Camp politique du FFS: Déclaration finale

L’échec politique est évident. Vingt ans après les événements d’octobre 1988, la population vit sous l’état d’urgence. L’abstention massive aux échéancesélectorales est une constante du comportement politique. La population en général et la jeunesse en particulier éprouvent un sentiment d’injustice permanent et elles se sentent trahies, et se désintéressent de la politique. La tentation de l’archaïsme, du repli identitaire, est présente comme les fuites en avant dans le ‘HARAGA’, l’immigration clandestine, la violence extrémiste et la recherche de paradisartificiels (drogue, alcool, …etc.). Des obstacles considérables sont opposés, à l’organisation, qu’elle soit associative, syndicale ou politique.

L’échec sécuritaire a réinstallé un sentiment de peur et d’insécurité. Le coût politique, humain et économique devient intolérable.

L’échec socio-économique, c’est le démantèlement total de tout le tissu industriel, avec l’absence de stratégie cohérente et lisible.

La précarité permanente pour les jeunes, la misère, le chômage, la baisse du pouvoir d’achat, les licenciements sont le lotdes Algériens, ceux ci ne sont pas à l’abri de l’exploitation par certaines sociétés étrangères. L’ascenseur social par les études est en panne.

De cette situation émerge l’enjeu politique fondamental d’aujourd’hui. Que faire pour arrêter le désastre et transcender la crise profonde que traverse le pays ?

Deux options sont possibles :

1.  Poursuivre, persister et persévérer dans la politique duhasard pour accorder un sursis au régime politique actuel et prolonger lesmandats du président. On peut alors triturer la constitution, organiser des élections à l’Algérienne et autres manipulations politiques.

2. Se plier aux nécessités historiques et politiques, et faire une vraie ouverture politique.

Nous sommes de ceux qui ont des ambitions pour leur pays et notre choix est sans ambiguïtés, nous sommes pour un changement radical et pacifique du système politique.

Nous voulons croire que même au sein du pouvoir et des institutions, des hommes et des femmes de bonne volonté comprennent et éventuellement soutiennent la nécessité de la réforme d’un système dépassé.

Il ne s’agit pas de faire le procès des hommes, mais de créer des institutions nouvelles qui répondent aux besoins de la société.

Nous sommes certains que la société algérienne recèle des potentialités et des hommes capables d’impulser une organisation populaire, pour une lutte pacifique en vue du changement.

Notre action est de redonner son sens aux politiques, de lever tous les obstacles à l’organisation, dans les partis politiques, syndicats autonomes et les associations.

Notre but fondamental est la démocratisation du pays, faisons en sorte que l’élection présidentielle soit une étape et une chance pour atteindre ce but.

La jeunesse ambitionne d’occuper toute la place, qui lui revient dans les luttes qui s’annoncent.

La jeunesse algérienne arbitrera l’avenir.

SOUK EL TENINE – BEJAIA
26- 29 AOUT 2008

Commentaires

  1. justice&verité dit :

    Bravo aux braves et sinceres algerien(ne)s …
    vous etes la lumiere de l’algerie. Tant qu’il y’a un parti comme le FFS, tant qu’il y’a des cadres sinceres/competents l’algerie sera réellement democratique pour tous les algeriens et cela ne tardera pas.
    Tous ensemble pour la IIeme republique.

  2. jeff dit :

    Extraordinaires furent les 4 journées passées à Souk El Tennine lors de la tenue du camp politique du FFS.Vraiment des rencontres enrichissantes ! En tout cas, en ce qui me concerne, ce fut avec une grande tristesse que j’ai quitté ce camp le vendredi aprés-midi tant les personnes que j’y ai rencontrées sont tout simplement merveilleuses sur tous les plans!
    Dommage, qu’il a falmlu se quitter mais en esperant que d’autres rencontres aussi enrichissantes soient organisées!

  3. dargaz dit :

    bravos les jeunes, il faux multiplier les rencontres de ce genre et c’est le seul moyens de forme de vrais jeunes politiciens, capables de renversé la vapeur.
    un militant du canada
    a++

  4. amira&amir dit :

    voila des nomns que le peuple algerien se rappellera

    Ahmed Ali Tahar , Ait Belkacem Hamid, Amokrane Lakhdar, Amri Makhlouf, Belala Ramdane, Benadda Zahar, Brahimi Mohamed, Chaker Djamel,Firad Laid, Gaci Aomar, Hanifi Massinissa, Ibrahim Abdelkader, Kaouane Abdelkamel,Kaci Ramdane, , Kharouni Razik,Melbouci Chérif, Messaoudi Belkacem, Mohand Oussaid Abdelkader, Mokhnache Aziz, Ouarab Youcef, Ould Taleb Mahmoud, Ramdani Salem, Sid Mohamed, Si Larbi Hanafi, Zouia Farid ….
    certains noms sont connus comme des agents de la drs
    le comble « ils s’auto-devoilent » ces canassons !

    De meme que le signataire « aqerdac » est un lache qui n’ose meme pas signer son vrai donc il s’auto discredit.

    Mais nom de Dieu á quoi joue ce drs qui s’agite ainsi?
    ca se voit que le FFS et surtout son 4eme congrés dedié au feu Mecili leur causa des problemes immenses … la IIeme republique … hein?
    Maintenant essayons de predire un peu le futur ainsi :
    si le FFS cree un GPRA á l’etranger?
    certainement plus de 90% du peuple algerien le soutiendra
    alors le monde doit respecter le choix du peuple donc le gouvernement illegitime doit s’auto eclipser ….
    un referendum sera imposé par la communauté internationale et la mafia au pouvoir va s’agiter encore davantage ….
    que ce drs et les decideurs du destin de tout un peuple continu leur jeu meurtrier et assassin.
    Au bon entendeur.

  5. Benderouiche dit :

    Lakhdar Amokrane signataire ? Quelle honte ! Il était memebre de la commission nationale de préparation du dernier congrès du FFS. Il a validé la liste des congréssistes. Il a pris un logement illégalement à Zeralda pour serive rendu à Zitouni.

  6. amina&amin dit :

    En effet nous avons reconnu certains noms comme des pauvres agents du drs et certains sont des noms fictifs/imaginaires/science fiction ils sortent du laboratoire de la drs
    Ahmed Ali Tahar, Ait Belkacem Hamid, Amokrane Lakhdar, Amri Makhlouf, Belala Ramdane, Benadda Zahar, Brahimi Mohamed, Chaker Djamel, Firad Laid, Gaci Aomar, Hanifi Massinissa, Ibrahim Abdelkader, Kaouane Abdelkamel, Kaci Ramdane, Kharouni Razik, Melbouci Chérif, Messaoudi Belkacem, Mohand Oussaid Abdelkader, Mokhnache Aziz, Ouarab Youcef,
    Ould Taleb Mahmoud, Ramdani Salem, Sid Mohamed, Si Larbi Hanafi,
    Zouia Farid …
    fait pour servir et valoir ce que de droit

  7. awaghlisss dit :

    j ai rien a vous dit .l essentiel je sais que le seul parti qui est vraiment democrate…il maitrise une vrais politique, c est bien le ffs.malgre ces echecs ,,,toujours on le soutiens ,toujours a cote de ce parti.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER