• Accueil
  • > Archives pour le Samedi 6 décembre 2008

Archive pour le 6 décembre, 2008

Bouteflika annoncera sa candidature en février 2009

bouteflikapoilu.jpgLe chef de l’Etat, Abdelaziz Bouteflika, annoncera sa candidature à la fin du mois de février ou au début du mois de mars prochain, c’est-à-dire avant l’expiration des délais de dépôt des candidatures auprès du conseil constitutionnel, soit juste avant la convocation du corps électoral. C’est ce qu’a déclaré le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP) lors de son passage jeudi à émission «Rendez-vous de jeudi» de la chaîne II de la radio nationale. 

Karim Tabbou à Tizi-Ghenif: “Il y a nécessité de revenir à la base”

tab1.jpgLe premier secrétaire du FFS, Karim Tabbou, a animé jeudi dernier un meeting politique à la salle omnisports de Tizi-Ghenif. Dans un discours tenu devant une assistance nombreuse, le 2ème responsable du parti d’Aït Ahmed, comme lors de ses dernières sorties, est  revenu sur les questions politiques du moment, notamment l’amendement constitutionnel et la prochaine élection présidentielle.

Ainsi, après un long réquisitoire contre le pouvoir en place qu’il considère comme “le prolongement d’un long processus politique, celui mené par ceux qui ont détourné les objectifs de la Révolution”, l’hôte de Tizi-Ghenif, s’adressant aux partis qui prendront part à la présidentielle, dira que “celle-ci aura au moins le mérite de nous renseigner  sur la couleur de chaque parti.” Même les élites du pays n’ont pas été ménagées, en disant d’elles “ce sont les premières à trahir et à changer de veste, l’orsqu’elles se sont mises à expliquer le bien-fondé de l’amendement constitutionnel.”

Quant aux candidats à la candidature, le responsable du FFS qualifie certans d’entre eux de “diable de la politique”, mais sans pour autant leur dénier le droit de se présenter car, affirme-t-il, “l’essentiel que chacun connaîsse son camp.”

Mis à part le volet politique, le premierr secrétaire du FFS a consacré l’essentiel de son intervention à la situation interne de son parti, d’autant plus que des militants présents dans la salle voulaient débattre sur le  dysfonctionnement des structures du FFS.

 

D’emblée pour affirmer ses bonnes intentions, Karim Tabbou a reconnu que le parti a connu des échecs parce que, selon lui, “on a eu un capital politique que nous avons dépensé, d’où la nécessité de revenir à la base.” Enfin, pour lui, répondant aux critiques d’un militant, déçu de ne pas être invité par la section locale, il dira que “le FFS fera mieux de retourner vers l’originalité”, celle des premiers militants, dont ceux de 1963 décorés de médaille d’honneur à l’occasion de la tenue de ce meeting.

Source La DDKabylie

Déclaration des contestataires du RCD

sadi.jpgUne assemblée générale des militants de la wilaya de Bejaia a été animée par des secrétaires nationaux le jeudi 04/12/2008 a El kseur. Organisée dans le but de susciter le soutien des militants au sujet des mesures iniques d’exclusion prononcées à notre encontre, la réunion a tourné au désavantage de nos inquisiteurs. Tel l’arroseur arrosée, les participants qui avaient aussitôt saisi la supercherie, ont transformé la rencontre en procès en règle de la direction nationale, accusée de recourir systématiquement aux méthodes expéditives d’exclusion dont le parti a payé un lourd tribu.

En effet, le décor était planté afin d’obtenir notre mise à mort, dans la pure tradition stalinienne. Des individus étrangers au RCD ou en rupture de banc depuis des années, renforcés par des personnes venues de TIZI OUZOU ont étés rabattues aux fins de donne l’illusion d’un retour massif des militants. Pire, et afin de décourager toute intervention discordante, les organisateurs ont innové en mobilisant des cameras de surveillance pour filmer tout ce qui bougeait dans la salle, ressuscitant ainsi, les vieilles méthodes des années noires de la sécurité militaire. Mal leurs a pris, puisque tous ce beau monde a fini par se retourner contre eux, après avoir compris qu’ils étaient invités a cautionner un marché de dupes.

Le réquisitoire du secrétaire national a l’organique, dressé contre nous dans l’espoir de rallier l’adhésion des militants a fini par indigner l’assistance. Cette dernière, écœurée par la fumisterie de ce fonctionnaire, payé sur les cotisations des militants et sommé par son patron de justifier son salaire, n’a pas manqué de lui rappeler ainsi qu’a son compère le secrétaire national de la coordination, leurs faillites organique et électorale à Bourmerdes et à Alger, wilayas dont ils sont issus organiquement. C’est ainsi que ces émissaires ont étés invités par des militants à démissionner de leurs responsabilités politiques pour leur échec avérée, et ce, par respect à la déontologie politique.

Nous tenons à saluer le courage et la clairvoyance de nos camarades militants, qui ont su déjouer la manoeuvre, en rejetant sans équivoque notre exclusion. Cette rencontre a eu le mérite de relancer le débat autour de la question de la démocratisation du fonctionnement interne du RCD.Par ailleurs, nous dénonçons les méthodes policières du premier responsable du RCD, qui a fait obligation aux membres du secrétariat national de signer collectivement un dépôt de plainte contre nous au sujet de notre déclaration du…/11/2008, dans laquelle nous avions fait part de notre étonnement concernant «l’enrichissement de certains cadres du parti». A ce sujet, nous tenons a rassurer nos amis du secrétariat national et de la direction politique, que la seule personne mise en cause dans notre propos est le président du RCD.

Béjaia le 05/12/2008
Les signataires:
BENNADJI Braham,KHELADI Sadek, ACHOUR Saci, TINOUCHE Azzedine

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER