• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 10 juillet 2008

Archive pour le 10 juillet, 2008

C’est lamentable !

Lors de la conférence de presse animée hier à Djenane El Mithak, par le ministre algérien des Affaires étrangères, Mourad Medelci et son homologue espagnol, Miguel Angel Moratinos, l’interprète recruté à l’occasion a commis une bourde impardonnable. En effet, traduisant de l’espagnol vers le français, l’interprète a carrément déformé les propos du chef de la diplomatie espagnole. Alors que M. Moratinos a déclaré que le Maroc et l’Algérie sont des pays amis tout comme le Sahara occidental, notre interpréte a fait la traduction suivante: «Le problème du Sahara occidental doit être réglé par les deux parties l’Algérie et le Maroc». Comprenant parfaitement la langue de Molière, le ministre espagnol a rétorqué en disant: «Je n’ai pas dit ça» ! El Mouhtarem

Amar Saâdani convoqué par le juge

saadani11.jpgLe juge d’instruction près le tribunal de Ouargla a ordonné, au début de cette semaine, la requalification du «délit» en «crime» dans l’affaire de la générale des concessions agricoles (GCA), affirme El Watan. Un fait survenu après que l’enquête eut révélé la destruction de documents administratifs et comptables relatifs à cette affaire. Ces documents n’étaient autres que des contrats et des factures confirmant la réalisation de travaux dans des périmètres agricoles de certaines wilayas. Des travaux qui s’avéreront purement fictifs. Par ailleurs, la première expertise demandée par la justice a été rejetée par le juge d’instruction du fait qu’elle n’ait pas évoqué les documents en question.  

En fait, la justice a finalement mis la main sur d’autres exemplaires de ces documents, ce qui a poussé le juge d’instruction à exiger une nouvelle expertise. Par ailleurs, un mandat d’arrêt a été lancé à l’encontre de ceux qui ont bénéficié en premier lieu de la liberté provisoire dans cette affaire, dont le gérant de la société El Karama, alors que d’autres personnes seront présentées au juge d’instruction pour un complément d’une enquête, laquelle risque de durer. L’ex-président de l’APN sera parmi eux. Ainsi, Amar Saâdani devra comparaître samedi prochain devant le juge d’instruction pour répondre de divers chefs d’accusation, alors que d’autres sources ont indiqué qu’il a été convoqué en tant que témoin dans le scandale de la GCA.

Ils ont scandé « pouvoir assassin » à l’intérieur d’un tribunal

La salle d’audience et les alentours de la cour de justice de Tizi Ouzou, étaient, hier, noirs de monde, a rapporté le quotidien El Watan. Un grand étendard de Matoub Lounès était accroché à l’entrée principale de l’institution judiciaire. Après l’annonce de la décision du renvoi du procès, on a failli assister à des escarmouches entre des jeunes et les éléments du service d’ordre à l’intérieur de la salle d’audience où fusaient des slogans hostiles au pouvoir tels que «ulach smah ulach» (pas de pardon)  et «pouvoir assassin».

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER