Amine Zaoui relevé de ses fonctions

zaoui.jpgLe directeur de la Bibliothèque nationale, M. Amine Zaoui, a reçu hier après-midi une notification de fin de fonctions. Cela laisse entendre qu’il ne s’agit pas d’un remaniement programmé, mais plutôt d’une décision prise dans l’urgence. On croit savoir que la récente initiative du désormais ex-directeur de la BN qui avait invité Adonis dans le cadre d’un cycle de conférences serait à l’origine de son limogeage. Les thèses développées sur l’islam et la politique par Adonis lors de son intervention avaient fortement déplu au niveau de certaines sphères. Le plaidoyer d’Adonis contre “l’institutionnalisation de l’islam” notamment avait provoqué une véritable levée de boucliers dont l’Association des ulémas s’était fait le porte-drapeau. Une journée portes fermées sera organisée aujourd’hui par le personnel de la Bibliothèque nationale en signe de protestation contre cette décision.
Pour rappel, Amine Zaoui avait été désigné directeur de la Bibliothèque nationale en 2002. Reste à savoir qui lui succédera.  R.N

Commentaires

  1. CLUB DES DEMOCRATES LAICS ALGERIENS dit :

    La tension qu’a créé la visite du grand poète syrien Adonis -invité par Amine Zaoui-, au sein de la classe politique au pouvoir notamment chez les « nationalo-conservateurs » (FLN), et chez les partis islamistes serait l’une des causes du limogeage de Zaoui.

    Nahla Marouani du CLUB DES DEMOCRATES LAICS ALGERIENS

    http://www.algeriejetaime.tk

  2. S.Khadra dit :

    je suis une ancienne cadre de la BN, c avec un grand regret que j’ai appris le limogeage de Monsieur Amin ZAOUI
    J’ai longtemps travaillé avec Monsieur Amin zaoui et je peux dire que c un Grand Monsieur, integuère et un homme de culture, il a fait soritr la BN de l’anonymat, dommage pour la BN et dommage pour la culture algérienne
    Monsier Zaoui je vous soutiens,et je vous presente toute ma sympathie
    ne baissez pas les bras

  3. HOURIA Djibiri dit :

    Le grand poète syrien Adonis, a eu juste le courage de dire la vérité. Pourquoi dès que l’on ose donner un avis sur le coran et l’Islam, on n’est tout de suite accusé de tenir des propos blasphématoires , on est traité d’impies et des vertes et des pas mures ? J’assume personnellement ma pensée consistant à croire que l’Islam est une religion sexiste, misogyne et injuste ! Un seul exemple édifiant : la femme est mineur à vie et n’a droit qu’à la moitié de l’héritage et il faut deux femmes pour valoir le témoignage d’un seul homme. La femme aux yeux de la religion islamique n’est pas un être humain à part entière, elle est juste une moitié, l’autre moitié, c’est selon, tantôt un animal parlant, tantôt une petite chose, or plus de deux familles algériennes sur trois vivent grâce aux revenus des épouses, sœurs et filles. Dans les testaments de nos grands parents, ils privent les enfants de sexe féminin de l’héritage, en usant d’un procédé ignoble qu’on appelle LE HABOUSSE ! On lègue tout aux enfants de sexe masculin et si ceux là font défaut, on fera don de l’héritage aux associations de bienfaisance et les descendants de sexe féminin seront de facto déshéritées ! J’en ai lu personnellement un HABOUSSE !!!! Et on ose dire que l’Islam s’adapte à tous les temps et à tous les lieux, foutaise ! C’est une religion dépassée et archaïque et je dirais autant des autres religions monothéistes, c’est pourquoi, il devient urgent de séparer la religion de l’Etat.

  4. jazairia dit :

    SALUT A TOUS?

    S’il s’avère que le Dg de la BN a été réellement limogé c’est la preuve de la décadence, car ce serait nous dit-on à cause de deux faits révolutionnaires: la venue d’Adonis, et surtout le débat sur la séparation entre la religion et l’Etat, mais n’oublions pas aussi l’autre travers de M. Zaoui , oser donner un n° ISBN à Benchicou voilà qui doit déranger superbement Fakhamatouhou et surtout ses sbires. en fait que reproche –on au juste à M Zaoui? je vais vous le dire: rien moins que d’être compétent dans son métier. personnellement je n’aime pas ses écrits, ni en arabe , ni en français, mais il s’agit d’un goût littéraire qui n’a ren à voir avec la vleur professionnell du monsieur. eh bien ça me dérange quelque part que ce monsieur soit dégommé parcequ’il a fait son boulot: donner la parole à tous et permettre à toutes les tendances de s’exprimer. en fait, on me dit qu’il serait en très mauvais terme avec sa ministre de tutelle l’algérienne couchée. elle c’est une grande fille très bien élevée, elle ne fait pas dans le détail d’un coup d’un seul elle supprime Benchicou et Zaoui et aussi Sansal , interdit d’exposiion au SIAL, qui devrait être renommé SALI: Salon Algérien des Livres Imposés.

  5. Nadia dit :

    L’algérienne couchée n’a pas  » supprimé » que Benchicou, Zaoui et Sansal. Mais une très longue liste de professionnels, et de compétents éléments irréprochables, permettez- moi juste de citer Leila HADDAD, une excellente journaliste, la première correspondante permanente de l’ENTV et canal Algérie à Bruxelles, quand elle passait dans le journal télévisée en arabe, on se croyait le temps du reportage, sur Al jazeera et quand elle passait sur Canal Algérie, on se croyait sur TF1. Khalida l’a mis aussi au placard parce que l’Algérienne couchée était ministre de la communication et lors d’une visite à Bruxelles, elle n’a pas avalé que la journaliste la corrige, quand elle a confondu le terme illettrisme, El OUMIA et le chômage, el BITALA. Khalida lui avait promis une récompense dès son retour à Alger. Elle a fait le nécessaire pour l’enfermer à double tour dans un placard. Le problème est que seule Khalida arrive encore à ensorceler les Bouteflika.

  6. tchebreg dit :

    S’il y a une femme, une seule femme au monde, encore en mesure d’ensorceler un ou plusieurs Bouteflika, c’est que cela demeure possible. C’est déjà une bonne nouvelle pour la nation, qu’il ne faudrait pas sous-estimer ! Il ne s’agit plus que de s’y escrimer et on finira par arriver au score honorable de la multitude ensorceleuse :)

  7. Nenni dit :

    Il ne faut pas s’etonner de ce qui arrive à Amine Zaoui , Benchicou et les autres. Il faut juste le refuser et persister à dire non sans se fatiguer. Il faut, de grâce! cesser de chercher des raisons à ces actions de mercenaires qui sapent les libertés et qui freinent les élans émancipateurs. Les Mephistos peuvent revêtir toutes les soutanes ou bien ne mettre qu’une mini-jupe, porter barbe, crinière ou être glabre et couper court les cheveux.

  8. Jabaltarek dit :

    Salut,
    La logique est réspéctée ……après Frederich Ebert prier de fermée les portes de ses éspaces de libre débat , voici venu le tour du Monsieur qui a ouvert les portes de la BN.
    Bravo et encouragements a celles et ceux qui travaillent a la BN qui tiennent portes fermées aujourd’hui.Aux autres , visiblent ou pas , qui sont responsables du limogeage, Honte sur eux (et elle). « Maykaf man nar , ghir li fi karchou atban ».
    Nous ne lacherons pas .
    Salutations.

  9. omar sawar dit :

    Mon cher Amine Zaoui
    Il est étonnant que vous soyez surpris par la décision de votre ministre de tutelle.Est ce que le fait que vous ayez servi de fusible dans une dictature d’incultes vous soyez étonné par une telle réaction.
    Il est étonnant que les fonctionnaires de l’état,qui devraient être ,depuis l’indépendance, au courant des pratiques militaires ne sachent pas qu’ils sont utilisés comme du papier toilette qu’on est vite préssé de jeter dès son utilisation.
    Allez soyez bon joueur,mettez la sourdine,peut-être qu’un nouveau poste de fontionnaire vous sera proposé.Mais attention,la chasse est imprévisible et le papier est en abondance dans ce pays de carpettes.
    À moins que le métier d’artiste vous rende assez lucide pour refuser de servir cette dictature.
    cordialement
    Omar

  10. tchebreg dit :

    Dites donc là ! C’est la seconde fois que vous me tirez de ma nonchalance homérique en une seule petite journée ! Bon. Ok. Meâlish. Khelli berk !
    N’y a-t-il pas moyen de respecter le joli travail fait par Zaoui à la BN ? N’y a-t-il pas moyen de respecter l’incompréhension légitime qu’il a certainement ressenti au moment de lire la missive présidentielle ? N’y a-t-il pas moyen de respecter sa façon de réagir qui soigne si bien à la fois les usages pour ce genre de fonction prestigieuse s’il en est et sa dignité d’être humain, d’intellectuel et d’auteur kamam de niveau appréciable ?
    N’y a-t-il pas moyen de se féliciter de parvenir à cette situation, inattendue en Algérie post-92 ? Se rend-on compte que l’on quitte petit à petit la situation antérieure où les livres sont autorisés ou interdits mais où l’on ne parle des auteurs que dans la chronique nécrologique ? Ne trouve-t-on aucun intérêt à ce beau spectacle tragi-critique où de plus en plus d’acteurs auteurs prennent position de part et d’autre des débats en cours tels que Aboud, Samraoui, d’une part et, d’autre part, Khadra foug aacha, Khalidascoop et maintenant (moun)zaoui? C’est vrai qu’il y a toujours un grand nombre de lecteurs érudits tels que si Ahmed, NYZ, les djemâaouis, etc. qui se soucient beaucoup plus de la morale archivistique (penser à la question : « qu’est-ce que les futures générations trouveront comme archives des livres parus sous l’auguste règne »). Mais il y a tout de même une avancée notable qu’il faut donc noter. C’est pourtant facile. Bof! Je sais que c’est pas facile de faire facile ; c’est pas à moi qu’on apprendra un truc aussi alambiqué !
    Allez ! Je vous en prie, laissez-moi nonchaler un peu. Ok ?

  11. G.Yahia dit :

    C’est vraiment dommage pour la Bn et pour la Culture, mais c’est le sort qui est toujours réservé au gens qui travaillent et qui pensent ;

    J’ai connu Dr. Amine ZAOUI et je connais la qualité et la hauteur de ces pensées, donc qu’ils arrêtent de nous raconter des histoires….
    Courage Dr Zaoui, j’en suis certain que vous avez encore beaucoup à donner à l’Algérie et à la Culture et ce n’est pas ce coup là qui va vous arrêter.

  12. meskoud dit :

    je suis contre toute forme de censure, mais ce n’est pas pour autant que je soutiendrai n’importe qui! Zaoui a désobéi pour une fois à ses maîtres et il a perdu en voulant trop fort la place de Toumi! C’est tout, c’est moussa hadj et hadj moussa! qu’attendre de quelqu’un qui fait écrire ses ouvrages en français! Vous l’avez entendu parler français? Allons! Allons! Un peu de sérieux arrêter de présenter Zaoui comme le chantre de la culture en Algérie!

  13. de l'est dit :

    Q’ELLE EST LA RELATION ENTRE Monsieur Amin ZAOUI et l’autorisation qi’il a donné a M. benchicou pour imprimer son livre!
    salutations

  14. hakim dit :

    Laissez l’ islam, dans sa place propre, malgrer nifkoum laiques ou autrs, l’ islam triomphera toujours. les foutaise Houria c ‘est ce que vous dites, vous ne conaisez rien de l ‘ilam ou du coran, ne faites pas semblant en ajoutant 2 ou 3 mots pour vous faire de la pub et vous connaissez l’ islam. vous connaissez 0 de l’ islam et de ce qui est dit dans le coran , alors de grace fermer votre grand gueulle , l’ islam n ‘a pas besoin de vous, ni de vos semblable,

  15. fadila dit :

    j’ai decouvert la bibliotheque nationale depuis que docteur AMIN ZAOUI est venue j’ahabite pourtant en face dans le meme quartier j’étais fière de voir notre quartier devenu un carrefour de lumière la bibliothèque recevait des grands hommes et femmes de culture et science du monde entier je suis triste mes parents ègalement de ce qui s’est passé à monsieur Zaoui a cause de khalida toumi que nous ne aimons pas du tout

  16. cécile rosa dit :

    je suis avec toi de tout coeur.
    courage pour ton combat

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER