• Accueil
  • > Archives pour septembre 2008

Archive pour septembre, 2008

Urgent: Hicham Aboud justifie l’assassinat de Mecili !

aboud.jpgDans un entretien paru aujourd’hui dans le quotidien Ennahar, l’ancien agent de la Sécurité militaire, Hicham Aboud, a carément justifé l’assassinat de Ali Mecili en avril 1987 à Paris.

Traduction de la réponse de Aboud :

«Les gens doivent savoir que lorsque Rachid Hassani avait commandité l’assassinat de André Mecili, il n’avait réagi ni de son propre gré, ni en dehors de sa profession. Essayons de rappeler le contexte de l’époque : Rachid Hassani, en sa qualité d’officier de la SM, était convaincu que Mecili qui portait la nationalité et un nom français était un agent des Services français et que ces derniers avait la main mise sur l’opposition algérienne représentée par Hocine Aït Ahmed et Benbella.

Pour briser la main des Services français, il fallait donner un coup fatal qui consistait en l’assassinat de Mecili. L’assassinat rentrait dans le cadre de la guerre entre les Services algériens et les Services français

C’est pour cette raison que beaucoup d’Algériens considèrent toujours que Hassani avait commis un acte patriotique loin de tous les calculs politiques. Cette conviction chez Hassani est née du fait qu’il est issu d’une famille révolutionnaire qui a inscrit son nom dans le mouvement national depuis les années 30.

A une question de savoir si un crime est synonyme d’acte patritique, Aboud a répondu : « Pour un officier des Services, il n’y a pas de crime ; il y a assassinat d’un ennemi . » FIN de la traduction.

Hicham Aboud vient de prouver encore une fois qu’il est en France en sa qualité de chargé de mission et non pas de refugié politique. J’ai eu à rencontret cet énergumène au Maroc. Je lui ai posé la question suivante: « Que pensez- vous de Larbi Belkhir ? » Il m’a donné la réponse suivante: « Tu sais, Belkhir est un gentelmen. Le jour où il a décidé de me poursuivre en justice, il m’a même appelé pour m’informer. D’ailleurs c’est grâce à lui que j’ai eu mon passeport au consulat d’Algérie à Paris ». Je ne ferai aucun commentaire sur la personne qui a traité le général-major Smain Lamari de « chien » et le général Fodil Cherif de « cafard » après leur mort. Moi, par respect au combat de la SPA que dirige Brigitte Bardo, je ne qualifierai de rien ce Aboud qui justifie un crime. El Mouhtarem

La Fondation du 8 mai 1945 réagit à l’affaire Hasseni

Réagissant à l’interpellation et la mise sous contrôle judiciaire du fonctionnaire des affaires étrangères Hasseni Mohamed Ziane, accusé de « complicité » dans l’assassinat de Me Mecili, la Fondation du 8 Mai 1945 estime qu’il s’agit là d’un viol manifeste des «principes et règles des conventions internationales ». « Comment peut-on expliquer l’entêtement (des autorités judiciaires françaises) à ne pas reconnaître l’erreur d’homonymie et, surtout, à ne pas confondre l’auteur (Samraoui) d’un livre sur la base duquel le procès Mecili a été ouvert », s’interroge-t-on. « D’autant plus, ajoute la Fondation, que Samraoui avoue être présent à une rencontre décisive juste avant la mort de Me Mecili. »

1...1314151617

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER