La journaliste Hayet Haroun est décédée

hay.jpg

Sa conception de la fonction, ses valeurs et son esprit lui ouvrirent le chemin. Jeune et dynamique, elle intègre l’équipe de la Dépêche de Kabylie, laquelle se souviendra, immanquablement, de la grandeur de ce bout de fille, son sens du travail, son affection hayat.jpgpour les autres et son inégalable tact relationnel.

Il est tellement difficile d’écrire sur un ami qu’on vient de perdre, que même la plume a de la peine à s’y mettre. Dans notre cas, ni les pleurs ni  les mots ne peuvent soulager l’immense chagrin que vient de nous infliger la mort de notre consoeur Hayet Haroun. Journaliste de talent, elle faisait montre d’un professionnalisme sans égal. Respectueuse et respectable, Hayet, la jeune fille au sourire d’ange, a pu, au bout de quelques mois de travail, s’imposer comme une plume respectée.

Née en 1980 à Boghni, Hayet a fait le plus clair de son parcours scolaire dans sa région natale. Après de brillantes études au lycée, elle rentre à l’université d’Alger où elle s’inscrit à une licence en anglais. Toujours bosseuse, elle en sort quatre ans après avec une licence, mais elle opte pour le journalisme. Ses débuts dans la profession l’ont prédestinée à une carrière de grande journaliste. Sa conception de la fonction, ses valeurs et son esprit lui ouvrirent le chemin. Jeune et dynamique, elle intègre l’équipe de la Dépêche de Kabylie, laquelle se souviendra, immanquablement, de la grandeur de ce bout de fille, son sens du travail, son affection pour les autres et son inégalable tact relationnel.

Au bout de quelques mois de travail et d’abnégation, Hayet découvre sa maladie, une maladie qui l’accompagnera le restant de sa vie. Elle était atteinte d’une tumeur au niveau du foie. Le physique diminué, la santé ébranlée, mais le courage resté en l’état, l’esprit l’était aussi. Même avec la maladie qui la gangrènait, Hayet est restée la même. Toujours souriante et courageuse, elle combattait sans répit contre la maladie. Elle se savait condamnée, mais elle répondait toujours présente, ponctuelle et sérieuse dans son travail. Son abnégation et dévouement l’ont conduite à assurer la responsabilité au niveau de la rédaction du journal. Elle était nommée chef de la rubrique nationale.

Hier, à la rédaction du journal à Alger, où elle a travaillé, l’ambiance n’était guère au travail. L’image de la défunte hante les esprits et les cœurs. Sa disparition, avant-hier, a fait plonger le personnel dans une consternation indescriptible.

Les signes du chagrin se lisaient sur les visages. Notre consœur Hayet Haroun nous a rappelé que malgré les aléas de la vie, les souffrances quotidiennes et les  handicaps, le cœur peut maintenir la vie, l’esprit s’ouvrir à tout et le rire battre le drame d’une existence en sursis. Sa perte est aussi une leçon. Au-delà du chagrin et la tristesse, nous comprenons que les fleurs meurent terriblement trop vite, de peur que leur valeur ne chute.

Aujourd’hui, elle nous quitte pour l’éternité, après 28 printemps d’une vie belle et intense. Malgré tout. Celle avec qui nous avons appris à être courageux et combatifs nous lègue une succession de leçons. A commencer par celle d’une femme courageuse et tenace. Elle nous apprend, aussi, que la vie ne vaut rien si elle n’est pas associée à l’espoir…

Son prénom Hayet signifie Vie. Celle qui porte ce prénom, même si elle n’avait le temps nécessaire pour tout faire, a mené une vie toute de dignité et de bravoure…même courte.

Repose en paix Hayet, ton sourire charmera à jamais le morne quotidien de ceux qui t’ont connue.

Ton étoile sera éternellement rayonnante. Mohamed Mouloudj

En cette douloureuse circonstance, EL Mouhtarem présente ses sincères condoléances à la famille de la défunte.

Commentaires

  1. samaritain dit :

    A DIEU NOUS APPARTENONS ET A LUI NOUS RETOURNONS.
    REPOSE EN PAIX HAYET.
    MES SINCÈRES CONDOLÉANCES A TOUTE LA FAMILLE HAROUN.

  2. Sniper dit :

    Mes sincères condoléances à sa famille et à ses collègues du journal.
    Que Dieu ait ton âme et t’accueille dans son vaste paradis.

  3. ait yahiatene dit :

    mes trés sincéres condoléances à toutes sa famille haroun et sa famille journalistes.
    Que Dieu ait ton âme et t’accueille dans son vaste paradis

  4. jazairia dit :

    sincères condoléances à sa famille ses amis et ses collègues du quotidien la dépêche de Kabylie. que Dieu accueille la défunte en son vaste paradis.

  5. meslem zahia dit :

     »
    ina li ellah wa ina ilayhi radjioune » au non de tous ses ami(e)s et enciens camarades de classe la l1 du lycee et de l université d ‘alger, je presente mes sinceres condoleances a ses parents les membres de sa famille et collegues de travaile .une fille chic c ‘etait la meilleure .repose en paix ma cherie

  6. Khaled KHARCHI dit :

    Sincères condoléances à ses parents, Hayet était l’amie de tous ceux qui l’ont connue. étudiante brillante, assoiffée de culture et de savoir. repose en paix hayet

  7. djaaboub dit :

    Rabi yarahmak HAYET. Mes condoléances à sa famille.

  8. Nacer KACI et Khaled KHARCHI dit :

    En tant qu’anciens copains de classe de hayet, nous avons souhaité présenter nos sincéres condoléances à toute sa famille. repose en paix hayet, tu resteras à jamais dans nos coeurs.
    a dieu nous appartenons et à lui nous retournons

  9. redouaneisic@yahoo.fr dit :

    Au nom de l’institut de journalisme à Alger, je tiens à présenter mes condoléances à toutes sa famille.

    Inna Lillah wa inna ilayhi raadjioune.

  10. Myriam dit :

    Hayet, je t’ai connue quelques heures au CPMC…nous y avons partagé quelques moments délicieux de papotage, qui m’ont complètement fait oublié l’ambiance morose qui y règne souvent…
    hier j’ai su que tu n’étais plus de ce monde depuis 40jours déjà, et ma tristesse est indescriptible… je sais que tu ne mérites pas que la tristesse t’entoure… car à chacune de nos rencontres, tu afficahis un sourire infaillible, même lorsque les tumultes de la vie et la négligence des uns et des autres te fatiguaient et me faisaient rager…
    qui donc a ta foi et ta force? je m’en veux de ne t’avoir pas exprimé franchement mon admiration…
    Hayet tu es la vie malgré la mort, mes larmes aujourd’hui ne veulent pas se retenir de couler, pardonne-moi… mais c’est ainsi, quand on aime quelqu’un on le pleure…ça ne se contrôle pas…
    Tu as pris ta retraite de ce monde fatiguant pour te reposer enfin, quiète et pénarde, auprès de ton éternel protecteur…
    Une pensée particulière pour ta famille, surtout pour ton père qui t’accompagnait de tout temps et te harcelait de son instinct paternel et amour indefectibles, comme pour profiter de chaque seconde à tes côtés…

    Hayet tu resteras un symbole de la femme battante et vivante pour moi…

  11. justice&verité dit :

    Hayette veut dire la vie… et plus ce joli sourire …
    Votre visage est si lumineux… votre environnement est aussi joyeux et serein c’est grace á votre positive aora.
    on dit la beauté de l’etre humain est le reflet de son interieur.
    On vous voit propre et belle c’est justement le reflet de votre personnalité et nature. On a l’impression qu’Uniquement les etres propres qui ne quittent vite.
    REPOSEZ-VOUS EN PAIX et Que Dieu vous accueille dans son vaste paradis.
    Tendrement votre.

  12. hadj amer dit :

    (A DIEU NOUS APPARTENONS ET A LUI NOUS RETOURNONS)REPOSE EN PAIX HAYET Que Dieu ait ton âme et t’accueille dans son vaste paradis.(iilla yuwane ghasse oulachithe lomani yella….)

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER