Qui est DP world des Emirats qui gérera nos ports ?

dpworldannonce.jpgL’OCDE a pris un certain nombre de mesures pour combattre la soif de l’argent facile, certains pays ont suivi, tous sont d’accords pour dire que si l’on veut diminuer la corruption, (1) il faut la liberté d’expression (2) il faut une justice indépendante, enfin il faut la participation des citoyens. Il disent aussi que si l’on veut obtenir des résultats, il faut s’attaquer aux avoirs mals acquis et les mettre sur la place publique.

Gérer un organisme alors qu’on sait ne pas avoir les capacités, c’est aussi tromper son peuple et c’est aussi voler quelque part. Je constate malheureusement que ces sujets n’ont pas la Une, pourquoi une raison que j’ignore. Souhaitons qu’ils le deviennent mais faisons en sorte de les mettre à la Une chaque fois.

Il y a des centaines d’affaires dans les APC, dans les Wilaya et au plan national et toutes peuvent être dites. On peut enfin dire les choses pour les corriger et ou les diminuer pas pour régler des comptes, comme on constate malheureusement quelques fois.

Aujourd’hui, je vais commenter encore cette affaire des deux ports algériens cédés à des milliardaires qui courent après le prestige beaucoup plus que toute autre chose chose. Je veux parler de la DP world des emirats. Voici ce je veux ajouter sur ce sujet, pour le moment.

DP World est entrée en Bourse, elle a vendu 20 % de ses actions.
La vente des actions était réservée aux investisseurs institutionnels dans le monde, aux Emiratis et aux ressortissants des cinq autres monarchies pétrolières du Golfe, ainsi qu’à toutes les personnes qui ont le statut de résident dans les Émirats.
DP World «a conclu en septembre un partenariat stratégique avec le Nasdaq, la Bourse électronique new-yorkaise ».

Après son acquisition en 2006 de P&O pour 6,85 milliards de Dollars, DP World avait dû renoncer à gérer six ports américains inclus dans la vente en raison de l’opposition du Congrès américain, qui avait mis en avant des risques en matière de sécurité nationale, alors que BUSH avait soutenu et à défendu ses amis du Golf dans la transaction.

La date limite fixée au 15 novembre pour l’achat d’ actions DP world coincide avec les accords de concession qui ont été signés le 10 novembre dernier à Alger en présence de deux ministres algériens Messieurs Amar TOU et Hamid TEMMAR.
En vertu de ces accords, des joint-venture seront créées entre DP World et de l’autorité portuaire d’Alger et de Djen Djen, la concession est de 30 ans. DP World sera en charge de la gestion de ces sociétés d’exploitation.

Les deux sociétés qui seront mises en place dès janvier 2009 prévoient de réaliser des investissements y compris l’achat de nouvelles grues et de matériels, d’une valeur de 84 millions d’euros sur les quatre premières années.
On ne sait pas cependant si l’investissement sera financé exclusivement par un IDE (investissement direct étranger) donc par un apport de DP World ou par un auto – financement (sachant que les 2 ports sont bénéficiaires) ou alors par un financement de banques algériennes (c’est envisageable puisque la caution et ou la garantie existe belle et bien, elle se compose des actifs disponibles).

Notons également que DP World a été conseillé “par Clifford Chance Paris avec Tony Giustini et Rémi Sermier, partenaires, Debra conseil, de conseil, Lionel Vincent, avocat, Claire et Emmanuel Skrinda Mavroidis, avocats. Mustapha Hamza pour ce qui est des questions de droit algérien”.

“L’État algérien a été conseillé par Maître Mohand Tayeb Belarif. Avocat et expert auprès de la POHL Consulting (une societé française où travaille également un certain expert Brahimi Abdelhamid)”.

Précédemment le Bureau d’études Pohl consulting où est employé en qualité d’expert M. Mohand Tayeb Belarif a réalisé et a conseillé les Algériens dans plusieurs opérations financées par la Commission européenne. Les principales opérations qui me viennent à l’esprit sont :
La Mise à niveau et la privatisation des entreprises.
C’est également ce Bureau qui dans le cadre du programme de l’Union européenne, a élaboré un «Manuel d’opérations de privatisation par voie de cession d’actions». Ce manuel a été réalisé par M.Barreix expert international du cabinet Pohl Consulting. Il fournit aux SGP et EPE un outil simplificateur des tâches dans le déroulement des opérations de privatisation.

Le document est conçu comme un ensemble de méthodologies, de chronologies standardisées et de modèles de documents adaptables, à usages récurrents.
C’est donc ce bureau, entre autres, qui nous enseigne comment se départir de nos biens et les partager avec des multinationales alors que nos milliards de réserves dorment et son improductifs.

Le dernier point dont je voudrai parler est celui là: au moment où les deux ports sont vendus à un opérateur qui passe pour être le 4ème du monde, ce qui sous entend qu’il a les moyens intellectuels de premiers plans pour améliorer le fonctionnement des ports, pourquoi alors le Ministère du transport en accord avec la Commission européenne viennent de lancer deux appels d’offre le 21 novembre 2008, pour choisir des entreprises dans les domaines de l’assistance technique en rapport avec la gestion des ports. Il y a de quoi se perdre dans ces stratégies à deus sous.

Les 2 appels d’offres sont visibles sur le site de la Commission européenne. En voici des extraits.
1) «la réalisation d’un marché d’assistance (budget 1 million d’euro) technique en vue de la mise en place de guichets uniques portuaires comme outils de facilitation du transit des marchandises. Ces guichets impliquent notamment le développement du concept de «Port Community Systems» à travers le renforcement de la communication entre l’Autorité Portuaire, les clients et les membres de la Communauté Portuaire, (Douanes, contrôle phytosanitaires, agences de manutention et transit, entreprises de transport terrestre, etc.)

Le système s’inspirera des expériences des ports européens. Le marché couvrirait éventuellement l’acquisition de licences d’utilisation de logiciels et l’assistance technique pour leur adaptation à un port algérien ainsi que l’association de deux autres ports à l’utilisation de ces outils.»

2) «Etude de définition et faisabilité économique, financière, juridique et institutionnelle de la mise en concession d’une plateforme logistique qui sera aussi fondée sur des réseaux d’opérateurs comme une extension de la fonction portuaire. Cette étude nécessite des analyses technico-économiques multimodales et commerciales ainsi que le développement d’un cadre juridique pour l’aboutissement d’un partenariat public privé. Budget 850.000 €. »

Il y a beaucoup de question sans réponse malheureusement, c’est pourquoi on s’interroge et on s’interrogera encore longtemps. Même le Conseil de la Privatisation ne se réunit plus. Le site Internet de cet organisme mentionne que la dernière réunion date de l’année 2007. Décidement il y a beaucoup de questions sans réponses.

Par Mohand

Commentaires

  1. khelil dit :

    Une entreprise de service portuaire qui entre dans les valeures technologiques ( NASDAQ). Du pur délire. arretez svp vos infos tricotées.

    Le NASDAQ est un indice des entreprises technologiques.Il est crée sous l’administration Clinton en 1996 et Il englobe les sociétés d’informatique, de telecom bref des NTIC ( nouvelles technologie d’information et de communication).

    Peut etre que cette société est cotée à New York. Dans ce cas, elle adherera au DOW JONES.Aussi, elle peut facilement lever des fonds la bourse de DUBAI et etre cotée à DUBAI tout d’abord et ses indices seront suivis par toutes les autres bourses.

    Ceci au delà de cette privatisation dont je suis personnellement contre.

  2. justice&verite dit :

    les freres BouHef gerent l’algerie á leur guise…
    Apres Orascom, djezzy (les mobiles), le cous (les buss des etudiants) avec Ouyahiya et un prete nom Ghiles en boss de facade, maintenant les ports avec les cheikhs et demain la suite…avec les prostitués et proxenetes de la planete…
    c’est l’empire de la famine BouHef at work!

    Nous avons pris note ils seront poursuivis et meme leurs familles sont complices.

    Au bon entendeur

  3. abdelkader dit :

    bonjour@tous
    cette opération dénote bien la faillite et l’incompétence
    des institution de ce régime a défaut de trouvée des fond
    ce régime brade des pans entier économique au plus offrant
    moyennant la tchippa !après une cimenterie vendue a lafarge
    c’est au tour du port !c’est vraiment du n’importe quoi
    comme quoi les algériens du régime non pas confiances au algériens du peuple ce pays va droit au mur !

  4. mohand dit :

    A ce khelil qui nous prend de haut et qui nous veut nous démentir pour le simple plaisir de nous contrarier. Il apporte rien sur le fond du dossier qui concerne la vente de ports florissants et rentables à une entreprise du Moyen orient , justement dans la précipitation à un moment bien précis, en pleine incertitude politique et économique et dans l’opacité la plus totale. J’aurai voulu voir ce spécialiste completer l’information en nous expliquant pourquoi en ce moment précis? Pourquoi le dossier n’a pas été examiné par le CNP ? et pourquoi il n y a pas eu un appel d’offres? Le gré à gré est régi par des règles bien précises qui a donné le passer outre et pourquoi?
    Pourquoi on a intimé l’ordre au syndicat de se taire?
    Au lieu de cela vous enfoncez une porte ouverte. Je ne vous dis pas que vous ne connaissez pas, je vous dis simplement ne donnez pas des leçons faussement motivées.
    Pour votre gouverne voici un article sur le sujet , il y en a plusieurs et pas des moindres.

    « Les Emirats cherchent également à devenir un acteur de premier plan sur les marchés financiers internationaux. Pour cela, il a conclu en septembre un accord avec le Nasdaq, en vue de l’intégrer au sein d’un partenariat stratégique avec le DIFX, la place internationale des échanges de Dubaï. Pour les analystes, l’ouverture du capital de DP World constitue un formidable coup de pouce pour le DIFX, qui ambitionne, avec l’apport du Nasdaq, de se faire une place parmi les principaux marchés boursiers internationaux ».

    Il s’agit bien d’un contrat signé en septembre avec Nasdaq. J’ajoute que l’introduction en Bourse à permis de lever plus de 4 milliards de Dollars. Parmi les acheteurs des actions , il y aurait des Algériens , résidents à DUBAI et qui auraient été remerciés avec des centaines de milliers d’actions.

    Tout comme Siwaris d’Orascom qui a payé plus de 20 millions de dollars les actions qui ont changé de titulaires et qui sont désormais entre les mains de Siwaris via sa société à Malte , un paradis fiscal. Dites nous également pourquoi ce changement de titulaires au moment où les actions venaient de prendre leur envol. Pourquoi le patrimoine d’EAS était la propriété d’une Holding Italienne ? etc…etc. nous ne fermons pas le débat sur ces sujets car nous souhaitons en découvrir encore plus.

  5. khelil dit :

    Monsieur Mohand,
    Je ne vous prends pas de haut YA ABED RABI. Je vous dis juste qu’on ne peut pas signer avec le NASDAQ qui est un indice. Ce n’est pas une société. Sa société est le NYSE ( NEW YORK STOCK EXCHANGE) qui gére aussi d’autres indic es comme le dow jones.

    Pour les investissements des émirats dans le monde. Je trouve qu’il est tout à fait normal pour une société de trouver de nouvelles part de marché( c’est le but non?). Meme la France vient d’organiser un symposium cette semaine sur la finance islamique des marchés. L’économie des « SOUKOUQUES » ( obligations islamiques) pésent lourd aujourdhui à travers le monde ( 600 milliards d’euros). Ses marchés ne sont d’ailleurs pas tres touchés par la crise car le court termisme, les provision dites dynamiques et la titrisation des credits est interdites dans leurs ethique. Ceci pour oter tout amalgame entre fonds d’investissement et Arabité ou religion.

    En ce qui concerne Sawiris, Le groupe Francais LAFARGE a acqueris la presque totalité d’orascom construction et non seulement la cimenterie de Msila. LAFARGE est à son tour une société anonyme ou, outres d’autres actionnaires, un grand fond Espagnol détient la majorité du capital. ( il y a d’ailleur gueguerres pour le controle de son conseil d’administration depuis quelques années.Sawiris est un investisseur et aussi l’une des 200 premieres fortunes mondiales. A ce titre il peut vendre quand ca lui plait ( action grouding, booming, skyrocking ou pas) car l’état Algerien n’a pas définit encore les secteur à ne pas vendre et revendre.

    Pour le port d4Alger, je suis contre pour de multiples raison sur lesqu’elles je reviendrai peut etre une autres fois . Je dois bosser demain mon cher ami.

    Sans rancune, je ne prends pas les gens de haut.

  6. mohand dit :

    Nous bossons tous, mais nous prenons le temps de participer, c’est notre devoir aussi.
    NASDAQ est certes connu et c’est une bourse comme les autres. Elle est aussi une organisation qui a des structures et des hommes. Les bourses se livrent aussi, comme les multinationales une guerre feroce entre elles. Elles tissent des accords qui les renforcent.
    C’est pourquoi l’information a été donnée par la Presse spécialisée et en septembre un accord avec le Nasdaq, en vue de l’intégrer au sein d’un partenariat stratégique avec le DIFX, la place internationale des échanges de Dubaï. Pour les analystes, l’ouverture du capital de DP World constitue un formidable coup de pouce pour le DIFX, qui ambitionne, avec l’apport du Nasdaq, de se faire une place parmi les principaux marchés boursiers internationaux”.

    Si cela ne vous convainc par je vous invite à lire les revues et ou journaux spécialisés, ils pourront peut être vous convaincre mieux que moi.

    Quant à Orascom , je n’ ai pas dit le contraire, Les deux cimenteries Algérienne acquises pour une bouchée de pain font partie du groupe Orascom contruction, géré par l’un des frères Siwaris. Le problème réside dans la situation créée par cette vente. Un patrimoine public que l’Algérie avait refusé de ceder à Lafarge , se retrouve dans l’escarcelle de cette multinationale. Au passage Siwarais réalise une plue value indument car non conforme aux accords initiaux avec l’Algérie.

    Je pense que nous devons nous informer mutuellement sur les mauvais actes de gestion des deniers de l’Etat c’est plus producteur que de chercher à nous quereller et ou nous démentir, c’est réducteur n’est ce pas ? . Bon travail.

  7. bouabdallh dit :

    Certes la discussion théorique est nécéssaire.Cependant alors que certains pays émergent et sortent la tete de l’eau nous,nous en sommes encore à nous poser des questions élémentaires de l’éxistence et à reconnaitre ou non les diplomes délivrés par les universités autres qu’algeriennes.Comment ignorer les millards distribues à certains rentiers ad-vitam éternam au lieu de les investir dans l’économie pour rendre ce pays égalitaire visàvis de tous ses citoyens.Mais j’arrete la politique est le monopole de certains.

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER