• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 8 novembre 2008

Archive pour le 8 novembre, 2008

L’emprise des anciens du Malg se poursuit

bouss.jpgL’emprise extraordinaire des anciens du Malg de Abdelhafid Boussouf dont une dizaine vivent en Suisse se poursuit.
Les généraux ne sont qu’un trompe-l’oeil. Le Malg de Boussouf né à Berkane dans une ferme de la famille Belhadj Bouabdallah, des Marocains d’origine algérienne n’esgt plus ni moins qu’un brouillon du KGB.

Devenu Sécurité Militaire (SM) en 1962 puis DPS en 1989 pour devenir DRS et DRE, ces services reçoivent des ordres d’anciens seconds couteaux de Boussouf devenus depuis la mort de leur chef les “patrons”de l’Algerie.

Algerie, mon pauvre pays, incarne aujourd’hui par une armeé qui vit clandestinement dans un pays qu’elle est censée défendre, allez voir nos “chers officiers”comment qu’ils vivent à la cité du 11 décembre de chéraga (Alger). Pas d’adresse, pas de numéro, tous en civils;  leur seul repère si vous y alliez est de vous dire: ”demandez la villa rose, c’est à côté”.
Quel honte, une armée ? des déliquants plutôt.

Alors quand on parle de Constitution dans ce pays, on ne peut s’empêcher de sourire , une tartufferie de plus. La première est signe de Ben Bella quand il envoya Abbas et ses députés se réunir à la salle de cinema Majestic, aujourd’hui Atlas.
Mais Ferhat Abbas n’était pas un mouton, il démissionna et écrira entre autres dans sa lettre de démission: ”Je ne dis pas qu’il n’ya pas eu de developpement, mais je dis qu’on n’a pas commencé par le commencement, en Algérie on assiste à un provisoire qui dure”.
44 ans après, il dure toujours

Par Bencharif

Il est devenu président

boutef1.jpgUn peureux est devenu président
Il a érigé une vaste et grande prison
Pour son peuple et ses innocents

Un avare est devenu président
Il a volé tout les biens et tout l’argent
Du peuple pour l’offrir à ses compagnons

Un démon est devenu président
Il s’est imposé dans toutes les maisons
Par ses mensonges qu’il était par la radio et la télévision

Un pervers est devenu président
Il affame, violente et ignore le peuple pour une raison
Le pousser vers le vice, la drogue, le suicide et la prostitution

Un menteur est devenu président
Il a tourné son dos au peuple et il a changé la constitution
Pour dit-il : liberer la femme et protéger les valeurs de la revolution

Un raciste est devenu président
Il a osé traité de nains des hommes libres et vaillants
Eux qui n’ont rien eu, qu’en se sacrifiant et en luttant

Un hypocrite est devenu président
Pour être élu, il a promi au peuple un état de droit et une vraie reconciliation
Un fois au pouvoir, il a achété les juges, il a muselé toutes les libertés et il corrompu la majorité des opposants

Un inconscient est devenu président
Il ignore et abandonne les sincères, les justes, les cadres et ses enfants
Et, il invite à ses soirées des hideux, des vicieux et des mesquins chenapans

Un lâche est devenu président
Il parle à son peuple en criant, en hurlant, en le critiquant et en l’insultant
Et il dit na3em (oui) à ses chikours (ses protecteurs) tendrement, doucement et en souriant

Un renard est devenu président
Devant le peuple et les faibles il rugit comme un lion
Et devant les puissants et les étrangers, il se comporte comme un mouton

Un dictateur est devenu président
Il gouverne en excluant, en surveillant, en emprisonnant et en assassinant
Tout ceux qui s’oppose à sa folie et tout ceux qui emettent la moindre contestation

Un dictateur est devenu président
Lui, il désire que le peuple soit noyé dans la fitna et la divsion
Le peuple doit chercher le moyen qui lui permettra de recouvrir son union

Fraternellement Ammi Said

Révision de la constitution: Bouteflika convoque le Parlement

main.jpgLe chef de l’Etat Abdelaziz Bouteflika a convoqué le Parlement mercredi pour l’examen et le vote du projet de révision de la Constitution, a annoncé ce matin la présidence algérienne.

« Le président de la République, M. Abdelaziz Bouteflika, a signé samedi un décret présidentiel portant convocation du Parlement, mercredi prochain, pour la présentation et le vote du projet de loi portant révision constitutionnelle », a indiqué un communiqué de la présidence.

Le Parlement doit notamment se prononcer sur la suppression de la limitation du nombre de mandats présidentiels, ce qui permettrait une troisième candidature de M. Bouteflika à l’occasion de lélection prévue au printemps 2009.

L’article 74 de la Constitution actuellement en vigueur limite à deux le nombre de mandats présidentiels successifs.

« L’ordre du jour de la session du Parlement, en ses deux chambres réunies, qui se tiendra le 12 de ce mois, porte sur la présentation et le vote du projet de loi portant révision constitutionnelle », a précisé le communiqué.

Des vérités sur le domaine de la téléphonie dans le Maghreb

djez.jpgOn tolère aux loups de rentrer chez nous, on crie au voleur et on demande aux voleurs de garder le butin de nos enfants !

Au lieu de parler de la Constitution ou de la participation de Louiza Hanoune ou de Said Sadi , aux élections prochaines, je veux tenter petitement, à pas de fourmis avancer et montrer par toutes choses possibles pourquoi nous n’adhérons pas à la continuité devenue le refrain de tous ceux qui sont en partie intéressés peu ou pro.

Je prends un seul domaine sur lequel beaucoup de gens se sont exprimés. Le domaine de la téléphonie.
Je ne parle des 5 pays du Maghreb, je compare et je vous laisse tirer des conclusions.

En Algérie, le chiffre d’affaire en communication est estimé à 3 milliards de dollars par an (tous moyens confondus). Comme moyens nous avons Algérie Télécom, une société publique qui a amélioré son mode de fonctionnement.
Pour le GSM , au lieu de laisser la Compagnie s’affilier avec groupes internationaux et bénéficier de la manne financière qui ne sortirait alors pas du pays on a préféré lancer un appel d’offres spécial. Lequel dossier d’Appel d’offres a été préparé par Paribas, le Président est également membre du CA de France Télécom qui détient à 100% orange, qui est actionnaire majoritaire 71 % de Mobinil (avec Orascom Egypte).

Orange avait soumissionné à 350 M USD et Orascom plus de 700 MUSD etc… la belle farce sans oublier que Téléfonica d’Espagne s’est retiré car elle a senti le vent dans quel sens il tourne. Mais là n’est pas mon propos. Il s’agit en fait de manquements dans la direction de l’opération de défaillance et de lacunes dans les procédures de marchés, que l’ARPT “découvre” …et évidemment il y a des petits malins qui ont bénéficié comme il apparait clairement, pour qui sait lire, que des personnes physiques ont bénéficié d’actions gratuites qui plus tard ont été payés rubis sur ongles.

La grande question est celle ayant trait à la politique décidée par nos gouvernants patriotiques, compétents et révolutionnaires.
Nos voisins sont beaucoup plus malins et plus consciencieux que nous.
En Algérie donc nous avons Orascom Algérie société de statut algérien qui appartient à Orascom Egypte
créee en 2001 à l’occasion de la vente de la première licence GSM (je reviendrai sur ce sujet plus tard).
Cette société appartient aux actionnaires suivants :
Orascom Egypte: 49,60%
Cevital: 3,19 % (Un grand litige l’oppose à ORASCOM)
Moga Holding ltd: 8,24 % (holding de statut égyptien)
Oratel international inc: 31,06 (dont le siège est à Malte)
AIG IIC fond d’invistissements: 7,91% .

Ces nouveaux actionnaires anonymes ont apparu entre 2004 et 2005 au moment où il fallait racheter les parts détenues par des investisseurs individuels dont un ancien cheikh de DUBAI.

En 2002 rappelons-nous, les parts de la société étaient réparties comme suit: 47,70 orascom, 34,10% Oratel international (prête-nom tout trouvé puisque la société est implantée à Malte (Paradis fiscal). ,3,4% Cevital de rebrab.

En 2004, on voit apparaitre MOGA Holding et AIG. En fait par un jeu d’écriture, des milliers d’actions détenues par des personnes inconnues ont cédé leurs actions à Sawaris en tant que personne physique et il a soit disant payé les actions avec ses fonds propres, pour après les intégrer dans le capital de la société également avec un jeu d’écrire aux noms des nouvelles entités qui apparaissent. Les personnes n’existant plus sur papier. Il y a seulement des traces au Luxembourg.

Pour pouvoir exécuter ces manoeuvres de haute voltige, on a créé une weather finances au Luxembourg via un cabinet d’avocats. Sawaris connait parfaitement le milieu puisqu’il travaille avec un cabinet d’avocats égyptien très connu pour finaliser les différentes opérations financières: achats et ventes d’actions et de sociétés et ou prêts bancaires multiples pour financer ses acquisitions.

Revenons à notre présentation de la politique appliquée par les 5 pays du Maghreb.

A côté d’Orascom en Algérie, il y a Nedjma. Le capital de cette société est très clair Watannya 71 % et United Gulf Bank 29 % – aucun autre organisme ou prête nom.

Pour le Fixe: nous avons ALGERIE TELECOM , et Orascom (Lacom ) cette dernière “boite” parce que ses patrons ont d’autres ambitions. Pas d’investissements donc elle est en stand by pratiquement.
Il est question de la cession d’une part importante d’Algérie Télécom et il y a plusieurs sociétés intéressées. J’espère que ce Gouvernement ne fera rien de semblable car alors, ce n’est pas 1.755.000.000 USD (revenus 2007 d’Orascom) dont un bon 2/3 prendra la route de l’Egypte, mais ce sera plus de 3 Milliards de Dollars d‘estimation du CA des télécom en Algérie.

Le Gouvernement serait mieux inspiré de faire comme la Libye et d’autres. Voyons comment ils ont agi.
Libye: Tous les investissements réalisés dans ce domaine c’est-à-dire téléphone fixe, internet et gsm appartiennent à 100% à l’Etat libyen.
Maroc: avec un chiffre d’affaire de 2.8 de Milliards d’USD, le pays a choisi de véritables grosses pointures dans le domaine.
- Le fixe: il est associé à Vivendi 51%,  Royaume du Maroc 34,1% et le public (oui je dis bien le public) 14,9 %.
Quant au GSM, le Royaume est associé à Telephonica (Esapgne) 32,18%, Portugal Télecom 38,18%, Holdco (holding) 17,59 %, RMA Watannya 13,06% et Finance Com 5%.

Mauritanie: avec une prévision de chiffre d’affaire de 124 MUSD, la Téléphonie fixe est organisée ainsi: l’Etat Mauritanien 46 %, Maroc Telecom 43 % , aon GROUP investisseurs privés 11 %.
- Le Mobile: la Mauritanie à appliqué la même politique; l’Etat 46%,  Maroc Télécom 43 ET 11% des financiers privés.

Tunisie: aussi a été perspicace:  un hiffre d’affaire évalué à 2.7 MUSD:  Télé Dig 35 %, l’Etat tunisien 65 %.
La même répartition pour la première licence GSM , et la deuxième licence , les actionnaires sont les suivants :
Orascom 35%, Watanya 50%, Carthage Consortium (groupes d’investisseurs privés 15 %).

Comme il apparait bien, nos voisins sont plus prévenant et connaissent leurs moyens. Ils ont donc agi avec raison. Ils ont appliqué cette politique d’ouverture et de libéralisation, mais ils ont l’intelligence de minimiser les risques et les dégats sur le plan financier.

Et en Algérie, ceux qui ont décidé et appliqué la politique en la matière se plaignent que des milliards de dollars sortent du pays. Vous imaginez ? On paie nos communications locales en Algérie en Devise. C’est des milliards qui prennent la route de l’étranger. De plus, il n y a pas que ce domaine, il y en a plusieurs qui saignent et profitent de ces foutus dollars du pétrole.

L’aéorport de Paris gère l’aéroport International Houari Boumédienne, la distribution des eaux et assainissements, les hôtels, les tramways, Sns , la SNCG du Port d’Alger, etc… et bientôt même les ports vont être gérés par DUBAI.

Je termine en disant que nos politiques et nos opposants professionnels au lieu de s’enfermer dans des querelles improductives, on aimerait qu’ils prennent à bras le corps ces questions. On ne doit pas laisser faire ce qui ont commis tant d’erreurs. On sait qu’ils n’ont pas fait Harvard mais tout de même c’est des questions de bons sens.

Au lieu donc de parler de Constitution et de sa révision inutile parlons donc de ces questions. Ne laissons pas les fossoyeurs continuer leurs oeuvres. On a aidé Siwaris par exemple, à gagner des milliards en dollars, et il ne leur a lâché relativement que des miettes …Est-ce-que nous savons que son patrimoine au lieu de le domicilier en Egypte son pays natal, il le loge dans une holding en Italie (la weather investissements SPA), qu’il est domicilié dans des paradis fiscaux (iles vierges, malte).
J’arrête la mon coup de gueule. Désolé pour ceux que cela n’intéresse.

Par Mohand

Bouteflika ou l’illégitime dans l’illégitime

boutef.jpgTrés mal élu en 2004 – pas du tout en 1999 – voilà que fakhamatouhou va convoquer et instrumentaliser une nouvelle fois le Parlement, lui même trés mal élu en 2007. L’illégitime dans l’illégitime. C’est cela la griffe de la mégalomanie triomphante et méprisante à l’égard d’une population à laquelle est interdite la citoyenneté.

Le pays a été libéré du colonialisme mais les Algériens ne sont pas encore des citoyens libres. En cela, l’émancipation des Algériens est loin d’être accomplie. Pour paraphraser Hocine Aït-Ahmed, la nation algérienne est toujours otage. Quelle triste involution à laquelle nous assistons en 2008. Un personnage qui se prend pour le messie et qui veut imposer son règne à une majorité silencieuse et impuissante. Bientôt, hélas, avec l’éclatement rampant de la société, la fuite des élites, les harragas, la délinquance, le terrorisme, la corruption généralisée et toutes sortes de violences, l’Algérie va ressembler à une cour des miracles. Sauve qui peut.

Par Kaddour

Le FNA votera contre la révision de la Constitution, son président candidat à la présidentielle !

touati.jpgLe président du FNA, Moussa Touati, a réitéré, jeudi dernier, sur les ondes de la radio son rejet de la révision de la constitution par voie parlementaire: «Nous voulons un référendum populaire pour la révision de la Constitution».

A la question de savoir si le FNA votera ou non en faveur de l’amendement de la Constitution, M. Touati a signalé que «le débat sera ouvert à ce propos au sein du parti, mais il est fort probable que nous votions contre cet amendement».

Moussa Touati a aussi réitéré son intention de se présenter à la prochaine élection présidentielle, estimant que «le but de toute formation politique est d’arriver au sommet du pouvoir et d’appliquer son programme qui garantit la dignité de l’Algérien dans son pays». Synthèse d’El Mouhtarem

Le PT votera les amendements de la Constitution

lejour3.jpgLe groupe parlementaire du Parti des travailleurs (PT) soutiendra le projet d’amendement de la Constitution, proposé par le chef du gouvernement, au moment du vote à l’APN.  C’est ce qu’a annoncé, hier, la porte-parole du parti, dans une conférence de presse tenue à l’issue de la réunion du Conseil national de cette formation.

Pour elle, «les quatre amendements peuvent renforcer la démocratie en Algérie». Ajoutant que «la décision de soutenir cette démarche émane de notre conviction qu’elle peut apporter un plus à l’édifice du pays et à corriger certaines erreurs du passé. Les amendements ne touchent pas aux principes défendus par le parti, à savoir l’unité et l’indépendance du pays, la propriété de l’Etat sur le domaine public, les droits politiques, sociaux et économiques du pays ainsi qu’aux prérogatives de l’APN».

Louisa Hanoune se félicite d’ailleurs de l’amendement visant le renforcement des droits politiques de la femme. Mais elle est surtout portée sur l’amendement qui va toucher l’article 74 de la Constitution de 1996. «L’article amendé va mettre fin à une régression de l’exercice politique, à savoir le droit et la liberté de candidature de chaque citoyen», avant de préciser, toutefois, que «le peuple doit disposer du droit de démettre l’élu s’il n’applique pas son programme». 

La Voix de l’Oranie/ Synthèse d’El mouhtarem

Hamid Ferhat, P/APW de Béjaïa: “Un acte abject”

hamid.bmp“Je condamne énergiquement cet acte abject. Un crime odieux. Comme à chaque échéance électorale le pouvoir algérien nous a habitué à ce genre de crime contre nos meilleurs militants de la démocratie. Fatah était un camarde que je connaissais d’une éducation exemplaire. Je dirais qu’il est désormais absent, mais il restera à jamais présent dans nos esprits. Le P/APW et l’assemblée populaire de wilaya restent à la disposition de la famille. Que Dieu accueille le défunt en son vaste paradis.” DDK

Assassinat du Maire de Timezrit: le chauffeur témoigne

mine.jpgFatah Saadaoui, chauffeur du président de l’APC de Timezrit a raconté à La Dépêche de Kabylie:*

« Le véhicule (Hyundai année 2003) à bord duquel nous étions, moi, le P/APC de Timezrit et le chef de parc était à l’arrêt sur un accotement de la RN12. Il était 18h passées de quelques minutes et il faisait déjà noir. C’était moi qui ai arrêté la voiture, car j’avais un besoin pressant de soulager ma vessie. Je suis descendu de la voiture et me suis éloigné un peu.

 

De  derrière un tronc d’arbre,  j’ai aperçu à quelques dizaines de mètres un homme armé.   Ce dernier s’approchait et quand j’ai voulu m’éloigner il m’a ordonné de m’arrêter. J’ai obéis bien entendu à ses ordres, car je croyais que c’était un policier. Notre voiture n’était pas loin. Arrivé à ma hauteur, il m’a demandé ce que je faisais là et mon identité. Sans hésiter, j’ai répondu à ses questions. Il m’a accompagné jusqu’à l’endroit où j’ai garé la voiture et où le maire et le chef de parc m’attendaient.

Une fois sur les lieux, il leur a intimé l’ordre de descendre. Il était habillé en policier et avait un badge sur lui. Nous pensions  avoir  affaire à des policiers en mission. Chose qui a rassuré aussi le maire qui n’a pas hésité à décliner ses fonctions. Suite à quoi, il nous a conduit  loin de l’endroit où nous avons garé la voiture et c’était en bas de la route que son acolyte apparaissait. Un peu plus loin deux autres hommes armés ont fait aussi leur apparition. Ils étaient en tout  quatre, tous en treillis de police  et tous armés.

Après une fouille minutieuse, ils nous ont demandé, à  moi et au chef de parc à matériel, de continuer notre chemin à pied en nous disant qu’ils ont affaire avec le maire et ils vont le libérer plus tard. Chemin faisant, nous avons entendu des coups de feu. » 

* Le même témoignage m’a été fait par le chef de parc de la commune. J’ajoute seulement que le véhicule de l’APC a été incendié à quelques métres du lieu de l’enlèvement. La scéne s’est déroulée à 1 km d’un barrage fixe de la police. El Mouhtarem

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER