Dites-nous Monsieur Rahabi !

libertepresse.jpgEssalamou Alaykoum

 

Vous êtes innocent, c’est bien, vous avez les mains propres, c’est bien, vous avez les poches en cristal, c’est parfait. Mais vous n’êtes pas seul dans ce cas. Vous êtes, alors, comme les 36 millions d’Algériens. Sauf, qu’ils n’ont jamais été responsable dans un pouvoir de tyrans. Dites-nous de quelle crime les 36 millions d’Algériens sont responsables pour qu’ils soient gouvernés (emprisonnés, humiliés, privés, écrasés, insultés, étouffés, castrés, trompés, bannis, découragés, dégoûtés, déstructurés, détruits, assassinés, divisés, volés, méprisés, maudits, enterrés, surveillés, fichés, manipulés, torturés, tourmentés, terrorisés, angoissés, frustrés, empêchés d’exister, de sourire, de travailler, de réfléchir, d’étudier, de se soigner…) de cette manière depuis 46 ans ?

Allez, monsieur RAHABI, éclaire-nous, dites-nous ce que vous savez. Dites-nous si les ambassades, les consulats sont au service du peuple, ou au service de la pureté de leurs coeurs, de la douceur de leurs âmes, de la clarté de leurs consciences, de la générosité de leurs mains, de leurs poches en cristal, de la tendresse et de l’intelligence de leurs langues et droiture de leurs pas. Dites, pourquoi, ils nous punissent ? Pourquoi, ils assassinent les meilleurs des fils de l’Algérie, qui est votre pays ; un pays qui souffre et qui a besoin d’un peu paix. Qui a besoin d’un peu de paix, pour suturer et panser ses blessures. Ses blessures qui font mal, mal, mal, mal, mal , mal Monsieur RAHABI, qui font mal monsieur RAHABI, qui font mal à un peuple innocent, qui n’a rien fait de mal pour vivre ce mal que ceux que vous avez servi, avaient prescrit comme remède à son mal.

Vous ne devrez pas connaître la douleur et les tourments d’un deuil qui n’est pas fait ! Surtout d’un deuil que l’on doit faire pour quelqu’un qui est mort injustement, quelqu’un qui est mort avec les balles de lâcheté, quelqu’un mort et ôté à ceux qui l’aiment et ceux qui l’attendent à la maison. Quelqu’un qui est mort et ôté à l’idéal pour lequel il luttait (l’assemblée constituante, l’alternance au pouvoir, un peuple souverain, une justice indépendante, une démocratie véritable, une armée et des services de sécurité pour la défense des intérêts du pays, le respect intégral et total des droits de l’homme… ) Vous voyez M. Rahabi; en tuant M. MECELI, ils ont tué tous ces principes, les fondements d’un Etat de droit, sans ces fondements toute nation est appelée un jour ou l’autre à s’effondrer et son peuple à trinquer sévèrement et douloureusement).

 

 

Si vous n’avez rien dit, personne ne vous aura rien dit. Comme vous avez parlé, laissez les autres parler, vous répondre et vous contredire. C’est le principe de la toile, tout le monde a le droit à la parole. Ce n’est pas comme un consulat, une ambassade, un ministère, une mairie, une brigade de gendarmerie, une télé, une radio, un journal, la rue, un commissariat. Partout, dans votre pays monsieur RAHABI, il y a censure, la censure même qui tue (si tu parles tu meurs, si tu te tais tu meurs, alors parle et meurs avait écrit MONSIEUR DJAOUT ALLAH IRHMOU).

La censure cimentière, la censure exil, la censure Berrouaguia, la censure pistolet, la censure mitraillette, la censure bombe, la censure morbide et fraternelle, la censure feu de forêt, la censure école sinistrée, la censure je parle taisez-vous, la censure je suis le roi vous êtes mes serviteurs, la censure je suis patriote, j’ai fait la guerre, j’ai libéré le pays, je suis honnête, j’aime l’Algérie, je défends les valeurs de la nation, je suis indispensable vous êtes tous des harkis, des minables…

Vive tous les morts innocents, ils sont plus vivants dans nos coeurs que ceux qui prétendent incarner la vertu, la pureté et la dignité et qui massacrent insidieusement un pays et un peuple qui ne cherchent qu’à vivre libres et dans la paix. Vive ceux qui défendent les opprimés, les victimes et l’honneur de notre pays qu’ils soient vivants ou morts. Vive une Algérie libre et démocratique qui sera dirigée par des Algériens qui seront à son service et qui s’interdiront de se servir d’elle. Vive une Algérie qui vivra en paix avec son peuple et avec les peuples du monde entier.

Par Amine
Fraternellement

Commentaires

  1. Samir dit :

    Ne comptez surtout pas sur lui pour qu’il vous fournissent les réponses que nous connaissons d’ailleurs, la seule personne qu’il pourra critiquer est Boutef parce qu’il l’a chassé du gouvernement, il faut chercher les bénéficiaires d’une remise en liberté de Hassani pour comprendre comment ces messieurs se sont portés volontaires pour témoigner, pourquoi n’ont-ils jamais témoigner quand des centaines de milliers d’algériens se faisaient massacrer durant les années 90, pourquoi ne témoignent-ils pas de la gabegie, du désastre économique et du pillage des richesses nationales, pourquoi et pourquoi des millions de pourquoi, malheureusement binat-houm khaoua bassah ce sont des monstres face au peuple.

    Oukilhoum Rabbi ya Djemaa.

    Salem alikoum

  2. Youssef dit :

    a samir .

    Pourquoi voulez vous qu’il vous réponde sur des choses dont il n ‘est pas responsable .il n ‘est en fonction depuis dix ans . Arrêtez de vous cacher derrière des pseudonymes et de pousser les jeunes à la protestation ou au maquis et montrez vous et défendez à visage découvert vos idées au lieu d’insulter celles des autres . INTERNET VOUS DONNE BEAUCOUP DE COURAGE …YAKHI DJEMAA

  3. miloud dit :

    Bien dit YOUSSEF c’est « armons nous et partez  » fakou ya Amine et Samir plus personne ne le fera à votre place .

  4. Samir dit :

    Il a accepté d’être Ministre, il doit assumer et dire la vérité c’est tout, parler d’une personne qu’on a arrétée alors que la procédure judiciaire est en cours et occulter le sort de toute une population, montrez moi où j’ai usé de l’insulte et où j’ai poussé les jeunes à monter au maquis (Encore !!! il faut voir qui les a poussés à le faire hormis les petits cons du fis ) ou à faire des protestations inutiles comme on l’a si bien vu depuis des lustres.

    A Miloud le nouveau venu: qu a parlé d’armes ???? lorsque on vous oppose des arguments, vous vous mettez à écrivailler à tour de rôle, YAKHI TABLOUATE YAKHI.

    ps; vous ne manquez pas de courage non plus mon cher ami.

  5. miloud dit :

    A SAMIR
    Si j ‘ai bien lu vous écrivez « il a accepté d’être Ministre » et alors en quoi cela est -il condamnable servir son pays à ce niveau ? .ON CONSTRUIT UN PAYS AVEC SES ENFANTS PAS AVEC DES COOPERANTS.Tous ceux qui ont servi leur pays à tous les niveaux doivent se repentir selon vous Selon moi il devraient en tirer fierté …vous avez raison : YAKHI TABLOUATE YAKHI

  6. Samir dit :

    Quand je dis : il a accepté de servir comme Ministre, je veux dire au sein d’un régime illégitime et illégalequi n’a pas consulté le peuple « souverain » pour l’élire ( Je parle du président, parlement et le reste c-à-d les ministres, walis etc. , conséquence logique des présidentielles et barlamantiantes truquées et dénuées de toute transparence ou régularité et ça vous le savez autant que moi )

    Donc faire partie d’un tel gouvernement revient à le cautionner et à le légitimer même aux yeux de vos proches, je n’ai pas dit que M. Rehabi était corrompu puisque je ne détiens pas la moindre preuve, mais cette intervention – étrange – aurait dû être précédée par d’autres, puisqu’il dit qu’il s’exprime en qualité d’ancien responsable, ministre et diplomate, il devrait également contribuer par rapport à des sujets bien plus graves et cruciaux qui détermineront à court et moyen termes le destin d’une nation en perdition et dont la souveraineté se rétrécit comme une peau de chagrin et les exemples sont nombreux à cet égard.

    Pour le reste laissons la justice française faire son travail , c’est d’ailleurs le discours officiel des responsables, boukerzaza entre autres.

    Sahitou

  7. Samir dit :

    Miloud et Youcef,

    Vous n’avez pas répondu à mes questions: où ai-je parlé d’armes, maquis et rebellion, de même où ai-je usé de l’insulte ? etc…prière de répondre, prière de répondre, prière de répondre.

    Saha s-horkom

  8. ammisaïd dit :

    A miloud
    Le grand souhait que j’ai et l’une des dou3a que j’adresse chaque jour à mon seigneur est celle de ne jamais tuer un humain (voire tout être vivant) et de ne pas mourir de la main de l’humain. Transformer une vie en une mort est le crime le plus abject qui puisse exister. Je hais les armes, je hais le crime et je souhaite que plus aucun Algérien ne tuera un autre Algérien (nous sommes tous des frères malgrè la profondeur de nos désaccords). Regardez d’une manière lucide les potentialités de notre pays et regardez bien ce que nous avons fait de lui. Tu es ce que tu es, je suis ce que je suis, je dis ce que je penses et ce que je ressens, tu dis ce que tu penses et ce que tu crois, mais ne m’accuse pas de ce que je ne souhaites ni aujourd’hui, ni demain.
    Fraternellement

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER