Archive pour août, 2008

Les chômeurs de Tamanrasset sortent dans la rue !

emotionscolereclr.jpgTamanrasset: les chômeurs manifestent: 

Plusieurs dizaines de jeunes chômeurs ont fermé hier la route principale de la ville de Tamanrasset enant vers le siège du cabinet du Wali. L’action a été menée après un sit-in organisé devant le bureau de wilaya de l’agence nationale de l’emploi (ANEM). A l’origine de la protestation, un avis de recrutement de 70 ouvriers lancé par des entreprises étrangères, mais à la surprise des chômeurs, l’ANEM a lancé un recrutement de trois employés. 

Les protestataires ont dénoncé les pratiques obscures qui entourent le  recrutement au niveau de l’ANEM, la sous-traitance à laquelle recourent les entreprises et l’exclusion des enfants de région dans les concours de recrutement. Les contestataires affirment que le tirage au sort de recrutement se déroule en l’absence de l’inspecteur du travail et des représentants des chômeurs. 

 

Batna : des bombes lacrymogènes pour disperser des manifestants: 

 

Au troisième jour de leur protestation, les habitants de la commune d’El Djezzar ont fermé hier le siège de la daïra pour exiger le départ de son responsable. Les gendarmes ont eu recours aux bombes lacrymogènes pour disperser les manifestants. Plusieurs manifestants ont été arrêtés. Les contestataires ont procédé à la fermeture de

la RN 28 reliant Batra à M’sila. 

 

Alger : arrestation de 5 personnes dans un mouvement de protestation:

 

 

La police antiémeute a procédé hier à l’arrestation de 5 personnes lors d’une manifestation. Venues de Oued Semman, plusieurs familles ont protesté contre leur exclusion du logement social. Elles rejettent la formule LSP, puisque elles sont incapables de payer la somme de 112 millions de centimes exigée par l’administration. A signaler que plusieurs jeunes ont été arrêtés et qu’un autre jeune s’est immolé.

(Source EL Khabar/ Synthèse et traduction d’El Mouhtarem)

Tlemcen et Saida enterrent leurs fils, victimes de l’attentat des Issers

tombe.jpgA Tlemncen: Six jeunes morts dans le dernier attentat suicide des Issers ont été enterrés, jeudi dernier. Ils font partie des 7 victimes originaires de la wilaya (Mansourah, Abou Tachfine, Ouled Mimoun…) et recensés jusqu’à maintenant au niveau de la morgue sise au cimetière d’El-Alia relevant de la police scientifique, en attendant l’identification au moyen de l’ADN de 10 autres dont les cadavres ont été complètement carbonisés.

A Saida:  M. Belhadj, décédé des suites de l’attentat des Issers, alors qu’il accompagnait sa fille candidate au concours d’entrée à la gendarmerie nationale, a été enterré hier en présence d’une foule nombreuse.
A Mascara: Jusqu’à hier, le corps du jeune Sohbi Bellog Abdelhamid, 23 ans, victime du récent attentat perpétré aux Issers, n’a pas été encore livré à ses parents qui se sont déplacés à deux reprises depuis Bouhanifia, ville natale du défunt, vers Alger.  Que Dieu le Tout Puissant Accueille les défunts en Son Vaste Paradis. Synthèse d’El Mouhtarem
0 fois lus

-->

La défense de Mohamed Ziane Hassani interjette appel

mecili2.jpgMe Khaled Lasbeur, avocat du diplomate algérien Mohamed Ziane Hasseni, arrêté le 14 août dernier à l’aéoropot de Marseille, vient d’interjeter appel au sujet de la mise sous contrôle judiciaire de son client, rapporte le quotidien El Watan dans son édition de mardi.
L’appel de la défense, qui conteste les motivations de la mise sous contrôle judiciaire du diplomate algérien et son caractère contraignant, devra être examiné par la chambre d’instruction. Le contrôle judiciaire lui impose de résider à Paris, de ne pas s’éloigner de la région Ile-de-France et de se présenter deux fois par semaine au service des contrôles judiciaires du tribunal correctionnel de Paris.  Synthèse d’El Mouhtarem

Ce que prouvera la justice française selon Boukerzaza

Le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement, Abderrachid Boukerzaza, a déclaré hier, lors d’un point de presse à l’issue de la réunion du conseil du gouvernement qu’il est convaincu que « la justice française confirmera non pas l’implication du diplomate dans cette affaire, mais le traitement humiliant, dont il a été victime après son arrestation. » Drôle de déclaration ! El Mouhtarem

A. Boukerzaza affirme: « Hassani a été victime d’un traitement humiliant »

boukerzaza.jpgLe ministre de
la Communication, Abderrachid Boukerzaza, a qualifié aujourd’hui, lors d’un point de presse à l’issue du Conseil du gouvernement, d’humiliant le traitement subi par le diplomate algérien, Mohamed Ziane Hassani lors de son interpellation par la police française à l’aéroport de Marseille et sa mise sous contrôle judiciaire par la justice à Paris.  

Boukerzaza a indiqué qu’un groupe d’avocats a été constitué par le ministère des affaires étrangères pour défendre le diplomate algérien et d’ajouter qu’une cellule de crise a été installée au ministère des AE dès l’éclatement de cette affaire. 

L’orateur a affirmé que le diplomate algérien « a été victime d’un traitement humiliant de la part de la police française. C’est un incident regrettable ». Par ailleurs, le conférencier a souligné que les autorités algériennes ont veillé à éviter la polémique, laissant à la justice française l’occasion de le réhabiliter, sur la base de preuves irréfutables. Paris a été destinataire de «preuves de l’humiliation subie par le diplomate algérien», a ajouté le ministre de la communication. El Mouhtarem

Exclusif: L’ancien colonel Mohamed Samraoui: « Je considère invraisemblable que la police francaise ait pu commettre une telle méprise »

samraoui.jpgNous publions en exclusivité la réaction du colonel Mohamed Samraoui à l’arrestation en France du diplomate algérien Mohamed Ziane Hassani.

« N´ayant pas été confronté à la personne arrétée, je ne peux évidemment pas émettre une quelconque opinion sur cette affaire, par contre je me tiens à la disposition de la justice pour apporter mon témoignage. D´un point de vue strictement personnel, je considère invraisemblable que la police francaise ait pu commettre une telle méprise, surtout qu´il n´y a aucune homonymie possible entre les deux noms Hassani et Hasni. Est-ce une diversion ? Est-ce une tentative de semer la confusion ? Est-ce un moyen de défense ? Je n´en sais rien. La prudence est recommandée lorsqu´il y a trop de zones d´ombre, comme c´est le cas actuellement, alors qu´une investigation rapide portant sur le parcours de Rachid Hassani depuis 1987 aurait pu facilement déterminer s´il s´agissait du commanditaire de l’assassinat de Me Ali Mecili ou pas.

Nous n´en sommes qu´au stade des hypothèses et par conséquent je me garde de verser dans la spéculation, même s´il y a beaucoup d´interrogations avec notamment le silence des autorités algériennes, les tentatives antérieures de l´intéressé visant à régler le contentieux avant son arrestation, le choix du moment alors que ce diplomate avait l´habitude de se rendre en France où d´ailleurs sa famille résiderait, l´incertitude sur son identité,…etc..

En tout cas, la Vérité ne saurait tarder à se manifester, ne serait-ce que pour rendre hommage au combat valeureux de la famille, des amis et des avocats de Me Ali Mecili. »

L’ex-colonel Mohamed Samraoui in www.ffs1963.unblog.fr

Le FFS organise un camp politique

camp.jpgDans le cadre de la finalisation de la mise en place de l’école de formation politique Ali MECILI, le Front des Forces Socialistes, organise un camp politique du 26 au 29 août 2008 à SOUK EL TENINE, dans la wilaya de Bejaia.

Il rassemblera des jeunes venus des différentes régions du pays et permettra, dans le débat, de répondre aux attentes et aux questionnements liés à la pratique politique.

 

Le FFS croit fermement qu’il est important pour notre pays et pour notre parti d’adopter des stratégies nouvelles pour faire barrage aux forces rétrogrades, révisionnistes et violentes qui veulent déposséder les femmes et les hommes de ce pays des fruits de toutes les luttes démocratiques menées depuis l’indépendance .

Une opportunité dedébat et d’échange sur des thématiques d’analyse et d’action pour une plusforte participation des jeunes à la politique. Il s’agit particulièrement delaisser s’exprimer la nouvelle élite politique.

 

 

Urgent: Dix terroristes éliminés par l’ANP à Aïn Defla

Dix terroristes ont été éliminés dimanche par les éléments de l’Armée nationale populaire (ANP) lors d’une opération dans la commune de Tarek Ibn Ziad, dans la wilaya de Aïn Defla, a annoncé le ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales. Le communiqué du ministère ajoute que 05 pistolets mitrailleurs automatiques Kalachnikov, 04 fusils semi-automatiques et 01 fusil lance grenades ont été récupérés au cours de cette opération.

Urgent: suspension de la grève de la faim des enseignants

Après 40 jours de grève de la faim, les membres du Conseil national des enseignants contratctuels (CNEC) ont annoncé, aujourd’hui lors d’un point de presse, la suspension de leur action en raison de la dégradation de l’état de santé des grévistes. Par ailleurs, le protestataitres ont réitéré leur détermination à poursuivre la lutte jusqu’a satisfaction de leur revendication qui consiste en leur intégration dans leurs postes. A cet effet, le CNEC prévoit l’organisation de rassemblements de protestation devant le ministère de l’Education nationale et les directions de l’Education au niveau des wilayas. Par El Mouhtarem  

« Rendez-moi Liberté et prenez ma liberté »

sadi.jpgIl est maintenant clair que le changement opéré au niveau de la rédaction du quotidien Liberté a pour objectif essentiel de faire du canard de Rebrab un instrument au service de la propagande présidentielle. La décision de nommer un militant du RCD et néanmoins membre de la famille de Said Sadi au poste de rédacteur en chef et la volonté d’écarter Mounir Boudjemaa de la rédaction de Liberté, est, semble-t-il, le résultat d’un compromis entre le chef du RCD et les chefs du DRS. En effet, il semble que le DRS a décidé d’offrir le quotidien Liberté, l’espace d’une campagne, au chef du RCD qui a affiché depuis quelques mois déjà son intention de prendre part à «la course » électorale d’avril 2009. A la lecture du titre de Une de Liberté d’aujourd’hui, dont le rédacteur de l’article est un militant du RCD écarté du journal par Mounir B depuis qu’il a pris son poste, «Présidentielle 2009, la liste est ouverte», nous nous rendons compte que le journal de Rebrab devient désormais un tract au service de la présidentielle et des lièvres dont le psychiatre Said Sadi. Nous pouvons affirmer dés à présent que Said Sadi, Louiza Hanoune et Moussa Touati (pour jouer le rôle de Boukrouh en 1995 et celui de Rebaine en 2004) prendront part à l’élection de 2009.  

Par El Mouhtarem

12345...19

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER