Un journaliste sans scrupule

logo2.jpgLe 24 novembre dernier, nous avons reproduit, dans ce blog, un article publié dans le quotidien La Voix de l’Oranie intitulé  Kadiria (Bouira): Un collégien fait 100 km par jour pour continuer à aller à l’école. Nous avons reçu plusieurs messages de sympathie avec ce collégien. Par ailleurs, un élu de l’APW de Bouira, M. Ait Yahiaten a pris contact avec l’auteur de l’article, M. Chabane, (chef de burau d’un autre quotidien à Tizi-Ouzou) pour lui demander le nom du collégien. La réponse du journaliste était surprenante: « je ne connais pas le nom du collégien »! Après des démarches entrepirses auprès du directeur du collège qui s’est engagé à résoudre le problème de l’élève, M. Ait Yahiaten découvre, à sa grande surprise, que l’article est le produit de l’imagination du pseudo journaliste. D’ailleurs, ce dernier est connu dans le milieu de la presse pour ces articles mensongers. El Mouhtarem

Commentaires

  1. Farid dit :

    C’est malheureux.

  2. mourad dit :

    Il s’agit de benchabane du bureau de tizi ouzou du journal l’expression. Il est connu pour le plagiat et l’escroquerie intellectuelle. C’est un pourri

  3. samaritain dit :

    LA OU UN JOURNALISTE IRAKIEN BALANCE 2 CHAUSSURES SUR BUSH………UN JOURNALISTE ALGÉRIEN BALANCE SON KHORTI SUR LE PEUPLE ALGÉRIEN !! .WALLAH MAYAHCHEM!

  4. ait yahiatene dit :

    bonsoir mes trés cher camarades:

    voila le contenu de la réponse du journaliste qu’il m’a envoyé par SMS :désolé on m’a alors induit en erreur pourtant ma source semblait serieuse mea culpa.! je m’excuse humblement et je vais essayer de contacter mon informateur,en tous cas cela m’a permis de connaitre 1 véritable élu du peuple et un homme au grand coeur encore mes sinceres excuse pour cette erreure involontaire.reste à votre disposition pr par exemple 1 article dans journal soit sur ce travail fait meme si cas raporté est 1 erreur soit autre.

  5. Laïd DOUANE dit :

    Cher Nor-Eddine Ait Yahiatene,
    Des journalistes comme ça, mon œil, je préfère ne pas en entendre parler. Ils savent juste, monter les mots et attirer les gens par n’importe quoi. Je ne pense pas qu’il a été induit en erreur; tout pousse à croire qu’il est un monteur menteur. Comment un journaliste peut-il croire à des ragouts comme ça? En réfléchissant un peu, on se poserait la question suivante: Peut-il exister à Bouira des citoyens qui ne seraient pas près d’au plus 10 kms à la ronde? Quant à prétendre que ce mensonge lui « a permis de connaitre 1 véritable élu du peuple et un homme au grand cœur », j’y sens de l’hypocrisie et de l’imposture même si ce qu’il dit est vrai. D’ailleurs, tu peux le lui signifier de ma part.
    Bonne continuation

  6. samaritain dit :

    PAR LE PASSAGE…. AH YA LOUKAN TCHOUFFOU ELCHOUROUK DE SI ALI FODHIL !!

  7. salim dit :

    bonsoir mes amis.c trés gentille Mr ait yahiatene pour le geste noble,malgré ce que vous faite fais pa

  8. salim dit :

    bonsoir mes amis.c trés gentille Mr ait yahiatene pour le geste noble,malgré ce que vous faite fais parti de ton role d’elu,mais ce journaliste merite d’etre entendu par la justice.

  9. Laïd DOUANE dit :

    C’est en composant mon propre nom sur la barre de recherche de Google, que j’ai découvert ce qui ressemble à une palabre enfantine qui n’a de politique que le sigle FFS. Voici le lien:
    http://ffs63.unblog.fr/2007/10/20/bouirahaizer-demission-collective/#comment-483
    Au terme de ma lecture qui est loin d’être une perte de temps, j’ai eu à connaitre les vraies raisons d’un échec pesant sur la scène politique de ma commune, hormis celles que je connaissais déjà. En fait, j’ai eu à comprendre pourquoi le FFS s’est-il permis le luxe de perdre aux élections dans une région hautement symbolique qui est Haizer! En suivant le fil du débat et même les articles écrits par des gens soi-disant avant-gardiste, concernant les différents internes de ce parti http://ffs63.unblog.fr/ , j’ai eu la certitude que le FFS est appelé à vivre des moments pénibles dans un avenir proche. Ce n’est pas une surprise pour moi qui sait combien le pouvoir algérien est capable de tout; c’est-à-dire de tout ce qui est sale! Je sais que le régime militaire survit dans l’indifférence des populations et dans les différents internes de l’opposition brisée comme une carafe. Ce que j’ai du mal à comprendre, c’est comment un parti comme le FFS avec son énorme expérience se permet-il des querelles infantiles au moment où des batailles stratégiques ne déroulent à haut niveau?
    Enfin, je dois me contenter de ces mots et me retirer avant qu’on m’accuse de donneur de leçons. Je connais la chanson algérienne: Nous n’avons besoin de personne pour nous donner des leçons; nous sommes capables de régler nos problèmes, nous mêmes! Ou alors, et c’est propre à nous tous, pour soulever la colère du fameux complexe de culpabilité qui nous réduit à la défensive; Il flirt le FFS à l’approche des élections! Wa lfahem yafhem!
    Laïd DOUANE

  10. Hakim dit :

    Bonjour,
    moi je suis un artiste et je connais bien certains de nos journalistes, qui hélas sont nombreux, qui ne se cassent pas la tete pour vérifier et enquéter avant d’écrire pour informer.
    Hakim

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER