FFS: L’annonce de la révision de la constitution n’a rien d’inédit

ait.jpgPour le FFS, l’annonce de la révision de la constitution par le chef de l’Etat n’a rien d’inédit: c’est juste une levée du suspense. Cette décision, explique Karim Tabbou, premier secrétaire du parti, ne change rien aux problèmes politiques, sociaux et économiques des Algériens ni aux défis qui attendent l’Algérie. «Mis à part le personnel habituel qui meuble l’arène du pouvoir, l’annonce de la révision de la constitution n’apporte rien de positif à la population », observe M. Tabbou, qui est persuadé que le système répète insidieusement et impunément les mêmes manœuvres, en l’occurrence l’occultation des impasses politiques par le recours aux révisions, aux redressements et aux plébiscites. Le FFS note que «ce sont les mêmes bricolages, les mêmes fourberies qui aboutissent aux mêmes résultats, puisque le pays est géré loin de toute norme politique».

Les mêmes factions, selon le FFS, se relayent dans des alternances claniques par l’intrigue. «Rien n’a été épargné aux Algériens: ni leurs richesses, ni leur mémoire, ni leurs vies. Encore moins leur avenir», a soutenu M. Tabbou, tout en rappelant que le FFS, fidèle à son engagement démocratique, s’oppose à cette stratégie d’accaparement, de putsch, de neutralisation et de régression politique et morale. «Nous restons intransigeants sur les questions d’éthique politique, de démocratie et de droits de l’homme. C’est cette intransigeance qui a préservé le FFS de toute compromission ou complaisance avec le régime », a affirmé Tabbou. El Watan

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER