• Accueil
  • > Affaire Mecili
  • > Il aurait été préférable que Medelci soit accompagné par son ambassadeur à Rabat

Il aurait été préférable que Medelci soit accompagné par son ambassadeur à Rabat

belkheir.jpgC’est très touchant la sensibilité de certains Blogueurs pour M. Hasseni. Ah le pauvre malheureux. Il subit les affres de la mise sous contrôle judiciaire. À… Paris. Son nom est traîné dans la boue. Le pauvre haut fonctionnaire mérite que l’on soit à ses côtés. Il faut même exiger sa libération puisqu’il dit que ce n’est pas lui. Il suffit qu’il le dise et on doit le croire sur le champ. On ne peut pas démentir un diplomate, comme on ne peut pas contredire un militaire et encore moins un président. Ces gens-là, lorsqu’ils affirment une chose alors il faut les croire. C’est la vérité absolue. Vous n’avez aucune preuve du contraire de ce qu’ils avancent alors taisez-vous. Il ne faut pas regarder les zones d’ombre qui entachent l’affaire de Hasseni, ni se poser des questions qui restent en suspens. Le moindre doute sera interprété par nos humanistes algériens de circonstance comme une grande injustice contre M. Hasseni. Alors, arrêter de penser, arrêter d’analyser, arrêter de bloguer. Apportez votre soutien ou continuez votre chemin. Si vous entêtez à le faire alors c’est que vous le connaissez et vous lui en voulez personnellement. C’est la seule raison à laquelle pensent nos touchants avocats de Hasseni… Oui il n’y que les questions personnelles qui font réagir.

Heureusement, pour eux, le gouvernement vient de se réveiller après le dernier rebondissement pour sauver son poulain. Après la visite de notre ministre à Paris Thouvenot va céder. L’histoire de M. Hasseni va connaître un happy-end. Hasseni va se fondre dans l’anonymat, reprenant son beau train-train de haut fonctionnaire bien engraissé qui ne lève pas le petit doigt sur le mépris que reçoivent les Algériens à l’étranger de la part des diplomates. Et ses avocats de circonstances vont disparaître, à leur tour, et fermer les yeux sur el-hogra et les injustices qui criblent l’Algérie de bout en bout. Le sentiment de justice leur reviendra au moment où un autre membre du gouvernement serait en difficulté. Bref.

Il est clair qu’il est inutile de palabrer plus longtemps avec de telles “sensibilités”. Pour finir ces diatribes qui évitent toujours de se référer aux faits et ne scrutent pas les zones d’ombre ni les dessous de table, chacun est libre de prendre la position qu’il croit être juste en son âme et conscience.

Pour M. Medelci qui vient à la rescousse, il aurait été préférable qu’il soit accompagné par son ambassadeur posté à Rabat. Il est très bien placé pour sauver M. Hasseni. Il pourra témoigner, qui est le véritable commanditaire. Il connaît le dossier mieux que quiconque. Un ministre de l’extérieur a le pouvoir de convoquer son ambassadeur, vous ne croyez pas?!…Mais on ne doute pas que, notre ministre, n’est pas un vulgaire exécutant éjectable par certains de ses subordonnés de prestige qui se la coulent douce ici et là. On ne doute pas qu’au MAE tout fonctionne dans les normes…

Ah M. Hasseni si vous saviez combien votre amour pour la France a pu causer de tort

Par Sniper

Commentaires

  1. tchebreg dit :

    Et qui te dit qu’il n’y était pas ? L’hebdomadaire « El Mouhakik » l’avait annoncé, il y a peut-être deux semaines, en séjour médical au Val-de-Grace. El Mouhakik n’avait pas dit s’il avait l’interdiction médicale de parler de l’affaire du « E » aboudien.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER