du MESRS, monsieur B. Benbouzid, lui faudra convaincre comment s’est-il retrouvé membre du conseil d’administration d’Algérie Télécom, membre du conseil d’administration de l’ENP et président du conseil scientifique de l’ASAL (Agence Spatiale Algérienne)), membre du CNES (Commission Nationale Economique et Sociale), etc., etc.
Quant à la compagnie allemande M+W Zander citée dans cette lettre, à travers sa branche du Liban, quand on voit qu’elle sévit dans d’autres projets relevant actuellement du secteur de la poste et des télécommunications, tout indique que le pouvoir politique algérien actuel est structuré autour des clans et de réseaux de connivence, et non autour des réalités socio-économiques. A titre d’exemples, l’implication de cette société dans la réalisation de l’Unité de Développement des petits satellites à
Oran géré par le directeur général de l’ASAL et la construction du siège de l’agence du parc de Sidi Abdallah. Ainsi, dans le système politique qui est le nôtre, ce sont les intérêts et les idées de ceux qui détiennent le pouvoir qui subordonnent un esclave à son supérieur plutôt qu’au développement des facultés autres que celles mobilisées dans la complaisance et la connivence.

Par Mohamed, Universitaire

Le général Abdelghani Hamel à la tête de la Garde républicaine

hamel.jpgLe général Abdelghani Hamel était pendant plus de trois ans à la tête du Groupement des gardes-frontières (GGF) au Commandement de la Gendarmerie nationale.  Agé de 50 ans, le général Abdelghani Hamel, était également commandant régional de la Gendarmerie nationale d’Oran dans les années 2004-2005. 

4,5 millions de travailleurs algériens non déclarés !

En Algérie, plus de 4,5 millions de travailleurs exerçant dans différents secteurs, particulièrement dans l’agriculture, le bâtiment et les travaux publics (BTP), ne bénéficient d’aucune couverture sociale, selon une enquête de l’Office national des statistiques.

Le RCD aime la caméra

 

camera1.jpgLes députés du RCD ont quitté hier les travaux de l’APN pour protester contre le détournement… de la caméra. «Il est de tradition que la caméra de l’APN filme le député qui intervient. Pourquoi l’avoir détourné au moment où le député du RCD faisait son intervention». Peut-on nous expliquer alors comment le RCD participera aux prochaines élections présidentielles…avec le détournement des voix ?

Un professeur suspendu pour ses opinions à l’université de M’sila

Le département de Rachid Harraoubia cherche-t-il à museler les professeurs et chercheurs de l’université algérienne en instaurant un « délit d’opinion » ? Le cas du recteur de l’université de M’sila est, à ce propos, éloquent.

Le professeur Ahmed Rouadjia, enseignant-chercheur à l’université de M’sila, vient d’être suspendu abusivement de ses fonctions par le recteur de ladite université pour avoir simplement livré son analyse sur le marasme de l’université algérienne, une contribution publiée sur les colonnes des journaux El Watan et Algérie News (édition du 9 mai 2008).

Première réaction : le Conseil national des enseignants du supérieur (CNES), dans un communiqué signé, samedi 28 juin, par le coordonnateur national, « dénonce fermement l’abus de pouvoir et l’excès de zèle exercés par le recteur de l’université de M’sila et bien d’autres chefs d’établissement, tout en exigeant l’annulation de la suspension et le rétablissement du professeur Ahmed Rouadjia dans tous ses droits moraux, scientifiques et matériels ». Poussant la réprobation jusqu’à qualifier cette affaire d’« insolite », le CNES interpelle le Conseil d’éthique et de déontologie pour se prononcer sur ce problème qui pourrait avoir des retombées « plus graves, si les pouvoirs publics ne prennent pas des décisions urgentes ».

Le syndicat autonome appelle, également, les pouvoirs publics à protéger les universitaires de ce pays et leur garantir la liberté d’expression sur tous les problèmes touchant notre pays et en particulier ceux qui ont trait à notre université. Tout en rappelant que le professeur Rouadjia est revenu de l’étranger en 2006 pour rejoindre son pays, l’Algérie, dont il n’est pas resté insensible à ses incessants appels, le CNES considère la décision du recteur de l’université de M’sila comme « une démotivation supplémentaire pour faire revenir au pays d’éminents chercheurs afin de participer à l’effort national du démarrage de l’université algérienne qui sommeille dans son marasme permanent depuis au moins deux décennies». El Watan

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER