• Accueil
  • > Archives pour le Lundi 21 juillet 2008

Archive pour le 21 juillet, 2008

07 ans de prison ferme à l’encontre des deux frères Kharroubi dans l’affaire de la BCIA

bcia.jpgLe tribunal correctionnel d’Oran a condamné lundi à 7 années de prison ferme Kharroubi Badredine et son frère Chakib Toufik, fils du Président directeur général de la Banque de commerce et d’industrie algérienne (BCIA), Kharroubi Ahmed, actuellement en fuite. 
Ces derniers, poursuivis dans le cadre de l’affaire de la BCIA, étaient accusés, en leur qualité de membres du conseil d’administration de cette banque, de dilapidation de deniers publics. 
Le tribunal a prononcé, dans le cadre de ce même procès, la relaxe au profit de Nebia Mohamed Amine et son frère Saïd, poursuivis pour participation à la dilapidation de deniers publics en leur qualité d’associés de l’homme d’affaires, Ahmed Fouatih Belkacem, condamné à de la prison ferme dans le cadre de l’affaire BCIA, traitée par la cour d’Oran au mois de février 2007. 
Ce tribunal avait prononcé des peines à l’encontre d’une cinquantaine de mis en cause dont Kharroubi Ahmed et son fils Mohamed Ali, PDG et directeur régional de la BCIA, actuellement en fuite et sous le coup d’un mandat d’arrêt international. 
Il avait également condamné les mis en cause au versement d’un montant de 9,9 milliards de DA comme frais de réparation à la partie civile, la BEA, et au remboursement du montant global des traites avalisées et à une amende de 200.000 DA. 
Le représentant du parquet avait requis, lors de l’audience du procès, tenue la semaine dernière à Oran, une peine de 10 années de prison ferme à l’encontre des frères Kharroubi, détenus en prison depuis le 22 octobre 2003, et 05 années de prison ferme à l’encontre des frères Nebia qui avaient bénéficié, eux, de la liberté provisoire.

L’Algérie à la 88ème place mondiale en matière d’utilisation de nouvelles technologies

05rapport.jpgUn rapport du Forum économique international autour du thème «nouvelles technologies de l’information», a classé l’Algérie à la 88ème position à l’échelle mondiale et 11ème au niveau Arabe.
Le classement de l’Algérie en bas de la liste en matière d’utilisation des nouvelles technologies de l’information est la conséquence de la régression constatée dans ce domaine. Le rapport s’est basé sur 68 indices y compris les occasions à saisir relatives à l’accès au net dans les écoles, ainsi que l’importance attachée par les gouvernements à la vulgarisation de l’utilisation des nouvelles technologies.  
A cet effet, l’Algérie a été classée 11ème sur le plan arabe, alors que les Emirats Arabes-Unis, viennent en tête du classement, et 29ème sur le plan mondial, suivi par le Qatar, qui détient la 32ème place, le Bahreïn a été classé 3ème des pays arabes, et 35ème sur le plan international.
En outre, le rapport élaboré par le forum économique international a prouvé la faillite des programmes adoptés durant les dernières années, à l’instar du programme  « un ordinateur pour chaque famille, » qui n’a pas été relancé par les pouvoirs publics malgré les encouragements accordés, comme la diminution de la TVA.

Ait Yahia Moussa: les citoyens ferment la RN 25

Hier, une tension remarquée a régné au chef-lieu de la commune d’Ait Yahia Moussa. La RN 25 a été totalement bloquée à la circulation. La route a été barricadée par des troncs d’arbres et autres objets métalliques. Le siège de la mairie est resté ouvert mais des banderoles y ont été accrochées et sur lesquelles on pouvait lire : «Pour une bonne gestion locale», «Seule la lutte paie, vive l’union», «Pour la prise en charge effective des revendications des citoyens». Dans la plate-forme de revendications de la coordination des comités des villages, les contestataires exigent, entre autres, de dépêcher une commission d’enquête pour faire la lumière sur les dérives qu’engendre la réalisation d’un réseau d’eau potable, le réaménagement de trois écoles primaires implantées dans les villages:Tifaou, Azib El Madjen, Cherifi, et ainsi assurer le ramassage scolaire par des bus plus confortables et non pas dans des camions vétustes, la réouverture de la poste d’Azib El Madjen. Outre ces revendications, les villageois préconisent l’amélioration des infrastructures sanitaires, éducatives, transport, …etc. D’après Le courrier d’Algérie 

Photo du jour…

image1.jpg

Ali Tounsi patron de la DGSN

Bled le cumul

Guetttiche Ahmed élu membre du secrétariat national de l’UGTA occupe plusieurs postes de responsabilité. Il est chef  »patriote » à Médéa, membre du bureau national du RND, député à l’APN, président de la commission de discipline du parti de Ouyahia. El Mouhtarem 

Les Carriéristes de l’UGTA

Benmouhoub El-Hachemi et Abdelkader Malki ont intégré le secrétariat national de l’UGTA en 1982, soit lors de l’élection de Belakhdar Tayeb à la tête du secrétariat national de
la Centrale syndicale. Depuis, les deux « syndicalistes » n’ont pas quitté l’appareil de l’UGTA.   

 

L’UGTA, ce syndicat des députés

djenouhat.jpghmarnia.jpgguettiche.jpgadjabi.jpg

Le nouveau secrétariat national de l’UGTA est composé de 12 membres dont 5 députés 

Adjabi Salah, député indépendant de Guelma

Guetiche Ahmed, député du RND de Médéa  Hmarnia Mohamed Tayeb, député du RND de Annaba 

Djenouhat Salah, député du RND d’Alger 

Malki Abdelkader, député RND de Béchar (1997-2002) 

Par ailleurs, il convient de signaler qu’un autre membre du secrétariat national, Sager Slimane est vice-président de l’APW (RND) de Ouargla.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER