Connaitre l’histoire de l’Algérie

ibn20khaldoun.jpgLe député Noureddine Aït-Hammouda a commis une erreur historique impardonnable. Le terme “Zouaoua” est le nom d’une grande et illustre tribu berbère, selon Ibn-Khaldoun qui donne les frontières de son influence et la durée de son règne. Il y a beaucoup de noms qui se réfèrent à cette ancêtre tribu, comme Zouaoui qui existe partout en Algérie.

Les Français ont déformé le terme et ont crée les “zouaves”, qui est une dérivée de “Zouaoua”.
Par la suite, les Français et plus particulièrement les généraux de la colonisation, et après l’insurrection de Mokrani, ont introduit le terme “Kabylie” qu’ils n’arrivent pas à définir et pourquoi, il est ainsi écrit. Même leurs orientalistes, leurs arabistes ne lui ont donné aucune définition précise. Pour certains, ils le traduisent par tribus, ce qui est faux sur le plan historique. Il faut reconnaitre que le terme est peut-être corrompu avec le temps. A Alger, le vocabulaire populaire dit, quebala qui veut dire droit, devant. Il y a la kabla qui veut dire Est ou Orient. Comme il n’y a pas de recherches linguistiques et anthropologiques, il y a confusion des genres et donc division.

Selon Ibn-Khaldoun, il y avait en Algérie, dans le passé des tribus berbères et des tribus arabes (Relire l’Histoire des Berbères). Le terme “Kabyle” n’a pas été défini, il ne peut servir d’identifcation, même si plusieurs personnes l’utilisent. Mais le parler berbère existe dans toute l’Algérie avec ses différents accents et phonétiques. C’est lui le ferment, le ciment et l’unificateur.

Maamar Boudersa

Pas encore de commentaires.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER