UGTA de Béjaïa: « Non au terrorisme syndical »

Plusieurs dizaines de délégués syndicaux, rejoints par des militants de partis politiques et autres organisations syndicales, ont observé hier un sit-in devant le siège de l’Union de wilaya (UW) de l’UGTA de Béjaïa pour protester contre une suspension jugée abusive, prise à l’encontre du secrétaire général de l’union locale d’Amizour, Boualem Chouali, rapporte El Watan.

Les protestataires ont demandé aux responsables de l’union de wilaya des explications sur cette suspension. Les syndicalistes en colère ont fini par investir les locaux de l’UW, empêchant la tenue d’une réunion de la commission exécutive de wilaya. Leurs exigences se résument à «mettre un terme au terrorisme syndical», à la levée des suspensions des «camarades syndicalistes», au départ de l’actuel secrétaire général par intérim de l’UW et à la réappropriation de l’UGTA de Béjaïa comme « instrument de lutte ».

Pour rappel, la suspension du SG de l’union d’Amizour a été prononcée le 28 septembre dernier par le secrétariat de l’U.W pour «insubordination aux instances syndicales hiérarchiques, notamment depuis la préparation du 11e congrès national» de l’UGTA.

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER