• Accueil
  • > Affaire Mecili
  • > Affaire Mecili: L’ambassadeur d’Algérie à Belgrade injustement mis en cause

Affaire Mecili: L’ambassadeur d’Algérie à Belgrade injustement mis en cause

amba.jpgL’affaire du présumé commanditaire de l’assassinat de Ali Mecili n’a pas livré tous ses secrets. Une nouvelle donne vient remettre en cause toutes les certitudes avancées jusque-là dans cette affaire qui a fait et continue de faire couler beaucoup d’encre.

En effet, la photo de la personne présentée comme étant Rachid Hassani – l’homme désigné comme étant le commanditaire du meurtre de Ali Mecili – est finalement celle de l’ambassadeur d’Algérie à Belgrade, M. Abdelkader Mezdoua, qui naturellement n’a rien à voir avec ce dossier. Chose d’ailleurs qu’il a tenu à préciser hier. Cette grave confusion devrait donner une nouvelle tournure à l’affaire dite désormais Hasseni. Cela, dans la mesure où cette illustration, qui a accompagné plusieurs articles publiés dans la presse étrangère et sur des sites internet et qui a été reprise par El Watan dans son édition d’hier, a été utilisée comme pièce à conviction dans le dossier de l’instruction de l’affaire du diplomate algérien, Mohamed Ziane Hasseni.

Arrêté le 14 août dernier à l’aéroport de Marseille, Mohamed Ziane Hasseni, chargé du protocole au ministère des Affaires étrangères, a été mis en examen au prétexte que son nom présentait des similitudes avec le patronyme « Rachid Hassani », objet d’un double mandat d’arrêt international lancé en décembre 2007 par le tribunal de Paris. Le nom de Rachid Hassani avait été avancé pour la première fois en 2001, faut-il le préciser, par l’ex-officier des services secrets algériens, en exil en Europe, Mohamed Samraoui, comme étant le commanditaire de l’assassinat en 1987 à Paris de l’avocat Ali Mecili, membre fondateur du FFS et ancien du MALG. Il a attesté, il y a peu de temps, devant la presse puis devant la justice française que l’homme sur la photo – aujourd’hui contestée par l’ambassadeur d’Algérie à Belgrade – est bien la personne recherchée, à savoir Rachid Hassani. Hichem Aboud, lui aussi ancien officier des services secrets algériens, a également exclu le fait que la personne figurant sur la photo identifée par Mohamed Samraoui, comme étant Rachid Hassani, soit le véritable commanditaire.

Malgré ces affirmations contradictoires, le tribunal puis la cour de Paris – qui n’ont finalement tenu compte que de l’avis de Mohamed Samraoui – ont prononcé la mise en examen et le maintien sous contrôle judiciaire de Mohamed Ziane Hasseni. Mais voilà que les « certitudes » de Samraoui volent en éclats avec l’identification de la photo publiée dans notre édition d’hier. Cette nouvelle donne vient ainsi appuyer la thèse d’une erreur judiciaire dont serait victime Mohamed Ziane Hasseni. Une thèse ardemment défendue par les avocats du mis en cause. Au fur et à mesure que les jours passent, des éléments nouveaux viennent jeter davantage de confusion sur cette affaire qui est loin de trouver son épilogue. Aujourd’hui encore, on s’interroge si Mohamed Ziane Hasseni a réellement un pied dans cette affaire ou s’il est victime, comme l’affirment les autorités algériennes. Une chose est désormais sûre : le recherché Rachid Hassani est un nom sur lequel on a mis un faux visage… La réaction de l’actuel ambassadeur d’Algérie à Belgrade en est d’ailleurs la preuve. Par M. A. O. El Watan

Commentaire: Mohamed Samraoui a déclaré dans un entretien au journal Tahiabladi, que pour ce qui est de l´identification de Mohamed Ziane Hasseni, «le mieux serait que je me rende à Paris pour une éventuelle confrontation». M. Samraoui a expliqué que «d´après les photos montrées (par les journalistes de Madiapart), il s´agit bel et bien de Rachid Hassani, mais ma conscience et la crainte de Dieu ne m´autorisent pas à accuser un innocent, par conséquent une confrontation est souhaitable pour lever les derniers doutes».

Commentaires

  1. jazairia dit :

    eh bien on n’en finit pas de mêler les pinceaux. enfin, je suis presque heureuse que je ne me suis pas trompée lorsque je disais que si l’ex colonel confond de face deu personnes complètement différentes, c’est encore plus improbable qu’il reconaisse quelqu’un de dos. voilà il a reconnu Rachid Hassani en la personne de l’Ambassadeur d’Algérie à Belgrade qui aurait donc pour nom Abdelkader Mezdoua, mais peut être qu’il va dire maintenant que cet ambassadeur est aussi un ancien camarade à lui, va savoir?? l’important c’est que les masques tombent. ceci dit comme le dit notre cher El Mouhtarem qui a vraiment fait oeuvre utile avec son récapitulatif, M. Samraoui dit qu’il peut se tromper sur des photos, mais il a affirmé et nous l’avons tous entendu aux journalistes de France trois qu’il est sûr que c’est lui. même de dos? lui demande le journaliste et il répond même de dos. allons allons ça n’est pas sérieux tout ça. je redis ce que j’en pense, ils nous mènent n bateau les DRS. car pour moi L’ex colonel n’est pas si ex que ça , il est trop intelligent pour qu’on le laisse partir. A mon avis il a eu pour mission d’infiltrer le FFS ou les islamistes enfin des vrais opposants pour les miner de l’intérieur. la preuve ça fait maintenant plus de quatre mois qu’on ne débat plus que de cette question. le diplomate devrait repartir chez lui complètement lavé de cette abominable accusation et qu’on s’attelle enfin à retrouver les vrais acteurs de cette tragédie.

  2. Attention à la manipulation dit :

    Et si l’ambassadeur d’Algérie à Belgrade montait…

    Surtout que cette dernière information vient de( et est bien appuyée par) El-Watan.

    Monsieur/Madame LE MOderateur il ne faudrait pas se laisser aveugler par ce journal, qui ne s’appuit que sur les déclarations de l’ambassadeur ….. pas autre chose.

  3. belaid dit :

    Nuance , la photo de Abdelkader Mezdouda a été identifiée par Hicham Aboud et non pas par Samraoui .
    En aucun moment Samraoui n’a parlé de la photo de l’ambassadeur de Belgrade .
    Samraoui a été questionné par france3 sur Hasseni qui se cachait le visage et prenait la fuite devant les caméras .
    Il a été clair , il le reconnaît même de dos .
    Ne chantez pas victoire ma chere Djairia .Si ce n’est pas Hasseni qui est Rachid Hassani ? Alors livrez le véritable assassin à la justice et qu’on n’en parle plus .
    C’est une honte pour un pays qui élimine ses meilleures hommes en payant des proxénètes avec l’argent du contribuable ( IMAGINEZ 800 000 FF en 1987 ).
    Combien de gens ont été liquidées : Matoub , Boudiaf en direct à la télé , Kasdi Merbah , Ben Yahia , Medeghri , Krim Belkacem , Abane , Khider abattu sauvagement devant son épouse .
    Quel est le pays qui a tiré sur ses enfants avec des balles explosives ( 126 jeunes de Kabylie ) , des milliers de disparus , des boats people , c’est quoi et vous parlez de rendre justice à un honnete diplomate , personne n’est honnête parmi ces criminels .
    La dernière , elle vient de notre Jeanne d’Arc Kabyle qui justifie la censure du livre de notre ami Mohamed Benchicou .
    La honte …

  4. mohand dit :

    J’avais décidé de ne plus intervenir sur ce blog, car j’ai mal pris la peur que d’aucuns ont de parler de vérité.Je ne vais pas dire par lacheté car c’est vite cataloguer des gens que j’appréciais, mais c’est tout près de cela. Je reste pensif et je m’interroge encore sur ces fuites en avant sur des sujets aussi importants qui participe à la formation de l’idée que l’on se fait de l’homme.Le silence sur ces deux chapitres opposés
    bénéficient à ceux qui brisent tout élan de renouveau.
    Je reviens donc, car je ne veux pas me faire désirer, à la demande de benderouiche qui a par inadvertance agi dans la précipitation en censurant un article qu’il a au départ mis en exergue, j’écoute sniper dont j’apprécie les opinions et les interventions (sauf pour ce qui de cette liste il me semble) Belaid également qui insiste pour que l’on soit solidaire et que nous continuons à échanger nos opinions et à enrechir les débats, Ammisaid également le poéte engagé dont les écrits font mouche, quand on sait le lire et les apprécier à leur juste valeur. idir , djazairai , taous et consorts ne semblent s’émouvoir quand un blogueur s’énerve et disparait. Ils n’aiment peut être pas la compagnie. Ils disent ce qu’ »il faut » et basta. Cette affaire du diplomate va encore réveiller les démons indélicats, d’autres vont encore s’échiner et nous expliquer comme ce Djoudi que la presse se trompe et que la justice française se fout le doigt dont l’oeil. On aurait des procédures de suivi de ce genre de cas bien rodé disent les uns du haut de leur piedestral.
    Monsieur Djoudi vous etes touché et vous interpellez un journal dont vous gratifiez au passage de louange sont directeur.Vous savez qu’il était aussi du temps immémoriaux un collège à vous tous, les gens de l’ombre.
    M. Djoudi sait parfaitement de quoi il retourne, il prend la défense de son collège et grande trouvaille , c’est un Ambassadeur en Serbie. Il affirme donc sans rougir que c’est Mohammed SAMRAOUI qui est à l’origine de cette affaire Hassani. Corrigeons cette indélicatesse disons l’affaire MECILI , un officier de l’ALN , que djoudi n’est pas, un ancien du malg , non de la SM version ayat, betchine pas celle de Kasdi Merbah. Il fut longtemps attaché d’ambassade puis ambassadeur. Il est même passé par Paris du temps où les services secrets Algériens et la DST étaient collaboraient étroitement.
    Pour revenir au raccourci qu’il fait en ce qui concerne cette affaire c’est donc Samraoui qui est à l’origine de tout et il l’accuse maladroitement en affirmant des choses dont tout le monde sait qu’elles sont fausses. C’est Ait Ahmed , le brave, qui a accusé le premier les services Français et Algériens de connivences pour tuer son Ami Ali, puis sont arrivées les révelations de Hicham Aboub, corroborant les supputations d’Ait Ahmed, au moment de la distribution de son livre la mafia de généraux. Samraoui n’est intervenu dans ce dossier qu’en 2003 à la demande de maitre Lecomte Antoine, il a été entendu comme témoin. sans parler de plusieurs journalistes dont Garcon et des divers personnalités ayant rapporté les faits relatifs à cette période durant laquelle Pasqua était le chef d’orchestre des coups fourés en France.
    Bien évidemment le journal el watan sans demander ses restes accourent et se justifie en fustigeant comme toujours la partie la moins forte, la plus faible et la moins en vue. Il y a des intérêts,et un journal en Algérie reste un business avant d’être une passion. On écrit ce « qu’ils veulent » pour avoir les salamaleks (comme ceux de Djoudi à Belhouchet).
    Les loups ne se mangent pas entre eux, mais ils partagent des proies. Lorsqu’un ancien Ambassadeur fait totalement l’impasse sur mort d’homme et ne s’embarasse pas de scrupule en ne disant pas un mot sur ce monsieur tué de sang froid par ses frères pour disent les uns des questions politiques, d’autres avancent des propos de malversations à grande échelle, d’autre enfin pensent que Hassani a trouvé là l’occasion de venger son oncle maltraité semble t il par la SM. Pourquoi a t il été maltraité par la SM était il un opposant ou un agent de la France. Il y a des choses qu’on avoue pas facilement mais qu’on garde enfoui en nous pour justifier nos betises. Hassani est il un parent à un ancien député de Batna de la 5eme république Française. Si c’est le cas tout s’explique. C’est donc à la base une vengeance un reglement de compte appuyé d’une vacherie commise par les plus haut responsables de l’Etat d’antan. On parle de Khider, de Krim Belkacem , de Abane et j’en passe, mais on feint d’ignorer que
    Mecili a été tué dans les mêmes conditions suivant les mêmes procédés. Bien évidemment si on n’en parle pas , c’est bien sur parceque pour les premiers les donneurs d’ordres sont décédés mais pas pour Mecili , il faut attendre encore quelques années pour voir jaillir toute la lumière. Car les hommes du serail comme les diplomates , djoudi comme les autres, ils ferment leur bouche, ils ne disent rien. Ils ont cette qualité c’est pour ça qu’ils restent au pouvoir quelque soit la tendance,du communisme au socialiste en passant par le capitalisme et l’islamisme. Rien n’ébranle leur position et leur certitude, ils pensent servir le pays en se servant.

    Au risque d’être trop long j’abrège donc mon commentaire en disant encore ceci . Monsieur Djoudi était Ambassadeur à Paris,il est actuellement SENATEUR et Vice Président du Conseil de la Nation , chargé de la Commission des Affaires Etrangères. En cette qualité il est donc aussi parti prenante en quelque sorte et il sait tout, mais il ne dit rien. Il vient seulement nous dire que nous sommes des imbéciles de défendre un homme mort , alors qu’on essaie d’abattre les vivants. Et quand ces vivants sont des collègues cela prend une plus grande dimension.
    Il ne dit pas aussi , l’origine de l’amalgame qui est fait en ce qui concerne les images qui circulent depuis plusieurs semaines.
    En fait Monsieur Mesdoua (et non Mezdoua) Abdelkader est le directeur général du protocole au Ministère des Affaires étrangères, il est le chef direct de M. HASNI Mohamed Ziane le directeur du Protocole (mis en examen en France).
    Il ne précise pas également que M. MESDOUA AEK a été nommé Ambassadeur en Aout 2008. Il a présenté ses lettres de créances au Président Serbe le 06/08/2008.
    La confusion de photo est né de cela et de la ressemblance de ces deux personnes. Allez savoir qui est qui dans ce mic mac où on ne dit pas la vérité pour ne pas toucher à des sensibilités qui risquent de nous aneantir et ou de nous donner des « boutons ». Pourquoi personne ne parle alors et nous dit où est le commanditaire , qui est ce fantome qui honte la politique Française et sa Justice. Allons nous vers des incidents diplomates trop ennuyeux pour les uns et les autres? Vont ils s’entendre sur le dos de l’ITIMA comme on dit chez nous, AAR à nous les Algériens qui acceptons tous, AAR à ceux qui trahissent le serment « AKSSIMOU BELAH ALATHI OUEL AATHIM etc… et qui acceptent d’être complices de faits indignes de la révolution Algérienne.

  5. jazairia dit :

    @belaid,

    je ne vois pas du tout vous m’apostrophez  »livrez le véritable assassin etc.. je n’ai personnellement rien à voir avec cette histoire, j’allais dire malheureusement car si je connaissais le ou les coupables je n’aurais pas attendu 1- ans comme certains pour témoigner. mieux que ça, ma conscience ne m’aurait pas permis de me rendre complice d’une telle ignominie, d’un tel crime. non, vraiment non. je suis outrée qu’on puisse juste penser ou ne serait ce qu’imaginer même une seconde que je puisse soutenir ce diplomate par complicité. s’il est matériellement prouvé qu’il et coupable alors je serai la première à le blamer, mais s’il ne l’est pas alors nous serons tous coupable d’une terrible méprise, plus encore d’une grande injustice. quand à l’histoire des photos ce n’est pas honête d’affirmer que c’est M. Hicam Aboud qui dit qu’il s’agit de Hassani relisez le récap d’El Mouhtarem il rappelle que  »le 30 août : Le site Mediapart présente deux photos de Mohamed Ziane Hasseni, à Mohamed Samraoui, ex-officier algérien, l’une prise en novembre 2006, l’autre en juillet 2008 alors que Hassani accueillait des dirigeants européens à Alger. «C’est lui, sans le moindre doute possible», affirme M. Samraoui. » voilà pour la sureté de l’identification. maintenant nous savons tous qu’il s’agissait de photos de deux persnnes différentes dont l’ambassadeur d’Algérie à Belgrade. je n’ai qu’un commentaire: très fort.

    pour tout le reste je suis tout à fait d’accord avec vous et je l’ai dénoncé aussi. nous vivons une terrible frustration couplée à un grand déni de justice: notre peuple avec son histoire millénaire est en effet en train d’être carrément violenté. que de barbarie juste pour des strapontins.

    ATTENTION: comme je l’ai dit tantôt, le Djoudi qui écrit dans el Watan n’a rien à voir avec le Djoudi qui était Ambassadeur à Paris dans les annèes 90. d’où mon questionnement: pourquoi le choix d’un nom porté par deux ambassadeurs. il faudrait une réaction collective des diplomates algériens et non pas d’un seul ambassadeur.

    enfn, cher Mohand ne partez pas vous êtes le sel de ce blog c’est g^ce à vous l’animation permanente.

  6. kaddour dit :

    je suis Ok avec les principes que défend Mohand. J’ajouterais que Djoudi, qui vient de se réveiller, est bien l’ambassadeur à paris dans les années 90, pote de Bouteflika et père de l’actuel ministre des finances. L’attitude de N.Djoudi est parfaitement conforme à son statutde membre du système, et naturellement défenseur de ce système honni. Donc, rien d’étonnant. Le contraire l’aurait été. il aurait été extarordinaire qu’il se transforme en militant de la vérité dans l’affaire de l’assassinat de Mecili. D’ailleurs dans cette affaire, on semble être de plus en plus dans un dossier à tiroirs ou l’assassinat lui même et la quête de justice sont secondaire. N’oublions pas que deux nouveaux acteurs ( spéciaux de par leur passé professionnel récent) sont entrés en jeu: hicham aboud et samraoui. Ajoutez-y les services français, allemands (ou réside samraoui) et belges (ou réside aboud). Ca tiraille de tous les cotés , sans oublier que pour les services algériens aboud et samraoui sont des traitres à abattre..Sans oublier les intérêts des différents Etats. Dans tout cela, faut être devin pour savoir comment l’affaire va se développer.

  7. The Kbil dit :

    Non M. Belaid, reprenez l+interview de Mediapart et vous verrez que l’Ambassadeur a formellement ete reconnu par Samraoui et non par Aboud. l’interviw peut etre consultee et vous y constaterz que Lahbib Samraoui est bien categorique. puis 8 jours apres il reconnait une autre personne…cela fait desordre, vous ne croyez pas et le rend peu credible…

  8. idir 16 dit :

    Cher si Mohand,

    non ce que vos dites n’est pas juste, vous m’avez personnellement manque sur ce site car vous intervenez toujours de facon fort perspicace et je respecte vos avis meme s’il nous arrive de diverger… alors merci de reprendre ce dialogue avec les personnes de bonne volonte et qui vous apprecient vraiment. ce qui est mon cas..

    je crois utile de preciser un certain nombre de points: le Djoudi qui est intervenu n’est pas Hocine Djoudi, ex Ambassadeur a Paris et pere de l’actuel ministre des finaces. il s’agit de nourredine Djoudi, encore une homonymie!!, et qui est a la retraite…

    la confusion est , je pense, due a Samraoui qui a reconnu Mesdoua sur les photos montrees par des journalistes de mediapart et il n’a eu aucun doute en le presentant comme son collegue Rachid Hassani.

    puis peu apres FR3 lui montre un autre visage et il reconnait « de dos  » une personne qu’il affirme ne pas avoir vus depuis 1987…curieux tout ca…

    alors comment expliquez- vous cela ? je serai heureux de partager nos vues car il me semble qu’en cette affaire samraoui a entame une partie d’echecs malsaine et fait tout pour n epas etre partie prenante…son interet est de nous feinter tous et il semble y reussir et exceller dans l’art de la manipulation.

  9. mohand dit :

    On ignore en effet si c’est hocine djoudi (ambassadeur , proche de bouteflika ) ou Noureddine Djoudi , 73 ans , né à Marakech etc.. , également ambassadeur à paris et aux pays bas.
    Que ce soit l’un ou l’autre, le problème est le même, les remarques que nous faisons s’appliquent à l’un et à l’autre. C’est problèmatique en effet ces manies de toujours cacher les choses, et de lacher par bribe. Même les journaux copient les procédés. Jamais toute la vérité , toujours masquer les faits, les tourner à l’avantage de la stratégie construite par des apprentis propagandises. En fait , il y a toujours beaucoup de questions sans réponses. Rien ne permet de dire que les choses vont évoluer dans un sens ou dans l’autre. On applique la veille recette de grand-mère « Khalateha tassfa ». Les stratèges sont des notres, mais les acteurs et les décideurs ne sont pas tous de chez nous. Il y aura des surprises encore, j’en suis persuadé. Ce que je retiens en tant que citoyen lamda, c’est qu’on détruit l’honorabilité de tout un peuple et des dirigeants sincères en voulant imposer une démarche sournoise et des faits cousus de fils blanc. La sérenité que veut le peuple pour se reconstruire dans l’environnement que la geographie et l’histoire nous imposent est de trancher les questions délicates en tenant compte de l’interêt supérieur du pays et non en se recroquillant sur les certitudes. Celui qui a tué payera , inutile donc de vouloir noyer le poisson ,homonymat par la, non respect du droit par ci, voila qu’on ajoute du sel à la marmelade en introduisant comme par enchantement l’équivoque quant aux images publiées. Aux AE on savait que le directeur général du protocole est devenu Ambassadeur subitement à un moment où habituellement les hommes politiques pensent à autre chose. Puis ce directeur du protocole mal inspiré ou mal informé tombe dans le filet de la police française. Avons nous oublié que l’Ambassadeur de France en Algérie est devenu le « cerveau » de toute la politique de sécurité et des renseignements de Sarkozy. Il est passé en Algérie assez longtemps pour apprendre nos méthodes et ce dont on est capable. La loyauté que nous, citoyens , nous appliquons dans notre vie privée , vis à vis de nos amis et de nos familles, nous souhaitons la voir se généraliser à tout notre peuple pour redevenir ce peuple des lumières. Un peuple pauvre soit mais digne et respecté. Voila notre rêve « éveillé ».
    Merci enfin idir , cher ami ce n’est pas grave, on peut ne se comprendre , on peut se chamailler avec des idées différentes mais l’échange est le propre de l’homme. Il permet de voir jaillir des points d’accord et on s’en tient à ça, à défaut d’être « ouer » sur tout comme dit le celebre Belge.
    Pour djazaira, tu me dis être le sel, c’est méchant chère compatriote , le sel ronge, je retiens cependant seulement son bienfait celui de ronger, de décaper pour faire apparaitre ce qu’il y a de beau en l’homme ou la femme, la sincérité , la loyauté.
    Kaddour, quant à lui , nous partageons les mêmes valeurs..

    Nous continuerons, c’est notre manière à tous de donner encore un peu de notre temps à notre pays, à notre place , sans fanfaronnade et sans prétention. Nous montrons que nous sommes pas dupes. Montrons qu’on ne partage pas les démarches malsaines de ceux notamment qui s’avisent à venir même sur ce site nous dicter notre démarche, nous dire ce que l’on doit croire et ne pas croire.
    Nous acceptons tous le fait que l’erreur est humaine, mais nous, nous le faisons pas exprés à l’inverse de nos donneurs de leçons.Nous, nous n’avons rien à gagner et à perdre, et c’est notre force.
    Je me rappelle cette chanson patriotique: MIN DJIBALINA TALAA ASSAOUT EL AHRAR YOUNADINA LILESKIKLAL … LISKLAL , voila le grand mot , l’indépendance. Indépendance d’opinion, de choix de vie … Nous savons qui ne l’est pas, c’est pourquoi les bougres ils chantent de pseudo chaque fois qu’ils sont dévoilés ,ils changent en quelque sorte, si au moins ils pourraient changer dans le bon sens, celui d’être libres.
    mohand

  10. Idir 16 dit :

    Cher Mohand,

    je crois que nous menons un combat: celui de la recherche de la verite et d’elle seule… nous avons des intimes convictions et nous argumentons en fonction de ces convictions. l’essentiel est de le faire de bonne foi et de respecter l’autre…

    vraiment content de renouer avec vous en tout cas…

    Pour Djoudi, vous aurez note que le signataire est Nourredine. ce dernier n’a jamais ete Ambassadeur a Paris et son dernier poste, c’est, en effet, les pays bas…

    ces precisions ne sont peut-etre pas essentielles mais elles contribuent a clarifier le debat.

    Maintenant pour ce qui est de la confusion, elle est due au fait que Samraoui, a qui des journalistes francais avaient montre 2 photos sur lesquelles figuraient Mesdoua en sa qualite de DG du protocole, avait designe le DG comme etant Rachid Hassani, sans l’ombre d’un doute !!

    vous pouvez revoir cela sur les sites correspondants. c’est sans appel pour Samraoui…

    Ensuite, des journalistes de FR 3 lui montrent, quelque temps plus tard des photos prises au tribunal du diplomate mis en examen et la aussi il reconnait, de dos donc un peu trop precipitamment a mon avis, Rachid Hassani. revoez cela Si Mohand et vous constaterz de visu ce qu’il en est et la suspecte precipitation du Colonel Lahbib.

    Comment qualifier cela en votre ame et comscience ?

    Samraoui semble nourrir de serieux griefs a l’egard des diplomates et cela me parait lui oter toute credibilite. cela etant dit etant l’auteur de faux temoignages, il aura a s’expliquer de cela aupres du juge Thouvenot.

    Ensuite, consultez le site de Hichem Aboud, il dement totalement samraoui sur le diplomate retenu a Paris et revele qu’ila le premier temoigne sur cette affaire aupres de Thouvenot et dit connaitre parfaitement rachid hassani qui est son cousin et qu’il accuse neanmoins formellement d’etre le commanditaire dans l’affaire de l’assassinat de A. Mecili.

    Dites-moi ce que vous pensez de tout cela. merci.

  11. michelle dit :

    Bonjour,
    Sur la photo reprise c’est Abdelkader Mezdoua, pseudo ambassadeur a belgrade,opportuniste marié à une diplomate de la famille zerhouni. C’est une grande gueulle régionaliste qui a laissé un mauvais souvenir à Alger en sa qualité de DG du protocole au MAE. Aucun niveau son diplome supérieur apres celui de l’ENA, c’est d’être de l’ouest.

  12. hamidou dit :

    ya si michelle vous vous tromper de personne peut etre,mezdoua est un gentil homme c est vrai il est d oran et diplome de l ena,mais il est en dehors de ce crime,lors de l assassinat de mecili il etait ambassadeur au nigeria

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER