• Accueil
  • > Libre débat
  • > Quel est ce haut niveau Monsieur le chargé de missions ou “sales besognes”

Quel est ce haut niveau Monsieur le chargé de missions ou “sales besognes”

boutef.jpg d’amender la constitution a été prise au haut niveau sans préciser ceL’information rapportée par le quotidien “Echourouk”, selon laquelle Mr. Ouyahia aurait révélé un secret de pouvoir, selon lequel la décision haut, de qui est composé et quelles sont leurs fonctions officielles. Ce haut niveau n’est pas le président du pouvoir qui s’est donné l’étiquette de république. Ce haut niveau n’est pas une institution de la république. C’est un comité secret. Son porte-parole, Mr. Ouyahia a été donc chargé de donner et de répandre la bonne nouvelle. Feu M’Hamed Yazid a nommé ce comité secret et informel de cabinet noir, donc non transparent, alors que la république est transparente. Tout le monde sait qui fait quoi et quels ses pouvoirs, sauf dans la fausse république. Monsieur Ouyahia qui confond les termes de la langue française, car elle n’a pas inventé le terme qui le qualifie désormais “sales besognes”, mais “basses besognes”.

L’académie française devrait décerner un prix à ce nouveau inventeur de nouvelles formulations de la langue française. Mais c’est cela le système de pouvoir qui perdure, comme celui de la colonisation, où les Algériens étaient gouvernés par les bureaux indigènes ou bureaux arabes ou SAS et SAU, etc..L’ALgérie d’aujourd’hui est encore régie par le code de l’indigénat, version moderne de Sénatus-Consulte. Elle n’a pas un président de la république, mais un gouverneur désigné. Donc, réviser ou amender la constitution ne change rien à la donne.

Le futur président sera le nouveau gouverneur, à moins que le cabinet noir ne veut prolonger sa régence. Les Turcs ont bien abandonné l’Algérie aux Français et ils les ont aidés à gouverner le peuple algérien en leur léguant leurs méthodes de pouvoir, celle des janissaires qui décident de tout, s’entredéchirent entre eux, s’entretuent pour le pouvoir et les richesses. Les Français ont reconduit la méthode. Elle est toujours en vigueur, car Benbella a reconduit la méthode de gouverner le peuple algérien pour avoir le pouvoir de l’opprimer, de l’asservir, de lui voler ses richesses et sa liberté. C’est la continuité historique de la  colonisation. L’alternative démocratique est de mettre fin à cette néo-colonisation, où les faux princes de la fausse république disposent de la souveraineté du pays sans consulter ses habitants et de ses richesses qu’ils mettent dans des pays étrangers. La démocratie veut dire la fin de nouveau colonialisme aux couleurs algériennes.

Maamar Boudersa

Commentaires

  1. gherbi dit :

    merci maamar bouderssa

  2. dada dit :

    Mammar , tu as tout dit et je t’en felicite!Je voudrais juste ajouter ceci: » où est le courage de nos anciens moudjahidine qui ont su contrer une puissance aussi importante que la France?Ont-ils baissé les bras pour ceder la place à des monstres voraces et cupides?
    J’attends d’eux une réponse claire!Nous avons le droit de savoir pourquoi se taisent-ils face à l’incurie du systéme qui gouverne le pays!
    Merci mesieurs les Moudjahidines de nous éclairer

  3. Anonyme dit :

    M.Maamar vous étés toujours égale a vous même. je vous remercie infiniment pour votre courage et votre détermination a descendre en flamme ce pouvoir mafieux. bon courage.
    mes salutations militantes.

  4. Kaddour dit :

    Les nouveaux colons pour réactiver les comptoirs d’antan sont là, ainsi écrivait y a plus de 10 ans Ghazi Hidouci dans les colonnes de la Nation, pour qualifier le néo-régime en place depuis 1992, après l’assassinat de Boudiaf. Aujourd’hui, il se pérennise par l’annonce de cette révision-reconduction de fakahamatouhou, qui, le lendemain reçoit à l’occasion de l’anniversaire du 1er novembre 54. Et, c’est la séance des bouss-bouss télévisés. On remarquera que tous y passent, ou, presque. Naturellement, il y a aussi ceux qui en privé passent leur temps à casser du sucre sur le régime, tous ces anciens du régime en uniforme ou sans uniforme et qui viennent y assister. Y aura des gens qui diront que le 1er novembre n’est pas la propriété de fakhamatouhou. Oui, bien sur, mais en répondant à son invitation, il le cautionne , lui file un bout de légitimité si résiduelle quelle soit. Faut-il déesesperer définitivement des aînés ?

  5. lintriti dit :

    dada a dit ou est le courage de nos valeureux moudjhidine? et si je te disais que l’argent a tout foutu en l’air meme les valeurs les plus ancestrales

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER