• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 29 juillet 2008

Archive pour le 29 juillet, 2008

Ce que prévoit la Loi de finances complémentaire 2008

Les crédits alloués par la loi de finances complémentaire 2008 (LFC) ont été officiellement notifiés mardi aux ministères et aux wilayas lors d’une cérémonie tenue au siège du ministère des Finances, en présence
du ministre des Finances, Karim Djoudi, et des directeurs financiers de l’ensemble des administrations centrales et régionales.
La loi de finances complémentaire 2008 prévoit des dépenses de 4.882 milliards de DA (contre 4.323 milliards de DA dans la loi de finances initiale 2008) et des recettes de 2.763 milliards de DA (contre 1.924 milliards).
Les recettes budgétaires s’inscrivent ainsi en hausse de 44% due essentiellement à la révision du prix de baril de pétrole pris comme référence, alors que les dépenses se sont accrues de 13%.
A propos du renforcement des capacités d’autofinancement des entreprises à travers la baisse de la pression fiscale, il a été décidé, dans le cadre de cette loi complémentaire, une baisse, à 19% contre 25% auparavant,
du taux de l’Impôt sur le bénéfice des sociétés (IBS) sur les activités industrielles, du BTP et du tourisme et l’exemption des activités d’artisanat du paiement de l’Impôt forfaitaire unique (IFU).
S’agissant de l’allègement des prix à la consommation des produits agricoles, la LFC 2008 prévoit, essentiellement, l’exemption de la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), jusqu’au 31 décembre 2009, des engrais, des produits phytosanitaires et des intrants pour la fabrication de l’aliment de bétail et l’exemption de la TVA, jusqu’à 2018, des loyers portant sur les matériels agricoles (produits localement) dans un cadre de contrat de crédit bail.
Quant aux procédures visant à contribuer au soutien des prix des titres de transport public en commun, elles s’articulent sur l’exclusion des concessionnaires de l’exemption de timbre redevable sur les transactions portant sur les véhicules mis pour la première fois en circulation. Cette exclusion soumet au droit de timbre les transactions portant sur les véhicules neufs. Le nouveau droit varie entre 50.000 DA et 150.000 DA en fonction de la cylindrée et la carburation du véhicule.
Une autre mesure décidée dans le même cadre, porte sur l’institution d’une redevance de 1% payable par les concessionnaires de véhicules automobiles sur leur chiffre d’affaires annuel.
Les produits générés par ces deux mesures seront versés dans un compte d’affectation spéciale pour soutenir les titres de transport public en commun.
Par ailleurs, d’autres mesures ont été décidées dans le cadre de la loi complémentaire de finances et portent sur le relèvement du seuil de la franchise de l’IRG de 15.000 DA à 20.000 DA au profit des travailleurs et pensionnés handicapés et l’obligation des entreprises ayant bénéficié de l’exonération de l’IBS de réinvestir, à compter le date d’extinction du bénéfice de cet avantage, le montant de l’exonération dans un délai de quatre ans.

Photo: Karim Djoudi, ministre des Finances

Une africaine à la tête du Haut-Commissariat aux droits de l’homme

pho.jpg0L’Assemblée générale de l’ONU a entériné hier, lundi la nomination de la juge sud-africaine Navanethem Pillay au poste de haut-commissaire aux droits de l’homme en remplacement de la Canadienne Louise Arbour. Mme Pillay, actuellement juge à la Cour pénale internationale (CPI), avait été officiellement désignée jeudi par le secrétaire général des Nations unies Ban Ki-moon. Elle prendra ses fonctions le 1er septembre pour un mandat de quatre ans.

Annaba: 40 harragas arrêtés ce matin

Quarante émigrants clandestins ont été arrêtés, ce mardi matin, au large des côtes de Annaba alors qu’ils tentaient de rejoindre la rive Nord de la Méditerranée à bord de deux embarcations artisanales. La première embarcation transportant 17 émigrants, qui a été repérée à 3 miles de la plage Ras El-Hamra du littoral nord de Annaba, a été interceptée au terme d’une course-poursuite de plus d’une heure. La seconde embarcation à bord de laquelle se trouvaient 23 émigrants clandestins a été découverte à 15 miles de la même plage. Agés entre 17 et 34 ans, ces émigrants clandestins seront présentés ce jour devant le procureur de la République près le tribunal de Annaba. Pas moins de 100 émigrants clandestins ont été arrêtés depuis le début de l’année en cours, alors qu’ils effectuaient une traversée en mer à bord d’embarcations artisanales pour gagner les côtes italiennes, selon un décompte fourni par le commandement des gardes-côtes.

 

Réaction à la grève des commerçants de Bab El Oued

beo.jpgLe marché de Bab El Oued, c’est l’histoire de tout un quartier. Les commerçants ambulants ont existé depuis des dizaines d’années. La revendication de les éradiquer des alentours du marché date depuis des années. Le président de l’association de la protection de l’activité commerciale à Alger, M. Hfaifa Ayachi, bien connu de tous pour son opportunisme, est aussi connu de tous.
L’association en question est illégitime et illégale. Elle est utilisée en moyen pour exercer la pression surtout sur les P/APC. Un certain moment, Hfaifa exerçait de la pression sur le P/APC de la Casbah avec qui il a eu des démêlés, puis sur l’ex P/APC de Bab El Oued et après un petit passage en prison, il s’est porté candidat aux élections communales sur une liste du parti Nahda. Suite au rejet de son dossier par l’administration, il a promu une autre personne à la tête de la liste électorale. Sachant qu’il était le sponsor et vu sa renommée, la liste de Nahda n’a obtenu aucun siège. En 1999 et en 2004, il a participé à la campagne de Bouteflika en usant des associations pour amasser des fonds.
Moi, j’habite le quartier de Bab El Oued, je peux supporter le vacarme du marché que l’opportunisme des gens en exemple ce Hfaifa. De l’islamisme, il se reconvertit en politicien et après en défenseur des causes…

Par Youcef de Bab El Oued

La protesta

greve.jpgHsasna: un jeune en grève de la faim:

Un jeune de 42 ans de la commune de Hsasna dans la wilaya de Saida est en grève de la faim, depuis hier, pour protester contre son exclusion de la liste des bénéficiaires de 90 logements sociaux. Ce jeune qui a déposé son dossier depuis le début des années 90, a recouru à cette action pour attirer l’attention des autorités sur l’injustice dont il est victime.

Batna: protestation des licenciés en interprétariat:

Des dizaines de licenciés en interprétariat ont organisé hier un rassemblement devant la direction de l’Education (DE) de Batna pour protester contre leur exclusion du concours de recrutement des enseignants du moyen. En effet, les services de la fonction publique n’ont pas accepté les dossiers introduits par ces licenciés sous prétexte que leurs diplômes ne répondent pas aux critères recherchés. Les contestataires ont affirmé qu’au niveau des wilaya de Khenchla et de Biskra, les licenciés en interprétariat vont bel et bien participer au concours. 

Les habitants ferment l’APC et la daïra de Menaâ (Batna)

Les habitants de la commune de Menâa, dans la wilaya de Batna, se sont rassemblés, avant-hier, au centre-ville de Menaâ pour protester contre le manque d’eau. Les protestataires ont fermé les sièges de l’APC et de la daïra pour empêcher les fonctionnaires d’accéder à leurs bureaux.

Mila: démolition de constructions illicités appartenant à des parlementaires

mediumdestruction2.jpgLes services de la commune de Mila ont procédé hier à la démolition d’une construction illicite appartenant à un vice-président de l’APN (député du RND).  Un responsable de l’APC a déclaré à El Khabar que l’opréation de démolition des constructions illicites, qui va se poursuivre, touchera en premier lieu celles appartenant aux hauts responsables. A cet effet, le responsable a annoncé la démolition prochaine d’un local commercial, sis à la cité Boubelat, qui appartient à un député et une maison appartenant à un ministre. Pour protester contre la démolition de sa maison, le vice-président de l’APN a déposé plainte contre les services de l’APC.

Grève des commerçants à Bab El Oued

Les commerçants du marché des Trois horloges de Bab El Oued (Alger) ont entamé une grève depuis samedi dernier pour protester contre la prolifération des étals de fortune installés par les marchands ambulants devant ce marché. En effet, les artères principales donnant accès à ce marché sont totalement bloquées, ce qui a déclenché quelques rixes entre les locataires et les ambulants.

Suite à ce mouvement de protestation, les services de sécurité ont arrêté le président de l’association de la protection de l’activité commerciale à Alger, M. Hfaifa Ayachi, qui est mis en liberté provisoire. Les autorités judiciaires l’accusent d’atteinte à l’ordre public et manifestation, alors qu’un préavis de grève avait été déposé une semaine avant de passer à l’action. Enfin, ces grévistes, au nombre de 300, comptent aller jusqu’au bout, pour satisfaire leurs revendications.

Synthèse d’El Mouhtarem

Infos sécuritaires…

Deux bombes explosent à Aomar (Bouira)

Une bombe de fabrication artisanale, enfouie sous la bande d’accotement a explosé, hier à 11h sur le CW 25 reliant la localité d’Aomar (22 km au nord-ouest du chef-lieu de la wilaya de Bouira) à la localité de Draâ El Mizan (dans la wilaya de Tizi Ouzou) causant de légères blessures à un chauffeur de camion.

Quelques instants plus tard un autre engin a explosé, vers 13h, faisant un mort et pas moins de 6 blessés parmi les éléments des services de sécurité.

Des citoyens rackettés dans un faux barrage Sidi Naâmane (Tizi Ouzou) :

Un groupe armé a dressé, dans la nuit de dimanche à lundi, un faux barrage dans la localité de Sidi Naâmane, à une quinzaine de kilomètres au nord-ouest du chef-lieu de wilaya de Tizi Ouzou. Les individus armés ont surgi aux environs de 22h, sur la piste qui mène à l’oued Sebaou où ils ont intercepté les extracteurs et transporteurs de sable qui ont été, ensuite, délestés de leur argent et de tout autre objet de valeur.

Deux terroristes abattus à Boudouaou (Boumerdès):

Trois jours après l’assassinat d’un citoyen par deux terroristes à la cité des 350 Logements de Boudouaou, deux terroristes ont été abattus à la sortie sud de la ville. Les terroristes, Belouakene Redouane (28 ans) et Kebir Khaled (25 ans), au maquis depuis plus de deux ans, sont tombés dans une embuscade que leur ont tendue les forces de sécurité sur la route de Kharouba, au lieu-dit « Decolon », dimanche dernier un peu avant minuit.

Faire de la presse un outil de promotion de la politique du gouvernement !

abdelhazizrahabi200.jpgDans un entretien accordé au quotidien El Watan, en réaction à la dernier déclaration du président Bouteflika sur la presse algérienne, l’ancien ministre de la Communication, Abdelaziz Rahabi, a appelé les pouvoirs publics à normaliser les relations avec la presse pour en faire « un outil d’explication et de promotion de la politique du gouvernement ».

Affaire de l’avion de Merkel: des sanctions tombent

avion1.jpgMoins de deux semaines après l’incident qui a causé des dommages à l’avion de la chancelière allemande, Angela Merkel, en visite en Algérie, sur l’aéroport d’Alger, la direction générale d’Air Algérie a pris les premières sanctions, a rapporté El Watan. Ainsi, deux responsables, les directeurs du transport et de la sécurité, ont été relevés de leurs fonctions, alors que le chef du centre des opérations a reçu un blâme. Le conducteur de la passerelle, qui a percuté l’avion officiel, sera, quant à lui, traduit en conseil de discipline, devant lequel une demande de licenciement a été introduite par la direction générale. Des sources proches de celle-ci affirment que le rapport d’enquête de la compagnie a fait ressortir « une négligence » dans le traitement de ce vol officiel. Il a été pris en charge comme s’il s’agissait d’un vol régulier.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER