Corruption: Algérie occupe la 92e place sur 140 pays !

corruption.jpgL’Indice de Perception de la Corruption (IPC) (Transparency international) évalue le niveau de corruption touchant les administrations et la classe politique sur une échelle de 0 à 10, la note dix étant le plus faible degré de corruption. Six années durant, l’Algérie n’a pas réussi à se départir d’un classement médiocre avec un indice de 3 et une 99e place en 2007, un indice de 3,1 et une 84e place en 2006, un indice de 2,8 et une 97e place en 2005, et une note de 2,7 sur 10 et une 97e place en 2004. Il convient de signaler que l’Algérie continue de s’opposer au sein des Nations unies à la mise en place de mécanismes internationaux d’évaluation de l’application de la Convention des Nations unies contre la corruption. (Sources El Watan)

 

Commentaires

  1. ammisaïd dit :

    Assalam aliekoum
    Il serait utile pour le pouvoir qui nous gouverne depuis maintenent 46 ans de jetter un regard sur les differents classement de l’algérie. Ainsi, ils seront le degré de leurs compétences et les performances qu’ils ont obtenus malgrè les milliards de dollars qu’ils ont à leur disposition et les potentialités humaines qui se trouvent dans notre pays. Malheureusement, ils sont totalement fermé à l’auto-critique. Ils conduisent, sur une descente, une voiture sans frein et ils sont persuadés qu’ils ne va finir dans un ravin. C’est comme ça!
    Saha shourkoum

  2. TOUFIK dit :

    QUI DIT MIEUX !!!!! B’ssahtek Bouteflika.

  3. Souterre dit :

    Corruption en Algérie? c’est un mensonge.Qui peut me croire?

  4. faruk dit :

    bonjour
    lire attentivement
    le blog http://bdlcorruption.unblog.fr/

  5. Bouramdhane Abede dit :

    Un exemple de corruption et d’ignorance algérienne: Le film pro français, Hors-la loi de Bouchareb, fait des scènes grâce à la polémique engagée par un membre de l’UMP qui croit, sans l’avoir vu, que le film est anti français. Le financement du film proviendrait à 59 % de la France (du CNC et d’autres sources privées ou publiques), à 21 % de l’Algérie, à 10 % de la Tunisie (peut-être Tariq Ben Amar, le propriétaire des studios de tournage tunisiens où le film a été tourné) et à 10 % de la Belgique. Le devis du film atteint, au total, 20,55 millions d’euros.

    Si on calcule les 21% du budget mis par l’Algérie, cela fait plus de 4 millions d’euros ! L’Algérie et la France cofinancent un film sur le 8 mai 45 !!! Incroyable ! Surréaliste mais vrai!!! Passons… Mais il est certain que le CNC et les producteurs français qui ont mis de l’argent dans le film ont trouvé leur compte dans le scénario du film et qu’ils doivent être pleinement satisfaits du FILM, en dépit de la polémique initiée par un membre de l’UMP. Le CNC français est une institution sérieuse qui n’aide pas les films anti français, et lorsqu’il le peut il favorise les films PRO FRANCAIS.

    Mais sur quel budget algérien ce film a été financé ? Quel chapitre du ministère algérien de la culture ? Il n’y a que le FDATIC. Les règlements du FDATIC (fonds d’aide à l’art et l’industrie cinématographique) spécifient une répartition équitable du budget d’aide à tous les producteurs algériens et cette aide ne dépasse pas généralement 20 millions de DA par producteur (film).

    Comment se fait-il qu’on donne 4 millions d’euros (400 000 000 DA) à un film sur le 8 mai 45 ? Alors que son auteur a fait « CHEB », un film qui insulte l’armée algérienne, qui a fait « Indigène » sur la guerre mondiale qui fait l’apologie (presque directe) de la colonisation. Car il montre des « Indigènes » Maghrébins qui s’engagent de leur plein gré dans l’armée française pour aller combattre les Allemands ! Ils courent derrière les camions de l’armée française pour s’engager et leurs mères font des saluts aux colonisateurs et lancent des youyous !!! Cela signifie que la colonisation est bonne et que la France mérite d’être défendue contre les Allemands alors qu’en vérité, les Maghrébins ont été souvent enrôlés de force ou bien qu’ils avaient besoin de s’engager pour gagner un morceau de pain. Sans avoir vu le film des « journalistes » algériens soutiennent le film Hors la loi d’un cinéaste français qui défend les intérêts de la France avec de l’argent algérien !!! Hors la loi ne montre pas les massacres du 8 mai 45. Il montre des morts des deux côtés !!! PAUVRE ALGERIE, tu donnes de l’argent à tes ennemis pour insulter ton histoire ! Hors la loi n’a même pas été tourné en Algérie!!! Il a eu 400 millions de DA et il n’a employé aucun technicien ou travailleur algérien ! Et vous pensez qu’il défend le 8 mai 45 !!!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER