ChafiK Mesbah est préférable au D.O.K.

mesbah.jpgVoilà une langue qui peut être comprise. Un langage plus courageux, plus objectif, plus respectueux de l’esprit des Algériens d’aujourd’hui qui n’ont pas hérité du même regard que la génération de Novembre. Et par-dessus tout, on se trouve devant un interlocuteur moins méprisant que celui de M. Ould Kablia. Ces arguments doivent rester discutables et non des oracles qui tombent du ciel. Le peuple c’est un ensemble d’individus qui existent qui s’expriment. Et chacun d’eux a droit à la même liberté que Boussouf ou Bouteflika sur tous les sujets.
Nous avons le droit de regarder dans le rétroviseur pour éviter les mêmes erreurs.
Pour ce qui est la stabilité politique, elle ne se réalise certainement pas par les exécutions sommaires et l’instauration d’un climat de terreur au sein de la population et au sein de l’élite dissidente. Toutes les expériences fascistes ont conduit vers un fiasco total. Aujourd’hui encore nous payons le prix faramineux de cette vision initiée et instituée par Boussouf. 47 ans après, le pays est encore embourbé dans la dictature militaire, les conflits d’intérêts, la faiblesse de l’appareil judiciaire, la faiblesse de toutes les institutions de l’État. 47 ans après l’indépendance, le peuple n’est pas encore souverain sauf bien sûr dans la tête de ceux qui profitent de ce système et qui sont soigneusement cooptés pas le système.
Avec sa discipline militaire, le système de la SM on l’a vu, a imposé un système instable. Propice aux politicards sans réels principes qui savent s’adapter à tous les courants qui passent au sommet de l’état. Ils n’ont pas de principe sauf des fonds de commerce comme la gloire de l’Algérie, l’armée de libération, le terrorisme, etc.

Un tel système imposé par un groupe de décideurs vol en éclats dès qu’une occasion se présente. Le Système Boumediene, supporté à bras le corps par Boussouf, a connu une fin tragique; malgré des slogans péremptoires tel que « l’Algérie la tazoulou bi zawal errijal » ou encore « Ishtirakia la raj’ata fiha ». Résultat l’Algérie de la grandeur est bien mal foutu dans tous les classements mondiaux. Bien après des voisins et des pays pauvres de la planète.

Par Sniper

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER