• Accueil
  • > Archives pour le Vendredi 8 août 2008

Archive pour le 8 août, 2008

12 terroristes éliminés à Beni Douala (Tizi-Ouzou)

Un groupe de douze terroristes a été éliminé dans la nuit de jeudi à vendredi par les forces combinées de l’Armée nationale populaire (ANP) près d’un village de la commune daïra de Beni Douala, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, a annoncé vendredi le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales.  « L’embuscade a eu lieu dans les alentours du village Aït Khelfoun », a précisé le ministère. 

Le FFS condamne la répression contre les enseignants vacataires

profilbasc1029.jpgLe Front des Forces Socialistes condamne énergiquement la répression qui s’est abattue encore sur les manifestants venus en soutien au mouvement des professeurs vacataires.

Comme de coutume, le bâton a pris le pas sur le dialogue et la concertation. Nul ne fut épargné, ni les syndicalistes ni les journalistes ni les membres d’organisations venus participer au sit in pacifique prévu devant la présidence.

La brutalité de cette répression n’a d’égal que le mépris et l’injustice par lesquels les dirigeants de notre pays ont l’habitude de traiter les algériennes et les Algériens. Des dirigeants qui laissent mourir des citoyens tel le gréviste de la faim décédé à Skikda et qui devrait méditer cet adage qui dit que tout pouvoir excessif meurt par son excès même.

Le FFS réitère son ferme soutien aux professeurs vacataires, à l’ensemble des mouvements sociaux en lutte et aux Algériennes et Algériens en butte à un pouvoir injuste, violent et illégitime. Le FFS continuera a être auprès de ceux qui aspirent et luttent pour la liberté et la dignité, pour la justice sociale et la démocratie.

Hakim ADDAD

Secrétaire national chargé des mouvements sociaux

Les bouchées doubles de Tabbou

tabbou1.jpgDésabusé par la dernière sortie des P/APC, l’ayant pris à ‘’contre-pied’’ pour participer à la rencontre organisée par le président de la république, Karim Tabbou, le premier secrétaire du FFS veut, semble-t-il, faire les bouchées doubles en cette période estivale. M.Tabbou, faut-il rappeler, n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger ces mêmes maires, au lendemain de leur rencontre avec le président. Une réunion qu’il n’hésite pas à qualifier de « honte ».
Ce faisant, et comme pour prendre sa revanche, le premier secrétaire de la formation de Aït-Ahmed improvisa dès lors, plusieurs rencontres de proximités dans le but de sensibiliser la base de son parti. Ceci, argue-t-il, dans le cadre du programme de restructuration organique du FFS et conformément aux résolutions issues du 4e congrès du parti. Ainsi, le mot vacances est banni dans le vocabulaire de Karim Tabbou, cette saison ; après avoir tenue une conférence-débat dernièrement à Tizi-Ouzou, (presque tous les édiles de cette wilaya ont pris part à la rencontre présidentielle !), Tabbou ralliera aujourd’hui la ville de Guenzet, dans la wilaya de Setif, où il regroupera les militants, les élus et les anciens militants de 1963 du parti. Il y animera également une conférence de presse à la maison des jeunes, outre l’inauguration du siège de la section de Guenzet. Une occasion qui permettra au premier secrétaire du FFS de mieux «réorganiser les rangs» de son parti. Toujours égal à lui-même, Tabbou réitérera vraisemblablement, le même langage «virulent» envers le pouvoir en place.
Dans son dernier réquisitoire en date, (à Tizi-Ouzou), Tabbou n’a pas manquer de relever dans ce sens, qu’« il n’y a pas de volonté de changement et d’aller de l’avant. Tout se fait pour détruire le moral des citoyens». Et la dernière rencontre du président avec les P/APC n’est pour lui, qu’une manière de « réduire le rôle du maire à celui de simple fonctionnaire du ministère de l’Intérieur, une manière d’infantiliser la politique ». Par ailleurs, Karim Tabbou qui a souvent nourri le doute quant à « l’infiltration » de son parti par de « pseudo-militants », n’ayant pour objectif que de déstabiliser le FFS, locomotive de l’opposition algérienne, procédera-t-il pour autant, à la purge dans les rangs de sa formation ?

Par Farid Abdeladim, Midi Libre

La Cour de M’sila ordonne l’ouverture d’une enquête sur les incidents survenus à Sidi Aissa

emeutealge1541.jpgLe procureur général de la Cour de M’sila a ordonné jeudi l’ouverture d’une enquête et l’arrestation de toutes les personnes impliquées dans les évènements survenus mercredi à Sidi Aissa (M’sila) qui ont fait 4 morts et une soixantaine de blessés, indique le PG dans un communiqué. 
Selon le communiqué, les incidents ont éclaté suite au décès d’un citoyen qui a succombé à ses blessures au CHU Mustapha Pacha (Alger) après une dispute le 19 juillet dernier avec les gardiens de l’hôtel  »Ennaqa » -situé à l’entrée de la ville- et le fils du propriétaire. 
« Les faits, précise la même source, ont fait l’objet d’une enquête préliminaire diligentée par les services de la police judiciaire conformément aux instructions du parquet ». 
Le communiqué du PG explique qu’au « retour des funérailles du citoyen décédé la foule ayant assisté à l’enterrement s’est dirigée, à l’instigation de certains meneurs, vers l’hôtel pour procéder à sa fermeture et venger la personne décédée ». 
« En dépit de l’intervention des services de sécurité qui ont tenté de disperser le groupe d’individus qui a fermé la route nationale no 8 à l’aide de barricades et de pneus incendiés, la situation s’est aggravée au point de devenir incontrôlable », précise encore la même source. 
« La foule déterminée à prendre d’assaut l’hôtel a été rejointe par un groupe de jeunes dont la progression a été stoppée par des coups de feu tirés de l’intérieur de l’hôtel en réaction à cette attaque » , ajoute la même source qui précise que « les incidents ont fait 4 morts par balle dont le propriétaire de l’hôtel décédé suite à son agression et une soixantaine de blessés parmi lesquels 52 l’ont été par balles de type « Sachem ». 
« Le frère du propriétaire de l’hôtel et un gardien ainsi que des personnes suspectées d’avoir tiré de l’intérieur de l’hôtel ont été arrêtées et leurs armes saisies », poursuit le communiqué du PG qui fait également état de l’arrestation d’ »individus en possession d’objets volés de l’hôtel qui a été pillé et son personnel agressé ».

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER