Mise au point de Samraoui

samraoui.jpgEn écrivant “3. Quand Hasseni exerçait en qualité de consul Général à Bonn, le Commandant Samraoui était en charge du Bureau de Sécurité de l’Ambassade. Il ne peut ainsi prétendre au bénéfice du doute mais ceci est une autre affaire qu’il convient de laisser aux soins de
la Justice.

 

Malgré ma mise au point, Mr Rahabi persiste dans le faux et cherche à détourner le débat. Les faits prouvent que j´étais en poste à Bonn de septembre 1992 à janvier 1996 et qu´il n´y avait aucun consulat général d´Algérie à Bonn (il se trouvait à Francfort et jamais Hassani n´a jamais été en poste en Allemagne entre 1992-1996, je pourrais citer les noms des consuls qui y ont exercé mais cela est sans importance).
Hassani fut désigné d´abord consul général à Berlin en 1997 avant de rejoindre Bonn, donc bien après ma défection.
Pourquoi faire dans l´amalgame en induisant les gens en erreur avec de fausses affirmations?
Le DRS pourra bâtir une nouvelle légende à Hassani, des ministres pourront affirmer qu´il était conseiller auprès d´eux en avril 1987, Larbi Belkheir pourra témoigner qu´il était en poste à la présidence au moment des faits, rien n´entamera ma détermination à trainer les criminels devant une cour de justice.
Je termine mon texte avec le proverbe bien connu “qui s´assemblent se ressemblent”.

Commentaires

  1. samir dit :

    Salem alikoum et saha ftorkom,

    M. Rehabi devrait au moins avoir la décence de s’excuser pour cette confusion.

    Pour le reste, les choses deviennent très très claires, heureusement que de telles affaires surviennent de temps à autre pour que certains, malgré eux se retrouvent grillés, aux suivants.

    Sahitou

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER