«Si Gal» et «Ben Ammi»

L’association des grands invalides de la révolution l’a révélé hier :

Douze mille faux moudjahidine démasqués (El watan) 

«Si Gal» et «Ben Ammi»

Si Gal, s’étant caché 
Toutes ces sept années  
Se trouva fort inconnu 
Quand la paix fut venue 
Pas un seul petit morceau 
De papier de bureau 
Vraiment incognito

Il alla crier «Amine!» 
Chez le faussaire qui dîne  
Le priant de lui délivrer 
Quelque papier pour subsister 
Jusqu’à la saison éternelle 
«Je vous paierai» lui dit untel 
Avant la nuit, foi d’animal 
Intérêt et communal»

Le faussaire d’une voix dédaigneuse :  
C’est là l’un de ses «des-faux» 
Que faisiez-vous aux temps «chauds» 
Dit-il à cette personne visiteuse 
Nuit et jour à tout venant 
Je me cachais, ne vous déplaise 
Vous vous cachiez ? 
J’en suis fort aise 
Eh bien : casquez maintenant.»

R.Zenati (Parodie: Toute reproduction du texte est soumise à l’autorisation de l’auteur

(mail abderazen@gmail.fcom)

Commentaires

  1. mark wanes dit :

    tout autre chose
    je viens d’avoir l’adresse de ce site « http://rcdem.unblog.fr/2007/10/26/videos/ » . En plus je suis de draa el mizan . A voir AIT HAMOUDA et EL MOUHTAREM .EL MOUHTAREM pas de ce blog mais celui de l assemblée nationale (apn). j’ai trouve ces videos emouvantes à vous d’en juger

  2. ammisaïd dit :

    Salam aliekoum
    Bonjour Monsieur Zenati, bonne continuation et merci pour cette belle et merveilleuse parodie. Voilà le poème qu’elle m’a inspiré en te lisant;
    Salut et à la prochaine inchallah

    Ecrire pour dire
    Ce que nous refuse dire
    La vilaine censure
    La mégère, la terrible sorcière

    Ecrire pour sortir
    Tous ses petits souvenirs
    Qui ont déssiné des grands espoirs
    Que nous voulions faire grandir

    Ecrire l’époque de ces revolitionnaires
    Qui n’avaient eu peur que du seigneur
    Et, Qui se battaient en été et en hiver
    Contre un redoutable et coriace colonisateur

    Ecrire et dire
    Nous sommes tous fiers
    De ce peuple qui a une grande histoire
    Construite sur des siécles de guerre

    Ecrire et crier très fort
    Gloire à tous les martyrs
    Qui se sont opposés à toutes les dictatures
    Dirigés par des lâches, des voleurs, des menteurs et des pervers………

    Ecrire sur le ciel bleu et pur
    En lettres éternelles et d’or
    Les noms des victimes de novembre, d’octobre, de la décennie noire
    Et tous les enfants des valeurs et rebelles montagnards

    Ecrire dans notre mémoire
    Les multiples trahisons des ces ignards
    Qui avait de force, pris le pouvoir
    Pendant que le peuple essayait de panser ses blessures

    Ecrire sur le visage des nos enfants un sourire
    Qui brillera et éclairera au-delà de nos frontières
    Et qui brûlera comme le feu le fer, les coeurs
    De ceux qui veulent que notre pays soit un cimtière

    Ecrire et dire nuit et jour
    Nous cesserons de suivre ceux qui veulent le pouvoir
    Pour transformer un peuple à la dignité légéndaire
    En un peuple composé de cortisans, d’assassins et de serviteurs

    Ecrire et dire dans un langage claire
    En arabe, en français ou en berbere
    Nous nous écouterons plus vos slogans et vos discours
    Qui nous divisent et qui vont rendent courageux et forts

    Ecrire et dire
    Il n’y a pas plus pire
    Que de vendre son âme à lucifer
    Ou de suivre un roi fou et qui erre

    Ecrire ce qui est écrit sur nos coeurs
    Le désir de vivre pour toujours
    Unis Comme des vrais frères
    Libres, heureux, tolérants et solidaires
    Fraternellement à toutes et à tous

    Ecrire

  3. RZ à Ami said dit :

    Bonjour Monsieur Ammi Said
    Je me suis empressé de recopier ce beau texte, lui apporter quelques modifications (avec votre approbation bien sûr) pour l’exploiter en lecture avec mes élèves
    Plein de spontanéité, de sincérité, une source de bonté et de générosité, Ecrire, oui c refuser de mourir
    Merci et au plaisir de vous relire
    A très bientôt

  4. ammisaïd dit :

    Bonjour Monsieur ZENATI
    Merci pour ton commentaire. Le texte est est quelque part le fils de « si gal » et « ben ammi ». Tu peux le modifier comme tu veux. J’aurais aimé avoir, plus tard, la réaction globale de tes élèves. Bon courage à toutes et à tous. Au plaisir de te relire.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER