Affaire Mecili: L’ambassadeur Mesdoua écrit à El Watan

amba.jpgVotre journal, dans son édition du 21 octobre 2008, a publié une photo portant le nom du capitaine Rachid Hasseni. Je voudrais vous confirmer que la photo parue est la mienne, que mon nom n’est pas Rachid Hasseni et qu’au demeurant, je ne suis mêlé en aucun cas, ni de près ni de loin, à cette affaire qu’éprouve notre collègue et ami, Ziane Mohamed Hasseni, cadre au ministère des Affaires étrangères, dont l’innocence, nous en sommes convaincus, sera prouvée rapidement. La confusion créée par la publication de cette photo autour de ma personne devrait amener les organes de presse, connus pour leur sérieux et professionnalisme, à prendre le temps nécessaire afin de vérifier leurs informations avant de se lancer dans des commentaires qui peuvent être préjudiciables à la personne considérée.

Les rectifications apportées par votre journal dans son édition du 22 octobre 2008 m’obligent à sortir de l’obligation de réserve à laquelle je suis astreint par la mission qui m’est confiée par mon pays en tant qu’ambassadeur d’Algérie en Serbie, pour demander des excuses que je suis en droit d’attendre de la part de votre journal pour le préjudice subi. J’espère que votre journal comme d’autres titres nationaux éviteront ainsi toute ambiguïté et propension médiatiques pouvant créer des réactions tendancieuses autour de personnes au-dessus de tout soupçon. Confiant en la déontologie de votre journal, je vous prie de croire, Monsieur le directeur général, en l’expression de ma considération distinguée.

El Watan précise

Nous tenons à préciser que la photo de droite publiée à la une de notre édition du 21 octobre 2008 pour illustrer un article consacré à l’affaire Mecili, qui s’est finalement avérée être celle de l’actuel ambassadeur d’Algérie en Serbie, n’est ni une découverte ni une invention d’El Watan. Bien avant que nous la reprenions, l’illustration en question avait fait le tour des rédactions françaises et a été largement diffusée par des sites internet. Mais si El Watan l’a reprise, c’est surtout parce qu’elle a été versée comme pièce à conviction dans le dossier de l’instruction de l’affaire du diplomate algérien Mohamed Ziane Hasseni, mis en examen au prétexte que son nom présentait des similitudes avec le patronyme de Rachid Hassani, contre lequel le tribunal de Paris a lancé un double mandat d’arrêt international en décembre 2007. Mohamed Samraoui, ex-officier des services secrets algériens en exil, a attesté, il y a peu de temps, devant la presse puis devant la justice françaises que l’homme sur la photo (celle publiée par El Watan) est la personne recherchée, à savoir Rachid Hassani. La publication de cette photo par El Watan aura eu au moins le mérite d’apporter un peu de clarté dans cette affaire : tout le monde sait aujourd’hui que cette photo est celle de l’ambassadeur d’Algérie en Serbie et non celle de Rachid Hassani, présumé commanditaire de l’assassinat de Ali Mecili.

Commentaires

  1. justice&verite dit :

    Oh lala, ils savent ecrire á leur presse ces commis dignitares et VOLEURS de l’argent du peuple algerien….

    ils ne savent pas qu’il y’a une justice qui s’occupe du dossier … et ils sont des ambassadeurs … c’est tres GRAVE!

    En quoi sont-ils benefiques á la nation algerienne si ce n’est que des CHARGES au peuple algerien.
    Ces ambassadeurs sont annuellement en vacance.

    Ils adorent rendre service á leurs maitres (encore 1 an de + comme ambassadeur) qui sont derriere le crime humanitaire contre la famille MECILI et autres algeriens…

    VOUS ECRASEZ tout le peuple algerien par vos mensonges.

    Vous n’avez pas honte d’ecraser la famille MECILI ainsi au lieu de l’aider pour remettre et le commanditaire et l’assassin au juge Thouvenot et ainsi sauver votre pauvre diplo-mat/ECHEC…
    AMELLOU l’assassin est caché chez vous!

    Heure de verité s’approche, vous avez crée votre propre compte de malfaiteur alors vous payerez en consequence.

    Au bon entendeur.

  2. guerroua kamal dit :

    mecili ,c’est une grande personnalité algérienne,il a défendu jusqu’au bout avec hocine ait ahmed et les amis de la liberté et de la démocratie les idéaux d’une république égalitaire ,laique et démocratique hélas les forces du mal l’ont arraché aux siens,la jiustice française ne vient révéler que la partie déja mi -dévoilée par l’opinion publique mais il s’avère que beaucoup d’irrégularités entachent cette prouesse de découverte,aujourd’hui,il appartient aux deux versants de la mediterranée de mettre le hola aux tours de passe_passe des raisons d’Etatet mettre toute la lumière sur les circonstances exactes de l’assassinat de andré ali mecili a paris,il est grand temps de mettre un terme à la loi de l’omerta qui entourent les questions strategiques et nevralgiques des deux pays.

  3. jazairia dit :

    oh là justice et vérité, moi je trouve que l’ambassadeur Mesdoua il a bien parlé. c’est tout à fait nrmal qu’il s’indigne que l’ex colonel Samraoui le reconnaisse en tant que Rachid Hassani. et pour tout dire je crois qu’effectivement le quotidien El Watan a permis de ne plus douter du tout d’une évidence: il y a vraiment méprise tragique. l’ambassadeur à Belgrade a apporté surtout après l’Ambassadeur Noureddie Djoudi une confirmation de taille: M. Hassen est bel et bien leur collègue et ils disent tous les deux qu’il est facile de le prouver. je crois que s’entêter à accabler les hauts fonctionnaireset d’une manière générale les fonctionnaires algériens dans leur ensemble ce n’est pas la bonne voie car ils ne font que travailler dans l’administration comme tous les fonctionnaires du monde entier. ce n’est pas parcequ’une poignée d’hommes sont pourris et même criminels que l’on peut généraliser et les accuser tous des crimes passès. condamner et dénoncer les malhonnêtes et les criminels oui mais pas l’ensemble du peuple. j’avoue que parfois je doute que vous soyez algériens car vous êtes trop haineux. nous souhaitons tous que la vérité triomphe et que la justice soit rendue afin que nous puissions tous ensemble regarder l’avenir avec sérénité et commencer enfin à construire une république démocratique mais pas au détriment de fonctionnaires dont le seul tort est d’avoir un nom similaire à celui qui a signé l’ordre de mission il y a 20. je constate aussi que depuis que les choses sont très claires et qu’on s’aperçoit que l’ex colonel Samraoui s’est trompé plusieurs reprises notamment et c’est le plus grave en reconnaissant Rachid Hassani sur la photo de l’ambassadeur Mesdoua et donc même pas en le confondant avec M. Hasseni. détail important maintenant qu’il a vu M. Hasseni à la télé, il faudrait qu’on lui présente les photos d’autre personnes et vous verrez qu’il va dire encore que c’est Rachid Hassani. bref ma religion est faite: pour moi M. Samraoui en veut probablement aux diplomates de l’avoir abandonné lorsqu’il est resté en allemagne le fait que M. Hasseni ait été consul général en Allemagne est à mon avis son tort absolu. c’est tout.

    j’ai remarqué que dès que les preuves sont fournies, ceux qui les réclament commencent à injurier globalement tout le monde et reprennent leur principal argument / alibi la pauvre Mme Mécili. arrêtez de torturer cette malheureuse, cette innocente, elle ne vous a rien demandé et j’ai constaté son port et sa dignité durant cette affaire. vous l’intoxiquez en lui faisant croire qu’on tient le complice qui va payer pour tout le monde. il s’avère très clairement à présent que le colonel Samraoui confond Hassani avec Hasseni mais aussi avec Mesdoua. deux diplomates maintenant ça fait vraiment trop. arrêtons de nous donner en spectacle !!!

  4. amina@amin dit :

    Que de maladresseS et imbecilitéS de la part du pouvoir dictateur d’algerie …
    Nom de dieu, ce pouvoir detient et le commanditaire et l’assassin (meme les vrais decideurs, nous y reviendrons)…
    le juge Thouvenot avait lancé un mandat d’arret international et l’algerie a signé toutes les conventions sur terre pour un monde anti terroriste/corruption/torture/vol/viol … etc;
    pourquoi alors ce pouvoir ne remet pas ces 2 malfrats au juge, et d’une pierre 2 coups, la famille Mecili aura justice et le diplo-mat/ECHEC aura sa liberté s’il est innoncent … nous doutons !

    La dance des bachagas commencent avec un chef d’orchestre BelkHeir…

    Apres les tentatives de leurS torchons qui ne pesent rien, les decideurs de la vie et la mort surtout en algerie mais en france aussi grace á l’assassinat de Mecili tentent d’introduire d’autres pions quelques (haffaguines) ambassadeurs dans leur jeu criminel, y’a-t-il complicité dans la planification de l’assassinat du maitre Mecili?
    Il semble qu’ils se sont auto disqualifés alors le grand bachaga a introduit sa carte maitresse á savoir l’actuel locataire d’el-mouradia qui est entré en jeu, pour etouffer la verité mais Sarkozy qui aspire d’etre le vrai bosse de l’UE meme l’année prochaine,… va-t-il rentrer dans cette merde pour perdre sa credibilité europeenne et mondiale? sa ministre Dati est dans le colimat avec les justiciers francais qui ne sont ni en algerie ni en afrique du nord….

    Voila meditons ensemble:

    X-trait de http://www.lequotidienalgerie.com/

    Concernant l’identification de l’agent traiteur de l’assassinat de Mecili, voilà ce que fut la réponse de M.Samraoui à une question que nous lui avons posé lors d’un entretien qu’il nous avait accordé: “Pour ce qui est de l´identification de Mohamed Ziane Hasseni, le mieux serait que je me rende à Paris pour une éventuelle confrontation. D´après les photos montrées, il s´agit bel et bien de Rachid Hassani, mais ma conscience et la crainte de Dieu ne m´autorisent pas à accuser un innocent, par conséquent une confrontation est souhaitable pour lever les derniers doutes.”Fin de citation.

    Ce ‘est que plus tard, lorsqu’il visionne un film qui montrait Med Ziane Hassenni dans le Palais de Justice à Paris, qu’il déclare à un journaliste de France3 qui avait pris ces images: “Il a perdu un peu de ses cheveux, mais c’est lui. C’est bien lui, il n’y a pas de doute”

    Que ces p’tits dignitaires se presentent devant le juge Thouvenot et signe leur temoigage de meme leur nain president.

    Au suivant…

  5. mohand dit :

    El watan se fourvoie dans des explications qui ne reflent pas les faits. Sur F3 on a montré des images de Hassani fuyant les caméras et sur ces images qu’il a déclaré le reconnaitre , même de dos, mais il a précisé quelque temps après, que le mieux serait que la tribunal organise une confrontation avec cette personne pour éviter tout erreur de sa part.
    Le reste n’est que supputation et « montage »encore une fois comme si il n’avait pas assez de quiproquo dans cette affaire.
    Remarquez également que l’Ambassadeur ne dit pas un mot du commanditaire ni de Mecili , bizare. On fait comme djeha, « takhti rassi ». Ah le brillant diplomate, il dit servir son pays en SERBIE mais il ne dit pas ce qu’il faisait avant , c’est à Directeur Général du Protocole , chef hiérarchique du Directeur du Protocole Hasni , jusqu’au 06/08/2008. Cette confusion de photo est née de cela, pas d’un subterfuge quelconque que l’on veut faire valoir , encore moins des déclarations des uns et des autres. La justice française, n’écoute d’ailleurs aucun d’eux, ils poursuivent l’enquête pour trouver le commanditaire et l’assassin, c’est tout ce qu’elle fait. Le juge Thevenot n’a besoin ni de son ministre ni de ses collègues encore moins de son Président pour faire son travail judicieusement.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER