Révision de la constitution: la commission parlementaire mixte installée

bouhara20abderrazak.jpgLe président du Conseil de la nation, Abdelkader Bensalah, a installé samedi la commission parlementaire mixte conformément à l’article 100 de la loi organique régissant les relations entre les deux chambres du parlement et le gouvernement, a indiqué un communiqué du Conseil. La commission a entamé ses travaux en désignant Abderrezak Bouhara président et Messaoud Chihoub rapporteur. La commission élaborera le projet de règlement intérieur relatif aux séances du parlement et le rapport concernant la révision de la constitution initiée par le président de la République. Les deux chambres du parlement se réuniront mercredi prochain à 10h au Palais des Nations (Club des pins), indique encore le communiqué du Conseil de la nation. (APS)

Photo: Abderrazak Bouhara

Commentaires

  1. boudersa dit :

    L’Algérie aura de nouveaux héros.
    Selon le pronostic d’un fugitif algérien, car il fuit l’injustice, la misère, la pauvreté, le mensonge, les doubles personnalités, l’Algérie aura de nouveaux héros, au nombre de 200, selon un songe. D’après ce fugitif, les 200 héros sont les membres du parlement qui vont s’absenter le jour du jugement dernier qui permettra à notre actuel président de rester président. Mais les 200 membres du parlement ont décidé, non de voter contre ou s’abstenir, mais de s’absenter tout court pour que le quorum ne soit pas atteint, afin que le jugement dernier soit fidèle à la volonté des électeurs qui refusent la farce électoral. Notre songeur est sûr de ce qu’il a vu durant son rêve. IL est formel, car le quorum ne sera pas atteint et les absents, pour la première fois, auront raison et non tort.

  2. Kaddour dit :

    ah bon ?

  3. Sniper dit :

    M. Abderrazak Bouhara a écrit un livre intitulé : « Du djebel aux rizières ». C’est un moudjahid cultivé et intelligent. Il peut argumenter ses positions pour nous.

    On attend de lui un autre livre du genre « De la misère à l’opulence » ou du genre « De la grandeur à la décadence ». Ou un autre sur Bouteflika du genre « Du bannissement à la divinité » ou sur le RND du genre « Bébé moustachu ». Ce sont-là juste quelques suggetions pour sa plume qui ne va pas au-delà de 62. Elle se trouverait peut-être sur un terrain plus miné que ceux d’avant 62. C’est dangereux les nouveaux terrains de l’Algérie… À l’impossible nul n’est tenu.
    Et pourtant il participe activement à cette Algérie de la grandeur…

  4. ammisaïd dit :

    Si deux cents personnes s’absentent, ils auront droit à 50 % des nos richesses à vie et à la reconnaissance éternelle du peuple et de la nation.
    Après l’histoire des 22, l’histoire des 200 prendra la reléve. Amine. Même si c’est un songe !

  5. akaoudj ali dit :

    C’est fait!Nous aurons bientot un Roi en A lgerie puisque plus d’alternance au pouvoir.Nous allons élire un Roi ! Oh pardon, les décideurs vont bientot nous désigner un Roi!
    Attention, il n’est pas certain que se soit Bouteflika puisqu’ils ( les décideurs) ont un autre bouc à leur service! Devinez qui !!! Je suis certain que vous pensez bien évidemment à celui auquel je pense!

  6. za3zmaza3ema dit :

    Moi ça me va de les voir aussi méprisés, aussi méprisables. J’ai entendu BOUHARA ce matin à la radio : bouleversant !!! Il n’a pas cessé de répéter « ce n’est rien, c’est un petit changement de forme… » ; tellement idiot que lui même il ne semblait pas y croire.

    Je me sui dit : finalement ABOUD a bien raison : il n y a plus d’hommes dans ce bled.

  7. Sniper dit :

    Vous vous rendez compte, il l’annonce comme si tout le peuple est en dehors d’un bloc opératoire, en train d’attendre avec inquiétude les nouvelles de la Constitution qui subit une intervention chirurgicale. Lui comme il a le privilège d’accéder à la salle, il nous revient et nous annonce la bonne nouvelle. Tout ce passe bien; nous n’avons pas à nous inquiéter. La Constitution va survivre au charcutage du Professeur Bouteflika.
    La Constitution algérienne, il est vrai est très cardiaque, à chaque fois il faut une intervention spéciale…

    Merci M. Bouhara pour la bonne nouvelle.

  8. ammisaïd dit :

    A sniper
    Cela me rappelle plutôt, l’attente d’un copain, quittant sa jeune épouse lors de la nuit de noce. Sauf qu’ici, malheureusement, il s’agit d’un viol car la violeur n’a pas l’accord des parents de la constitution, à savoir le peuple. Il viole tout ce qui lui passe par la main. Rien ne semble pouvoir l’arrêter. Malgrè son âge, il poursuit son oeuvre de déstruction, de regréssion et de béstialité primitive et d’une autre époque. Il est comme une bête affamée qui fait irruption dans une prairie où broutent, tranquillement et pacifiquement, de très gentils moutons. Il frappe, il déchire, il charcute et il avale sans pitié. Il fait couler le sang à flot et il n’écoute pas les cris de terreur du peuple et des innocents. Il massacre tout sur son passage et il se croit indispensable, raisonnable voire bien inspiré. Il ruse, il ne respecte personne, il s’arroge tous les droits et il ne s’oblige aucun de ses dévoirs. Au moins, à celui d’une gestion raisonnable de nos richesses et une répartition juste entre les différentes franges de la socièté. Que faire ? Le peuple a assez souffert, a assez sacrifié de ses enfants, a assez casser, a assez manifester et a assez donné confiance à des personnes qui changent dés qu’ils rencontrent ceux qui nous dirigent. Peut-être, la patience, l’union et un combat ferme et non-violent seront les derniers moyens qui pourront libérer l’Algérie de ses mains inhumaines et perverses. Sinon, ça sera, une réaction imprévisible et d’une extrême violente, qui risquera de ssecouer durablement et gravement notre chèr et beau pays. Que dieu nous préserve d’une catastrophe. Amen
    Fraternellement Wa assalamou aliekoum

  9. mourad dit :

    Bouhara qui a voulu planter un cactus au jardin FLN sans jamais y arriver ,c’est de la rigolade de temps en temps, il a voulfaire la différence,il y’a un proverbe a l’ouest qui dit: » l’âne ne sent pas la cannelle « ou autrement: » tu chasses le naturel ,il revient au galop » Boutef les a tous prostitue, il, manie le bâton et la carotte avec dextérité et cible la personne intelligemment et le choix est judicieux pour arriver a ses fins : » toi Bouhara ,tu fais l’intéressant au parti en jouant au pseudo opposant , il faut le prouver maintenant »sa nomination est une humiliation mais le nif de Bouahara qa t’il de la valeur?

  10. Sniper dit :

    @Ammisaïd

    Le blocage politique, la misère, la corruption endémique, l’indescriptible marasme social et le fiasco économique rappellent bien les dernières années de Chadli. L’absence totale d’espoir chez la jeunesse qui ne cesse de gonfler, est un élément précurseur de toutes les explosions sociales. N’importe quel courant politique ou clan du Pouvoir peut le récupérer et l’utiliser pour son compte. Une foule en furie peut suivre n’importe quelle voie pourvu qu’elle fonce et se défonce.
    Bouteflika, notre nouveau Messali Haj, est en train de construire notre bombe du future qui va nous éclater dans le visage. Les mêmes causes conduisent aux mêmes effets. Si les démocrates ne se mobilisent pas pour rendre l’espoir aux jeunes, d’autres mains, griffées celles-là, le feront. Et la victoire contre ce totalitarisme soutenu par les moudjahiddines « de Vicchy » en premier lieu, risque de ressembler à celle de pyrrhus. L’Irak l’a déjà vécu dans sa chair.

  11. Kaddour dit :

    Ici, on a l’air de s’étonner que bouhara soit dans le scénatio bouteflika 03. C’est normal. d’abord est sénateur désigné par bouteflika et il est lié par cette désignation. Il n’a jamais été un opposant à bouteflika, chef de l’état. au fln, il a toujours fait bande à part et il ne représente pas un courant dans ce parti, mais seulement une opinion tolérée qui sert souvent à faire contre-poids au sein de l’appareil. il s’exprime épisodiquement dans la presse, mais ses idées politiques sont lisses, sans pertinence, ni prise sur le réel. son discours est une variante du fameux soutien critique de l’ex-pags des années 70. pseudo-avant gardiste. Officieir supérieur, Wali, puis ministre, bouhara est dans les arcanes de ce pouvoir depuis environ 1979. Prés de trente ans ! comment voulez vous qu’il ne soit pas pour celui qui incarne la quintescence de ce pouvoir?

  12. fuire l'algerie dit :

    salam que puis je dire de tout façon en algerie tu vote ,tu d’accord au tu ne vote pas au bien tu es pour .la voie du peuple ne serve a rien alors si tu vote tout passe et si tu ne vote pas tout passe alors je rester dans mon coin mieux et on gardant mes énergies boutef au atres sont les meme laissez les continuerla redaction de leur liste des B boumdien benbela benjdid boudief boutef

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER