L’appel du « désespoir… »

hanoune1.jpgA  Louiza Hanoune

Ne voyez pas à travers ces quelques lignes un acharnement de ma part à votre endroit, mais c’est juste pour vous suggérer un sens au mot «espoir». Si je consacre autant de mots pour cerner le sens d’un seul mot c’est uniquement en … «désespoir» de cause » 

« Il faut rendre l’espoir aux citoyens ! » ai-je lu dans un papier d’un quotidien qui vous sert d’une belle piste d’atterrissage quand vous n’êtes pas dans la lucarne de «l’Unique» qui vous cajole tant parce que, avouez-le, «politiquement correcte ». Mais là, n’est pas le propos. C’est plutôt «l’espoir» qui m’inquiète le plus…

Après une infinité de slogans et d’appels et après avoir tout voté à l’APN, tout soutenu et après avoir décroché – et de «haute lutte»- le gros «lot», voilà que vous lancez un autre appel qui vient enrichir votre «patrimoine». «Il faut rendre l’espoir aux citoyens !» Que c’est beau, l’espoir !

Ainsi, votre appel appelle à appeler «à rendre l’espoir aux citoyens » Oui, c’est une façon de voir l’espoir, de faire de la politique, d’exercer l’opposition dans les guichets du pouvoir.  … Mais au fait, à quel espoir faites-vous allusion ? Qui appelez-vous ? Chez qui se trouve-t-il, notre espoir ? Qui en est le propriétaire ? Qui est censé nous le rendre, cet espoir ? Ce ne sont là, que quelques questions qui me viennent à l’esprit, désespérantes, je le sais et je m’en excuse.

Je vous reconnais et vous concède un seul mot dans votre appel «Rendre ». Vous rendez-vous compte, séniorita du sens de ce mot, de ce verbe du 3e mandat, pardon, du 3e groupe… Il se conjugue aussi à la forme pronominale «se rendre» et ce n’est pas à vous que je ferai la leçon, si vous voyez ce que je veux dire. Je confonds député et enseignant, tellement, son salaire représente l’argent de poche d’un député non-élu à 65% des désespoirs.

Je pense, très humblement et sincèrement qu’il faut d’abord vous rendre aux citoyens qui vous ont donné ce strapontin à 33 millions. S’il faut leur rendre l’espoir, vous admettez, d’une certaine façon qu’il leur a été volé, dilapidé, subtilisé, dérobé, confisqué…Sans vouloir vous offusquer, je vous suggère d’ajouter quelques mots à votre appel. Par exemple, une formule à la forme «passive», si vous voyez ce que je veux dire… Ce qui donnerait à peu près ceci «Il faut rendre l’espoir aux citoyens volé… par …» Votre appel aurait plus de sens, plus de crédibilité, plus de sérieux, en précisant qui l’a confisqué et qui doit le rendre, si vous voyez ce que je veux dire…

«Il faut rendre l’espoir aux citoyens !» à la limite, ça fait un titre de plus dans un journal, au pire ça peut faire rire. Puisque vous appelez à rendre l’espoir aux citoyens, c’est juste pour vous dire, qu’en tant que «citoyen», enfin, c’est ce qu’on dit, du moins officiellement, je puis me permettre de décliner votre offre. Non, merci et sans façon, ne me rendez pas l’espoir. C’est très aimable de votre part, mais,  je n’en veux pas ! C’est mon opinion et je la partage… L’espoir ! Qui pourra encore vous croire et y croire ? L’espoir !

«Laissez-nous nager notre mer on en boit jusqu’à la lie». Notre désespoir et plus fort et plus digne que votre espoir désespérant. L’espoir, chère séniorita, c’est toute une Histoire, c’est une autre histoire, des histoires… Il était une fois l’espoir… L’espoir ! Noir, c’est noir, (comme notre pétrole) y a plus d’espoir !

« Il faut rendre l’espoir aux citoyens ? » Ce serait bien sauf qu’il faut d’abord commencer par leur rendre leurs voix et ne vous en faites-pas, vous pouvez garder vos 33 millions. Pour l’espoir, on verra, ensuite… Même sans espoir, disait Romain Rolland, la lutte est encore un espoir. Vous l’avez quittée. Si vous voyez ce que je veux dire…

Par R.Z

Commentaires

  1. Ammisaid dit :

    Salam, azul, bonsoir
    Les fossoyeurs pervers et insatiables !
    Rendez nous notre espoir
    Mais aussi notre dignité
    Notre courage, notre honneur et notre bonté

    Rendez nous notre espoir
    Mais aussi notre liberté
    Notre joie, notre sourire et notre sincérité

    Rendez nous notre espoir
    Mais aussi notre fierté
    Notre confiance, notre bonheur et notre sérénité

    Rendez nous notre espoir
    Mais aussi notre solidarité
    Notre force, notre douceur et notre créativité

    Rendez nous notre espoir
    Mais aussi notre fraternité
    Nos rêves, tous nos désirs et notre vivacité

    Rendez nous notre espoir
    Mais aussi notre unité
    Pour honorer nos martyres d’aujourd’hui, d’hier et du passé

    Rendez nous notre espoir
    Mais aussi notre algérianité
    Pour accéder la démocratie, à la modernité et à l’universalité

    Rendez nous notre espoir
    Mais aussi notre berbèrité
    Notre langue et notre culture dans toutes ses diversité

    Rendez nous notre espoir
    Mais aussi aussi notre armée
    Celle qui doit défendre notre nation et son territoire dans sa globalité

    Rendez nous notre espoir
    Mais aussi nos écoles et nos universités
    Pour sortir nos enfants de l’obscurité vers la lumière et la clarté

    Rendez nous notre espoir
    Mais reprenez vos peurs et vos lâchetés
    Sans oubliez vos ruses et vos mensonges éhontés

    Rendez nous notre espoir
    Mais reprenez vos idées sataniques et insensées
    Sans oubliez votre désir de détruire notre identité

    Rendez nous notre espoir
    Mais reprenez votre haine et votre méchanceté
    Pour un peuple que vous avez tant et tant humilié

    Rendez nous notre espoir
    Mais reprenez vos vices qui ne se marient qu’avec la perversité
    Sans oubliez convictions qui nous plongent dans la terreur et la pauvreté

    Rendez nous notre espoir
    Et partez avec tous ce que vous avez volés et thésaurisé
    Nous vous oublierons comme si vous n’avez jamais existé

    Rendez nous notre espoir
    Partez dans les pays ou vous serez respectés et aimés
    Partez vite sans gloire et sans vous retournez avant que le peuple n’efface vos traces de cette terre que vous avez tant et tant tourmenté et torturé
    Fraternellement

  2. kaci dit :

    Salam ya Bendrouiche!
    Franchement, je voulais faire un commentaire sur cette malheureuse joueuse de bakarra dans les plus viles salles de jeu d’Alger, mais je crois que tu as tout dit et j’ai beau cherché à puiser des mots dans ma cervelle hélas je n’en trouve pas!
    Excuses-moi cher ami pour cette fois-ci mais plus tard j’aurais surement à dire sur cette « Zoro fémininine » .

  3. samaritain dit :

    @ kaci ,

    “Zoro fémininine” !!?? Dite plutôt une « prostituée politique » ça lui va a Merveille!.
    Amicalement Samaritain

  4. kaci dit :

    Cher Samarirain , Je ne voulais pas agir et dire comme elle le fait car nous sommes plein de pudeur nous autres!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER