Sidi Said s’en prend à la fondation Friedrich Ebert

logo.jpgLe secrétaire général de l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Saïd, a indiqué, hier à Alger, que la fondation Friedrich Ebert a dépassé ses prérogatives et ses missions. «Je considère que la fondation Friedrich Ebert ne fait pas son travail tel qu’il a été déterminé. Elle dépasse ses prérogatives et ses missions en Algérie », a déclaré M. Sidi Saïd. Il a ajouté qu’« autour de certaines conférences, elle va même jusqu’à apporter des jugements de valeur sur les différentes actions du pays, que ce soit dans le domaine social ou économique », estimant qu’« il faut reconsidérer la présence de cette fondation en Algérie ». « Notre organisation (UGTA) a aidé cette fondation à s’installer en Algérie dans le cadre de la coopération syndicale et de l’épanouissement du travail collectif », a-t-il fait savoir, relevant toutefois que « malheureusement, elle a dépassé les missions préliminaires auxquelles elle était destinée ». « On ne permettra jamais aux étrangers de porter des jugements de valeur sur les Algériens. Ce n’est pas aux étrangers, autour de missions ou de fondations, de s’immiscer indirectement dans les affaires des Algériens », a-t-il insisté.

Commentaire: J’apporte tout mon soutien à la fondation Friedrich Ebert qui a le mérite d’organiser des débats sur les questions socioéconomiques en Algérie. La Fondation a toujours mis à la disposition des syndicats autonomes et des associations ses locaux pour organiser des séminaires et autres rencontres.

Sidi Said ne veut pas comprendre que l’UGTA n’est qu’une coquille vide. Il suffit de voir la liste des membres de la CEN pour se rendre compte que la centrale n’est pas composée de syndicalistes, mais de barons du système.

Savez-vous que l’ancien président de l’APN, Amar Saadani, est toujours membre de la CEN ? Savez-vous que plusieurs députés du RND et du FLN siègent à la CEN ? Savez-vous que l’ancien DEC de Dely Brahim, Lagdar, est encore membre de la CEN ?

Les acteurs de la société civile doivent exprimer leur soutien à la fondation Friedrich Ebert et dénoncer les agissements de Sidi Said, cet homme qui « assume » la faillite de la CNAS et son implication dans l’affaire Khalifa. El Mouhtarem

Pour réagir: elmouhtarem2007@gmail.com

 

 

Commentaires

  1. assirem dit :

    SIDISAID! Un vulgaire kabyle de service .

  2. GPRA dit :

    Algerienne – Algerien

    GPRA-2M8 RE-nait pour mettre fin aux diables sanguinaires mercenaires qui TUENT le peuple algerien comme le GPRA du 19 septembre 1958.

  3. TOUFIK dit :

    Tiens, normalement Sidi Saïd doit-être en prison dans l’affaire Khalifa puisque il a reconnu qu’il a traficoté pour placé l’argent du contribuable à Khalifa banqueroute,donc au lieu de vouloir faire taire cette fondation tu dois plutôt te la fermé une fois pour toute.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER