Salima Ghezali: « Le politique s’efface derrière l’antiterrorisme »

ghezali.jpgDROITS DE L’HOMME. L’écrivaine algérienne, Selima Ghezali, de passage à Genève pour un colloque.

Carole Vann , InfoSud
Lundi 15 décembre 2008
  

La justification de la torture a pris un autre visage depuis le 11septembre 2001. Lors d’un colloque mis sur pied les 4 et 5 décembre par l’Organisation mondiale contre la torture, Selima Ghezali, journaliste et écrivaine algérienne, explique comment la notion d’universalité des droits de l’homme a été instrumentalisée au cours de l’histoire de son propre pays.

 - Quel rapport a l’Algérie avec la notion d’universalité des droits de l’homme?

Salima Ghezali: Lors de l’adoption de la Déclaration universelle en 1948, au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, cette notion ne s’appliquait pas à mon pays, ni aux autres colonies dans le monde. C’est en puisant dans les concepts de droits de l’homme et d’autodétermination que les Algériens ont pu faire avancer leur cause indépendantiste face aux Français. Une fois l’indépendance obtenue, les anciens Etats colonisés ont signé les différents traités et pactes qui leur permettaient d’être intronisés dans la communauté internationale. Mais ils n’ont jamais mis en œuvre la totalité des droits contenus dans les instruments internationaux. De ce fait, la population algérienne ne s’y reconnaissait pas, elle a vite considéré que ses dirigeants étaient issus des résidus de la colonie.

- C’est toujours le cas aujourd’hui?

- Le paradoxe continue: le pouvoir actuel se pose en tuteur de ces droits en les octroyant à la population selon ses propres critères.

Dans les années1990, nous avons été plongés dans une guerre civile qui n’avait pas de visage, dont on n’a toujours pas saisi les enjeux et qui a fait 200000 morts et 14000 disparus. Une ordonnance du 27février 2006, portant sur la mise en œuvre de la Charte pour la paix et la réconciliation nationale, prévoit une peine allant de 3 à 5 ans et une amende allant de 2800 à 5500 euros pour qui évoquerait par ses écrits ou par dépôt de plainte les faits liés à cette époque noire. Les grands massacres, les exécutions sommaires, les disparitions, les dizaines de milliers de personnes envoyées dans le désert en détention arbitraire, tout cela a été du coup jeté aux oubliettes. Tout ce qui nous reste de visible de cette guerre, ce sont les femmes et les mères des disparus qui viennent chaque mercredi manifester à Alger.

- Qu’est-ce qui a changé avec les attentats du 11 septembre 2001?

- Le 11 septembre a balayé en un jour toutes les années d’effort des organisations des droits de l’homme pour attirer l’attention de l’opinion publique sur les exactions en Algérie. Cette date a permis au gouvernement de se débarrasser de toute culpabilité en se dressant en rempart pour sauver l’humanité menacée par les intégristes. Aujourd’hui, l’Algérie se présente comme réservoir de know how pour combattre le terrorisme. L’opposition est réduite au silence, c’est terrible pour les familles des disparus.

- Comment la population algérienne perçoit ce qui se passe à Guantanamo ou la prison irakienne d’Abou Ghraib?

- Pour les Algériens, c’est une répétition des traumatismes subis sous la colonisation et pendant la guerre civile lors de la décennie noire de la part de notre pouvoir. Une douleur et une colère très profondes. Cela n’aide pas à lutter contre le terrorisme, mais intensifie le choc des cultures. Les Algériens, persuadés que la barbarie vient de l’extérieur, proposent des alternatives inquiétantes. Tandis que l’Occident, convaincu de l’inverse, intensifie ses lois répressives.

- Les attentats augmentent dans le monde. Quelles actions immédiates peuvent être entreprises pour stopper cette escalade?

- Il faut condamner sans équivoque la torture, les traitements dégradants. Cela donnerait un signal fort, contraire à celui émis après le 11 septembre. Actuellement, nous nous trouvons dans une situation où les politiques s’effacent derrière la guerre contre le terrorisme, en justifiant le manque de transparence. Ce rapport de force très dangereux préfigure le terrorisme comme acteur politique. Ce qu’il faut absolument éviter.

Commentaires

  1. AlgerienHonnete dit :

    Cette femme est brave, car il a les mêmes principes de 1990 Bravo Mme.
    Contrairement à la BOUGNOULE de louiza hanoune qui sali l’image des femmes combatantes algériennes qui goute ces jours ci du miel du régime. Mme Ghozali est convaicu de la neccessité démocratique de notre pays notre peuple le mérite.
    fort heureusement qu’ils ya beaucoups de femmes comme toi qui inspire confiance et conviction.
    Milles respect Mme pour votre combat, chose qui n’est pas facile.

  2. Sniper dit :

    C’est l’une des femmes qui fait un grand honneur au peuple algérien et à l’esprit de Novembre. À la fois moderne, forte,incorruptible et perspicace. Elle est dotée d’une intelligence hors pair. Elle m’a toujours inspiré. En plein dictature, ell a gardé la tête haute avec des collègues dont Abed Charef et d’autres j’ai oublié les noms. Je lisais ses articles de « la Nation » comme un aspirine pour me rassurer que le pays n’est pas encore perdu. Et tant qu’il y aura des femmes et des hommes de sa trompe, les Algériens peuvent espérer un avenir radieux. La guerre à la dictature nationaliste, théologique ou laïque, est une question de plume et de parole avant toute chose. La plume de Mme Ghozali n’a jamais trahi les idéaux de l’Algérie libre, démocratique et juste, de l’ALgérie révée par les Chouhadas et les moujahiddines. Que puis dire pour vanter les mérites, la force et le courage de cette dame extraoridinaire que lui souhaiter une longue vie et que tous ses voeux soit exhaucés.

  3. belaid dit :

    Dans un pays démocratique , je la vois comme Présidente .Depuis les années quatre vingt , elle n’ a cessé de lutter pour une Algerie libre et démocratique .Dommage que la crème des femmes et des hommes ne sont pas considérés dans ce pays .

  4. kaci dit :

    Le journal la Nation brillait de mille feux lorsque Salima Ghezzali ecrivait un article car elle est d’une lucidité extraordinaire cette dame si talentueuse.
    Dommage que nous n’avons plus droit à ses savoureux articles!Mais nous gardons l’espoir de la lire prochainement peut etre sur les colonnes de Libre Algerie s’il venait à paraitre à l’avenir!

  5. Ammisaïd dit :

    La liberté de penser est l’unique source de la beauté. Et, la beauté de cette femme est un rayon du soleil dans un pays qu’envelloppent leur obscurité. L’obscurité qu’ils ont imposé à des esprits qui ne cherchent qu’à briller. Briller, pour rendre à notre pays sa fraternité et sa dignité. La dignité qui l’avait maintes fois sauvés. Sauvés de l’âme d’un colonisé. D’un colonisé qui accepte d’être méprisé et humilié. Humilié par des hommes qui s’enorgueillissent de leur lâcheté. La lacheté qui les a amené à torturer, à massacrer et à assassiner. Assassiner ceux qui s’opposaient à leur perversité. Perversité qui a plongé toute un peuple dans la terreur, la fitna, le deuil et la pauvreté. Pauvreté car ils refusent de partager. Partager les richesses d’un pays qu’ils n’avaient mérité et qu’ils n’avaient liberé. Liberé par des hommes qui resteront quoi qu’il nous arrivera la raison de notre fierté. Fierté qu’ils essayent par tous les moyens de nous oter. Nous l’ôter pour que nous devenions facile à gouverner. Devenons comme Salima, des portes paroles de la justice, de la liberté, de la pauvreté, des sans voix, des sans toits, de la dignité, de la fraternité, de la solidarité, de la générosité, de la patience, de la légalité, de l’union, de la sincérité…Et, de la Vérité.
    Ignorons les, ils ne sont pas dignes de notre Intérêt.

  6. tabtab dit :

    POUR CEUX QUI NE LE SAVENT PAS ELLE PRESENTE UNE CHRONIQUE AUDIO CHAQUE SEMAINE SUR RADIO MEDI 1. SES FAN PEUVENT L’ECOUTER SUR LE NET . »medi1 rubrique points de vue ». vous allez etre agreablement surpris .BONNE ECOUTE.

  7. MUS dit :

    bonsoir les résistants,

    cette femme est d’une clairvoyance, d’une lucidité incroyable.
    c’est de l’oxygène pour tous les militants des droits de l’homme.
    dans les temps les plus durs elle nous a rappelé l’indivision des droits de la personne humaine, l’égalité de tous, je suis de ceux qui pensent qu’elle a enrichi le combat humaniste en Algérie, elle le prouve encore dans cet interview, en reparlant des disparus, des camps du désert.
    Elle est aussi un poumon de la démocratie algérienne et une femme qui milite pour que la chose politique redevienne importante en Algérie et pour que se termine le cauchemar que l’on vit, je me rappelle très d’une de ses citations
    décidément ham ibbekki ham idahak dans un pays où les chanteurs et les imams font de la politiques et où les politiques prêchent dans le désert.
    moi je la vois très bien dans une direction du ffs autour de M tabbou avec djamal zenati et ali kerboua pour que l’éspoir démocratique renaisse en algérie

    tanmirt à tous

  8. salim dit :

    je suis jeune ,je ne connais pas cette journaliste,ou est elle?un ami m’a dit ,elle figure parmi les conseillers de hocine ait ahmed

  9. kaci dit :

    Merci Tabtab pour le renseignement que tu viens de nous donner!En ce qui me concerne j’essayerai de ne jamais la rater sur mEDI 1

  10. pax dit :

    Si BouHef ne se presente pas aux futures ZELE-XIONS
    il est usé et represente l’ECHEC total alors ADIOS qu’il aille demander pardon pour tous ses crimes humanitaires au createur pendant qu’il lui reste quelques jours en vie!

    Le futur de l’algerie est la jeunesse donc
    2 noms sont deja sur les levres du peuple algerien pour qu’il aille aux elections voter SINON aucun algerien n’ira au vote car tout est joué d’avance donc le peuple prefere ne pas participer á ces niemes mascarades couteuses pour le peuple surtout en vie!

    Les 2 candidats qui peuvent changer l’algerie sont les suivants :
    1. Salima Ghozali
    2. Baaziz

    OSONS-nous un changement radical et donnons la chance aux algerien(ne)s de prendre leur propre destin entre leur main pour le bien de toute l’humanité.

    - Aux decideurs de se mettre á l’ecart pour le bien de leurs propres enfants et familles
    -Aux veillards qui rodent toujours dans le pouvoir de laisser leur place aux jeunes pour le bien aussi de leurs propres familles et enfants

    Vous verrez tout le monde sera content et une autre algerie jaillira en 2009!

    PRESENTATION

    Salima Ghezali (born 1958 in Bouira) is an Algerian journalist and writer.

    A founding member of Women in Europe and the Maghreb, president of the association for the advancement of women, editor of the women’s magazine NYSSA, which she founded, and editor of the French weekly La Nation (Algeria), Salima Ghezali is an activist of women’s rights and human rights and democracy in Algeria.

    In 1997, Salima Ghezali is the winner of the Sakharov Prize.

    Baaziz candidat à la présidentielle ?
    ALGÉRIE – 7 décembre 2008
    Le chanteur algérien Baaziz, de son vrai nom Bakhti Abdelaziz, envisage sérieusement de se porter candidat à la prochaine élection présidentielle, qui se tiendra dans le courant du mois d’avril 2009. « On en profitera pour s’amuser et rire », affirme-t-il au téléphone à partir d’Alger. Auteur, compositeur, mais aussi comédien, Baaziz, 45 ans, s’est rendu célèbre par des chansons dans lesquelles il égratigne aussi bien le pouvoir et l’armée que les islamistes. Pour que sa candidature soit validée par le Conseil constitutionnel, Baaziz devra réunir 75 000 signatures, ainsi que l’exige la loi algérienne.

    http://www.jeuneafrique.com/jeune_afrique/article_jeune_afrique.asp?art_cle=LIN07128baazielleit0

    pax!

  11. hassinaMokrane dit :

    salut salima ,tout d’abord je suis hassina mokrane ,j’espere que tu te rappel de moi,avant que j’oublie je pense que soraya djahnin a des menaces !!!.
    pour les elections en algerie j’espere que l’ideologie et la politique l’emportera pour une international de gauche ,ce que l’ideologie et l’economie appel toujours pour le moment.
    la politique en france elle est mediocre sauf si on peut dire que la terroriste c’est la france ,une politique insuportable et fasciste .
    dans l’enseignement et dans tout autres choses on vie la terreur en france .
    l’argent du maitre je n’arrive pas a le toucher et l’argent aussi de la recherche un abus insuportable de la part de la pute française et du gouvernement et depuis 23 ans .
    des menaces de morts même de la part de la gauche .
    la france elle a des dossiers de guerre 11 et des dossiers de crime même la gauche .
    bon pour mon meilleur diplome c’est l’histoire j’ai ecrit l’histoire et aussi la sociologie et j’ai atteint le niveau 23 dans l’international et je depasse même l’amerique sinon l’amerique elle a pris toutes les recherches .
    et la revolution scintifqiue je l’ai faite pour une periode de deux mois touts les pays qui m’ont reçu pour la science et l’ideologie (une vraie gauche).
    sur ceci ,je te fait des grossses bise ,sinon la pute en france c’est elle la genocide en palastine et ailleurs .je peux te dire que la france elle était térroriste cela depuis trés longtemps mais on comprend mieux maintenant et tout est dévoilé .
    pour le moment je prepare le congrés international des scientifqiue avec les maitres et je suis LA SCIENCE .
    un gros bisou a tout le monde ,je suis malade à trés bientôt.
    hassina mokrane
    et j’aimerai savoir plus des evenement si c’est possible à partir de la politique international,je comprends mieux.

  12. mekla dit :

    azul salima.vous etes d’une beaute extraordinnaire,vous etes aussi un des exemples de la resistance passifique digne des grands hommes et femmes de ce monde.bravo salima nous vous aimons tres fort.que dieu vous benisse et vous garde pour l’algerie,le grand maghreb des peuples,qui j’espere ne tardera pas a voir le jour,et aussi pour toute l’humanite.thanmirth.

  13. hassina mokrane dit :

    la dernuère fois qu’on a discuter c’était pour un ordre de jour politique et tu m’avais dit que la politique algerienne est de hors de nos services pour les elctions mais au plutôt dire qu’on est à l’ordre du jour pour l’ideologie mais pour le moment je suis obligée de suivre la constitution algerienne et aussi russe pour la science et la politique d’ou je t’ai mis à l’interieur .
    bon pour le 08 mars je proclame la democratie et ensuite une vrai gauche pour les elections.

    j’ai réussi pour l’emploie de la politiuqe et de la science dan,s l’international et

  14. Prince des canuts dit :

    Et oui l’algerie est une dictature comme tous les pays d’afrique, une pensée pour le sahara occidental derniere colonie d’afrique et pillée par la france, l’espagne, israel et les usa, 2.700 km de mur de la honte, 14 millions de mines, 20.000 canons, 170.000 soldats, de quels droits de l’homme on parle, pourquoi cette selection, je suis algerien et je n’accepte pas que des sionistes parle en mon nom, qu’elle parle en son nom au lieu de dire le peuple, ou etait elle en 88, pourquoi ne condamne t elle pas israel et toutes les violations des resolutions de l’onu, leurer tromper aveugler tel sont les methodes sionistes, pourquoi ne ce prononce t elle pas sur la guerre de l’information et la ratonnade mediatique, qu’elle est son avis sur la miss irjam ali expulsé de hollande pour ca participation à la ratonnade mediatique qui travaille aujourd’hui pour la cia et que les socialistes français souhaiteraient rappatriés en france, pourquoi c’est elle jointe à ce mouvement, dans qu’elle but, cela me fait penser à israel ou extreme droite et socialiste se retrouve dans une meme coalition,
    1948 3 ans apres le genocide de setif, la france doit elle s’excuser, qu’elle est son avis ?
    Les algeriens ne sont pas des poufs, le sionismes on connait par coeur, alors à d’autres, pour ceux qui ne savent pas le sionisme a été definie comme une ideologie raciste fasciste segregationiste et revisioniste, pourquoi salima ghezali pretend que le sionisme est magnifique tout comme l’uejf ou le crif, pour qui roule t elle, c’est quoi ça, de qui ce moque ton !!!!!!!!

  15. baninine dit :

    Merci salima, vos analyses politiques sont excellentes. j’ai écouté votre dernière correspondance diffusée le soir du 24 nov 2009, sur medi1, au sujet du différend égypto-algérien, concernant le fameux match de foot, j’aimerais la recevoir par écrit sur mon email, pour mieux la comprendre. Merci

  16. Youva dit :

    Merci vivement .

    C’est éloquent ! Pertinent !

    C’est fort ! Ca redonne l’espoir !
    Ca nous aide à croire ! Salima Ghézali
    est l’un(e) des rares journalistes à
    faire une telle analyse , juste et
    éloquente …

    On s’en prend à certains agitateurs
    politiques, mais on oublie que beaucoup
    de journalistes ne sont que des plumitifs
    des Généraux sanguinaires…Presque tous les journaux appartiennent aux divers
    Clans militaro-mafieux qui composent la Junte criminelle d’Alger, et dans chaque rédaction une faction de la SM/DRS contrôle la ligne rédactionnelle :des lignes rouges sont prescrites, à ne pas dépasser ! Pas question de traiter des massacres, des assassinats, des disparus, de la torture, de la manipulation des Intégristes armés,…

    Ces journaleux, comme ces faux opposants et ces pseudo-démocrates sont à la solde du Régime militaire qui leur octroie des avantages conséquents . Des appartements, des subsides,….

    Salima GHEZALI et Salima MELLAH sont
    des exmples d’intégrité morale, de déontologie et d’éthique professionnelle.
    Le raffinement et la sobriété caractérisent leurs styles.

    Et puis la justesse de leur engagement
    inébranlable pour pour un changement réel en Algérie…

    Deux vraies opposantes, des militantes ô^piniatrement engagées .

    Bravo !

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER