• Accueil
  • > Archives pour le Jeudi 9 octobre 2008

Archive pour le 9 octobre, 2008

Une 34ème victime enlevée à Tizi-Ouzou: Les milliards de la rançon

kid.jpgUn kidnapping sur dix a lieu en Kabylie et a pour théâtre la localité de Maâtkas. 120 milliards de centimes ont été versés par les familles des victimes pour récupérer leurs proches au cours de l’année 2007.

La wilaya de Tizi Ouzou a enregistré, hier matin, son trente-quatrième kidnapping. Un homme âgé d’environ 61 ans marié et père de famille habitant le village de Aït Ahcène, dans la région de Hasnaoua, dans la commune de Tizi Ouzou, a été enlevé par des inconnus. Selon des sources, un groupe d’éléments armés se serait présenté au domicile de A.B., hier vers 8 heures, et l’auraient «prié» de les accompagner à bord de son propre véhicule avant de se volatiliser dans la nature. Selon des sources, l’entrepreneur serait assez aisé et posséderait son entreprise outre-Méditerranée ainsi que des biens à Tizi Ouzou. C’est le 34e kidnapping enregistré en moins de trois ans dans la wilaya de Tizi Ouzou. (…) Un kidnapping sur dix a lieu en Kabylie. Un enlèvement sur trois commis à Tizi Ouzou a pour théâtre la localité de Maâtkas. Cette commune déshéritée du sud de la wilaya comptabilise à elle seule 10 affaires sur les 34 cas de rapts signalés ces trois dernières années dans la région. Selon le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, quelque 375 enlèvements ont été recensés en 2007. Ainsi, une alerte au kidnapping est signalée quotidiennement. Aussi, Noureddine Yazid Zerhouni, ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, a précisé que parmi les cas évoqués, 115 enlèvements ont une relation directe avec le financement des groupes terroristes. La même source a avancé un chiffre de 6 milliards de dinars, dont 1,2 milliard versé par les familles des victimes en 2007.

A. SAÎD L’Expression

Un numéro vert (15.77) à la disposition des citoyens de Ghardaïa

numerovert.jpgUn numéro vert (15.77) est mis à la disposition des citoyens de la wilaya de Ghardaïa 24h/24h, a indiqué mercredi un communiqué de la cellule nationale de crise. Ce numéro vert permettra, précise le communiqué, de faciliter et favoriser la collecte d’information sur les besoins et demandes des sinistrés en matière d’aide alimentaire, d’expertise de logements, de relogement provisoire, de scolarisation, d’assistance médicale et psychologique, de branchements aux réseaux d’électricité, de gaz et de téléphone et également d’hygiène et de nettoiement des voies et accès.   

Conseil national du FFS: Un code de médiation en débat

haa.jpgLe Front des forces socialistes (FFS), qui peine toujours à recouvrer sa sérénité organique, réunit aujourd’hui jeudi et demain vendredi une session ordinaire de son conseil national. A l’occasion, Karim Tabbou, le premier secrétaire du parti, soumettra à examen le code national de médiation et de règlement des conflits.
Sofiane Aït Iflis – Alger (Le Soir) - Ce fameux code reste indéniablement le chapitre le plus prépondérant d’un ordre de jour qui consigne également, outre le détail inhérent à la structuration du parti, la traditionnelle résolution politique. Confronté à ce qu’on pourrait qualifier de contestation permanente, le parti de Hocine Aït Ahmed se cherche un moyen de résorber, du moins atténuer des effets des turbulences organiques qui, pour récurrentes qu’elles soient, ont fini par lui façonner un handicap. La sanction disciplinaire, souvent contestée par les militants qui font les frais, a été contre-productive, puisqu’elle a, à chaque fois qu’elle se trouve prononcée, soufflé sur un nouveau brasier de protestation. La direction du parti semble s’être éveillée à cette réalité d’où la réflexion qu’elle a engagée autour de l’élaboration d’un code national de médiation et de règlement des conflits. Plutôt donc que l’activation systématique de la commission de discipline, le FFS voudrait à l’avenir recourir, en cas de conflits, à des mécanismes de médiation. Ce qui voudra dire qu’il entend non seulement définir les principes de la médiation mais aussi mettre en place la structure qui se chargera de leur application. Une sorte de comité des sages, en somme. Il va sans dire que, s’il a adopté la médiation comme principe codifié, le FFS a tablé, en arrière- fond, sur un dividende politique. Le parti pourrait vouloir par là mettre un terme à la querelle qui envenime la relation entre sa direction actuelle et les anciennes générations de militants, ceux de 1963, en premier chef. Ces derniers, d’aucuns le savent, ont, depuis des années déjà, animé le principal de l’agitation bruyante à laquelle le parti a eu à faire. La direction du parti ne pouvait pas rester insensible à l’action de ses contradicteurs qui, outre leur foi militante, font valoir un engagement doublé d’une légitimité historique. La médiation que le FFS entend donc instaurer comme autre moyen de régler les conflits intéresserait les anciens du parti. Elle intéresserait aussi d’autres cadres du parti mis à l’écart pour cause de mésententes organiques. Elaboré en même temps que la préparation des congrès de section et de fédération de parti, le code en question poursuit également de circonscrire les mécontentements et, au besoin, les traiter dans une structure du parti qui ne serait pas forcément la commission de discipline. Car, il y a un fort risque que les turbulences de fond qui traversent le FFS remontent à la surface au moment de l’installation des fédérations et des sections. Tabbou veut anticiper mais y parviendra-t-il ?
S. A. I.

Colère citoyenne

egyptealexandrieemeutes16avril20061.jpgAfir (Boumerdès) : Les citoyens ferment le siège de l’APC

Les habitants de Tala Ayache, dans la commune d’Afir ont fermé hier, pour le deuxième jour, le siège de leur APC. Le mouvement de protestation, entamé avant-hier, se veut une expression du « ras-le-bol » des citoyens devant la persistante pénurie d’eau potable. Des coupures d’eau fréquentes et prolongées ont fini par exacerber la colère de ces villageois. Les citoyens ont dû recourir à cette forme de contestation « après avoir constaté que les autorités ne font rien pour régler ce problème qui dure depuis des années ». El Watan

Amira après (Mila) : Le siège de la commune attaqué par les manifestants

La problématique de l’augmentation du prix du transport, qui a touché il y a peu de temps plusieurs dessertes, est actuellement au centre de nombreux mouvements de protestation dans la wilaya de Mila.

Avant-hier, c’était au tour des collégiens et lycéens de la commune de Amira Arres de s’insurger contre la majoration des tarifs du transport. Plusieurs dizaines de lycéens et d’élèves du cycle moyen s’en sont pris furieusement au siège de l’APC, dont ils ont brisé la totalité des vitres. Les émeutiers se sont attaqué à un pan du mur de l’hôtel de ville qu’ils ont détruit, alors que la route principale longeant le siège de l’APC a été barricadée à l’aide de pneus enflammés et divers objets hétéroclites. El Watan

UGTA de Béjaïa: « Non au terrorisme syndical »

Plusieurs dizaines de délégués syndicaux, rejoints par des militants de partis politiques et autres organisations syndicales, ont observé hier un sit-in devant le siège de l’Union de wilaya (UW) de l’UGTA de Béjaïa pour protester contre une suspension jugée abusive, prise à l’encontre du secrétaire général de l’union locale d’Amizour, Boualem Chouali, rapporte El Watan.

Les protestataires ont demandé aux responsables de l’union de wilaya des explications sur cette suspension. Les syndicalistes en colère ont fini par investir les locaux de l’UW, empêchant la tenue d’une réunion de la commission exécutive de wilaya. Leurs exigences se résument à «mettre un terme au terrorisme syndical», à la levée des suspensions des «camarades syndicalistes», au départ de l’actuel secrétaire général par intérim de l’UW et à la réappropriation de l’UGTA de Béjaïa comme « instrument de lutte ».

Pour rappel, la suspension du SG de l’union d’Amizour a été prononcée le 28 septembre dernier par le secrétariat de l’U.W pour «insubordination aux instances syndicales hiérarchiques, notamment depuis la préparation du 11e congrès national» de l’UGTA.

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER