Le peuple algérien n’est pas responsable de l’arrestation de Hasseni

prison.gifLe peuple algérien n’est reponsable ni de près, ni de loin dans l’arrestation de ce diplomate. Il est entre les mains d’une justice indépendante qui le jugera. S’il est coupable, il sera condamné; s’il est innocent, il sera libéré et pourra demander des compensations financières et tout le reste.

Ce qui est sûr, mise à part ces quelques mois de souffrance, d’attente et semi-privation de liberté, il ne vit pas dans la misère, il n’est pas menacé de mourir pour ses idées, ses opinions, ses convictions et son combat pour la cause de son peuple et de son pays, comme le sont la majorité des Algériens et d’Algériennes d’ici ou d’ailleurs. Il a de la chance ce monsieur de vivre heureux, de pouvoir assurer l’avenir de ses enfants, de pouvoir voyager, d’être défendu par des grands et des très grands avocats, d’être arrêté en France, d’être soutenu financièrement par son pays, d’être soutenu diplomatiquement par les gens qui le connaîssent, par les journalistes….

Il n’est pas un meskine, loin de là ! Il va se remettre et vivre bien quelque soit les conclusions de cette affaire. Mais, pendant que ce diplomate se défend, des centaines d’Algériens meurent de faim, de suicide, de désespoir, de la hoggra, de l’illétrisme, de divorce, de célibat, de solitudes, d’injustice flagrante, du viol de la constutition, de menace de mort, de censure…

Pendant ce temps là, l’Algérie glisse doucement et sûrement vers une dictature de l’ancien temps, vers un emprisonnement au sens propre et figuré de tout le peuple, vers un pays de morts-vivants, d’assistés, de tubes digestifs, de rois et d’esclaves, de riches et de misèreux, de princes et de serviteurs, de puissants et de soumis…L’os empoisonné est jeté, disons non, nous n’avons pas faim de ce que vous nous donnez (tout), nous nous voulons de votre liberté, ni de vos idées, ni de vos histoires, ni de votre douceur, ni de vos berceuses, ni de votre télé, ni de vos journaux…

L’Algérie appartient, normalement, à son peuple et ses richesses aussi. Tout le reste n’est que ruse, mensonge, hypocrisie et perversité ignoble.
Fraternellement Ammi Said

Commentaires

  1. jazairia dit :

    cher ammi said,

    décidément, on veut absolument en faire un martyr ou quoi? Hasseni est un simple diplomate, un haut fonctionnaire mais terriblement banal. bien sûr que le peuple algérien n’est pas responsable de la mise en examen de ce diplomate. pourquoi tentez vous de monter une mayonnaise contre cet homme. franchement je suis de plus en plus perplexe sur les motivations de ceux qui s’échinent à lui tomber dessus. que vous a-t-il fait?

    cher ammi said et aussi El Mouhtarem qui a décidé de vous élire je me permets de vous soumettre un écrit de M. Mustapha Benfodil. son auteur n’est pas un anonyme comme nous mais un journaliste qui travaille à El Watan à Alger. et ce qu’il a dit il l’a dit à Alger même. donc c’est un brave au sens chevaleresque du terme, si cela signifie qq chose pour vous. au bon entendeur comme dirait injustice et mensonge. on est pas obligé d’être de la même crèmerie si j’ose dire pour reconnaître le courage des gens. je ne partage pas toujours tout ce que dit ce journaliste à la plume si alerte mais je reconnais que c’est un homme courageux. voilà je vous laisse apprécier:

     »Très cher Monsieur Benchicou, J’ai été l’heureux récipiendaire du prix international Omar Ouratilène attribué par la Fondation El Khabar et mercredi dernier me fut remis ce trophée. J’avais préparé un petit speech de circonstance où je tenais à vous exprimer ma solidarité la plus active, Monsieur Benchicou. Hélas, le protocole a fait que je n’ai pu prononcer ces quelques mots qui vous étaient destinés. J’ai fait une déclaration à la Chaîne 3 où je vous ai rendu un hommage appuyé en dénonçnant la scandaleuse censure dont votre livre, Journal d’un homme libre, a été l’objet. Comme il vous est loisible de l’imaginer, ce passage a été tronqué. Sachez que dans toutes les déclarations que j’ai faites à ce sujet ou en d’autres circonstances, je n’ai cessé de louer votre engagement et dénoncer nos lamentables bourreaux. Malheureusement, la presse n’en rend pas toujours compte. Aussi, pour réparer ce regrettable manquement, je vous prie d’accuser réception du texte que j’avais conçu pour la cérémonie de cette remise de prix, et où je vous rendais un fervent hommage, et de croire, illustre confrère, en mon entière solidarité ainsi que mon incommensurable admiration. Avec ma profonde considération. Mustapha Benfodil Hommage et solidarité avec Mohamed Benchicou à l’occasion de l’attribution du prix Omar Ouratilène. Chères Consoeurs, chers Confrères, Bonsoir ! Eh bien, ce prix ne pouvait mieux tomber. C’est un très beau cadeau d’anniversaire, moi qui viens de faire 40 ans. Je souhaite d’emblée à nos frères et nos confrères d’El Khabar de tripler et de quadrupler ce chiffre. De toute manière, cela ne sera jamais pire que le 3ème mandat dont la perspective se précise honteusement aujourd’hui avec cette bouffonnerie de vote parlementaire. Je remercie le journal El Khabar ainsi que les membres du jury pour l’honneur qu’ils m’ont fait en me désignant lauréat d’un prix aussi prestigieux et félicite mon confrère Bouâlem Ghomrassa pour cette consécration. Je suis profondément ému d’être ainsi récompensé par mes pairs, qui plus est un journal aussi important qu’El Khabar qui a toute notre considération pour les efforts qu’il consent afin de faire avancer la « cause journalistique » sur la voie du professionnalisme. Je suis surtout très fier et très flatté de porter un prix affublé du nom d’un illustre aîné : j’ai nommé Omar Ouartilène dont la fine silhouette restera à jamais gravée dans ma mémoire. Un nom qui incarne à lui seul les plus belles valeurs de notre métier, et dont le sang irrigue le corps mutilé de la profession. J’aimerais profiter de la tribune qui m’est ainsi offerte pour dire quelques mots de circonstance en ces temps d’incertitude. Mes premiers mots sont des mots d’hommage et de reconnaissance. J’ai une chaleureuse pensée pour tous les collègues de toutes les rédactions où j’ai eu l’honneur et le bonheur de servir, avec qui j’ai partagé tant d’événements, d’émotions et de conneries. Je pense à tous ces journaux où j’ai exercé : Le Soir d’Algérie où j’ai fait mes classes, Liberté qui reste pour moi une grande école du reportage, et puis El Watan où je sévis présentement aux côtés d’une légende vivante : Omar Belhouchet. J’aurais peut-être pu faire un crochet par El Khabar. Un jour peut-être, qui sait ?…Je vous prie de considérer toutes et tous, mes chers compagnons de route, cette distinction comme étant la vôtre, vous qui m’avez tant apporté. Je suis vraiment fier de faire partie de cette famille, de cette étrange tribu qui est la nôtre, et dont le destin est si intimement lié à la cause de la Démocratie. Permettez-moi d’avoir une pensée toute particulière pour un homme, un monument du journalisme qui a payé de sa vie le prix de son engagement et de sa passion de ce métier, et qui a pour moi valeur de mentor. Il est parti un certain 11 février 1996 après avoir pris le soin préalablement de m’envoyer en reportage chez les Touaregs comme pour me mettre à l’abri. J’ai nommé Allaoua Ait Mébarek. Il me surnommait « El Fawdha » et aimait barbouiller mes mains avec son stylo. Qu’il repose en paix auprès des justes ainsi que tous les martyrs de la profession. J’ai une pensée émue également pour un autre monument qui vient de nous quitter : Bachir Rezzoug. Enfin, j’aimerais exprimer en ces temps difficiles où la liberté d’expression, la liberté de la presse et la liberté de conscience aussi sont fortement mis à mal ma plus vive solidarité avec tous les confrères malmenés, emprisonnés, bâillonnés. Je pense particulièrement à Noureddine Boukraâ, ex-correspondant d’Echourouk qui vient d’écoper d’une ignominieuse condamnation de prison par le tribunal d’Annaba. Je ne manquerais évidemment pas d’exprimer également mon entière solidarité avec un géant de la presse algérienne, un grand journaliste et écrivain, à la plume flamboyante, qui a payé au prix fort son attachement à la liberté : je pense bien sûr à Mohamed Benchicou dont le livre Journal d’un homme libre vient d’être interdit de la plus vile des manières, digne des pires républiques barbouzardes. Et j’aimerais dire à l’instigatrice de cette triste machination : honte à vous, Madame la Ministre, vous qui vous conduisez en pathétique « boutefliquette », en vous chargeant d’une besogne qui ne sied guère au temple des lettres et des arts dont vous êtes censée être la gardienne bienveillante et non la sinistre préposée à la censure. Le hasard géographique a voulu que cette cérémonie se déroule à l’ombre de la Bibliothèque nationale dont le directeur vient d’être évincé de la façon que l’on sait. Je lui dis ainsi qu’à tous ceux qui fricotent avec ce régime : la seule attitude qu’un intellectuel digne de ce nom doit observer avec ces gens-là est une attitude de rupture radicale. La fonction cardinale de l’intellectuel est une fonction critique. Celle d’un éveilleur de consciences, non d’un laquais au service des Puissants. Il n’y a rien d’autre à faire avec les bourreaux de la liberté que de les confondre et de les blâmer. Le sort a voulu que ce jour mémorable soit celui où le Parlement, aux ordres, a voté les amendements d’une Constitution consacrant scandaleusement la présidence à vie au profit d’un Bouteflika décidément insatiable, et terriblement assoiffé de pouvoir. Un autocrate égotiste et corrompu dont l’histoire retiendra qu’il aura été le fossoyeur de l’expérience démocratique en Algérie. Sales temps pour les libertés…Il y a deux jours, des militants du MDS ont été arrêté pour avoir diffusé des tracts et « commis » des tags appelant à un débat national autour de la révision constitutionnelle. Des harragas sont jetés en prison pour avoir tenté de chercher leur bonheur sous des horizons moins sombres. Des citoyens sont condamnés à Biskra et à Alger pour soi-disant atteinte aux valeurs de l’islam. Sans parler de la grande « mahzala » du SILA qui est devenu un grand festival de la censure, et qui nous impose de concevoir un salon « off », de rechercher urgemment des espaces alternatifs où les livres, tous les livres, seront respectés, et toutes les paroles, toutes les voix, écoutées. Qu’ils organisent leurs putains de salons entre eux, qu’ils tiennent leur parodie d’élection entre eux, dans leur huit clos putride. Qu’ils s’autorisent toutes les dérives. Mais qu’ils ne comptent surtout pas sur nous pour cautionner une énième mascarade électorale. Aussi, je mets les pieds dans le plat pour appeler du haut de cette tribune à un boycott massif du troisième mandat. La presse libre est née dans la douleur. Son destin, et c’est sans doute le message de Omar Ouartilène, est de résister aux absolutismes de tout poil. Nous ne sommes pas au bout de nos peines, et un troisième round, âpre, décisif, nous attend dans notre guerre contre le monolithisme d’un autre âge de Abdelaziz Bouteflika et ses velléités liberticides. Heureux hasard de calendrier cette fois : ce prix coïncide avec le 20ème anniversaire des événements d’Octobre 1988. Et c’est plutôt une mauvaise nouvelle pour le régime parce que, chahut de gamins ou pas, même à 40 ans, les mômes d’Octobre n’ont pas grandi, et leurs rêves insolents ne se sont pas édulcorés et n’ont pas abdiqué sous les affres de la répression. Nous ne sommes certes pas naïfs au point d’espérer de voir un M’barek Robbama évincer de sitôt nos chers dinosaures inamovibles. Néanmoins, je vous fais la promesse M.Bouteflika que nous continuerons à chahuter jusqu’à ce que démocratie s’ensuive ! On ne réussira peut-être pas à vous barrer la route mais on déchirera le voile de l’unanimisme ronronnant que vous voulez jeter sur l’Algérie. Pour ça, vous pouvez compter sur nous ! Je ne terminerai pas sans adresser un mot de gratitude à ma chère maman ainsi qu’à ma compagne bien-aimée, deux grandes âmes qui me guident et m’inspirent. Merci chère mère pour ta grandeur des mères courage, et merci Amina de partager mes vagabondages, mon engagement et ma passion de l’Algérie. Mustapha Benfodil, auteur et journaliste à El Watan; lauréat du prix Omar Ouratilène 2008. Alger, mercredi 12 novembre 2008  »

  2. mohand dit :

    Cet article a été publié sur le site le matin.dz. Je ne vois pas le rapport. Quant à Ammi said et le moderateur, rassure toi il n’en veulent pas du tout à ton ami. Tu sais que tu nous saoule avec tout tes commentaires, on sait connait ton opinion et ce que cela ne suffit pas , devons nous reprendre en choeur tes opinions pour qu’enfin tu cesses de t’attaquer à quiconque émet un avis ou donne une information sur ce dossier qui devient chiant. Je pensais avoir fait oeuvre utile avec mon précédent commentaire sur ce point , afin que l’on arrête de nous déchirer sans fin et inutilement. Je le remets sur cette page à toute fin utile. Plusieurs fois on m’a donné des conseils sur ce site, je les ai pris en compte…c’est le moins que je puisse faire pour ceux avec qui je partage ce lieu de liberté. Notre liberté ne devrait elle pas s’arrêter au commencement de celle de l’autre?

    « Posons nous la question suivante : qui a intérêt à ce que ce site devienne ordurier et où des Algériens s’insultent parcequ’ils ont des opinions différentes? Est ce que ces déchirements expriment nos valeurs intrinséques?
    Ne jouons pas le jeu de ceux qui veulent que ce blog se transforment en un lieu de réglement de compte.
    Nous sommes tous des personnes qui nous nous connaissons qu’à travers ce que nous écrivons.Nous pouvons par conséquent nous tromper sur les uns et les autres.
    Nous n’avons pas les mêmes buts, nous n’avons pas les mêmes ressorts ni les mêmes moyens.
    Personne n’a le droit d’accabler injustement son vis à vis. Un dialogue, c’est au moins deux avis qui s’affrontent. Si on ne peut supporter l’avis de l’autre nous ne manifestons alors que ce qui est bien enfoui en nous notre égocentrisme. En ce cas, en quoi nous sommes différents de ceux que nous jugeons mal, les autorités competentes? Si nous appliquons les mêmes techniques les mêmes pressions morales, alors nous sommes semblables à eux. J’imagine que nous raisonnons et laissons faire ceux qui nous agacent…ils finiront pas se lasser. »

    @ djazairia et ceux qui s’interrogent …
    Djazairia, tu t’es interrogé pour savoir pourquoi je ne me suis pas exprimé depuis 2 jours sur ce sujet. Ma réponse est simple j’ai dit tout ce qu’ j’avais à dire.
    Je laisse aussi ceux qui ont plus de mordant de le faire et j’observe. Je laisse les lobbys nous faire bénéficier de leurs techniques, de leurs manières et de leurs savoirs. Ce que j’ai à ajouter sur les méthodes ne ferait certainement pas plaisir. Je suis contemplatif et je me dis que c’est beau l’amitié.
    La solidarité est belle et forte, quand elle se forme sur des socles inébranlables et surs. Elle est une manifestation d’humeur haineuse dans les cas contraires.
    J’ai de la compassion pour ceux qui poussé à bout utilise le vocabulaire ordurier qui trahit leur état. Je n’en ai aucune cependant pour les autres les mythomanes dont c’est la nature et ils jouent une symphonie. Leur musique est audible mais on en est lassé de l’entendre car elle contient des notes fausses et gauches. Quand l’échange d’arguments pour ou contre se transforme en une querelle improductive et inutile alors tout se consume et s’arrête.
    Que voulez que je dise d’autre si ce n’est que le silence est parfois la meilleure réponse. Ne prends pas ce que je dis au premier degré tu es en rien visée en ce que concerne la face cachée de la querelle qui m’oppose à mes voisins. Je sais qui s’est, je sais ce qu’il fait pourquoi il le fait et qu’est ce qu’il a poussé à agir au moment choisi. Notre style nous trahit comme nos empruntes digitales.
    Mais tu sais que le hasard des rencontres nous amène parfois à croiser des sujets que l’on ne choisit pas.
    Telle une personne qui poursuivant son chemin avec ses certitudes et ses connaissances, sa nature et ses voeux se retrouve attaquée par un mammifère qui jappe, la tradition kabyle nous recommande de bien regarder en face le canidé, de le laisser faire, et subitement il se tait et il vous regarde continuer votre chemin. La famille des canidés il en existe beaucoup et chacun remplit un rôle.

    Comme les sujets sont divers, je n’interviens plus sur ce sujet pour le moment, tu le fais beaucoup trop. Vous apostropher n’ajoutera rien, nous avons tout dit. A l’occasion d’un précédent commentaire, j’avais écrit que la décantation se fera et alors chacun tirera les leçons de l’inconsistance ou non de son point de vue. D’un autre côté quelle que soit l’importance à nos yeux de ce cas, le moment m’incite, en tout cas moi, à regarder ailleurs car il y a tellement de questions sans réponse. Je soulève incidemment quelques unes, mais au grand dame de l’intelligence collective que je suppose haute, elles n’attirent pas les essaims (abeilles nourricières et guêpes venimeuses), j’attends une prise de conscience sur ces sujets aussi.
    Cela ne veut pas dire que le sujet est moins important, non, il est aussi important mais nous en avons assez dit. Par ailleurs il y a comme une lassitude à attendre que la vérité nous explose aux yeux. Adepte de Voltaire, je pense qu’on né bon mais « on voit des malheurs et des crimes horribles: mais le plaisir de se plaindre et d’exagérer est si grand, qu’à la moindre égratignure vous criez que la terre regorge de sang. Avez-vous été trompé, tous les hommes sont des parjures. Un esprit mélancolique qui a souffert une injustice voit l’univers couvert de damnés, comme un jeune voluptueux soupant avec sa dame, au sortir de l’opéra, n’imagine pas qu’il y ait des infortunés ».

  3. ammisaïd dit :

    chère jazairia,
    Je ne connais pas Mr hassani, je ne sais pas comme toi s’il est coupable ou pas, je ne sais s’il est utilisé par le pouvoir d’ici ou de la France ou des deux pour une raison ou une autre et je ne sais pourquoi et comment il s’est retrouvé dans la situation ou il se trouve en ce moment. Par contre, je sais qu’il y a beaucoup d’Algérien et Algérienne mille fois plus banal que lui qui se trouve dans des situations milles fois pire que sa situation sans qu’il ait autant de mobilisations qu’il y a, actuellement, pour lui. Lis le fond de ma pensée, calmement, et, tu verras que je ne le charge pas, tu verras que je souhaites ardemment que cette histoire soit finie pour lui et pour nous et s’il est innocent, je serais sincèrement heureux pour lui et pour sa famille. Et, ensuite il nous restera ce qui nous attend depuis des années : un combat loyal et non violent(je l(espére) pour l’avénement d’une nation juste, libre, solidaire, fraternelle et soucieuse de tous ses enfants et de tout son peuple sans aucune discrimination de quelle que sorte que ce soit. Je ne juge personne, je m’exprime comme je sais le faire, comme je peux et comme je le crois juste. J’essaye d’apprendre, de lire les autres, de réfléchir et ensuite de donner mon point vu, sans désire de l’imposer. Si Monsieur Elmouhtarem les publie, c’est son choix et je le remercie, car ce lieu est un lieu précieux et rare pour nous échanges et pour l’apprentissage du débat et de la démocratie dans les respects des opinions des uns et des autres. D’ailleurs, toi aussi, tu peux nous parler d’autres sujets, de tes opinions, des convictions et de ce que tu penses de la situation de notre pays, au lieu de se concentrer, exclusivement, sur cette affaire qui est entre les mains d’une justice indépendante. Pour ce qui est de Monsieur benfodil, ou il est talentueux, mais il y a dans notre pays beaucoup de jeunes et moins jeunes personnes talentueuses, courageuses, fougueuses, amoureuses de l’Algérie et prêtent à la servir honnêtement et sincèrement. Malheureusement, la situation de censure, de hoggra, d’assassinats, de fermetures de tous les canaux de communications et dictature ne permettent l’expression large et massive des potentialités de notre peuple dans tous les domaines (scientifiques, journalistiques, artistiques…). je n’oubliérais de citer ceux qui se sont sacrifiés (assassinés) ou morts de dépits pour que d’autres puissent s’exprimer et parfois même briller au niveau international: Mr feraoun, mammeri, haddad, alloula, mekbel, matoub, djaout, benabi, emir abdelkader…Et tant d’autres encore (la liste est impressionnante, tu le sais bien chère jazairia). J’espére te voir regarder un peu ailleurs, au lieu de surveiller, tout commentaire qui ne va pas dans le sens qui donne satisfaction (petite pique amicale).
    Salutations fraternelles

  4. jazairia dit :

    cher ammi said,

    bon j’admets vous êtes tous là, sauf apparement Sniper, il n’est peut être pas rentré du boulot. on verra bien. donc cher tonton, ce qui me peine c’est que sous des dehors de justiciers, on dénie aux autres le droit d’avoir une opinion différente. j’ai constaté aujourd’hui que vos réactions à vous, Mohand et Sniper ont été sélectionnés par El Mouhtarem pour devenir des articles. c’est à dire des titres de rubriques. ce faisant on supprime les réactions aux réactions et les articles apparaisent sans contradictions. ce qui me déplait c’est le procédé malhonnête. voilà.

    et je réponds à ce cher Mohand,

    je vous retourne très pacifiquement votre propre constat: la liberté des uns s’arrête à la liberté d’autrui. en outre pour une fois je n’accepte pas vos remontrances car je ne suis jamais ordurière. pourquoi ce langage outrancier et à la limite de l’outrage. je ne comprends guère votre ire, mon seigneur. comme vous je donne mon opinion, notamment sur l’affaire Hasseni où vous accusez sans preuves un fonctionnaire honnête d’être un complice d’un crime et vous n’acceptez pas que d’autres personnes soient d’un autre avis. pour ma part, chaque jour qui passe me conforte dans ma conviction qu’on veut condamner ce diplomate pour clore le dossier un point c’est tout. je constate aussi que depuis qu’il s’est soumis aux expertises judiciaires, il a donné de l’urticaire à certains. il est innocent et il le prouve.

  5. jazairia dit :

    cher Ammi Said,

    je constate que notre ami Mohand et vous même, me demandez d’aller voir ailleurs et de parler d’autres sujets. d’abord je réagis sur beaucoup d’autres sujets et en plus mes réactions qui vous dérangent tant sont faites à vos articles concernant M. Hasseni. alors, question: pourquoi auriez vous l’exclusivité d’intervention sur ce sujet? est que vous ne voulez plus que je participe au débat ou bien ça vous dérange mon parti pris? au fait autre question existentielle: pourquoi votre parti pris serait mieux que le mien? chacun son parti pris. that’s all.

    si vous aviez écrit sur ,par exemple, l’obscurantisme dans notre pays eh bien j’aurais réagi aussi et peut être que j’aurais appuyé votre position. vous ne m’empêcherez pas de donner mon avis: le diplomate Hasseni est innocent et tout le prouve. je pense que bientôt aura lieu la confrontation avec les deux témoins Aboud et Semraoui et je crois que nous apprendrons beaucoup puisque l’ex colonel nous a promis de prouver par A plus B que Hassani est le complice. je suis sure qu’il le fera et qu’à cette occasion il verra bien que le Hassani qu’il connaît bien, puisqu’il a dit lui même qu’il l’avait accompagné à Skikda pour remettre le montant de l’exécution, eh bien le Hassani donc n’est pas le diplomate, qui en vérité n’est même pas un homonyme vu qu’il s’appelle Mohamed Hasseni alors que le complice présumé se nomme Rachid Hassani. en fait ça fait belle lurette que je suis sûre que vous êtes aussi convaincue que moi mais que vous voulez exercer des pressions sur le juge pour faire du diplomate un otage afin d’amener Alger à livrer Hassani. ammi Said vous savez bien qu’Alger ne fera jamais cela et en plus , s’en fait lanlaire de Hasseni

  6. mohand dit :

    C’est pathétique ce vous affirmez chere blogueuse… je ne pense pas qu’il faille revenir encore une fois. C’est vrai comme dit l’adage , les conseils c est comme des soufflets on aime les donner mais pas les recevoir, mais je pensais que cela nous aidera à mieux nous comporter. Soit !

  7. ammisaïd dit :

    Chère Jazairia,
    Ton opinion sur sujet et tes opinions en général ne me dérangent nullement. Toi, tu es convaincue de l’innocence de Mr Hassani, moi, j’attends le verdict de la justice. Rien d’autre. Personne ne pourra influencer le juge sauf les politiques (Intérêts croisés des deux états). Enfin, ce n’est pas ce que tu suggéres et que tu susurres que je suis mais c’est ton droit d’avoir une opinion sur moi. Mais restons dans les limites du repect et de la tolérance.
    Fraternellement

  8. justice&verite dit :

    Look like you feel sorry for the person talking.
    Let your lip hang a little bit and give them puppy eyes.
    Pretend as you are unaware of what you’re doing.

    Le juge Thouvenot n’est pas bete/INDECENT cad un juge algerien residant en algerie.
    C’est un juge assermenté pour accomplir sa profession dans les regles de la justice.
    Si ce juge avait decidé de maintenir ce Hassani/Hasseni sous l’OEIL de la justice ce n’est pas un hasard/gambling mais il y’a bel et bien une escarmouche.

    En faite, ce Hassani, a-t-il encore besoin d’autres avocats dans ce site?

    De toutes les facons nous sommes des etres humains qui veulent que la justice ait son cours normal, cad un affrontement avec le col. Samraoui s’avere TRES IMPORTANT pour la famille Mecili qui souffre de ce crime depuis 20 ans et qui a DROIT á une justice equitable de son pays de meme pour ce Hassani qui n’aura plus besoin de fuir les cameras.

    Le colonel Samraoui l’avait deja pointé meme de dos il l’avait reconnu mais comme il a peur de Dieu, il veut le confronter en face pour etre convaincu qu’il s’agit du Bon Hassani ce sera un soulagement premierement pour la famille Mecili puis tous les autres amoureux de la justice et de la verité.

    Au bon entendeur

  9. mourad dit :

    en parlant de ce diplomate on profite pour parler de la justice « dialna » que peut on dire ? que c’est une parodie ,c’est peu, il n’ya guère de justice , amusez vous a fréquenter quelque temps le cours de justice ,un spectacle apocalyptique,l’anarchie,la saleté,l’absence de sonorisation , en guise de magistrats, on a en face des gueux,ni compétence,ils puent la corruption,la maladresse, l’impolitesse alors que le ministère de la justice dispose d’une armada d’inspecteurs censés de contrôler ,faire des rapports a leur tutelle afin d’assurer le suivi,tout ca oualou
    les statistiques donnes par le ministere de la justice donees

  10. mourad dit :

    en parlant de ce diplomate on profite pour parler de la justice « dialna » que peut on dire ? que c’est une parodie ,c’est peu, il n’ya guère de justice , amusez vous a fréquenter quelque temps le cours de justice ,un spectacle apocalyptique,l’anarchie,la saleté,l’absence de sonorisation , en guise de magistrats, on a en face des gueux,ni compétence,ils puent la corruption,la maladresse, l’impolitesse alors que le ministère de la justice dispose d’une armada d’inspecteurs censés de contrôler ,faire des rapports a leur tutelle afin d’assurer le suivi,tout ça « oualou »
    les statistiques donnes par le ministère de la justice données a l’occasion de l’ouverture de l’année judiciaire ne remplacent pas la manière dont dame justice est rendue.

  11. jazairia dit :

    @injustice et mensonge,

    pardonnez moi mais je ne comprends guère vos contributions. je crois qu’en anglais ce sera mieux. en tout cas c’est sûr qu’il faut absolument que Semraoui aille à Paris et se rende compte de lui même que le diplomate Hasseni, qu’il a probablement connu en Allemagne puisque leurs trajectoires se sont jointes dans ce pays,que Hasseni donc n’est pas Le capitaine Rachid Hassani, qui doit être colonel à l’heure actuelle vu que cela se passait il y plus de vingt ans. en fait je soupçonne l’ex DRS de bien connaître Hassani et de savoir déjà que Hasseni n’est pas HAssani mais va savoir pourquoi il a monté cette histoire contre le diplomate. peut être a-t-il une dent personnelle contre le diplomate? j’appuie votre demande sans réserve et le juge verra bien qu’on essaie de le manipuler. en tous cas je constate que c’est un professionnel et que tous les Semraouis du monde ne pourront pas l’avoir. et puis le juge va certainement demander aussi certains éclaircissements et nous allons enfin savoir la vérité grâce à Semraoui mais aussi à Aboud. donc les deux ex officiers DRS vont se mettre à table chez le juge français. et puis aussi cela leur donnera l’occasion de revoir leur ex copains des DRS qui sont à Paris sans compter que probablement y aura une armada de barbouzes qui viendront d’Alger exprès et que ceux là seront entourés de copains français qui eux même doivent être épiés par leurs collègues occidentaux et orientaux brefs bientôt à Paris le spectacle de l’année: Aboud Vs Semraoui sortez vos numériques et vos enregistreurs on va en apprendre des vertes et des pas mures.

  12. The Kbil dit :

    Eh bien, eh bien, ce 16 novembre n’a pas ete de tout repos apparemment et je vois que la pauvre jazairia a ete ereintee et a fait l’objet de tirs groupes. ce n’est pas tres courtois mais enfin, passons puisqu’elle prouve regulierement qu’elle est de taille a se defendre seule et sans avoir besoin de recourir aux invectives et propos discourtois.

    Mohand,toi par contre, tu te laisses encore aller, comme dirait Aznavour: voici un concentre de tes perles: tu nous saoules, ch…, pathetique et j’en passe, au suivant !!

    pour Ammisaid: ainsi parce que des Algeriens vivraient des situations pires que celle de ce tres « chanceux » Hasseni, il faudrait se rejouir du deni de justice dont il est la victime ? arguties specieuses que celles la, en verite.

    pourquoi ne nous mobiliserions nous pas pour tous les cas de hoggra, car ils sont, en effet, nombreux et tous, sans exception, detestables, et le cas de Hasseni en est assuremment un.

    Ya el khaoua, vraiment, vous ne doutez pas ? vous ne pensez pas qu’un Rachid Hassani existe bel et bien et qu’il se terre actuellement dans l’attente qu’un autre passe a la trappe a sa place, ce qui lui permettra alors, tel le phenix, de renaitre de ses cendres?

    Enfin, je retiens quand meme que tout autant Mohand et Ammisaid, n’ont pas totalement ecarte cette hypotheses et qu’ils ont dit qu’ils se rejouiraient de l’innocence de Hasseni si celle ci devait etre etablie.

  13. amina&amin dit :

    Thanks
    justice&verite a dit:
    16 novembre 2008 à 22:11
    « Look like you feel sorry for the person talking.
    Let your lip hang a little bit and give them puppy eyes.
    Pretend as you are unaware of what you’re doing. »

    C’est du real ce morceau/pamplet, IceOnRock!
    C’habille certaine/certain intervenant dans ce site. Bref!

    Revenons á notre story once/twice/XYZ-wice again … en 3D!
    read my leaps —> le j u g e Thouvenot n’est pas un juge algeRIEN ! okay?

    1. un crime odieux otant la vie á un etre humain laissant injustement une femme veuve et ses enfants orphelins a ete commis il y’a 20 ans á Paris.

    2. le criminel a ete arreté á Paris puis expedié vers Alger á l’express donc l’assassin est á Alger entre les mains et la protection du regime d’Alger,

    3. des temoins sortent de l’anonymat et passent aux aveux, un exercice psychique tres fort pour se nettoyer la meningite, c’est bien, il vaut mieux tard que jamais!

    4. un juge courageux veut rendre justice á la femme rendue veuve et ses enfants orphelins par certains criminels d’algeRIENS au pouvoir, lance un mandat d’arret internationale;

    WHERE IS INTERPOL?

    5. Les pouvoirs d’algerie sont signataires de toutes les conventions internationales alors ils sont soumis á collaborer avec le juge sinon ils sont les vrais commanditaires de ce terrible crime;

    WHERE IS INTERPOL?

    6. comme les crimes ne payent jamais et les criminels (commanditaires et executeurs) tot ou tard se font rattraper alors un certain presumé commanditaire portant un passport diplomatique qui correspond aux temoignages de certains temoins fut arreté il y’a quelques mois á Marseille, (certainement ce commanditaire voyageait souvent mais jamais inquieté) il y’a eu plusieurs scenarios/movies et mise en scene banale du regime avec differents acteurs pro pouvoir d’alger (medias, ex politichiens, un general (en realité caporal) s’agite/affole, un Ouyahia bidon (le plus indecent etre sur terre) se lance á la rescousse de son chikour, un president mal-elu se joint au club des coupables et engage des milliers d’avocat),… cad toute une armada/machine nefaste pour l’humanité et meme pour ce diplomate, ce qui prouve peut-etre sa culpabilité, alors que s’il etait vraiment innoncent, on n’a pas besoin de s’agiter trop et un seul avocat suffit largement,…

    mais le juge Thouvenot (on ne cesse de repeter sa droiture et sa justice) veut exercer son metier dans les regles de l’art et ne se laisse pas intimider par certains corrompus soit du coté francais mais surtout pas de l’autre coté cad la pegre d’alger au pouvoir, ce juge veut aboutir á une justice equitable, d’ailleurs c’est son serment de professionnel qui est en jeu/consideration;

    7. Heure de verité resonne…

    a. la famille Mecile sereine veut une confrontation entre ce diplomate et le temoin qui le pointe;

    b. le juge Thouvenot est conscient que c’est un dossier alarmant/chaud impliquant des assassins dangereux sans scrupules avec un capital gigantesque et controllant toute une nation avec ses richesses naturelles, cad des tireurs d’elites sont fin-prets pour eliminer le temoin capital, donc des mesures draconiennes de securité sont exigées,

    c. d’ailleurs nous esperons qu’un travail preparatif a ete engagé depuis l’arrestation de ce diplomate, cad un « OEIL intelligent » sur les ambassades et consulats d’algerie partout en europe et dans le monde, ce commanditaire portait un passport diplomatique, hein?

    8. le regime dictateur d’alger avait executé A. Mecili (a.y.),
    a. un diplomate avait signé une lettre et recruta un proxenete á Paris pour le crime,
    b. le scenario peut se repeter cad un autre commanditaire est sur le point de faire autant mais il (le pouvoir d’alger) recrute un ou des mercenaires/chacals internationaux…

    Soyons prudents:
    nous souhaitons et desirons qu’une justice equitable se proclame car ce n’est pas seulement une affaire de la famille Mecili mais aussi de toute l’humanité.
    Les assassins et terroristes doivent etre combattu partout sur terre.
    La justice doit etre au dessus de tout le monde sinon nous aurons une jungle/un monde instable et c’est le plus grand crime contre l’humanité si on laisse filer les criminels cad les commanditaires et les executeurs.

    NOUS SOMMES TOUS RESPONSABLES
    pour un monde de justice et de verité afin d’instaurer une paix et un avenir radieux pour nos enfants.

    Nous devons tous barrer la route aux assassins/terroristes des regimes sanguinaires dictateurs. Nous les combattrons avec les lois qui existent sur terre.

    Encore une fois MERCI « justice&verité » vous nous inspirez,
    qui a peur d’une justice et une verité sur terre?
    Au bon entendeur.

  14. The Kbil dit :

    Pourqoui ma contribution a ce debat du 16 a-t-elle ete tout simplement ignoree ?

  15. Taous dit :

    Absolument d’accord avec ce titre: En effet, comment le peuple algerien, Hachah, pourrait-il etre tenu pour responsable de l’gnominie commise par un ex-colonel en rupture de ban et qui a pousse le deshonneur jusqu’a trahir son pays.

    Et apres ca on vient nous rebattre les oreilles sur sa pretendue credibilite, sa virginite retrouvee.

    desolee, mais pour moi ce serait trop facile: Ainsi, ce personnage sulfureux viendrait se defausser sur d’aucuns et tire sur tout ce qui bouge et on devrait dire amen ?

    N’oublions pas qu’il est le seul temoin a charge et que Aboud a du le « pousser » pour l’amener a temoigner. Accule, le gus Lahbib a du vite, tres vite meme, echafauder un plan, il en a l’habitude, pour eloigner de lui tout soupcon et comme il revait d’en decoudre avec certains diplomates en poste en Allemagne, ca a ete du pain beni pour lui de jouer avec la proximite des noms Hassani et Hasseni.

    Savez-vous que j’ai essaye de detecter combien il y avait de Hassani en surfant sur le net: une plethore. J’ai meme trouve un Rachid Hassani etabli en Belgique!! le pauvre, il porte un nom dangereux, il ferait bien de faire attention et, en tout cas, de se garder de vouyager en France, car, pour le coup, c’est cette derniere qui serait bien embetee si elle se retrouvait avec 2, voire plus, so called commanditaires sur les bras.

  16. jazairia dit :

    @ The Kbil,

    parceque mon cher monsieur, Mohand, Sniper et Ammi said ne veulent plus entendre de ce sujet. bien sûr,c’est de bon droit d’empêcher des sons discordants. ils m’ont sermonné et m’ont enjoins de ne plus réagir avec mes  »sempiternelles » défenses du diplomate. je veux bien, même si ce genre d’ordre est fondamentalement dictatorial alors que nous nous battons pour la justice et la vérité (sic). sauf que jusqu’à présent ce sont leurs articles sur ce sujet, qui consistent à accabler ce fonctionnaire sans aucune preuves ( j’aimerais bien savoir quelles sont les fortes présomptions que détient Sniper et aussi pourquoi dit-il que les documents de HAsseni sont falsifiés, en a t-il une preuve concrète? si oui, il faut qu’il témoigne Sniper chez le juge avec en mains les vrais papiers. Allons, Allons, c’est vraiment cousu de fil blanc ces assertions cela ne tient pad la route du tout. et moi j’ai la preuve que le diplomate est bien Hasseni comme le disent ses papiers: ce sont encore une fois les centaines de personnes qui ont signé la pétition d’El Nahar, dont un grand nombre ont spontanément reconnu l’un des leurs. ce sont les concitoyens de Tolga. c’est une preuve imparable. une identification collective pas le témoignage d’un ex officier en mal de barbouzeries. moi quand j’ai lue les menaces de Semraoui envers l’ex ministre Rahabi, cela m’a rappelé les joyeuses années de Sport et Musique. vous rappelez vous leurs méthodes nauséabondes contre nous en particulier. même un des leurs Kasdi Merbah ils l’ont trucidé. vous comprenez, Monsieur The Kabil que je suis scandalisé par les procédés peu courtois c’est le moins qu’on puisse dire, si ce n’est de l’intimidation pour m’empêcher de réagir à leurs articles pour salir le diplomate. voilà les soi disant démocrates qui veulent claquemurer les voix divergentes. OUI, MILLE fois OUI, je continuerai à défendre le diplomate Hasseni, car je suis convaincue, surtout depuis qu’il a passé les expertises demandées par le juge. cela atteste de son innocence. quand à savoir à quoi servent ces tests, c’est au juge qu’il faut le demander c’est lui qui a requis ces tests ADN et graphologiques pour tenter de cerner la vérité.

    merci de dire si oui ou non j’ai le droit de réagir sur les sujets abordés par Sniper, Mohand et Ammi Said. je précise que je réagis aussi sur d’autres thèmes que soulèvent notamment Mohand et Ammi Said et ils font mine de l’ignorer.

    dernière précision The Kbil: les contributions de Sniper, Mohand et Ammi Said sont régulièrement extirpées de leur places de réactions pour devenir des articles. le procédé est intelligent en ce sens que mes réponses et celles éventuelles d’autres personnes, aux réactions premières de ces trois personnes, n’apparaissent plus. de ce fait les articles apparaissent sans commentaires, comme si tout le monde était d’accord. vous comprenez? est ce que j’ai le droit de m’interroger sur ces procédés anti démocratique? observez bien vous allez voir comme moi que les seuls articles qui servent de base au débat sont généralement de ces trois personnes. ah j’oubliais un quatrième est apparu hier El Bourri.

  17. jazairia dit :

    @ the Kbil,

    M. El Bourri, a eu l’insigne honneur d’être remarqué , d’emblée, par El Mouhtarem, et il a intitulé sa contribution: l’Affaire Ali Mécili: il est déjà temps de révéler la vérité et il y a un seul commentaire, le mien.

  18. mourad dit :

    bonsoir à toutes et à tous
    certains intervenants (es) s’acharnent sur un sujet comme si l’algerie entiere est un pays de droit ou toutes les libertés sont respectés ,la justice est indépendante ,les quatre pouvoir sont séparés.je me demande si la blogeuse a au moins a un moment de sa vie ecrit et dénoncé notre ENTV pour son parti pris alors que c’est une institution publique .et là par enchantement on peux reprocher au modérateur de choisir ses articles .ici c’est un blogue d’opposition ,toutes les oppositions aux régimes sont les bievenues.à bon entendeur.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER