Bouteflika: “J’y suis j’y reste, advienne que pourra!”

boutef.jpgNous venons de vivre le cauchemar de la déclaration de la fin de la Constitution à deux mandats. L’adoption des amendements “limités” est une formalité, à moindre coût et sans risque, puisque c’est la voix parlementaire qui a été retenue. À la veille de la commémoration du 1er Novembre et devant un parterre de magistrats obéissants, Bouteflika a sonné le glas à l’espoir de la démocratie et de l’alternance du pouvoir qui a caractérisé l’ex-Constitution. Cette dernière avait été, à l’époque, applaudie chaudement par les démocrates et par les tenants du Pouvoir avant et après son adoption. Elle représentait un gage de bonne volonté envers l’opinion publique national et international de la part de la dictature militaire qui avait pris le pouvoir par le putsch de 1992. C’était la première fois qu’un pays de la région annonce l’adoption d’une Constitution aussi démocratique. La première fois où le peuple a vraiment cru qu’il allait se délecter de la fin de règne d’un Chef d’état autrement que par le Putsch, ou la mort. Voir un chef d’État algérien quitter la présidence par la seule force de la loi était une aspiration démocratique profonde. La souveraineté, la dignité et la grandeur allaient être restituées au peuple. Les présidents allaient perdre ce statut de figure emblématique intouchable, au-dessus de la loi. Ils allaient perdre cette espèce d’icône sacrée que tout le monde devait vénérer pour redevenir un simple gestionnaire des affaires publiques, justiciable, réellement responsable devant l’opinion. La défunte Constitution avait doté le peuple d’une épée de Damoclès pour frapper fort contre les abus et les dérives. Sans convictions ni perspectives démocratiques, Bouteflika n’est pas à sa première grande forfaiture politique. Arès avoir participer au redressement politique par un coup d’État en 1965, il nous contraint à un autre redressement, par le grenouillage et par le verrouillage des médias lourds, pour se maintenir au pouvoir à vie. Il personnalise la Constitution pour, nous dit-il, ne pas interrompre, la confiance profonde entre lui et nous. La belle affaire!

Croit-il vraiment que le peuple est dupe à ce point? L’on se demande pour quoi alors un tel acharnement pour le pouvoir. Croit-il vraiment qu’il va atteindre les objectifs de stabilité et de prospérité, qui l’ont toujours fui comme un pestiféré. Ses échecs sont chroniques pourtant. Il sait bien que ni ses 13 ans de despotisme avec Boumediene ni ses 10 ans de présidence à 100%, marquée par l’anarchie, les dilapidations à grande échelle et les frasques, n’ont été concluants sur le plan économique ou en terme de cohésion politique. Très peu de choses peuvent être portées à son actif.

En effet, l’annonce du 3e mandat qui se décrypte aisément de son discours soporifique enrobé d’une argumentation racoleuse et perfide s’est faite sur fond d’une situation sociale et économique des plus exécrables, sur fond de plusieurs déclassements internationaux humiliants et sur fond de persistance du risque de retour des généraux dans les affaires publiques. Avec lui, l’Algérie n’a fait que dégringoler, à contresens, vers les rangs les plus infamants. Plus aucune pudeur ne le saisit à la vue de ses bilans. Il représente bien la couche des Algériens, naguère fiers et dignes, ont été poussés par la misère, ont laissé tomber le voile de la pudeur, et se sont adonnés à la mendicité, à la rapine, à la collecte de la pitance dans les détritus, le président et ses thuriféraires ne rougissent pas devant de tels résultats. Une fin de mandat aurait constitué pourtant une issue de sortie honorable et un exutoire discret pour s’éloigner de cette vie ingrate parsemée d’échecs et de tragédies socio-économiques qui ne finissent pas.
Tous les indicateurs économiques sont dans la zone rouge. Vous n’avez pas encore touché le fond?! Le 3e mandat, d’ores et déjà inscrit dans la continuité, va vous permettre de l’atteindre avec Fakhamatou.

Excepté le remboursement, prudent et habile, de la dette extérieure à la faveur de l’envolée miraculeuse des prix du pétrole, le président Bouteflika n’a jamais brillé, sur le plan économique, que par des bilans catastrophiques. Le chômage bat le plein. Le fossé social n’a jamais été aussi large et profond. La couche moyenne s’est réduite comme une peau de chagrin en allant renforcer les rangs de la misère. L’apparition de phénomènes humiliant pour la nation comme la propagation phénoménale de la mendicité, l’insalubrité, l’anarchie dans le tissu urbain, el harga, la corruption qui atteint des niveaux dangereux l’Etat, les suicides, l’insécurité, la pédophilie, les kidnappings, les catastrophes naturelles et artificielles, etc.

Requiem donc pour la Constitution de Zeroual. Vive Bouteflika! Sur le plan des concepts politiques, cela veut dire: abat Zeroual! Mais ne le dites à personne cela risque d’arriver aux oreilles de l’ex-président qui n’aime pas qu’on défigure son œuvre constitutionnelle. On serait coupable d’avoir créé un conflit entre les deux hommes qui sont intransigeants sur les principes… Mais on se pose quand même une question lancinante pourquoi Zeroual qui a mobilisé toute l’Algérie pour promouvoir et adopter sa constitution, rechigne-t-il aujourd’hui à la défendre. Bouteflika serait-il muet si sa nouvelle coqueluche de constitution était malmenée demain. Mais on ne pourrait répondre à cette question puisque, sera probablement occupé, Allah ytawel Omrou, à l’expliquer aux Chouhadas en personne…

Par Sniper

Commentaires

  1. CLUB DES DEMOCRATES LAICS ALGERIENS dit :

    Cet écrit est une réponse à monsieur “Sniper” après son commentaire agressif et inapproprié à l’encontre de Melle Nahla Marouani du CLUB DES DEMOCRATES LAICS ALGERIENS.

    Mr Sniper, encore une fois, vos commentaires se classent dans la « sphère doctrinale » du pouvoir, en taxant toute opposition démocratique de « séparatiste », « sioniste », « hizb frança »..etc. Ces adjectifs mafieux que le pouvoir réel, et le pouvoir lèche-botte tentent de coller aux démocrates !

    Souvenez vous ; on a même osé taxer Ait ahmed de traitre(Khayen), Abane de même, Khider, Mecili…Et la liste est malheureusement longue ! Même de grands philosophes comme Mohamed Arkoun et Adonis sont devenus mécréants et des Koffar !!(Allah yaster)

    L’histoire de notre pays et de la révolution sont à refaire, c’est un mensonge qui gangrène toute la société et tous les individus faibles de culture et d’éveil politique.

    Je veux qu’ils nous parlent de ce qui s’est réellement passé entre El amir Abdelkader, les français et le Bey de Constantine…Qui a trahi l’autre ?

    Je veux qu’ils nous disent qui a assassiné Abane, Krim, Amirouch, Si l’houas
    Ben boulaid,Bouda…et pourquoi ?

    Qu’ils nous disent ;

    Pourquoi les vraies résolutions du congrès de la Soummam sont elles cachées jusqu’à ce jour ?

    Pourquoi l’armée des frontières ?

    Pourquoi le Nacerisme ?

    Pourquoi l’anti-kabylisme ?

    Que s’est-il réellement passé en 1949 ?

    Qu’ils nous parlent de l’insurrection de 1963, de 1980 de 1988, de 2001…
    Sachant que ces événements sont rayés des manuels scolaires !

    Qu’ils nous parlent de la souveraineté « souveraine »de ce pays, et pourquoi un Etat comme le notre (Dhou Siyada Watania) n’arrive pas à récupérer ses archives ?

    Tout ça, sans parler de l’imposture historique et idéologisée de l’invasion arabe, de Koceila, de Okba Bin Nafeâ et des Banou Hilal…

    Donc Mr Sniper, si Melle Nahla a dit ce qu’elle pensait…c’est réellement ce qu’elle concevait…ça ne reste qu’une pensée… qu’un avis…qu’une opinion…qu’une appréciation…reste à prouver son raisonnement par un vrai travail professionnel d’historiens, loin des considérations politiques, ethniques ou religieuses.

    Encore une fois, sachez cher monsieur que si l’ouest algérien a fait la guerre, tant mieux pour lui, si les tlemceniens ont fait la guerre tant mieux pour eux aussi, si Sidi belabes,si Mascara…en tout cas, l’histoire s’est souvenue et se souviendra des plus grands…à bon entendeur !

    Concernant la notion ISLAMO-BAATHISTES ;

    Il faut savoir cher monsieur que logiquement, on ne peut jamais être islamiste et baathiste en même temps !! C’est utopique comme notion !! Car ça implique un placage entre des considérations religieuses d’une part et laïques d’autre part, (Je rappelle : « LOGIQUEMENT ! ») Mais détrompez-vous, nous sommes en Algérie, et chez nous ; ça marche !

    Ce pouvoir est baathiste avec ses pratiques tyranniques, d’oppressions, de mépris… (je vous laisse le soin de compléter la liste)

    Il est islamiste avec ses pratiques d’idéologisation de notre sacrée religion, de ses pratiques d’intolérance, d’extrémisme, de dictature religieuse, d’amnestie aux égorgeurs (des deux camps)…je vous cite l’exemple de Katia de Mehtah, de Ami Said de Babeloued,de Habiba de Tiaret, des gamins de Biskra…Ila Akhirih des pauvres gens de cette pauvre Algérie.

    Donc monsieur, ce pouvoir est un tout, et qu’il faut refuser en bloc et de l’éradiquer.
    Votre commentaire le consolide !

    Salem

    Abdelmoumene Jazairi du CLUB DES DEMOCRATES ALGERIENS

    PS : cette réponse est au nom du CLUB DES DEMOCRATES LAICS ALGERIENS, qui est un groupement, d’intellectuels, d’activistes des droits de l’homme, d’opposants au régime, de journalistes, d’avocats, d’universitaires…), qui a pour combat : l’éradication du régime actuel et l’instauration de la deuxième république algérienne.

    ALGERIE ; NOUS T’AIMONS… “TRAVAILLONS TOUTES ET TOUS ENSEMBLE A L’INSTAURATION DE LA 2e REPUBLIQUE”

    http://www.algeriejetaime.tk

  2. Sniper dit :

    @Abdelmoumene Jazairi

    Contrairement à ce que vous soutenez, une insulte n’a jamais été une opinion. Mlle Nahla a classé l’Algérie en régions héroïques et régions non héroiques. Elle et votre club appartiennent du bon côté bien sûr. Elle se permet de proférer des mots plus grand qu’elle.

    Dans votre dernier message, avec « tant mieux pour eux (les autres régions) » vous semblez mettre des doutes ou de l’indifférence sur l’engagment de l’Oranie et le Sud dans la guerre de libération. Or ce doute n’existe pas pour les régions citées par Nahla. Vous avez fait de la discrimination entre les membre d’un même peuple. On appelle ça du régionalisme, le tribalisme et le sectarisme dévastateur.

    Vous voulez savoir qui a été le plus héroïque en Algérie, faites-le entre vous, les Algériens ont assez de sujets de discordes comme ça.
    N’oubliez pas de compter les morts dans chaque village, dans chaque douar dans les régions qui ont votre considération. Car il y aurais villages engagée et et villages indifférents. Faites une topographie suivant le nombre des chouhada, le nombre de moudjahidines et celui des harkis et le nombre des villages brûlés etc. Classez les Algériens comme on classe les équipes de football.

    C’est de ça dont il s’agissait. De la polimique oiseuse et subversive qui touche directement l’unité nationale. Pensez-vous que l’Algérie profitera d’un telle classement?

    Dans votre dernier message vourt avez injecté dans cette querelle byzantine, d’autres questions que je n’ai jamais dit qu’il faut les taires. Nous sommes tous à la recherche de la vérité. Mais glorifier une région par rapport à une autre c’est se demander quel organe du corp est plus efficace que l’autre, ce mettre le doigt dans l’oeil pour rien au sens strict et figuré.

  3. za3maza3ma dit :

    Tous les deux vous faites grand cas d’une révolution que le peuple regrette et vomit même maintenant. Pas peur de le dire. le peuple algérien était mieux représenté durant la colonisation que maintenant. Aujourd’hui, ceux qui vont voter pour la nouvelle constitution sont récompensés à l’avance. Seuls eux ont le droit de participer. Ce n’est même plus le deuxième collége : c’est la tribu.

    Si vous aimez tant revendiquer ce passé, allez y, retroussez vous les manches maintenant que les pays a besoin d’une vrai révolution. Au lieu passer votre temps à vous étriper mutuellement.

    Voyez ce qu’est devenu le pays. Sniper en a bien résumé quelques aspects : un foutoir, un immense b… DEMAIN CE SERA PIRE. JE PREVOIS UNE SAIGNEE DRAMATIQUE EN MATIERE DE RESSOURCES HUMAINES. Les travailleurs, les créateurs, les penseurs, les inventeurs, les jeunes, les vieux, les femmes, les hommes, tous n’ont qu’une idée en tête : EL HARGA.

  4. Sniper dit :

    Remarquez le côté renard chez Bouteflika quand il s’agit de la politique polititienne. Pour ne pas heurter les esprits, il y va mollo. Il annonce gentillement une modification très « limitée » de la Constitution. Comprenez un amendement somme toute banale. Mais il oublie de faire remarquer qu’il touche à l’élement clé et le plus populaire de cette Constitution.
    Lui, il n’est pas barbare, il ne va pas mutiler notre Comstitution, il va seulement opèrer une petite incision au niveau du cou. Elle sera exsangue et sans vie et sera donc sans effet sur sa vie de président. Après il aura tout le loisir de s’occuper du reste du corps de la défunte Constitution.

  5. ammisaïd dit :

    Assalam aliekoum
    Azul, salam et bonjour Mr Sniper
    J’ai la conviction qu’il effectuera la petite incision au niveau de la veine jugulaire, puis il sucera le sang de la constitution jusqu’à sa mort, si l’Algérie n’est pas morte avant. Ils ne savent plus cacher leurs méfaits sur notre pays et sur son peuple. Ils sont déchaînés même quand ils s’expriment avec douceur, même quand ils pleurent et même quand ils jurent qu’ils nous aiment d’un amour fou. Je rêve du jour où toues les Algériennes et tous les Algériens, toutes tendances confondues, cesseront de s’intérrésser à ces charognards sans foi, ni loi. Ils nous ignorent, ignorons les. C’est notre seule issue!!!
    Fraternellement

  6. elias dit :

    beaucoup de gens le soir du discours devant le magistrats n-ont pas bien dormi, un ami me disait QUE SON CAUCHEMAR EST DE VOIR le lendemain DES ÉLECTIONS ¨PRÉSIDENTIELLES Ouyahia le plus grand trafiquant du monde des élections annoncer avec son rictus narquois que le peuple a décider en toute liberté que FAKHAMATOU a été élu a 90%,ce jour je souhaiterai mourir et voir encore pour cinq années encore les kalida , ould abbes, belkhadem;

  7. Stanhoyl dit :

    A tous les démoralisés de ce blogs;un extrait d’un magnifique texte satirique du regretté humoriste Algérien, Rachid Ksentini…
    « QRIB EL 3ADJMI IOUELLI YEQRA !
    YEB3ATHE BRIYA LELBAQRA !
    CHIRI T3ALEMTE EL HADRA !
    LA3QOUBA LELFRANSAOUIYA! »
    REFRAIN :
    « ECHETTAH! ECHETTAH YA LOULOU!
    KI DJI BABA N’QOULOULOU !
    INOUDHE IDERBEK SEFQOULOU !
    YECHTAHLEK BELOURANIYA!!!

    TRADUCTION APPROXIMATIVE POUR LES PROFANES:
    Bientôt le bœuf ira à l’école!
    Il enverra une lettre(d’amour) à la vache!
    Chérie j’ai enfin appris à m’exprimer!
    Bientôt je parlerais même couramment en Français!

    Danse! danse Loulou (1)!
    Quand viendra mon père on lui caftera!
    S’il tambourine (c a d Loulou),tapez lui des mains!
    Il danse lascivement en cambrant les fesses!

    Allons Messieurs les Démocrates ressaisissez vous!
    (1) Loulou :désignait les pieds noirs Algérois,efféminés qui dansaient le twist en cambrant les fesses au début des années 50 (voir le film la bataille d’Alger)

  8. CLUB DES DEMOCRATES LAICS ALGERIENS dit :

    Monsieur Sniper, le régionalisme, le tribalisme et le sectarisme sont une création pure et simple du pouvoir.

    Je vous le répète, l’histoire s’est souvenue et se souviendra des plus grands…Aurès, Kabylie Oranie ou autres, c’est l’histoire qui jugera, quelque soit mon opinion, la votre ou celle de Melle Nahla.

    Sachez que notre souci est loin d’être de ratifier le favoritisme régionaliste que le régime en place essaye de coller aux démocrates…surtout si ces derniers émergent de la région bête-noire de ce pouvoir…et combien sont nombreux !

    Le régime se fatigue par tous les moyens pour scléroser l’opposition démocratique en une sorte d’opposition personnalisée liée à une région dangereuse à ses yeux…suivez mon regard !

    (Dalika El aâhd kad walla), personnellement, je suis un unificateur-intégrateur, je refuse toutes sortes de régionalisme politique, par contre j’encourage la régionalisation politique !ce qui est complètement différent !c’est une théorie développée jusque là par trois partis d’opposition bien connus.

    L’Algérie assassinée de Boudiaf n’était pas Kabyle ni M’silia…Elle était une Algérie Algérienne…Avec tout ce que ce mot à de valeurs citoyennes.

    Donc, comme mon combat et le votre se croisent dans pas mal de points ! Je dirais tant mieux, J’accepte le débat avec des démocrates, que des démocrates et rien que des démocrates…Après ; qu’ils soient démocrates laïcs ou autres, de gauche ou de droite, nationalistes ou centristes, ceci est un autre débat.

    Les totalitaires, les dictateurs, les intégristes, faut les éradiquer et éradiquer leur idéologie avec.

    Sid Ahmed Semiane l’a dit ya quelques semaines : «Ceux qui ont fait la dictature ne peuvent pas faire la démocratie » il a complètement raison, et j’ajouterais : « Tous ceux qui ont eu recours à la violence se sont éloignés de la démocratie. Ils ne sont pas des nôtres et nous ne sommes pas des leurs » *

    Salem

    (*): Une phrase prononcée par le chef de l’Etat lors du meeting à Laghouat, le samedi 24 septembre 2005;
    Malheureusement, elle n’a jamais été appliquée !!

    Abdelmoumene Jazairi du CLUB DES DEMOCRATES ALGERIENS

    PS : cette réponse est au nom du CLUB DES DEMOCRATES LAICS ALGERIENS, qui est un groupement, d’intellectuels, d’activistes des droits de l’homme, d’opposants au régime, de journalistes, d’avocats, d’universitaires…), qui a pour combat : l’éradication du régime actuel et l’instauration de la deuxième république algérienne.

    ALGERIE ; NOUS T’AIMONS… “TRAVAILLONS TOUTES ET TOUS ENSEMBLE A L’INSTAURATION DE LA 2e REPUBLIQUE”

    http://www.algeriejetaime.tk

  9. dada dit :

    Clibe des démocrates ou autre, il me semble que dans le fond, tout le monde est d’accord pour dire que nous sommes gouvernés par des héros de la corruption et autre!Alors,Messieurs, pourquoi tergiverser et se taquiner par une phraséologie trop longue parfois, dés lors que tous les intervenants sur cette question de gouvernance, se rejoignent à quelque chose pres!
    Débattons plutot sur des questions de fond, à savoir comment s’organiser autrement pour démanteler ce »réseau maffieux  » qui nous gouverne et qui mene le pays vers une catastrophe qui ne dit pas son nom!Croyez-moi, je pense qu’on aurait tous à gagner à trouver des solutions pour un combat commun , comme l’ont fait nos ainés en 1954, lorsqu’il s’agissait de combattre le meme ennemi de l’Algerie que nous aimons tous!
    Merci de m’avoir lu et compris!
    Salutations fraternelles

  10. portrait très juste et très interesssant de la situation algérienne je viendrais laisser un commentaire plus approfondi bientot je te laisse l’adresse de mon blog j’attends ton commentaire

    http://postdomination.unblog.fr/

  11. benmahammed kamel dit :

    A SON EXCELLENCE MONSIEUR
    LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE
    ABDELAAZIZ BOUTEFLIKA

    Affaire EX : DIRECTEUR DES R.G ANNABA
    COMMISSAIRE PRINCIPALE DE POLICE ET

    S.V.P MR LE PRESIDENT AIDEZ MON FILS

    Excellence ;

    J’ai l’honneur de venir solliciter en dernier espoir, de votre haute et bienveillante autorité, pour intervenir dans l’affaire, ourdie et manigancée par la sûreté de wilaya contre mon fils BENMAHAMMED Mohamed-Samir, Directeur des Renseignements Généraux a la sûreté de wilaya d’ANNABA.
    Utilisant des subterfuges et manipulations, mon fils a été suspendu et emprisonné dans l’exercice de ses fonctions ; alors qu’il a découvert « des scandales économiques » dans la wilaya.
    Du fait de la fonction stratégique que mon fils exerce au sein d’un corps de sécurité, dont la raison d’etre et la surveillance et la protection des citoyens, la veille sur les intérêts sans éxéption du pays.
    C’est justement en accomplissant cette mission ,que mon fils a été emprisonné sur de fausses accusations ,la précipitation à l’inculpation en dehors de tout le cadre légal juridique et administratif.
    Dés que l’accusation fomentée a été décidée, la notification de suspension et la traduction devant le Juge ,qui ,sous pression a été contraint d’emprisonner mon fils.
    Sur le plan administratif aucune enquête n’a été diligentée par la Direction générale de sûreté nationale, ni comparution devant le conseil de discipline organe légal et procédure obligatoire sous peine de nullité.
    Mais comme le but recherché est de soustraire mon fils de la fonction, pour mettre fin aux investigations faites qui en réalité sont préjudiciables a certains organes dans la wilaya.
    On s’interroge sur la non communication des informations afférentes à cette affaire que détient la D.G.S.N. a la pseudo commission d’enquête qui avait un dossier vide, cela en contradiction flagrante avec la législation et au code interne en application dans le corps de la sûreté nationale.
    Je cite comme preuve la notification de suspension décidée par la D.G.S.N. sans mentionner le motif de la sanction indispensable, ni la date de comparution devant la C.D., ou la Direction nationale de la police judiciaire-(obligatoire)
    Dans ce contentieux qui est en réalité une énigme qui a pris racine lorsque mon fils pour assurer sa défense et surtout se disculper a dénoncé certains abus et surtout il a prouvé des dilapidations de deniers publics.
    Des personnes appartenant a la même sûreté 04 officiers de police, ont été également suspendues de leur fonction depuis 19 juin 2006 alors qu’elles n’ont jamais été appelées par une instance quelconque soit au niveau local, ou national.Comme pour étouffer cette affaire plus de 85 % du personnel a été déplacé et muté dans d’autres sûretés urbaines
    Ces 04 personnes suspendues a ce jour par la direction de wilaya, sans comparution devant la C.D., ni décision de la D.G.S.N. ; pour la simple raison qu’elles avaient refusé de faire un faux témoignage chargeant mon fils.-( pour preuves de leur déclaration écrite ,une K7 vidéo et d’autres documents officiels sont a la disposition de la commission d’enquête ou autre organe qui sera chargé de cette affaire)
    Les raisons de l’emprisonnement de mon fils sont d’ordre professionnel.
    Suite aux séries de scandales financiers et économiques récemment découverts par mon fils dans l’exercice de ses fonctions ; comme récompense, il est inculpé et emprisonné.Cette initiative qui
    contrarie certains hauts responsables d’organes dans la wilaya ; voyant leurs intérêts découverts et menacés, se sont vengés sur mon fils auteur de cette initiative glorieuse et honorifique.
    Ainsi au cours de mes visites a la prison, il me déclare qu’il ne regrette nullement son action, étant resté fidèle au serment prêté il n’œuvre que dans l’intérêt du pays.Il m’a ajouté avec fierté que s’il devrait refaire ces investigations pour dénoncer les malhonnêtes, il le ferait sans hésiter.
    Est-ce la récompense de celui qui a accompli son service avec abnégation et probité, conformément aux lois et directives internes que de finir en prison ?
    Malgré le fait d’etre en prison ;il répète qu’il ne peut occulter un fait réel préjudiciable a la nation ;cacher la vérité est un crime que Dieu ne peut pardonner.

    Sur des pressions des organes cités au niveau de la wilaya, l’affaire a été traitée rapidement avec précipitation et sans respect des procédures et des droits de la défense des personnes accusées.

    La raison est simple le Chef de la sûreté de wilaya a donné des instructions fermes a son adjoint de se charger personnellement du suivi de cette affaire jusqu’à l’emprisonnement de mon fils quelque soit le motif
    et quelque soit le prix a payer.il lui a ordonné de rester sur place jusqu’à l’application de la décision de justice portant emprisonnement.

    Actuellement mon fils est détenu à la prison d’Annaba ; depuis 25 mois.Les demandes introduites pour obtenir sa libération conditionnelle ont été rejetées.

    Sur le plan légal l’Avocat de mon fils est affirmatif sur l’absence de motif nécessitent la prison.Il n’a y a ni preuve, ni fait justifié.
    Cette affaire a été ourdie par le chef de la sûreté de wilaya d’Annaba et son adjoint de l’époque, n’est qu’un subterfuge pour vider le corps de la sûreté de ces éléments probes et ainsi permettre aux aventuriers d’agir dans l’impunité.
    C’est en cela que je m’adresse a votre excellence en sa qualité de premier magistrat du pays et surtout en sa qualité de révolutionnaire qui a fait ses preuves et persévère a agir dans l’intérêt du pays ;
    Je souhaite qu’une enquête soit ouverte ou tous les concernés seront entendus.
    Persuadé de votre sens de responsabilité énorme veuillez agréer Excellence en mon plus profond respect.

    BENMAHAMMED Miloud.
    Cité Kaddour BOUMEDDOUS N°206
    25.000 Constantine.

    A Constantine, le 02/juin/08

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER