• Accueil
  • > Archives pour le Mardi 30 septembre 2008

Archive pour le 30 septembre, 2008

Affaire Mecili: En France, il y a des marchandages, mais il y a des hommes et de femmes qui ont de l’honneur

tribunal1.gifQue de sornettes nous lisons, que d’imbécilités et de déclarations incongrues nous supportons…
Ainsi donc on commence par condamner un témoin (celui qui a assisté à la remise de la somme d’argent). Celui qui est le seul témoin à charge. On oublie le vrai assassin et celui qui lui a donné l’ordre. On oublie aussi les commanditaires qui seraient l’ancien Président Chadli, lakehal Ayat et Belkhir sans oublier Lamari Smain (l’ami de ses collègues français), on oublie aussi Charles Pasqua, et l’ex responsable de la DST, tous on les laisse en paix. On juge donc comme le suggère Pelletier et une catégorie d’intervenants sur ce site et ailleurs, le seul témoin déclaré à charge. On voit qu’ils sont de plus en plus nombreux. C’est vrai que pour eux affirmer des vérités et leur contraire est un style, un comportement, une conduite et un mode de vie.
Il est difficile de supporter “ce cirque” entretenu par les plus hautes autorités du pays, pour laisser planer des doutes et des suspicions. On donne un os à ronger et on observe. On observe aussi ce silence devenu légendaire, chaque fois qu’un Algérien est concerné. Ce monsieur Hasseini ou Hasni ou Hassani est rappelons-le un militaire avant d’être un diplomate, il a le grade de colonel, il est responsable du protocole aux AE , un poste sensible. On ne parvient pas à ce niveau de responsabilité et de confiance par un concours interne, ou un recrutement externe, il n’est pas non plus un diplomate formé par l’ENA, il fut disent certains conseiller d’un ministre de l’Habitat, allons donc ! Je suis désolé de dire que c’est un fils, assidu et discipliné de la grande muette. Logiquement on devrait s’attendre, en situation normale, a une totale collaboration pour faire éclater la vérité. Lui non! Il refuse même les analyses graphologiques et d’ADN. Il ne veut pas non plus rendre public son CV. A-t-il honte de son parcours ? Est-il analphabète bilingue comme beaucoup de ses chefs?
Le drame dans cette affaire, c’est qu’on oublie qu’il y a mort d’homme, un enfant du pays, un membre de l’ALN , puis membre de la SM de Kasdi merbah, lequel a refusé comme Ait-Ahmed, la suprématie d’un clan. Clan qui a bafoué la constitution et les libertés individuelles élementaires. Tout comme beaucoup de ses compagnons, il fallait l’éliminer, ils l’ont fait de la pire des manières c’est à dire en le tuant.

Je reste persuadé que la meilleure défense pour un innocent est d’éviter d’adopter des tactiques de TAGHANANT, connues dans ce milieu justement du secret, les conseilleurs ne sont pas les payeurs, El hadj Lamari n’est plus de ce monde pour faire jouer sont réseau de relations, Belkhir a perdu ses suppôts.
S’il continue à adopter l’habitude du persécuté en fuyant les caméras et la Presse, c’est qu’il est devenu un sujet négociation. Or nous ne sommes plus dans une période de dissimulation, nous sommes dans une ère de transparence. Quand bien même, les profiteurs de l’ombre et de la nuit font tout ce qui est en leur pouvoir pour maintenir le statut quo , vivre encore le temps que cela est encore possible dans la situation qu’il affectionne particulierement celle de CHOUAKER, qui peuvent tout et qui sont impunis.
En France il existe bien sûr des marchandages, mais il y a une ossature forte constituée d’hommes et de femmes qui ont de l’honneur et qui font leur travail en leur âme et conscience.
La meilleure preuve de l’existence de cette race d’homme , est ce directeur responsable des prisons au ministère de la justice qui a refusé d’exécuter un ordre illégal de la chancellerie. Il a fallu une récquisition du Procureur général pour ouvrir la prison de nuit, afin qu’un membre de l’Ambassade algérienne rende visite à Hassani.
Ce dernier est dans un situation peu enviable, il est partagé entre la décision de dire tout et celle de se taire. Il a choisi la deuxième option que lui dicte ses chefs. Deux raisons à cela, il veut préserver sa carrière ou bien il a peur pour sa vie. Même pendant l’audience du juge un autre membre de l’Ambassade a demandé d’assister à l’entretien. Je ne vois pas dans ce fait qu’une explication, on le surveille, on surveille ce qu’il dit et dira. C’est aussi une pratique dans ce genre de métiers ou la suspicion prime sur la confiance. S’il ne suit pas à la lettre ce que le laboratoire décide pour lui, on risque de le lacher. On peut tout faire y compris inventer un autre vieux livret de famille, comme celui dont parle Pelletier.
Par Mohand le Vrai.

Réponse à l’avocat de Hasseni,Maître Pelletier

avocat.jpgSi vous voulez jouer à Agatha Christie ou Sherlock Holmes, c’est le moment ou jamais. Le président Bouteflika, et son bras séculier le DRS, par leur silence coupable sur le vrai assassin et les vrais commanditaires, vous donnent l’occasion inespérée. Les éléments du puzzle sont trop nombreux. Et rien pour le moment ne peut faire résoudre cette énigme qui tourne à un thriller noir sur fond d’une tragédie humaine que les autorités algériennes font mine d’ignorer. Pour d’autres, valets du régime militaire, c’est une bonne occasion pour montrer sa loyauté envers les décideurs sans état d’âme pour les victimes de cette tragédie. Ils ne l’avaient pas pour les familles de 300000 victimes et les familles de 7000 disparus, comment l’auraient-ils pour une seule famille. Les valeurs humaines sont inconnues chez nos politicards.
Si vous voulez donc jouer au meilleur détective pour votre seul plaisir alors essayez de décortiquer, entre autres, les éléments suivants:

1- Maître Pelletier s’est étonné de la demande du juge d’exiger de M. Hasseni un test d’ADN. À quoi lui servirait ce test? En effet, un test d’ADN suppose une comparaison des ADN de deux personnes. Pourquoi l’avocat n’a-t-il pas posé cette question au juge lui-même. Le juge Thouvenot est-il né de la dernière pluie… pour demander n’importe quoi dans une affaire de meurtre qui compromet directement deux services de renseignement? Pourquoi donc le juge a-t-il demandé ce test? Mystère.

2-Quelles photos du véritable assassin le tribunal a-t-il utilisé pour procéder officiellement à des comparaisons. Comparaison rapportée toujours par Maître Pelletier. D’où tient-il cette photo.

3-Détail qui aiguise la curiosité est la comparaison de “l’implantation capillaire” qu’a évoqué l’avocat de la défense. Elle ne serait pas la même. Peut-être, mais est-ce une coïncidence supplémentaire que les deux hommes aient subit un implant capillaire. Qui a informé l’avocat que le vrai Hassani porte un implant capillaire? Très, très curieux. Quelqu’un qui l’a subit une fois ne peut-il pas la refaire une autre fois avec un capillaire différent et changer ainsi d’apparence. (Arsin Lupin algérien…)

4-L’attitude franchement laxiste, du juge lui-même envers le mis en cause est très curieuse aussi. Il ne fait rien pour obliger M. Hasseni à subir les examens demandés (graphologie, ADN, le test du simple CV). Rien. Même la confrontation, avec son principal accusateur, n’a pas été organisée comme l’a demandé la famille de M. Mecili et comme l’aurait dicter le simple bon sens. Comment un tribunal peut fonctionner si le présumé coupable refuse de coopérer. Le juge peut-il rester passif à ce point devant tant de refus.

5- Les dates de naissance sont peut-être importantes. On peut estimer la différence d’âge supposée sur les extraits de naissance et celle supposée sur les photos entre le vrai et le faux commanditaire. Cette différence est-elle cohérente avec la version de Hicham Aboud qui d’après ses propres photos affichées sur Internet, les deux personnages, et d’après ses propres conclusions, il y aurait au moins une dizaine d’années entre eux.

6-Toujours d’après ces photos, celui qui serait le vrai Hassani est montré, déjà bien vieux à celui de l’actuel Hasseni sur une photo noir et blanc. Une photo en noir et blanc signifie qu’elle a été prise dans les années soixante-dix au meilleur des cas. Cette personne serait beaucoup trop vieille au moment des faits et plus encore maintenant. Selon cette interprétation la différence d’âge dépasserait nettement les 10 ans comme le suppute M. Aboud.
On se demande alors si ce dernier a présenté une photo authentique de M. Hassani. Si oui, le quiproquo de M. Samraoui devient déraisonnable. Est-ce raisonnable?

7-Drôle aussi le coup de téléphone du sieur Zerhouni à Rachida Dati. L’Algérie a-t-elle menacé les intérêts français en Algérie si son diplomate est jugé coupable?

8-De l’autre côté si M. Samraoui affirme qu’il était témoin de la remise de l’argent à l’assassin, pourquoi n’était-il pas inquiété par la justice française pour non-assistance à personne en danger.

9-Pourquoi M. Samraoui, un amateur de jeu d’échec, engage dans cette affaire sa réputation, son intégrité et surtout la confiance qu’il a gagnée chez une grande partie des démocrates. Peut-il accepter de jouer la dinde de la farce de son propre chef? Peut-il se permettre d’accuser injustement un compatriote innocent? Dans quel but? Est-il un sadique ou un masochiste? Si M. Hasseni est véritablement innocent, M. Samraoui est-il tombé dans un guet-apens tendu par les Services français et algérien pour lui ôter tout crédit auprès de l’opinion publique? Car n’oublions pas qu’il a été soumis à un témoignage seulement à travers des photos, des médias, etc. Jamais par une confrontation directe comme il l’a demandé. Or les photos, et les images sur les écrans de télévision sont facilement manipulables. C’est une hypothèse comme une autre.

Une chose est sûre, si Hasseni est véritablement innocent, les grands gagnants, dans cette chorba algérienne, ce sont les véritables assassins sont ceux qui ont pris au nom du peuple tout le peuple, confisqué sa liberté et sa souveraineté pour le conduire manu militari vers un destin pitoyable fait d’injustices, de misère générale, de fractures multiformes et d’absence de toute perspective de progrès et d’émancipation.
Les grands perdants sont la vérité et la justice. L’impunité a encore de beaux jours devant elle en Algérie.

Par Sniper

Louiza Hanoune se sert de la cause des travailleurs comme burnous

hanoune21.jpgRestons sur le terrain politique, s’il vous plaît. Cette Dame, politiquement parlant, méritait tous les égards jusqu’à 1997. Car n’oubliez pas qu’elle siège au “baralane” depuis cette année là. Et depuis, elle se sert de la cause des travailleurs comme burnous, comme fond de commerce. Selon ses militants, elle veille au maintien du parti et à son développement. Mais à quel prix ? Hormis ses discours faussement enflammés, elle est devenue la première caution du régime. Elle a accompagné tout le démentalement du secteur public, comme le Sidi Said et son UGTA, qu’elle ne cesse d’ailleurs de défendre…parce que ses potes y siègent et participent à la curée. Des sources informées lui attribuent des contacts directs avec “fakhamatouhou”…et elle croit qu’elle est dans la grande stratégie..Stratégie,toz ,oui. Objectivement, elle est en plein “avec eux”. Elle fait semblant de raler au sujet de la paie de 300 000 dinars..mais au fond, elle trépigne de joie. Au moins la moitié va aller dans les caisses du parti, hizb des nouveaux rentiers. N’espérez surtout pas qu’elle démissionne car elle se prépare à jouer au lièvre pour la “ouhdha thlalitha”. Elle y a pris goût. Ce qui se passe dans notre pays est un sinistre Vaudeville. Hélàs.

Par Kaddour
Malgré tout: Aidkoum Moubarek.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER