Députés, les mains en l’air !*

dp.jpgAssalam aliekoum
Si les Algériens étaient payés 1/10 du salaire de ces députés qui ont les mains en l’air comme s’il y avait un pistolet silencieux sur leurs dos, pour toutes les blagues (Souvent rigolotes, intélligentes et originales) qu’ils avaient inventé depuis l’indépendance, aucun problème n’existerait dans notre pays. En somme, il n’y aurait ni chômage, ni harragas, ni hoggra, ni suicide, ni divorce, ni probléme de logement, ni exilés, ni tous les dégâts causés par les castrophes naturelles, ni le primtemps berbère, ni le 5 ocrobre, ni les milliers de morts de la décennie noire, ni les présidents que nous avions eu, ni la corruption, ni les meurtres impunis, ni l’assassinat de Djaout, Hachani, Benhammouda, Mekbel, Matoub, Aissat…ni le nombre impressionant de “fous” qui errent de nos villes et villages, ni des illetrés…C’est-à-dire le travail qu’auraient du faire les députés qui ont souvent les mains en l’air:
-les mains en l’air qui votent pourque nous soyons gouvernés par des menteurs, des criminels, des pervers et des voleurs;
les mains en l’air qui votent des lois qui nous maintiennent en permanence en état d’urgence et en état de guerre;
-les mains en l’air qui votent pour les députés des salaires en or et des avantages en saphirs et pour la majorité des Algériens et des Algériennes des salaires de misère;
-les mains en l’air qui votent des lois qui nous maintiennent dans un feu brûlant comme celui de l’enfer pendant qu’eux dansent, chantent et calment leurs ventres avec des mets exquis et des petites douceurs;
-les mains en l’air qui votent des lois qui rendent ennemis des frères, qui rendent mendiant le riche d’esprit et de coeur et qui élevent dans les hauteurs les ignorants, les courtisans, les assassins et les serviteurs;
-les mains en l’air qui votent pour eux et leurs princes la sécurité globale et totale nuit et jour et pour le peuple la mort par surprise ou par erreur;
-les mains en l’air qui votent pour eux la liberté de tout faire et pour le peuple la liberté de fuir, de se suicider, de se détruire, de les servir ou de se taire comme les muets ou les morts;
-les mains en l’air qui votent pour eux, leur roi et leurs princes le droit: de se nourrir de mets rares, d’étudier dans des écoles du vrai savoir, de boire l’eau fraîche durant les grandes chaleurs, de respirer l’air pur, de se doucher à n’importe quelle heure, de dormir dans les bras de la douceur et pour le peuple le droit: de souffrir physiquement, intellectuellement, psychiquement, socialement, affectivement, moralement, familialement, professionnellement et éconiquement de la naissance jusqu’à la fin des jours;
-les mains en l’air qui vivent le coeur léger et plein d’espoir, l’âme satisfaite et apaisée et le visage detendu et au mille sourires pendant que le peuple est tourmenté, soucieux, terrorisé et avec des yeux qui pleurent des larmes de sang et de désespoir.
Fraternellement

Par Ammi Said

*Titre d’El Mouhtarem

Commentaires

  1. louise dit :

    je panse ma classe mieux que la tienne (debute=eleves)

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER