M. Ould Abbes faites un tour plutôt à Londres

ould.bmpAh le pauvre M. Hasseni-Hassani! Le ministre en personne vient s’enquérir de son état. Quelle solidarité exemplaire envers les hauts serviteurs muets sur les hogra! Le gouvernement loyalement et démocratiquement élu s’ingénie et s’échine à rendre service à ses “électeurs”. Tous ses électeurs et tous les citoyens sans exception…

Alors M. Ould Abbes faites un tour à Londres, il y a toute une famille, avec enfants, qui croupie dans les centres de rétention. Elle ne bénéficie pas de liberté provisoire, elle est vraiment retenue et ses enfants ne peuvent aller à l’école. Ce sont des Algériens, pas “hauts” mais des êtres humains.

Nous sommes certains que votre solidarité envers la communauté à l’étranger se fait sans distinctions des classes sociales. Mais un conseil; n’allez pas en Angleterre sans avocat, notre passeport diplomatique ne vaut pas grande-chose… Vous risquez de passer un mauvais quart et devriez montrer patte blanche avec leur sécurité et sans raison apparente.

Le directeur d’un journal algérien (echourouk) vient d’en faire l’expérience. Comme un malpropre, il a dû tout avouer sur son métier et sur ses sources. Dans ce scandale étouffé, la diplomatie algérienne et le gouvernement se sont illustrés encore une fois par son patriotisme légendaire…Y’a que Hasseni qui compte…Voyez-vous, la dignité algérienne est mise à rude épreuve depuis que quelqu’un a promis de la porter très haut…Il faut une 3ème chance assure-t-il…

Par Sniper

Commentaires

  1. jazairia dit :

    entirement d’accord avec vous Sniper. et j’ai déjà dit que cette visite au diplomate avait pour objectif de le desservir car l’opinion publique n’aime pas ce ministre à cause de ses promesses non tenues, de la hogra ainani et des richesses dilapidées. c’est comme si Hasseni avait été visité par Hassani, vous comprenez. je trouve très suspect ces visites et déclrtions pro Hasseni en dernière minute. ils ont attendu 4 mois pour anoner des débilités. je pense très franchement que le gouvernement algérien devrait être dhargaz en disant clairement à la France oui le vrai Hassani et Amellou l’assassin et tous les commanditaires tapis dans l’ombre sont bel et bien en liberté à Alger mais nous ne les livrerons pas car ils ont agi sur ordre du pouvoir politique qu’il faut condamner publiquement, le gouverement peut évoquer la raison d’Etat tout comme le font allègrement tous les pouvoirs de par le Monde et surtout montrer les crocs. si maintenant les français arrêtent Hassani , Amellou ou d’autres avec ds preuves éclatantes eh bien le gouvernement algérien doit les laisser à leur sort car ils sont criminels. je ne défends pas l’ignoble je dis simplement que le diplomate doit absolument être défendu d’une manière tout à fait recevable. à quoi serventles gesticulations de dernière minute par des personnalités très controversées, pour le moins. on ne ferait pas mieux s’il fallait enfoncer ce maheureux diplomate.
    Monsieur Hasseni bon courage pensez bien fort que nous sommes très nombreux à vos côtés et que personnellement je ne vous abandonnerai pas. c’est une question de pincipes. à bas l’injustice et pour les victimes qu’elles soient de simples citoyens ou de hauts fonctionnaires.

  2. samaritain dit :

    UN OULD ABBES QUE J AI ENTENDU DIRE AUX INFOS DE 20 HEURES UN JOUR DE RAMADHAN 2007 : « L ÉTAT A PU SERVIR DEUX(2) MILLIONS DE COUFFINS DE RAMADHAN POUR LES NÉCESSITEUX ET QU ELLE FERA (L’ETAT) DE SON MIEUX POUR SERVIR TROIS(3) MILLIONS DE COUFFINS L ANNÉE PROCHAINE INCHALLAH ».

  3. mohand dit :

    Les Arabes où etes vous, que faites vous? Vos milliards ont fait des vous des brebis appeurées devant les maîtres du Monde. Réveillez vous, allez au charbon, dites vos avis, exigez le respect des peuples. Suivez au moins et renforcez les opinions justes et éclairées de certains hommes du monde, des non musulmans certes mais ils sont courageux et justes. Aidez les Palestiniens à pouvoir vivre, sortez les de la prison dans laquelle ils sont confinés. Aidez les Sahraouis à vivre leur vie de saharaoui celle qu’ils auront choisie sans aucune contrainte. La voix des Arabes est aphone par vos fautes et par vos agissements d’oppreseurs.
    Vous ne pouvez pas agir, car vous etes cagoulés et ne pensez qu’à votre bien être personnel , mais au moins amplifiez les actes de certains hommes qui savent distinguer le mal du bien et qui le disent.

    « L’Assemblée générale de l’ONU a examiné les 24 et 25 novembre 2008 le rapport du Secrétaire général sur la situation en Palestine.Le président de l’Assemblée, Miguel d’Escoto Brockmann (Nicaragua), a fait de ce débat une question de principes. Ouvrant la séance, il a déclaré :

    « Je presse la communauté internationale d’élever sa voix contre la punition collective de la population de Gaza, une politique que nous ne pouvons pas tolérer. Nous exigeons la fin des violations massives des Droits de l’homme et appelons Israël, la Puissance occupante, à laisser entrer sans délai les ressources humanitaires et autres dans la Bande de Gaza. J’ai parlé ce matin de l’apartheid et de comment le comportement de la police israélienne dans les Territoires palestiniens occupés semble si proche de celui de l’apartheid, à une époque révolue, un continent plus loin. Je crois qu’il est très important que nous, aux nations Unies, employons ce terme. Nous ne devons pas être effrayés d’appeler les choses par leur nom. Ce sont les Nations Unies après tout qui ont élaboré la Convention internationale contre le crime d’apartheid, explicitant au monde entier que de telles pratiques de discrimination institutionnelle doivent être bannies lorsqu’elles sont pratiquées. Nous avons entendu aujourd’hui un représentant de la société civile sud-africaine. Nous savons que partout dans le monde des organisations de la société civile travaillent à défendre les Droits des Palestiniens, et tentent de protéger la population palestinienne que nous, Nations Unies, avons échoué à protéger. Il y a plus de 20 ans, nous, les Nations Unies, avons pris le relai de la société civile lorsque nous sommes convenus que des sanctions étaient nécessaires pour exercer une pression non-violente sur l’Afrique du Sud. Aujourd’hui peut être, nous les Nations Unies, devons envisager de suivre l’exemple d’une nouvelle génération dans la société civile, qui appelle à une campagne non violente similaire de boycott, de désinvestissement et de sanctions pour faire pression sur Israël. J’ai assisté à un grand nombre de réunions sur les Droits du Peuple palestinien. Je suis stupéfait que l’on continue d’insister sur la patience alors que nos frères et nos sœurs palestiniens sont crucifiés. La patience est une vertu à laquelle je crois. Mais il n’y a aucune vertu à être patient avec la souffrance des autres. Nous devons agir avec tout notre cœur pour mettre fin aux souffrances du Peuple palestinien (…) Je tiens également à rappeler à mes frères et sœurs israéliens que même s’ils ont le bouclier protecteur des États-Unis au Conseil de sécurité, aucun acte d’intimidation ne changera la résolution 181, adoptée il y a 61 ans, appelant à la création de deux États. Honteusement, il n’y a pas d’État palestinien que nous puissions célébrer aujourd’hui et cette perspective est plus lointaine que jamais. Quelque soient les explications, ce fait central tourne l’ONU en dérision et nuit gravement à son image et à son prestige. Comment pouvons-nous continuer ainsi ? ».

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER