Un démenti et des interrogations

Le directeur de la section d’Amnesty international, Mahieddine Bachir, a nié, dans un communiqué rendu public, son arrestation par la gendarmerie nationale. La réalité est que M. Mahieddine a été bel et bien arrêté. Le secrétaire général de l’association, Younès Saâdi, a affirmé hier au quotidien El Watan que « Mehiedine Bachir a été arrêté par la gendarmerie de Boudouaou qui a trouvé dans sa voiture des documents d’Amnesty International et le dernier rapport de l’ONG. Cela s’est passé à 9h. Après son arrestation, Mehiedine Bachir a été conduit à la brigade de la gendarmerie. Il a fallu l’intervention du président d’Amnesty qui a fourni tous les documents confirmant que l’association est agréée par les autorités algériennes pour qu’il soit relâché».

Commentaires

  1. khalimoh dit :

    Ya Mahieddine ! Toi un peureux tu vas defendre les droits de l’homme? Ma tahchamche ya Mahiedine !Tu n’es pas digne de porter ce prenom qui veut tout dire! Kifach takdhabe 3ala rouhak? Tu as bel et bien été embarqué à la Brigade de Gendarmerie! Pourquoi tu ments?Par peur de represailles?

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER