• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 16 septembre 2008

Archive pour le 16 septembre, 2008

Bouteflika veut la fin de la médecine gratuite !

boutef1.jpg

Saad Lounes: « Hasni qu’on voit sur la photo est le capitaine du DRS… »

hassanipreoccupe21.jpgCertains vont dire encore de quoi se mêle-t-il celui-là.
Mais vu l’ampleur d’une littérature complètement inutile sur cette affaire HASNI où beaucoup s’usent les neurones pour rien, je me dois d’intercéder.

1/ Le colonel Samraoui n’est pas un plaisantin que des anonymes, des lécheurs de bottes, des agents du DRS cachés sous plusieurs pseudos peuvent contredire.

2/ HASNI (qu’importe ses prénoms et ses noms de guerre) qu’on voit sur la photo est bien le capitaine du DRS. Je le reconnais pour une raison très simple. J’ai connu son frère (très bavard), en tant que collègue de travail, qui était directeur du petit port de Dellys qui dépendait du Port d’Alger lorsque j’y étais DAG.

3/ HASNI n’a jamais été un diplomate, mais un officier du DRS chargé de missions de sécurité, sous couverture diplomatique, que ce soit au protocole de la présidence où aux AE, aux consulats, etc…

4/ HASNI a eu une promotion fulgurante… après 1987.
Je l’ai rencontré une seule fois en 1989, au moment où il préparait la visite de Mitterand.
Pour l’anecdote, il m’avait rendu une visite très décidée dans mon bureau pour récupérer une belle et volumineuse bibliothèque touaregue, destinée à décorer une tente à Zeralda, que venait de me livrer par erreur un fournisseur complètement affolé. Comme je l’avais déjà payé, j’ai refusé de la lui donner. HASNI est reparti avec calme, sourire et courtoisie mais sans la bibliothèque.

5/ HASNI est un OULIDFAMILIA sympathique, affable et serviable. Il n’était qu’un jeune officier qui a exécuté des ordres qu’on lui a donné… parmi d’autres. Un point c’est tout. Il repartira bientôt chez lui.
Son arrestation et tout le théâtre qui l’entoure ressemble à un nonos jeté en pâture pour faire pression sur des clans et diversion dans la presse et internet.

6/ L’affaire Mecili est une affaire de la françalgérie. Les services français sont autant impliqués que les services algériens. Ce n’était ni le premier assassinat politique et ce n’était pas le dernier. Et ce n’est pas le pauvre Hasni qui va endosser sur ses épaules tout ce pan volumineux de notre Histoire non écrite.
Alors laissez-le tranquille. Les vrais commanditaires sont ailleurs.

H’mida Layachi, la presse ou la politique de deux poids deux mesures

ayachi.jpgLa politique de deux poids deux mesures concernant la liberté d’expression dans notre pays est édifiante. Mr H’mida Ayachi renvendique ses droits en cette matière, lui qui a outrageusement débordé en licenciant de son nouveau journal Algérie News deux écrivains de talents sans motif réprobateur, Nassira Belloula a été mise à la porte suite à un article citoyen et défenseur des droits de l’homme sur Taslima Nasréen et Habib Ayyoub, licencié pour avoir signé la pétition de soutien à Nassira Belloula. Vous les journalistes et directeurs de journaux, qu’avez vous fait justement pour défendre la liberté d’expression ou bien cela ne vient que quand celui qui est victime est un patron justement.

Soutien à Nassira Belloula

Nassira Belloula, essayiste, romancière, poétesse, a été mise à la porte de son journal.
Ce lundi 30 juin 2008, la journaliste a été prise à partie par le directeur délégué du quotidien Algérie news qui lui reprochait le choix de Taslima Nasrine comme sujet d’article publié dans ce journal. Elle lui demande alors des explications ce qui déclenche la fureur du responsable. Nassira décide de quitter les lieux sans réussir à calmer le directeur qui la poursuivra dans les couloirs en hurlant des invectives et des menaces, sous le regard du personnel alerté par les cris.
Comment comprendre qu’une décision aussi grave qu’un renvoi puisse être prise d’une manière aussi brutale par une personne en colère ? Le contenu de l’article ne peut en aucun cas justifier ou expliquer l’arbitraire et le comportement agressif et humiliant car il suffisait de le refuser.
La journaliste et la femme, bafouée dans ses droits les plus élémentaires à l’expression et au respect de la personne humaine est encore sous le choc.

Membres du forum DzLit Signataires :

Max Véga-Ritter
Lounès Ramdani
Jean-Michel Pascal
Fatiha Nesrine
Maklouf Bouaich
Karim Diff
Djamel Mati
Azzedine G.Mansour
Hamid GASMI
Maria Teresa Garcia de la Noceda
Krimo Bouaou
Nassima Touisi
Nadia Sebkhi
Rabah Driouch
Olivès Hafida
Nadia Ben Hassen
Sid Ali Sakhri
Graîne Yassemine
Zaki-Fouad AZOUZ
Françoise Soler
Abderrahmane Rebahi
Khorsi Fadhéla
Habib Ayyoub
Hassain Daouadji Dalila
Leila Chaker26. Nadia Djema
Massinissa Benlakehal
Azzedine Hamadouche
Mohand Yousfi
Isabelle Plasseraud, aide-soignante
Boussaad Bouaich, étudiant – chercheur INALCO
Maya Hadda, femme au foyer
Rahim Bouaich, dignostiqueur immobilier
Sarah Saouel, étudiante
Taoues Djema, assistante

(…) La pétition est sur http://www.mesopinions.com/ catégorie droit de l’homme

Par Nadia

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER