Hommage de Hocine Aït-Ahmed: A la mémoire de Jean-Jacques De Felice

felice.jpgMessage transmis par Hocine Aït-Ahmed à l’occasion de l’hommage rendu par la Ligue des Droits de l’homme à Me Jean-Jacques de Felice, le samedi 29 novembre 2008 à la Maison du Barreau à Paris. ……………..

A la mémoire de Jean-Jacques De Felice
 
Les Algériennes et Algériens viennent de perdre en Jean-Jacques De Felice un ami très cher, un allié de toujours, d’hier et d’aujourd’hui, et un témoin vigilant et incorruptible.
Je présente mes condoléances les plus attristées et amicales à sa famille, ses amis et aux dirigeants et militants de la Ligue des Droits de l’Homme.
 
Jean-Jacques fait partie des Françaises et Français qui ont soutenu les longues luttes d’émancipations politiques et sociales depuis la fin de la première guerre mondiale … et  auxquels j’exprime mes hommages les plus profonds.
 
Permettez-moi d’évoquer la mémoire Claude Bourdet, figure emblématique de la résistance française et d’une gauche sincère et conséquente. Sa  solidarité anticoloniale reste marquée  par l’enquête réquisitoire qu’il avait publiée sur la généralisation de la torture en Algérie, au lendemain de la terrible répression militaro-policière à Sétif et Guelma  … sous le titre « Existe-t-il une gestapo en Algérie? « . Par ailleurs, sans oublier son texte sur le poids politico-médiatique « des lobbies de la grosse colonisation en Afrique du Nord » et leurs complots permanents pour torpiller les projets de réformes gouvernementaux si minimes soient ils, et ainsi empêcher toute évolution graduelle et pacifique des pays maghrébins vers leur indépendance. Il introduira et soutiendra le mouvement nationaliste dans les conférences de solidarité anti-coloniale. Une manière de rendre ses dirigeants conscients de la nécessité de faire jouer
les courants de solidarité pour soutenir le mouvement national algérien. Le député MRP, libéral de droite Fonlup Espéraber, il s’est illustré par des campagnes de dénonciation du nouveau gouverneur Naegelen,  responsable de  falsifications électorales, il lui a collé « les Elections à l’Algérienne » comme une tunique de Nessus fabriquées par l’usage massif des fraudes et  des répressions sanglantes.
Pratiques, d’ailleurs, hélas ! toujours et encore en honneur aujourd’hui, depuis la confiscation de l’indépendance et du droit à l’autodétermination des Algériennes et des Algériens par une interminable gouvernance crypto-stalinienne.
 
De  nombreuses  figures anticoloniales : journalistes, avocats, démocrates de gauche et de droite militants politiques pour ne citer que  Robert Barra , Germaine Tillon, Pierre Bourdieu, Jean-Paul Vernant, Jean Lacouture, Pierre Vidal-Naquet qui recevront  de plein  fouet la  tragédie de la guerre de reconquête ; ils affronteront les terribles épreuves de la  guerre  coloniale en  dénonçant les dérives totalitaires des répressions  policières et des opérations militaires. Peu nombreux, certes, mais ils refusaient que l’Etat français se déshonore en torturant et tuant femmes et hommes qui combattaient  pour leur  liberté nationale et le respect des droits humains.
 
C’est  exactement  pour les mêmes valeurs que Me Jean-Jacques De Felice s’est engagé  pour assurer la défense des compatriotes algériens livrés aux répressions sauvages, au règne de la responsabilité collective et de l’illégalité. Grâce à son courage et ses convictions morales et politiques, il a défié les pressions fascisantes qui pesaient sur les avocats. L’assassinat de Me Ould Aoudia ayant été un avertissement contre les défenseurs de « terroristes ».
 
C’est exactement pour les mêmes idéaux démocratiques et des droits de l’homme que Jean-Jacques, après l’accession de l’Algérie à l’indépendance, ne s’en sera pas tenu à la solidarité anti-coloniale. Il ira plus loin par delà une solidarité anti-coloniale, sans dérobade ni complexe. L’engagé d’hier ne se désengagera pas dans son soutien aux forces de la modernité et de l’Etat de droit. Il ne fera pas l’impasse sur les dérives catastrophiques des putschistes, accomplies au nom de la  » révolution » dans le style rétrograde des nationalismes fascisants et staliniens du 20ème siècle.
 
Face à la sale guerre, il n’a  jamais cédé à l’indifférence, à la légèreté laïciste, et aux campagnes de manipulations et de désinformation qui ont  banalisé et crédibilisé les thèses les plus saugrenues de la junte militaro-policière…jusqu’à faire croire aux fictions du suffrage universel, voire à l’existence d’une constitution légitime. Depuis qu’au lendemain du referendum d’auto-determination une clique miltaro-policière imposa à l’Assemblée Nationale Constituante une constituante  trafiquée dans un cinéma. en 1962.
 
Jean-Jacques n’était pas dupe, il évoquait devant moi comment le FIS devait être perdant aux vraies premières élections législatives qui devaient avoir lieu en juin199&,  la  loi électorale  et le découpage des circonspections ayant été préparés, sans  par  Mouloud Hamrouche, le 1er ministre qui avait ouvert  le pays à la démocratie. Il savait donc la déroute assurée des  radicaux islamistes, autrement dit, une solution démocratique par excellence et au surplus  sans effusion de sang. Or, le 5 juin 1991, les panzers de l’armée occupent la capitale et le chef du gouvernement sera limogé.  Le  Cabiner Noir fera alors passer le FIS à la 2ème élection législative. Episode idéal visant à  justifier le coup d’Etat militaire du 11 janvier 1992 qui devait enterrer définitivement l’ouverture  démocratique. C’est à ce moment que le frère De Felice a percé la tragédie algérienne piégée par les mensonges et les manipulations dignes des systèmes totalitaires.
 
Ce faisant, a-t-il rompu  ainsi avec un  consensus de complicités occidentales, confortables et  sans gloire, pour renouer avec cette solidarité qui ne nous a jamais fait défaut dans les pires moments. Comme pendant les années de braise, ils ne pouvaient mettre en balance, d’un côté les souffrances et la détresse d’un peuple qui se voit dépouillé de ses idéaux et d’une  résistance très chère payée et de l’autre des groupes d’imposteurs qui ont confisqué son droit à  la paix  à  une vie digne  et heureuse.
 
Vos attitudes Jean-Jacques étaient tout sauf banales. Elles nous ont  été incroyablement précieuses pendant notre résistance à la dictature .Tous ceux et celles qui refusent d’être dupes ont contribué à empêcher que les 200 000 morts de la décennie 90 soient engloutis dans cette indifférence généralisée qui fait de l’Algérie un pays à part, une sorte de trou noir où les valeurs universelles n’ont plus court, une Omerta à l’exemple de celle  qui, dans les années 1930, avait été complice de la destruction de le république espagnole.
 
Vous restiez toujours disponible pour faire en sorte que le peuple français ne méprenne pas sur les enjeux réels d’un pouvoir mu par une obsession : que la France continue à cautionner une politique d’oppression et de régression afin d’empêcher toute solidarité avec celles et ceux qui, en Algérie, n’ont pas renoncé.
 
Merci Jean-Jacques d’être resté VOUS.
 
Le 28-11- 2008
Hocine Ait-Ahmed 

Commentaires

  1. justice&verité dit :

    Nous nous joignons á
    Hommage du Dr. Hocine Aït-Ahmed: A la mémoire de Jean-Jacques De Felice

    Merci Dr. Hocine Ait-Ahmed,
    vous etes le vrai Homme diplomate algerien qui fait notre fierté 4ever!
    Vous etes le pere de la diplomatie algerienne digne du nom!
    D’ailleurs votre HISTOIRE (en majuscule) est gravé en lettres d’OR parle son propre language.

    Tous les peuples epris de justice du tiers monde et en particulier votre propre peuple nous les algerien(ne)s
    vous portent dans nos coeurs 4ever.

    Votre these de doctorat sur les droits de l’homme est si magistrale et une lecon Historique pour toutes les generations futures.
    Merci Dr. Hocine Ait-Ahmed!

    En mars 1978, il soutiendra en France une thèse de droit public sur « Les droits de l’homme dans la charte et la pratique de l’OUA « .

    Aujourd’hui agé de 82 ans et après ses presque 70 ans de combat (exactement 66 ans car il adhera au PPA á l’age de 16 ans et deja á l’age de 11 ans il ecopa d’une nuit en prison), si on tente de dresser un profil de sa personnalité, on sera unanimement à dire que c’est un homme à qui l’histoire a toujours donné raison.

    Par ses différentes interventions, et quels que soient les événements, il a toujours été fidèle à ces options et pour un combat infaillible des droits de l’homme et nous tenons pour preuve tous ces documents officiels publiés sur ce site.

    details:
    http://www.geocities.com/hocine_ait_ahmed/Bibliographie.htm

    Histoire vivante et propre d’un HOMME PROPRE
    http://www.geocities.com/hocine_ait_ahmed/

    Nous avons l’honneur et le plaisir de vous presenter un temoignage, de certains amis (le mari et sa femme des docteurs), Historique sur un certain IIIeme congrés dans une salle de fete á Tipaza.

    Une description du lieu de cette salle,
    en face á peu pres 150 metres une petite montagne et sur la crete un CEM entouré et sur ces arbres des agents « ingrats » du drs qui filmait pendant 4 jours-et-nuits cad 4*24h=96 heures!!!
    ce qui bougeait dans la salle et tout autour.

    Puis autre chose, 2 freres mesquins istes du quotidien LeSoir sont venus chahutaient comme des chiens et criaient haut-et-fort « nous sommes maa el wakfin! » cad le pouvoir!
    Bref!

    Leur temoignage continue,

    Grace á votre HISTOIRE, plusieurs « Hocine Ait-Ahmed » sont deja infantés en Algerie, nous les avions vu réellement dans cet extraordinaire IIIeme congrés malgré les coupures electriques par la securité militaire qui filmait des « arbres » du CEM les plus de 1500 delegués et les 100-aines d’invités etrangers venus de tous les coins d’algerie et du monde…

    ce moment etait emouvant, incroyable et inoubliable!

    C’etait une joie familliale!

    Nous avions rencontré plusieurs visages connus et inconnus, meme Mhenni chantait FFS,…

    L’on se souvient comme hier, quand le Dr. Ait-Ahmed etait venu tard dans la nuit de son hotel d’alger á la salle du congrés de Tipaza pour assister aux choix democratiques des delegués sur la voix du parti et ce choix de la derniere heure etait si important que nous avions assisté á la maturité des jeunes adherents du FFS quand il parlait « politique » …

    nom de Dieu de quelle ecole sont-ils issus?

    y’a-t-il vraiment, en algerie, des jeunes dont l’age ne depasse pas les 18, 19, 20 ans parlaient politique …
    mais d’oú sort-ils?

    c’etait vraiment emouvant au meme temps l’espoir de l’algerie de demain existe bel-et-bien malgré les charognards et les coupures electriques imposées par ce drs, nous avions illuminés cette grande salle avec nos bougies et notre savoir et cette formidable jeunesse venue de tous les coins d’algerie.

    Le FFS est un ecole de la democratie et est ancré dans toute l’algerie.
    Cette jeunesse est le porte flambeau de l’algerie de demain.
    MERCI Dr. Hocine Ait-Ahmed.

    Discours de clôture de Hocine AÏT-AHMED

     » Je dirais restituer le pouvoir aux citoyens et aux citoyennes pour choisir leurs options et les hommes et les femmes chargés de les mettre en œuvre. Renforcer les pouvoirs et les moyens financiers des institutions municipales et wilayales dans le cadre d’une démocratie décentralisatrice. »

    Dans un Etat de droit, quoi de plus normal et de plus sain que la tenue d’un congrès d’un parti légal et qui de plus n’a jamais dévié d’un iota dans sa ligne non violente. Hélas, nous sommes dans l’Etat de la raison d’Etat. Et comme l’Etat lui-même est privatisé par des hommes et des clans, il ne reste que l’Etat des manipulations et des intérêts. Ce qui explique l’hostilité implacable, que le pouvoir a affiché vis-à-vis de ces troisièmes assises, hostilité qui s’est exprimée d’une manière flagrante dans le refus de nous accorder un local adéquat pour recevoir nos hôtes et nos invités illustres dans des conditions dignes de l’hospitalité et de respect traditionnel de notre pays.

    Encore une fois, ça était un bonheur d’être de nouveau parmi vous. Je me sens dans une situation de renaissance et c’est la première fois, que je fais la connaissance des centaines de jeunes qui constituent la future génération dirigeante. Et comme disait un écrivain célèbre : “ Il existe une espèce de connaissance, qui est une véritable co-naissance, naître avec”. Nous venons donc de naître ensemble avec le succès de notre troisième congrès.

    Laissez-moi d’abord rendre hommage à votre dévouement, j’allais dire, à votre résistance physique éprouvée par quatre jours de travaux sans relâche avec leurs trois nuits d’insomnie volontaire. Cet hommage s’étend, bien entendu, au président et aux membres du bureau qui en ont vu des vertes et des pas mûres et qui heureusement ont reçu de si nombreux réconforts, dont ceux des Verts, et le soutien enthousiaste de toute la communauté réunie à Tipaza.

    details: http://www.ffs-dz.com/TROISIEME-CONGRES-DISCOURS-DE.html?var_recherche=3eme%20congr%C3%A9s

    encore curieux?
    un site interessant pleins d’infos :
    http://www.users.ch/troubles/ffs.htm

    Au bon entendeur.

  2. kaci dit :

    Je n’ai rien à ajouter à ce que tu as dit camarade Justice et Verité, mais toutefois voudrais-tu STP me laisser me joindre à ce que tu as ecris la-dessus.Cela me toucherait vraiment!
    Merci d’avance.Sma……………

  3. belaid dit :

    A 53 ans , je n’ai jamais été déçu de notre amghar azemni .
    A 82 ans , Hocine Ait Ahmed a toutes ses facultés morales et même physiques .Il se porte à merveille et si nos décideurs se réveillent un peu pour lui demander à mettre sur rail le train Algerie .

  4. justice&verité dit :

    kaci a dit:
    2 décembre 2008 à 16:16
    Je n’ai rien à ajouter à ce que tu as dit camarade Justice et Verité, mais toutefois voudrais-tu STP me laisser me joindre à ce que tu as ecris la-dessus.Cela me toucherait vraiment!
    Merci d’avance.Sma……………

    Nous aussi nous etions si touchés de rediger notre intervention/contribution sur ce formidable Blog, un clin á el-mouhtarem et Benderouiche. Bravo les amis du coeur!

    kaci, tu sais que notre coeur est si grand donc il y’a toujours de la place pour des etres de ton espece et categorie.

    ps: t’as pas besoin de nous remercier le plaisir est de notre coté pour te dire merci eternel pour votre combat sincere et franc!

    Belaid, nous avions eu la chance dans notre vie de le rencontrer, croyez-nous, parole d’honneur, un Homme simple/modeste sur tous les plans mais il brille de savoir.

    Vous avez raison de suggerer le Dr. Hocine Ait-Ahmed pour mettre l’algerie sur rails si ces decideurs pensent á l’avenir de leurs enfants et leurs enfants … etc!

    Savez-vous que le mot « Rahma » sortait de la bouche du Dr. Hocine Ahmed quand il avait posé ses pieds en 1989 á Alger.
    Alors aux decideurs algeriens, pensez-y pendant qu’il est en vie, il peut vous octroyer une « rahma » á condition que vous arretez votre cirque « bouhef » et une assemblée constituante et votre unique salut car ce Bouhef qui est malade ira rencontrer notre createur mais que laissera-t-il derriere lui ?

    un grand desordre national catastrophique!
    ca va etre dure pour tout le monde de remedier vos erreurs si fatales.

    Enfin assez parler…
    merci kaci et belaid, il y’a l’espoir en algerie!
    Au bon entendeur.

  5. mohand arezki dit :

    je n’ai rien a dire du parcours et de l’histoire de cet homme. l’article de ahmed de paris sur ait ahmed est instructif.
    Il faut «défendre la société» comme le préconisait Michel Foucault. La défense de cette dernière passe par la réhabilitation de tous ceux dont elle a été privée.

    « L’Algérien est orphelin de ses repères: intellectuels, symboles…. etc. Alors, il ne faut pas s’étonner si demain des hommes et des femmes se tromperont de choix, d’orientations ou n’arriveront pas à lire les trajectoires dont les tenants du pouvoir en veulent leur imposer.
    La culture et la pensée uniques sont présentes dans tous les espaces d’exercice du pouvoir au sens large du terme. En relisant nos fondamentaux, on s’aperçoit très vite que nul n’est indemne….. FFS compris. Est-ce que, pour autant, cela nous conduira à jeter le bébé et l’eau du bain ? C’est à ce point que je vais essayer de répondre, même si certains blogueurs trouveront mes propos en décalage avec l’ambiance dominante.

    1- Le FFS est un instrument au service d’une transformation sociale tant souhaitée par les citoyens et non pas une fin en soi. Mais à lire certains commentaires, nous constatons que cet idéal s’éloigne de plus en plus…. Le FFS et son idéal en perdent grandement en passant à coté de l’essentiel. C’est ce que privilégient certains blogueurs qui insistent sur des problèmes strictement organiques…. et qui s’adonnent à des analyses et à des raccourcis totalitaires ou à des conspirations.

    La plus grande supercherie, c’est de considérer que les problèmes du FFS soient l’oeuvre d’un groupe, ou la somme d’individus arc-boutés à des privilèges ou à des mécanismes de rétribution symbolique ou matérielle.

    Le problème de l’Algérie est celui de l’inexistence d’une véritable culture politique (faut-il souligner que l’Algérie possède des généraux avec des mentalités de sergents ? )… donc, c’est tout le dispositif, au sens foucaldien du terme, qu’il fallait revoir du fond en comble… Dans cette optique, est-ce que le FFS a apporté quelque chose ?

    Au regard des prises de position du parti, les observateurs avisés estiment que ce dernier a joué son rôle dans l’alerte et apporté des propositions de sortie de crise. Si le FFS a un seul mérite, c’est celui d’avoir la lucidité et la clairvoyance nécessaires pour ne pas s’empêtrer dans les dessins du régime.

    C’est dans cette optique qu’il fallait scruter les différentes prises de position des dirigeants du parti, M. Ait Ahmed en premier. Est-ce que M. Ait Ahmed a apporté quelque chose à notre société? En quoi et comment le FFS pourrait constituer une singularité ?

    2- Le FFS constitue aux yeux des observateurs deux singularités : la première, c’est la qualité de son président qui est, quoi que disent les uns et les autres, un homme qui possède la distance, la lucidité et toutes sortes de légitimité ( historique, intellectuelle, populaire…) pour s’affranchir des luttes intestines et ne pas prendre part aux spectacles que le pouvoir livre à chaque occasion.

    La deuxième c’est l’autonomie du parti. Le leader du FFS, par son éloignement, apporte par son autonomie, par l’absence de pressions directes sur lui, l’équivalent ou plus de ce que le parti perd de cette absence.

    Mais ce qui me désole le plus, c’est que malgré la noblesse et le parcours exemplaire du FFS dans un environnement très hostile, une partie des militants ne s’intéresse qu’a des questions organiques. En quoi la situation organique du parti changera la vie de la ménagère ? Pourquoi quand Ait Ahmed parle du Maghreb, certains veulent le réduire aux querelles du parti ?

  6. ya ammi acchour dit :

    encore la censure mon commentaire vous dérange sales traitres.
    vous n’aimez pas la verité
    a dieu.

  7. justice&verite dit :

    Quand est ce que le Prix Nobel des droits de l’homme á cet infatiguable militant des droits de l’Homme?
    Quand est-ce que le prix El-karama á ce geant militant des droits de l’homme?
    Aux organisations des droits d’evaluer son combat pour les droits de l’homme, NOUS ALLONS SAISIR toutes les organisations du monde, de l’ONU et les fondations Kennedy/Carter et autres …
    Au bon entendeur

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER