La scie de la presse et le couteau de Zerhouni

frontire.jpgLa presse algérienne, dans sa globalité, a réagi ce matin à l’appel adressé par le roi du Maroc, Mohamed VI, aux autorités algériennes afin d’ouvrir les frontières entre les deux pays. La journaliste d’El Watan, Salima Tlemçani, de son vrai nom Zineb Oubouchou, a été catégorique dans un article intitulé « Le Roi du Maroc fustige la fermeture de la frontière avec l’Algérie: La colère de Mohammed VI ». En effet, Salima Tlemçani, a affirmé que «la frontière restera certainement fermée tant que le passif entre Alger et Rabat ne sera pas clairement identifié et résolu et dans lequel, la question sahraouie n’est qu’un détail ». 

Hier soir, au moment où les imprimeries tiraient les journaux, le ministre de l’Intérieur et des collectivités locales, Nouredine Yazid Zerhouni était à l’ambassade du Maroc à Alger, en compagnie de Abdelkader Messahal, où il a pris part à la cérémonie organisée à l’occasion du 9ème anniversaire de l’accession au trône du Roi Mohamed VI.  

Nos valeureux journalistes ne savent certainement pas c’est M. Zerhouni qui a eu l’honneur de couper le gâteau offert par son Excellence l’ambassadeur du Maroc à ses nombreux invités.  Par El Mouhtarem

Commentaires

  1. Sniper dit :

    Voilà Salima Tlemçani vient de décider: les frontières resteront fermées. Tous les Algériens sont à présent avisés.
    Elle donne même les raisons. Merci pour cette attention.
    C’est à cause, dit-elle du passif entre Alger et Rabat. Bien.
    Sur cette base-là, l’Algérie devrait rompre ses relations avec la France dont le passif est lourd. Mais Salima Tlemçani ne refuse pas de petites excursions en France, la belle France, à l’invitation de ses collègues français avec qui elle trouve le bonheur de discuter et de jouer l’intéressante. Elle oublie volontiers que ce pays a massacré le peuple algérien pendant 132 ans, etc.
    Mais les voisins, nonobstant le soutien qu’il nous a apporté pendant la guerre de libération, eh bien on le voit toujours, un pays avec un passif.
    Je dis cela tout en sachant que de l’autre côté de la frontière il y a les « Salima Tlémçani » marocaines. Bien sûr cela va de soi.
    On a été cuit dans le même chaudron.
    Les frontières « aériennes » sont déjà ouvertes. Et là on ne s’embarrasse pas avec les passifs et les actifs. Les couloirs aériens entre les 2 pays sont ouverts à nos nababs pour passer d’agréables vacances. À quoi rime la fermeture des frontières terrestres. À de la stupidité puisque pour se rendre au Maroc, les Algériens de l’ouest du pays sont obligés de prendre l’avion et de faire un détour par Alger.
    Ouvrir les frontières ne signifie pas abandonner la cause du Sahara occidentale. Elle ouvre une possibilité à trouver enfin une solution juste et équitable. On cause plus facilement avec des amis qu’avec des ennemis.

  2. cheouli dit :

    voila que notre salima tlemcani decide de quoi ce qui passif et non passif ,voila que notre journaliste commence a sombrer degradation des sources d’information,je suis algerien et j’aime mon pays mais quel pays ou le journalisme de basse gamme.la presse constitue en qlq sorte le prolongement de la liberte d’expression collective .ce que je constate de cet article ignoble est que cet information publié cree une haine sans lilmite entre 2 pays et peuples musulmans .malgre les divergences politiques entre ses 2 pays cette journaliste est entrains d’alimenter et nourrir notre societé de haine au lieu d’agir a la fois comme mirroir et moteur de changement entre les 2 pays .mirroir parceque la presse informe les citoeyens les grandeurs et les miseres de la societé et moteur parceque la presse explique ,analyse ,critique et commente les faits et les gestes de ceux et celles qui exercentle pouvoir c’est ainsique cette journaliste contribue quotidiennement a influencer et a orienter l’opinion publique dans la positivité.la societé a besoin de jouranaliste competents pour l’informerde facon convenableet impartiale surtout dans 1 monde qui est entrains de bouffer le monde musulman et dans 1 monde technologique ou n’importe qui peut diffuser des messages parfois imcomplet inexacts et souvent meme haineux et trompeux je pense qu’ 1 bon journaliste n’est pa sau service au cause precise mais bien de l’interet commun il faut donc vouloir servir les societes et les rapprochés en lui fournissant des articles de la meilleur qualite mais pas la haine s.v.p un bon journaliste et intégre plus une bonne qualité morale qui lui9 assure legitimité et cridibilité n’est ce pas salima ….

  3. Didier Bernard dit :

    Je suis algérien, c’est un pseudo…Moi je souhaite que cette frontière restera à jamais fermée, quoique c’est une passeoire au passage de notre mazout, Lahdha, Farine pour BB et pour adultes, et en retour salut la Zettla et le Johnny Walker. C’est ça la frontière avec le Maroc. En plus, moi, je considère que les marocains (ler pouvoir biensur) a été depuis longtemps un ennemi. Y’a qu’à voir, au lendemain de notre indépendance il parle de Tindouf et Maghnia comme étant son térritoire. Ajouté à cela les attentats à la bombe de Maghnia, je me rappelle plus quelle annèe… Et au temps du terrorisme, par où passaient les armes et munitions, et où fuillaient nos térroriste de l’ouest ? Laissons cette frontière fermée, car nous ne gagnerons rien de plus. On a tout chez nous, malgré qu’on ne peut, pour certains, l’acquérir. Allez voir du coté des villes de la wilaya de Tlemcen, tout le mazout et l’essence part clandestinement à Oujda. Si vous étes de passage vers ces villes faites votre plein avant de s y diriger, et ça au vu et au su de tout le monde, alors si on ouvrais ces frontières tout y passera pour les vendre la bàs pour obtenir du Dirhem.

  4. cheouli dit :

    au pseudo bernard ,vous etes vraiment naif vous savez pourquoi .parceque tout ce qui manque de vraissemblence,tout ce qui crée de l’illusion prend place dans le domaine du possible,rien ne peut meme pas etre de la fiction et la speculation journalistique .une histoire de lahda ,de farine de l’essence mal fagoté.vous savez monsieur lahda une seule idée neuve et valide a plus de valeur pour la survie des societés modernes.vous savez mr lahda aujoud’hui on peut bien parler du present qu’au future .c’est la realité elle meme qui fonctionne comme ca .vous etes avant tout un raconteur d’histoire mr farine .vous savez Mr essence le public ne se trompe jamais plus c’est bon plus il achete moins (j’espere que tu me suis ).votre idée n’est pas entiérement inutile peut-etre aidera t-il qlq pauvre malheureux de chez nous d’exploiter l’indispensable ,alors léve un petit peu le niveau et laisse les histoires de lahda a l’ecole primaire .tout a fait d’accord ,je me permet d’ailleur de signaler que chaque commentaire ouvre une porte originale sur le problematique des frontiéres .et puis je me rassure sur votre genre d’humain.I THINK que vous laissez tomber cette douteuse et malsaine impression que vous respirez et laisser les affaires des frontiéres a des hommes de metier.occupez-vous de bien encadrer votre alentour dans le droit chemin et laisser le collectif politique s’enchager .vous savez que l’ambition est l’affaire des hommes ;chez les femmes cela tourne a la caricature et en plus ce qui troble les hommes ce ne sont pas les choses mais les jugements qu’il portent sur les choses.bye bye monsieur lahda .vrais ALGERIEN.

  5. wi Yilan' dit :

    Bonjour El mouhtarem,
    Après avoir bien vérifié qu’il n’y avait pas de 2ème page, je me demande pour quelle raison je ne retrouve pas le message posté hier, vendrdi 1 aout 08, à la suite des quatre présents sur cette page.

    Une erreur de manipulation sans doute …

  6. El Mouhtarem dit :

    Bonjour, Wi Yilen,
    Franchement je n’ai pas aimé les mots que vous avez utilisés: « lâche »…Le nom de Salima Tlemçani est connu de tous, c’est la raison pour laquelle je l’ai mentionné. Sinon, je connais bien les règles de l’éthique. Merci et à bientôt

  7. wi Yilan' dit :

    Merci Elmouhtarem pour votre réponse (à un commentaire qui n’est pas passé pour des raisons expliquées plus bas) ; et je m’explique.

    Si vous, Elmouhtarem, vous avez pu réagir à ce que vous avez reçu comme un déni de votre intégrité personnelle, tous les participants ne peuvent pas le faire. Si vous avez eu la possibilité de me signifier votre refus de vous raire maltraité en supprimant mon commentaire, les autres commentateurs n’ont pas cette possibilité. Or, comme je le signale depuis le début de mes interventions sur ce blog, je constate que de nombreux commentaires comportent des propos désobligeants à l’encontre d’autres commentateurs.
    Votre réaction est saine et chacun devrait se sentir le devoir (en attendant d’en avoir la liberté de l’exercer en toute sécurité) de refuser de se laisser « traiter », insulté, intimidé … car, en laissant faire (comme pour les propos de Paul Mohand), on participe à la vulgarisation de l’acte d’atteinte à la personne. Vous avez dit non et je vous en remercie. J’insiste cependant que, dans mon commentaire refusé, ce n’est pas vous à titre personnel que je qualifiais de « lâche » mais l’acte de préciser l’identité véritable de la journaliste (je trouve lâche et peu …). Même si son nom véritable est connu de beaucoup de monde, c’est la signature qu’elle se choisit qui fait office d’identité professionnelle. Je n’ai pas de doute sur le fait que vous soyez d’accord avec ça. D’ailleurs, je me suis demandée si cette … traîtrise n’était pas juste une… vacherie entre camarade ; peut-être un machiste tout au fond … Mais pour moi, le lecteur exigeant qui veut vous accorder toute ma confiance, j’attends de vous que vous soyez irréprochable en matière de … respect de l’environnement !
    Et c’est surtout par amitié sans frontières que je me suis montrée aussi agressive. « Qui aime bien châtie bien » dit-on (bien que je ne crois pas aux vertus des châtiments).
    Que cet incident ne reste pas vain : je vous invite à inviter les participants à votre blog à ne jamais plus se permettre de s’en prendre directement aux personnes auxquelles ils réagissent en les traitant de tout et de rien (désinvolture, procès d’intentions, moqueries … Ce sont les propos et les positionnements qui font l’objet d’un débat, pas les qualités ou défauts supposés des personnes à qui on répond.

    Des commentaires qui précèdent, je comprends ceci : dès qu’un commentaire exprime une idée qui ne correspond pas à l’état d’esprit de la « majorité » sur ce blog, on l’envoie paître !
    Savez-vous ce que cela signifie ? Que l’on est très loin de l’esprit du débat. Si l’on juge naïf, ignorant, fade, déconnecté ; si l’on dénigre personnellement (et sans retenue !) quiconque ne dit pas ce que l’on veut entendre, c’est que l’on n’est pas prêt pour une autre forme de politique que celle pratiquée jusqu’ici ; pas prêt pour cette liberté d’expression que tous s’accordent à réclamer à corps et à cris.
    Bien que raide, ce commentaire n’est pas une contre-attaque ; encore moins une « insulte » à l’égard des commentateurs désignés. C’est une expression libre, franche, cordiale ET respectueuse de la personne (dans la mesure où je vous considère assez grands pour comprendre cela).
    Je conclus en me montrant une fois encore naïve (selon vos critères Messieurs) : j’exprime ici l’espoir que ce blog est réellement indépendant et qu’il n’est pas une vitrine-camouflage pour un … clocher ou un autre …

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER