• Accueil
  • > Libre débat
  • > L’Algérie 88ème consommateur de technologies nouvelles : qui y perd le plus ?

L’Algérie 88ème consommateur de technologies nouvelles : qui y perd le plus ?

classement.jpg« Il vaut mieux un ennemi intelligent qu’un ami bête » ! Vous savez pourquoi ? Parce qu’un ennemi intelligent respecte les règles du jeu et sait reconnaître sa valeur à son adversaire; pas un ami bête, tout le monde sait cela.

Ceux qui classent les sociétés et les pays en fonction du volume de leurs consommations de biens … consommables sont à la fois des ennemis bêtes et des faux amis (des amis qui vous … fauchent). Quand ils font des cadeaux, il faut dire non merci, ils sont empoisonnés. Tapez: perche du Nil, trafic d’armes, OGM, Bill Gates en Afrique … sur Google et naviguez. Contrairement à ce que vous pouvez penser, ça nous concerne tous directement, même si vous êtes convaincus de votre sécurité par rapport à tout ça.

Pour ces raisons et bien d’autres encore, tout en restant dans le cadre des travaux du forum sur les nouvelles technologies, posons-nous la question suivante: quel poison peut nous offrir le forum en question ? Celui-ci : si les sociétés productrices s’inquiètent de l’insuffisance des acquisition par les nouveaux pays consommateurs, et ce « malgré les encouragements accordés”, soyez sûrs que ce n’est pas par amitié pour les pauvres consommateurs. C’est pour compenser une baisse ou une perte de leurs gains à eux sur le marché mondial (dont celui de l’armement et de ses déchets). 
Les classements réalisés ne sont qu’un moyen … interactif de détecter (avec leur consentement !) les nouveaux marchés sensibles à une politique de drague économique. La drague consistant soit à flatter les naseaux jusqu’à faire saliver (et donc brouter !), soit à sanctionner sévèrement les retardataires la modernité !) pour leur manque de fringale pour le produit concerné. 

Dans ce sens, le classement fait ici office de cloche directive: c’est par ici les enfants (ou les moutons, les charognards, les opportunistes …). Et quand ça ne marche pas de cette façon, on emploie des moyens moins conventionnels (en conclusion). C’est une technique de COM qui vous épingle sur une échelle d’excellence qui vous prouve, preuves à l’appui, que vous êtes des perdants, des nuls, des vauriens mais que, grâce à leurs outils, vous remonterez rapidement dans LEUR estime ; la vôtre, qui s’en préoccupe ?

On ne peut même pas LES accuser de néocolonialisme ou de malveillance culturelle ou autre ; ILS agissement exactement de la même façon chez eux, avec leurs propres concitoyens, proches, enfants. C’est cela le capitalisme : tout est bon qui vous fait amasser encore et encore des richesses, même virtuelles, même en commercialisant le corps et l’esprit, les enfants (google : libéralisme, capitalisme).  

Mais ! Pourquoi cette offensive maintenant ? Peut-être pour couper l’herbe sous les petits pieds des petits chinois qui sont très forts en la matière et qui leur font très très peur ! A tel point qu’ils rêvent aujourd’hui d’une upm. Auparavant, ça leur rapportait plus de vendre leurs surplus au rabais : les méditerranéens et africains devenaient manchot en moins de deux et ça leur convenait bien comme deal (arrangement, d’où « dealeur »). La nouvelle politique de conquête territoriale des occidentaux est fondée sur l’indécence des moyens, libéralisme oblige : le mensonge y est érigé en outil de communication « international” grâce à quoi un forum « international » devient une tribune puissante pour publicité camouflée. Les non avertis tombent aisément dans le piège de l’autorité que confère à n’importe quelle farce informative un « forum international ». Les mafias nationales et régionales, privées et officielles, elles, participent à l’accomplissement du processus de déstabilisation des sociétés civiles comme les parasites participent à l’accomplissement du processus de décomposition d’un organisme mort. 

Car enfin, qu’est-ce que « un ordinateur par famille” changerait dans les conditions de vie des algériens (et des autres marchés potentiels) ? Cette formule n’a rien changé ailleurs, en rien. Dans les pays producteurs où les dépenses privées en informatique sont colossales par rapport à nous, on ne sait plus comment gérer les problèmes qui en découlent. Entre les risques psychiques, physiologiques, moraux et économiques liés à l’usage (excessif) de l’ordinateur et d’Internet, dont la pédophilie n’est pas le moindre des maux, on ne sait plus où donner de la tête. Les algériens sont-ils si peu soucieux de leur … souveraineté pour tomber dans ce piège grossier ? Tapez : ordinateur+risques sur Google et naviguez … 

Que les responsables politiques, économiques, éducatifs, ainsi que les usagers de la république, gardent ceci dans l’esprit :

1/ On peut démocratiser l’usage de l’outil informatique comme de tout autre outil par des moyens bien plus économique et dans des conditions bien plus sécurisées et plus conviviales qu’un ordinateur par famille.

2/ Les statisticiens sont très bien rémunérés pour établir leurs statistiques sur des critères qui correspondent à des besoins spécifiques de LEURS clients, pas aux besoins de la cible de leurs clients. C’est pour cela que, produire des outils pour créer des besoins et créer des besoins pour pouvoir produire des outils, cela justifie amplement que l’on crée des crises et des conflits afin de pouvoir offrir, au « bon » moment évidemment, des services de compensation. 

La logique des transferts des conflits dits ethniques en Algérie ? Evidente : ça n’a pas suffisamment réussi en Kabylie ? Qu’à cela ne tienne ! L’Algérie est un creuset ethnique et socioculturel ; il y a de quoi faire. Par ailleurs, les convoitises ne manquent pas dans ce beau pays dans lequel il est aussi possible de « ’ala karchou yakhli ârchou » (pour se remplir le ventre, il peut tuer père et mère ?). Entre les arabes, les berbères, le sud, le nord, le pouvoir, les autonomistes, les libéraux, les fondamentalistes … La liste est longue. Reste à savoir si les Algériens, les Africains, vont jouer longtemps encore à ce jeu de dupe dans lequel on ne sait qui court après qui pour être attrapé. 

Par Wi Yilan’

Commentaires

  1. wi Yilan' dit :

    Il n’y a pas de candidats pour un futur meilleur en Algérie ?

  2. tafsab dit :

    l’obstination et ardeur d’opinion est la plus sûr preuve de bêtise; est -il rien certain résolu,dédaigeux, comtemplatf,grave sérieux ,comme l’âne?

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER