Langue française: un déficit de 10 000 enseignants

parlefrancaisrouge4.jpgLe ministre de l’Education nationale, Boubakeur Benbouzid, a révélé l’existence d’un déficit de 10 000 postes d’enseignants de langue française et les régions du sud sont les plus touchées par ce sérieux problème. «Au moment où on signale un manque flagrant d’enseignants en langue française au sud, à Alger par exemple on indique qu’il existe un sureffectif (trois postulants pour un seul poste), ce qui n’est pas du tout normal», déclare le ministre.

Commentaires

  1. salah dit :

    on parle de déficit en école comme en commerce et en plus demain les résultats seront très positifs malgré ces lacunes constatés!non monsieur la mecque est en algérie
    c’est le pays des miracles.

  2. ziri dit :

    Et le déficit des enseignants de Tamazighte est oublié.

    L’état arabiste algérien, malgré la lutte continue depuis des dizaines d’années, malgré la torture, les arrestations, les assassinats du temps du terroriste Boudienne et ses larbins,malgré plus de 126 morts et 5000 blessés, qui a donné 1 reconnaissance du bout des lèvres « que Tamazighte est également langue nationale »,comme si elle était jusque là 1 langue venue de mars. Malgré cette reconnaissance, ce changement constitutionnel est resté de l’encre sur du papier . Tamzighte aujourd’hui de moyens dérisoire pour ce développer, l’enseignement est encore facultatif, les 300 licenciés ( annuel) de Tamazighte sont sans emploi puisque le nombre de postes proposés est insignifiant par rapport à la demande et au nombre de diplômés.

  3. kedjour dit :

    ou sont partis les instituts de technologie au lieu de les multilier et enrichir a savoir la qualite des stagiaires et de leurs encadreurs on les a supprimes voila une partie du deficit…

  4. kedjour dit :

    on a pas besoin d un agrege ou licencie de lettres francaises dont le curcus scolaire est incomplet pour accorder un participe passe employe avec avoir quand le c.o.d est place avant aux eleves de c.e.m il aurait suffi d entretenir les sortants des ex. i.t.e et des ecoles normales et d ameliorer leur formation au cours de l emploi pour eviter ce deficit…quand on n a pas ce qu on aime il faut aimer ce qu on a… oui on peut conduire un cheval a l abreuvoir mais on ne peut pas l obliger a boire . on peut fabriquer un licencie de l.f mais il aurait des difficultes a transmettre le message pedagogique a nos apprenants…

  5. nacer dit :

    Pour rester dans le sujet, étant prof de Français depuis 19983, je souhaiterai postuler pour un poste dans le sud comme pem de Français; à qui adresser ma deamnde? aidez-moi. Merci

  6. salim dit :

    je suis etudiant en fin de cycle domaine Français j’aimerai bien aller travailler dans le sud algerien .amis je ne sais pas par ou commencer

  7. ali dit :

    je cherche un poste d’enseignant de français au sud

  8. kenza dit :

    je suis titulaire d’un diplome en traduction francais englais et arabe
    je cherche un poste d’enseignent de français au sud.

  9. boucherdid omar dit :

    je suis boucherdid omar du wilaya de tiaret,g 25ans,g une licence en langue française promotion 2010/2011,et je veux b1 enseigner quelque soit l’endroit et ça ne me intéresse pas,veillez me répondre dans les plus brefs délit svp,et merci

  10. Anonyme dit :

    monsieur BOUCHERDID Omar ,avant de vous lancer dans cette aventure faudra bien revoir un peu votre niveau de langue.Considérez ce commentaire comme une ,critique constructive et rien d’autre.Bonne continuation.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER