Affaire Mecili: « Nous ne sommes pas au tribunal d’El Harach »

tribun.jpgLes diatribes reprennent à l’orée de cette décision attendue pour qui sait lire et analyser la politique française à l’endroit de ses citoyens. On peut continuer à développer tous les scénarios possibles, on ne peut méconnaitre qu’au sein de la justice il y a des hommes et des femmes sains et justes, indépendants et insensibles à toutes les pressions surtout si elles émanent des politiques, qui par définition sont des adéptes de l’art de mentir.
Le parquet peut en effet essayer d’inffluer, il est la voix du politique généralement, mais le Juge reste le Juge, et il instruit à charge et à décharge. Les coups de fil n’y feront rien, bien au contraire, ils peuvent avoir des conséquences graves pour les auteurs de l’ombre. Nous ne sommes pas au Tribunal d’El Harrach …
La France est le pays ou des ministres quittent le Gouvernement pour avoir trempé dans des affaires illégales, des Chefs de Gouvernement mis en examen, des Présidents inquiétés singulièrement etc… donc pour être tout à fait juste, de cette institution, on ne peut s’attendre qu’à du travail soigné… Si quelques fois nous avons été surpris des décisions, c’est généralement la manière dont les enquêtes sont réalisées en amont qui en sont la cause.

Que dire de la même Institution en Algérie ?
Tous nous avons qu’en Algérie il suffit de détenir une parcelle du pouvoir, ou bien être simplement un ami ou un proche de responsable pour avoir des privilèges et des droits, du fait de l’Etat. Vous devenez un intouchable.
Dans un pays où il suffit d’être frère, parent ou simplement ami d’un Président, d’un Ministre, d’un Général ou d’un flic …vous êtes de facto à l’abri de poursuites. Le fonctionnement de ce pays est une calamité pour ses habitants.

Alors si par le fait des circonstances, on est amené à nous intéresser à une affaire, en dehors du territoire, en France particulièrment on ne souhaite pas que les mêmes procédes soient appliqués pour qu’ils ne produisent pas les mêmes effets. On ne souhaite d’exporter notre politique. On essaie de dire non et pour cela on se range du côté du faible.
Dans le cas présent, je prends le parti de celui exemplaire dans sa vie d’ancien membre de l’ALN, d’ancien avocat , de militant et qui jusqu’à sa mort voulait le bien de l’Algérie. La vérité sur sa mort, est le moins que le puisse souhaiter en tant que patriote. Il l’aurait demandé, lui,d’arrache- pieds.
Ses anciens compagnons l’ont oublié, ils se taisent, ils sont lâches.

Nous savons qu’il faut un début pour arrêter les dénis de justices et les injustices dont nos avocats et nos politiques s’accommodent très bien. Il y a par bonheur beaucoup de citoyens qui ne ferment pas les yeux.
Nous avons le choix entre se taire et laisser faire ou parler et dénigrer les sanctuaires des actes horribles, sauvages et incomptables avec notre foi et notre sens de l’honneur.
Si l’Algérie continue d’être cette proie facile entre les mains de ceux dont la seule ambition est de continuer et de perpétuer les méthodes “revolutionnaires” de réglements de comptes en l’appliquant à tous ceux qui épisodiquement se réveillent pour dire Basta… les hommes de bonne volonté vont encore plus vouloir s’éloigner de leur terre natale et de la patrie qui les a vu naitre et grandir.

Il faut que ça cesse si l’on souhaite former un Etat dont la mission première est d’instaurer une paix sociale et une solidarité nationale basées sur les fondements,de notre société , à savoir : la justice égale pour tous, la communion dans la joie et la douleur, le soutien des plus démunis, le rappel à l’ordre des “orges” qui s’imaginent être parvenus grace à leurs valeurs intrinséques alors qu’ils sont la résultante de combinaisons machiaveliques d’humains sans foi ni loi ni raison.

La poursuite de l’instruction est une bonne chose pour la manifestation de la vérité, toute la vérité. On est arrivé grace au Juge THEVENOT à commencer à définir les contours de ce dossier qui, tout comme l’affaire Ben Barka , finira par dévoiler toutes ses facettes et mettra nous l’esperons à nu les acteurs, les complices et les commanditaires.
Ce diplomate Algérien ne vit pas mal son affaire, il a là une occasion de “servir” de remplir un rôle, qu’il a probablement accepté. Il se tait, il laisse faire les choses, il ne participe pas à la manifestation de la vérité. Il observe un silence et vit bien ces évenements dans son appartement luxueux au frais du contribuable dans la capitale française.

Il y a quelques jours nous avions eu droit à des enseignements de quelques “plumes” qui voulaient nous faire taire, et qui disait “taisez vous,vous ne savez rien, la vérité est celle qui sort de notre bouche”. Il en est tout autrement en fait. Leur vérité est viciée et tandancieuse. Ils poursuivent en dehors du sérail, leur action de larbin irréffléchi et dont la seule ambition est de plaire. Beaucoup de personnes sur ce site , ne veulent pas plaire aux hommes, ils ont l’intime conviction que s’ils agissaient en dehors du droit pour tous, il commettrait un parjure.
Sur un sujet comme celui-ci j’espérais une certaine unanimité, on parle de justice rendu à des hommes , dont l’un a été tué par ses frères et les autres vivent chichement des deniers publics.
C’est la situation. Pourtant il y a encore des gens qui doutent et qui nous prêtent des intentions que nous n’avons pas.

Dans les pays démocratiques , un responsable mis en examen est démis de ses fonctions au sein de l’Etat. Qu’en est il de l’Etat algérien? On crée un comité de crise aux AE, on charge l’Ambassadeur “eternel de Paris” de missions de lobbyisme, on appelle aussi sur les lignes sécurisées, pour rechercher des failles dans l’instruction menée par le Juge, on paie des avocats opportunistes pour maquiller la face cachée des agissements de tous ceux qui ne souhaitent pas être mélée et par conséquent ne veulent pas que la vérité soit dite…
On va poursuivre en passant à la vitesse supérieure. le temps passe et les dés ne sont pas tout à faits jétés pour savoir qui va gagner et qui perdra. Pendant qu’en Algérie les “SAGES” dansent la danse la danse du ventre sous les lancinantes complaintes amoureuses d’un Ghafour à Tlemcen, d’autres moins chanceux, vivent le cauchemar à Ghardaia, et ailleurs, et d’autres encore amassent des fortunes colossales dans les officines à l’étranger. Si les uns sont satisfaits de leur sort du fait de leur conduite, d’autres prient Dieu de les délivrer de la malédiction qui frappe le pays.

Par Mohand

Commentaires

  1. Sniper dit :

    « Ce diplomate Algérien ne vit pas mal son affaire, il a là une occasion de “servir” de remplir un rôle, qu’il a probablement accepté. Il se tait, il laisse faire les choses, il ne participe pas à la manifestation de la vérité. Il observe un silence et vit bien ces évenements dans son appartement luxueux au frais du contribuable dans la capitale française.  »

    C’est vrai. Cette attitude est pour le moins curieuse. Un autre à sa place aurait crier sa rage au monde entier pour cette injustice. Mais, lui, il se cache, il évite les médias. Ne dit mots etc. Cela ne prouve pas sa culpabilité mais renforce les suspicions contre lui. Il n’est pas impossible qu’il est en mission comme vous le dites si bien. D’autant plus que la maison à laquelle il appartient n’est pas habité que par des enfants de choeurs.
    Pourquoi il s’inquièterait alors de son sort. Il n’est pas à Guatanamo…

  2. Wamar Athali dit :

    La vérité doit éclater au grand jour: il faut que ces agissements cessent!

  3. Wamar Athali dit :

    Il suffirait d’un peu de courage polituque pour raire cesser définitivement ces meurtres d’opposants politiques : Ben Bella doit s’exprimer aussi pour dire sa vision d’un tel acte.Belkheir sur qui retombent les soupçons doit donner sa version et Chadli dira alors qui sont les vrais commanditaires : M2CLI x*uques

  4. Idir 16 dit :

    A sniper, vous en savez des choses … avez vous rendu une visite de courtoisie a M. Hasseni dans son appartement luxueux ou est-ce seulement une supposition?

    Qu’avez-vous contre les diplomates algeriens? doutez-vous de leur respectabilite comme cela en bloc…

  5. Sniper dit :

    À Idir

    Si vous aviez lu l’article de M. Mohand, vous sauriez que le passage auquel vous avez fait allusion pour me reprocher mes positions, n’est pas de moi. Cela dit je partage tout a fait ce point de vue avec son auteur. Le luxe dont lequel vit un haut fonctionnaire, surtout ceux du MAE qui sont en mission à l’étranger, coûte nettement plus cher que celui qui est revendiqué par les députés du parlement. Vous qui défendez les diplomates, vous pourriez nous renseigner sur le salaire de nos frères… les diplomates qui partagent avec nous « el melh wel khoubz » qui caractérisent en quelque sorte la ration des Algériens qu’ils représentent. Avez-vous entendu parler sur le scandale des dilapidations des deniers publics de notre mission à Londres? Qui va payer cette gabegie? A-t-on vu le ministre de l’extérieur punir sévèrement les coupables et les traduire en justice? Il y a eu mille et un scandales étouffés qui amplifient chaque fois notre haine pour ce pouvoir de malfrats. Avez-vous entendu parler d’un jeune algérien de Tiaret qui a publié une lettre dans le journal Elkhabar il y a deux ou trois ans dans laquelle il lançait un cri de douleur atroce à cause des sévices (y compris la sodomie) qu’il a subits par des geôliers marocains à Oujda juste parce qu’il était sans papiers. Qu’a fait notre cher Belkheir pour lui rendre justice? Rien. Avez-vous entendu parler de nombreux témoignages d’Algériens maltraités par la police tunisienne? Que croyez-vous qu’ils ont fait nos diplomates et notre gouvernement. L’année dernière, des professeurs universitaires de Sétif en mission en Égypte torturés pas les services de renseignement de ce pays. Qu’a fait notre cher Hadjar? Il a traité l’affaire scientifiquement comme à son habitude. Et zi ou zid ou zid ya bouzid. « Laisse le puits couvert » comme dit le dicton, Idir. C’est un autre dossier et ce n’est pas temps des comptes maintenant.

    La vérité, Idir, est que pour nos diplomates en mission, nous ne valons rien. Alors si M. Hasseni est contrarié par cette histoire, je m’en moque éperdument, car il profite bien du système. Si je suis en voyage et qu’il m’arrive un malheur, je ne vais pas trouver un diplomate à mes côtés. Et ce n’est pas la faute au MAE en tant qu’institution. C’est une calamité globale qui touche tout le système algérien.

    Je n’ai rien de particulier contre les diplomates en tant que profession ni en tant qu’individus. Pas plus que tout autre membre du personnel dans les autres ministères, y compris celui de la défense. Comme beaucoup de mes compatriotes, je me dresse contre toutes les formes d’injustice d’où qu’elles viennent. Il y a eu des ministres de l’extérieur et des représentants qui étaient la fierté de l’Algérie. La modestie et l’humilité qui se dégageait de leurs visages et leur comportement nous touchaient et nous faisaient dire qu’il y a des wled familia et que bientôt l’Algérie va relever. Mais ça, c’était il y a longtemps. Aux temps bénis révolus. Aujourd’hui le MAE n’est plus ce qu’il était. Les ministres ou les hauts responsables qui y défilent sont, la plus part du temps, ne sont pas des professionnels de formation, mais des commis de l’Etat qui ont servi d’une façon ou d’une autre la tyrannie des militaires ou la cupidité et le despotisme de l’oligarchie politichienne.

    Pour Hasseni, il n’y rien de répréhensible de dire que s’il est le véritable commanditaire, qu’il assume. S’il est innocent, il lui est facile de le prouver. D’autant que son cas vient de s’aggraver. Un non-lieu, sans preuve, affecterait la réputation des diplomates et le MAE.

  6. Idir 16 dit :

    M.sniper, je me suis refere a ce que vous avez ecrit le 15 octobre a 19h10. d’ou peut-etre le quiproquo.
    non, vraiment ce qui me gene est, en general, le cote excessif de certaines affirmations. on ne peut legitimement pas se reclamer de grands principes et perdre le sens de la mesure. regardez: vous dites que vous vous fichez de ce qu’endure le diplomate algerien. pourquoi? que vous a-t-il fait personellement? le connaissez-vous ou doit-il servir de victime expiatoire parce que certains membres de sa corporation sont indignes et certains le sont assurement.

    oui, il faut denoncer sans concessions les ripoux et les negligences coupables a l’egard de notre communaute… oui de gravec affaires sont pendantes mais je pense aussi que notre diplomatie compte des gens integres et authentiquement patriotes. alors ne jettons pas l’eau du bain avec le bebe !

    pou en revenir a Hasseni,gardons-nous de le juger. cette histoire releve d’un veritable imbroglio politico-judiciaire et il pourrait etre l’otage de ces calculs. cordialement.

  7. mohand dit :

    Je partage l’avis de Sniper, les membres d’Ambassades sont trop payés pour le service qu’ils rendent à l’Etat et aux citoyens. Un Attaché d’ambassade perçoit 12.000 € par mois, plus les multiples avantages liés aux déménagements qu’ils s’octroient périodiquement. Je ne veux pas parler de leurs activismes dans les affaires, et le caractère mercanteliste qu’ils affichent.
    Je ne suis pas jaloux de leur situation, même si elle est enviable. Il faut cependant être fait comme la plupart le sont pour supporter certaine situation rapportée ça et là.
    Pendant la colonisation on disait les beni oui oui , aujourd’hui c’est aussi les beni oui oui qui ont les coudés franches et se donnent des allures de professionnels , de maîtres incontestés et incontestables. Beaucoup de nos diplomates sont « maqués ». C’est dur pour eux de se regarder dans une glace, car eux ils savent d’où ils viennent , qui les a fait. Ils savent que ce n’est pas leurs mérites ou leur travail ni la force de leur conviction qui fait d’eux des diplomates c’est bien autre chose qu’il faut chercher dans ce qu’il y a de plus vils dans l’humain et dans les formes de gestion de notre Etat. Il faut cependant ne pas généraliser, il y a sans doute de vrais têtes pensantes qui sont là, parcequ’il en faut pour faire le travail que les parasites et les beni oui oui ne savent pas faire. Les « ouvriers » des bureaux , il y en a partout.

    L’oppulence actuelle de l’Algérie fait que beaucoup , chacun à sa façon, profitent des deniers publics. Oui ils vivent comme des nababs, certains me font penser à cette forme nouvelle d’organisation de l’ombre dans laquelle les desseins des hommes se mélent et se confond et se déterminent selon des critères différents de tout ce que la connaissance nous permet de faire.Tout se donne et s’octroie sur la base de critères du fait du prince.
    Qu’on ne s’étonne pas , nous parlons de luxe parceque nous connaissons la nature et le comportement sous developpés des parvenus. Comme tout sous développé qui se respecte il se préoccupe d’abord de la surface de son bureau , de la qualité des rideaux et de sa moquette puis vient le nombre de secrétaires…rarement de la qualité du travail fourni. Lorsque l’argent coule à flots sans contrôle, il n’y a pas de raison de s’en priver. Vous savez tous que l’un des critères de fixation de budget de fonctionnement notamment est la consommation passée … alors ils consomment. Je suis sur qu’effectivement on profite de la situation pour encore faire plus de dépenses, sachant que l’intéressé à les faveurs des « autorités » même si ils se cachent. A aucun moment un Algérien à l’étranger n’a été l’objet d’autant « d’inquiétudes ». A ceux qui pensent que nous exagérons , demandez à connaitre le budget de l’Ambassade d’Algérie à Paris, savez vous combien l’Ambassade à de propriétés en France ? et parmi elles de somptueux appartements qui sont pour la plupart des « pieds à terre » de nos valeureux « missionnaires », plus que le Président Bongo , qui lui a 40 propriétés…

  8. Idir 16 dit :

    ya Si Mohand, franchement je ne sais pas ce qui nous arrive mais nos debordements ne sont pas vraiment dignes du debat serein et contradictoire que nous devrions avoir sur un sujet aussi grave.

    Je ne sache pas qu’un attache d’ambassade touche le salaire que vous dites, meme les pays du G7 ne versent pas ces salaires… non, divisez par deux et encore on est loin du compte…

    le probleme que vous evoquez sur les fonctionnaires grassement payes en est-il vraiment un? vous savez, tous les pays au monde versent des salaires a leurs diplomates supposes leur permettre de tenir leur rang…

    selon moi, le vrai probleme est de s’interroger sur le degre de responsabilite et de patriotisme des personnels affectes s l’etranger et la, comme partout il y a a boire et a manger…

    pour l’Ambassade et le le consulat general a Paris, j’ai eu a dire le peu de bien que je pensais de leurs premiers responsables qui deshonnorent notre pays et qui a force de s’etre servis sont devenus deconnectes de la realite et affichent un mepris et une arrogance qui Inch Allah leur restera un jour entre la gorge!

    Il faut les denoncer car ce sont de veritables sangsues indifferents au sort de leurs compatriotes a qui ils doivent d’etre la ou ils sont. donc en guise de conclusion: ok pour les critiques fondees et sachons separer le bon grain de l’ivraie: cordialement.

  9. mohand dit :

    ya si Idir , vous m’avez l’air d’être sage, et alors vous savez bien que le fait de répondre sur ce forum à des intervenants en leur « mettant les points sur les i » suivant le prisme de votre vision des choses, vous poussez à vous interpellez pour comprendre les nuances de vos interventions. Chacun de nous connait une part des vérités, il est inutile de rentrer dans les détails mais il faut reconnaitre aux autres aussi qu’ils puissent être au fait des choses et rapporter des informations véridiques. C’est vrai que c’est inimaginable ce que je dis , c’est pourtant la réalité. J’affirme qu’un attaché touche 12.000 € pas moins. J’ajoute qu’il y a attaché et attaché.Je ne veux pas donner d’exemple précis, pour ne pas exacerber encore plus les opinions à leur sujet. Tout comme un expert international de la commission européenne envoyé en mission d’assistance technique par exemple peut toucher jusqu’à 18.000 € plus les perdiem de 198 € jour pour l’Algérie par exemple,il y a des fonctionnaires qui gagnent en un mois ce que gagnent un ingénieur en un an en Algérie … Alors ne parlez pas de G7 ou d’autres pays qui ont des règles et qu’ils appliquent.Nous on bricole et on distribue sans discernement. On distribue pour éviter que les gens s’interrogent et s’interpellent sur ces questions d’avantages. La formule populaire algérienne tu manges tu manges, je mange résume toute la politique de gestion des relations humaines à l’Algérienne. Cher Idir Il n’y a pas de rang à garantir quand le pays est classé parmi les derniers pays du monde sur plusieurs questions: Les droits de l’homme, la corruption, les investissements, les droits de la femme… etc Il ne faut pas , à mon avis, se préoccuper du rang que nos diplomates pourraient tenir. Pour la plupart vous le savez peut être ils sont insignifiant , ils rasent les murs , ce ne sont que des pics assiettes dans les regroupements internationaux ou le savoir le pouvoir priment sur les apparences.. Or ils soignent les apparences et ils oublient l’essentiel celui de représenter un peuple, un pays et de le représenter dignement, mais encore faudrait il comme je l’ai abordé ci avant, que le choix des hommes obeit à des principes et des règles or tout le monde sait qu’on ignore les principes de base, l’essentiel au centre de décision. Le règne des caprices humains produit le résultat que l’on constate . De plus le cirque continue. Sans rancune.

  10. Idir 16 dit :

    oui, absolument d+accord que nous pouvons debattre de facon contradictoire et accepter de ne pas etre toujours sur la meme longueur d’onde mais l’essentiel est de le faire dans le respect mutuel et je pense vraiment que c’est ce que nous faisons. merci, a ce propos, de me crediter d’une qualite essentielle a mes yeux: celle de la sagesse. je m’y efforce et c’est sans doute le privilege de l’age…

    je reste convaincu que les salaires de nos diplonates a l’etranger ne sont pas aussi mirobolants mais la n’est pas le debat car il y a un rang a tenir et des grilles de salaires ainsi que vous l’avez tres justement fait remarquer chez nous et ailleurs…

    le probleme que vous posez avec beaucoup de pertinence est celui de la representativite et de la competence et ca, mon dieu, Rabi i jib, dans de tres nombreux cas…

    toutefois gardons-nous de jeter le bebe avec l’eau du bain…car il y a des gens integres et competents et qui eux aussi ont mal a l’Algerie…

    je voudrais aborder breievement avec vous le sujet de la presomption d’innocence. je me suis encore documente hier et il me parait que certains de nos freres vont vite en bsogne en clouant au pilori une personne dont la culpabilite n’a pas ete etablie. aussi, que pensez-vous des versions contradictoires de Samraoui et des nombreus temoignages tous convergents de Aboud. quel credit leur accorder alors que dans les 2 cas il s’agit de deserteurs?

    je souhaite debattre avec vous des vrais problemes afin de tenter de demeler le vrai du fai+ux dans cette incroyable affaire. cordialement.

  11. mohand dit :

    Cher Idir, je consens à reconnaitre encore une fois, que vos propos sont mesurés. Il est en effet difficile de savoir qui est l’épervier et qui est le moineau, à notre place, nous voyons les résultats. Les bons il y en a partout, mais force est de constater que la bonté n’a pas d’emprise sur les situations. Force est constater par la même occasion que nous jugeons sur les résultats et alors convenons qu’ils sont médiocres. Les diplomates ne représentent pas notre nation, ils sont les hommes du serail qui, par des concours de circonstances, profitent comme ils le font de leur statut, tout en essayant de se soustraire aux regards de leurs concitoyens qu’ils sont censés aider et soutenir. Ils disent hadi hia andenia, dir ouach a thab. Comme tout système, ce n’est pas les individus en tant que composante du sous systéme qui importe, c’est le vecteur qui détermine les résultats de l’ensemble que l’on apprécie chacun en fonction de son savoir et de ses informations. Si les diplomates et nos représentants à l’etranger sont des modèles ça se saurait cher ami.
    Au plan plus général , pourquoi nous critiquons la Gouvernement et la forme de gestion du Président que nous avons participé à élire, nous l’avons fait car nous pensions au miracle, nous l’avions fait car comme tout homme qui se respecte et respecte les autres, nous avions cru à ce qu’il disait dans ses discours, nous nous sommes dit ouf enfin, voila un homme qui changera les choses et qui par son action exemplaire ferai que les nocifs un à un partiraient ou seront forcés de partir.
    Un premier mandat, nous avons continué à espérer ,dès l’entame du second nous commencions à douter, puis pour parvenir après 10 ans à ce constat affligeant , ce n’est plus le même homme. Le pouvoir corrompt et c’est bien le cas de le dire. On ne nie pas qu’au sein du Gouvernement et des autres organes de gestion du pays, il y a des hommes qui font de leurs mieux , ils sont compétents et ils travaillent. Mais alors pourquoi ces résultats affligeants, pourquoi plus de bidonvilles que jamais, pourquoi plus de palais que jamais, pourquoi plus de milliardaires que jamais, pourquoi plus de pauvres que jamais, pourquoi plus de corruption que jamais? et la liste est longue. Donc même s’il y a des hommes de valeurs, ils sont usés, dégoutés et ils ont pris le parti de la majorité qui considérent que la fonction est un honneur au lieu d’être une responsabilité.
    J’arrête là ce sujet qui peut m’amener loin. Je veux par contre vous répondre à votre question. Je vous avoue que par principe je ne prends jamais pour de l’argent comptant ce que je lis sur ces deux personnes en particulier. Ce que je sais de l’un ou de l’autre ne font que confirmer que je suis à mille lieux de leur ressembler. Tous les deux sont des militaires et je suis un civil, à 19 ans j’ai choisi de servir le pays sans fard ni tenue ni arme , je n’avais que mes neurones et ma force à mettre à la disposition de mon pays. Je l’ai fait pendant longtemps et je ne rougis de mes résultas. Résultats qui à mon grand regret ont été balayés par les « coopérants venus casser notre ouvrage ». Je le regrette d’autant plus que ceux qui hier maintenu mordicus que le socialisme était la meilleure solution pour notre nation, disent aujourd’hui que le capitalisme est la voix unique qu’il faut prendre. Ce qu’ils ont fait tout au long de leur carrière militaire, je ne peux pas le juger. Ce que je sais par contre c’est que leur redjla ne commence à poindre qu’une fois hors du systéme. Chacun d’eux à sa propre vision de l’autre. Ils sont donc pour moi de la même famille. En ce qui concerne leurs positions sur le dossier MECILI, ils se rejoignent en un sens sur un point. Mecili a été tué parcequ’il génait le pouvoir Algérien du temps de Chadli. Il avait des dossiers compromettant. Tout comme Kasdi Merbah qui avait aussi des dossiers sur certaines brebis galeuses infiltrées au sein du serail et qui l’ont accommodé et aliéné à leurs avantages. Par ailleurs, se sont des amis qui se déchirent… ils vivent bien tous les deux leurs exils… ils essaient de rester en activité via le net , pour montrer à qui veut bien le voir, qu’ils pourraient être utiles encore.
    Sur le cas de Mecili plus particulièrement, je ne doute pas que l’objectif de l’un est comme par hasard différent de l’autre… l’un dit noir l’autre dit jaune. Mais là n’est pas le problème, un temoin reste un temoin, il n’est pas juge. Le juge lui saura confondre les uns et les autres, si on lui laisse les coudés franches. J’ai lu un tas de sornettes sur ces deux anciens militaires, des affirmations gratuites et accusations également faciles à faire. Ils n’en demeure pas moins que tous les deux se sont des exilés politiques et non des opposants au régime, d’ailleurs ils ne font parti d’aucun parti en cela, ils peuvent être des marginaux qui défendent leur image et leur croute..
    Mais, à ma connaissance ils commettent actuellement aucun parjure, ils essaient d’apporter chacun en fonction de sa personne des idées. Si elles vont dans le bon sens général nous les prenons si non pas. Ils restent des Algériens , lesquels en principe ont droit de bénéficier des avantages de la reconciliation nationale et notamment rentrer au pays, puisqu’on a gracié et enréchi des assassins.
    Me suis-je bien fait comprendre?

  12. Anonyme dit :

    HA….ha……………!!!!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER