• Accueil
  • > Libre débat
  • > La priorité est pour un débat POLITIQUE autour du colonialisme ALGERIEN !!!

La priorité est pour un débat POLITIQUE autour du colonialisme ALGERIEN !!!

independance.jpgDisons le franchement: Que peut apporter un tel débat technique de bas niveau pour les futures générations. N’est-il pas là un jeu du pouvoir militaire et une DIVERSION autour des vraies QUESTIONS POLITIQUES du moment ? Car la  primauté d’une lecture politique sur une lecture  militaire de la révolution est absolument déterminante pour comprendre les enjeux effectifs de la révolution et surtout déterminer les tenants et les aboutissants de notre crise actuelle. C’est cela qui permettrait aux futures générations de connaître réellement les VRAIS hommes et les femmes qui nous ont libérés du colonialisme.

En effet, je ne pense que tous ces gens CONFLICTUELS et sanguinaires ont vraiment le temps et les moyens intellectuels de penser à la libération où nous conduire vers le chemin de l’INDEPENDANCE. Au contraire, ces gens ont causé un énorme retard pour concrétiser une VRAIE INDEPENDANCE POLITIQUE du pays. A cet effet, il suffit de voir l’état actuel du pays pour se rendre compte. Ils ne vont tout de même pas nous dire que c’est le colonialisme français qui a ruiné notre pays.

En réalité, cette situation est causée par leur soif du pouvoir et leur IGNORANCE de ce qu’est le sens de
la LIBERTE.

La France a peur de nos politiques tel AIT AHMED, ABANE, BENMHIDI et de tous ces militants QUI NE FONT PAS TROP DE BRUIT et qui sont armés de sagesse politique. Ils sont devenus des repères de base. Ils ont structuré les populations au niveau de nos villages et de nos villes. Ce sont eux qui nous ont réellement LIBERES.

Aujourd’hui, la priorité est pour un débat POLITIQUE autour d’une VRAIE LIBERATION POLITIQUE du pays. Cette fois-ci ce n’est pas autour du colonialisme FRANÇAIS mais contre le colonialisme ALGERIEN.  

Par Mohand Tahar MOHAMMEDI

Commentaires

  1. kouider dit :

    MT Mohammedi, cet angle de débat est fondamental. le mouvement national date du début des années 20, au moins. Les détenteurs du pouvoir l’ont réduit à 54-62 et l’ont réduit aux armes. En bref, et de façon caricaturale,ceux qui ont pris les armes durant ces 7 années (et les faux moudjhidine qui se sont accrochés à eux) s’estiment être les propriétaires, corps et biens de l’algérie. L’on comprend mieux le vide politique qu’ils ont orchestrés et la domination qu’ils ont assise par la oorruption à tous les échelons. Actuellement, tous ceux qui s’opposent à la candidature de fakhamatouhou sont mis sur liste noire, marginalisés et réprimés sous diverses formes. la citoyenneté est interdite, la liberté d’opinion aussi pour le second collège auquel nous appartenons. avec le projet de loi sur la cybercriminalité, même les intervenants sur ce site seront reprimés.

  2. Anonyme dit :

    Le titre de cette parution passionnée pose problème : “La priorité est pour un débat politique autour du colonialisme algérien”. Voilà le colonialisme redéfini en toute … liberté POUR TOUS les algériens. Cette façon de procéder relève non de la “politique” mais de la « propagande ». Qui ignore encore les fondements de la propagande ?

    « La France a peur de nos politiques tel AIT AHMED, ABANE, BENMHIDI et de tous ces militants … qui sont armés de sagesse politique. … Ce sont eux qui nous ont réellement LIBERES. »
    On ne saurait assez recommander à quiconque parle de “sagesse politique” d’en faire l’effort et de se montrer très attentif aux mots que l’on emploie, surtout dans un espace ouvert à un large public.

    Trop d’amalgames, trop d’embrouilles, cela ne sert personne.
    La juxtaposition des noms des morts et des vivants, l’usage indifférencié de notions distinctes, comme « indépendance » et « liberté », « ane peuvent pas éclairer les esprits, nii favoriser un “débat politique” digne de ce nom.

    Cette contribution porte de façon évidente le sceau d’une seule écurie, comme si l’Algérie était réduite à un seul … clocher. Cela manque de mesure. L’Algérie a un potentiel d’intelligence qui dépasse de loin les limites qui sont posées de façon peremptoire dans ce texte.

    Enfin, se rend-on compte qu’en brandissant une figure du passé comme solution aux problèmes actuels, on ne peut plus dénoncer la détention du pouvoir par des “vestiges” du passé.
    Ou bien on veut le chamgement et Aït Ahmed, quelles que soient ses qualités, ne peut pas incarner le changement ; ou bien on s’accroche à une figure mythique et on dénonce plus les “grabataires” au pouvoir. Ils sont de la même école.
    Pour quelle raison avance-t-on ce monsieur comme seule option ? Il n’y a personne pour prendre la rélève en Algérie ? C’est peut-être pour cela que rien ne peut aller : “on” n’est pas capable de “décrocher”.

    Enfin, que signifie la référence surprenante à la France dans l’extrait ci-dessus ?

  3. wi yilan' dit :

    Le message précédent est parti par accident. Je termine et signe

    Le titre de cette parution passionnée pose problème : “La priorité est pour un débat politique autour du colonialisme algérien”. Voilà le colonialisme redéfini en toute … liberté POUR TOUS les algériens. Cette façon de procéder relève non de la “politique” mais de la “propagande”. Qui ignore encore les fondements de la propagande ?

    “La France a peur de nos politiques tel AIT AHMED, ABANE, BENMHIDI et de tous ces militants … qui sont armés de sagesse politique. … Ce sont eux qui nous ont réellement LIBERES.”
    On ne saurait assez recommander à quiconque parle de “sagesse politique” d’en faire l’effort et de se montrer très attentif aux mots que l’on emploie, surtout dans un espace ouvert à un large public.

    Trop d’amalgames, trop d’embrouilles, cela ne sert personne.
    La juxtaposition des noms des morts et des vivants, l’usage indifférencié de notions distinctes, comme “indépendance” et “liberté”, “armés de sagesse politique » en particulier, ne peuvent pas éclairer les esprits, ni favoriser un “débat politique” digne de ce nom.

    Ce texte porte de façon évidente le sceau d’une seule écurie, comme si l’Algérie était réduite à un seul … clocher. Cela manque de mesure. L’Algérie a un potentiel d’intelligences qui dépasse de loin les limites qui sont posées ici de façon péremptoire et sans recours.

    Enfin, se rend-on compte qu’en brandissant une figure du passé comme solution aux problèmes actuels, on ne peut plus dénoncer la détention du pouvoir par des “vestiges” du passé.
    Ou bien on veut le changement et Aït Ahmed, quelles que soient ses qualités, ne peut pas incarner le changement ; ou bien on s’accroche à une figure mythique et on dénonce plus les “grabataires” au pouvoir. Ils sont de la même école.
    Pour quelle raison avance-t-on ce monsieur comme seule option ? Il n’y a personne pour prendre la relève en Algérie ? C’est peut-être pour cela que rien ne peut aller : “on” n’est pas capable de “décrocher”.

    Enfin, que signifie la référence surprenante à la France dans l’extrait ci-dessus ?

  4. Djzaïri el meskine dit :

    A Anonyme,
    Quelle analyse et quels amalgames !
    Laissez les gens s’exprimer et arrêtez de jouer inconsciemment aux censeurs!

  5. justice&verite dit :

    Le Dr. Ait-Ahmed Hocine est l’actuel Mandela Nelson de l’algerie.
    Il est capable de rendre l’algerie sur rails 2M8 et il laissera sa place á cette incroyable jeunesse.

    « La volonté de paix crée une dynamique de réconciliation qui impose d’elle même les garanties que chacun doit donner aux autres. Et que tous doivent donner à chacun ».
    Hocine Ait Ahmed 1999
    http://www.geocities.com/hocine_ait_ahmed/

    Saha Eidkum.
    Au bon entendeur.

  6. wi ylan' dit :

    Ainsi soit-il. Et que chacun se le tienne pour dit : nous savons tout et vous ne savez rien. Et … qui n’est pas avec nous est contre nous (vous connaissez sans doute) !
    Un vrai novlangue : « Le novlangue (newspeak en anglais) est la langue officielle de l’Océania inventée par George Orwell pour son roman « 1984″ (publié en 1949). Il est une simplification lexicale et syntaxique de la langue destinée à rendre impossible l’expression des idées subversives et à éviter toute formulation de critique (et même la seule « idée » de critique) de l’État. » Wikipédia

    Une proportion trop grande de commentaires sont à l’image du langage politique officiel : les mêmes mots abstraits sont employés dans le même contexte (politique et partisan) par des personnes qui dénoncent chez l’autre un usage de propagande de mots qu’elles emploient elles-mêmes dans le même but.
    Pour caricaturer : on pratique le mensonge pour dénoncer le mensonge. Hadj moussa moussa el hadj (ça, tout le monde connaît en Algérie).

    Nourrissons cependant pour ce fameux peuple algérien, à la place de qui beaucoup se permettent de penser, nourrissons l’espoir qu’il se décidera un jour prochain à choisir par lui-même et pour lui-même (vous vous souvenez ?) des représentants capables de loyauté, libérés de toute volonté de pression, donc dignes de gérer leurs affaires.

  7. amina&amin dit :

    Certains s’exhibent d’une facon incroyable soit par ignorance soit par naiveté et des-fois les 2 cas simultanement + ils sont ou bien veulent etre les avocats du diable (pouvoir en place) …

    é é pourquoi vos mauvais crachats anti FFS et son president le Dr. Ait-Ahmed?

    est-ce votre exhibition et l’etalage de votre job?

    quand le pouvoir
    ruine, saccage, tue et assassine le peuple et des politiciens et des membres actif du FFS, infante differents groupes terroristes, emprisonne des journalistes, des cadres sans justice ni jugement, vole les richesses du pays et les salaires des ouvriers, viole les constitutions, traficote toutes les zeleXions, …

    http://abdoumenfloyd.centerblog.net/

    Le parti FFS est pour une IIeme republique et une alternative democratique d’ailleurs depuis sa naissance qui etait deja majeur et vacciné ne cessait de militer pour une algerie vraiment democratique.

    En effet, (merci justice&verite):
    le Dr. Ait-Ahmed Hocine est l’actuel Mandela Nelson de l’algerie.
    Il est capable de mettre l’algerie sur rails 2M8 et cette incroyable jeunesse prendra le relais et la continuité…

    “La volonté de paix crée une dynamique de réconciliation qui impose d’elle même les garanties que chacun doit donner aux autres. Et que tous doivent donner à chacun”.
    Hocine Ait Ahmed 1999
    http://www.geocities.com/hocine_ait_ahmed/

    Le FFS a toujours proposé deS solutions bonneS pour une algerie moderne ce qui agace ce pouvoir dictateur sanguinaire et traque alors les militants du FFS et des-fois ce pouvoir les assassine … depuis 1963 á maintenant 2m8. Tout est documenté.

    Amicalement tendre!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER