• Accueil
  • > Libre débat
  • > Réaction au limogeage du DG de l’IGF: « Cette affaire renferme quelques faits saugrenus »

Réaction au limogeage du DG de l’IGF: « Cette affaire renferme quelques faits saugrenus »

igf.jpgUne pétition et oups ! On se croirait aux années 70 du temps de la gestion socialiste “alibi” tout est fait, un décret présidentiel et tout un tralala avec l’installation aussi rapide que dite. Cette affaire renferme quelques faits saugrenus. Je suis curieux de connaitre les références des nouveaux promus par rapport à leurs prédécesseurs. Il y a anguille sous roche, est-ce que ce ne serait pas une tuile téléguidée par des forces occultes maffieuses, trabendistes, financières qui sont à l’origine de ce changement. Par ailleurs, on continue à bricoler ; on ne passe pas de la comptabilité à l’audit et à l’inspection. Ce sont des métiers différents et des profils aussi différents. Mais quand l’Algérie fera attention à ce genre de chose dans le choix des hommes qui en d’autres cieux sont essentielles ?

 

Le DG limogé a du dire non à quelconque mascarade pour se retrouver dehors. L’affaire Orascom est-elle pour quelque chose? Ou bien veut-on seulement installer un nouveau DG pour bien le guider dans le labyrinthe bien huilé du fonctionnement de l’Algérie des sous marins ? Choix qui veut qu’on désigne les cibles en fonction de l’accointance qu’on a avec l’un ou l’autre. On choisit les hommes qui disent oui et oui et oui, sans se poser de question d’éthique. On choisit les hommes manipulables à souhait. Et autant que faire ce peu, il doit être natif d’une région donnée, car il faut renforcer le clan. Comme on dit : celui qui détient  l’information a le pouvoir, on pourrait dire à ce propos que celui qui dirige l’IGF peut défaire des hommes récalcitrants à certaines sollicitations.

 

Certains ont les informations et les investigations secrètes, d’autres veulent pouvoir avoir des dossiers via l’IGF… Les semaines à venir seront révélatrices des tenants et aboutissants de cette décision aussi rapide que bizarre…
C’est dommage que ce Monsieur limogé n’ait pas de soutiens et d’audience parmi les fonctionnaires et les hauts dirigeants en retrait. On aurait voulu voir les éternels défenseurs des administrations intervenir pour essayer de comprendre et soutenir leur collègue, objet d’une probable injustice.

 

Après le DG d’Algérie Telecom voilà le DG de l’IGF, sans oublier tous les magistrats, les présidents d’instances judiciaires, qui ont perdu leur emploi pour n’avoir pas été complices de mascarades de justice et pour avoir dit non, en fonction de leur intime conviction dans les dossiers scabreux qu’ils ont eu à traiter. On ne relève pas également tous ceux qui ont obtenu des galons et des promotions fulgurantes sans cause. Quant aux P/APC , P/APW,  députés etc… riches à milliards c’est une autre rengaine. On aura tout le temps de les mettre en vedette lorsque le pouvoir sera entre les mains de personnes “propres”.

Par Mohand 

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER