Un calendrier en hommage à REDOUANE OSMANE

Le 15 décembre 2007 nous quittait brutalement notre secrétaire général et membre fondateur du CLA, Redouane OSMANE.

A tous ceux qui étaient persuadés que la disparition d’OSMANE induirait la mort du CLA, la réalité du terrain est là pour leur apporter un démenti cinglant.

Le CLA ne pouvait disparaître, car il tire sa légitimité de sa représentativité à la base et des luttes sur le terrain loin des compromissions et des allégeances de tous genres.

La direction collégiale née quelques jours après la disparition d’OSMANE, n’a pas failli à sa tâche. Elle honore toujours, malgré les embûches, le serment fait lors de la disparition de son leader. La relève est là ;  elle se renforce de lutte en lutte.

Le CLA, comme il l’a prouvé au cours de cette année écoulée, reste déterminé à :

1- Défendre les intérêts moraux et matériels des travailleurs de l’éducation et en particulier ceux des enseignants, en luttant contre un statut particulier en régression qui ne répond nullement aux attentes des travailleurs, en luttant contre la précarisation dans l’école publique, pour la revalorisation du corps des enseignants et pour une retraite après 25 ans de service.

2- Défendre l’école publique qui se voit d’année en année attaquée insidieusement par :

 - Une loi d’orientation qui remet en cause des acquis de l’école publique.

- L’introduction d’un enseignement à deux vitesses que laisse prévoir l’introduction de l’enseignement professionnel.

- Le démantèlement de l’enseignement technique qui renforce l’atteinte à la souveraineté de l’économie nationale.                                                                                                

3- A œuvrer pour renforcer les liens de solidarité avec les travailleurs d’autres secteurs, à œuvrer pour créer l’unité d’action la plus large dans la fonction publique, loin de l’esprit partisan, tout en gardant son identité, pour agir en rangs serrés et frapper efficacement.

4- Œuvrer pour l’élargissement de la solidarité à un niveau international.

Repose en paix Osmane, ta lutte continue, car seule la lutte paie.

Alger, le 15 décembre 2008.

Commentaires

  1. kouider dit :

    Je m’incline à la mémoire d’un homme comme il y en a trés peu sur le terrain militant. Un homme de conviction qui a fait don de son temps, de son energie, et au final de sa vie pour un idéal. Il va de soi qu’il incombe à ses compagnons de prendre la relève avec la même dignité et la même combativité. Puisse aussi, son exemple inspirer tous ceux qui veulent garder la tête haute dans un pays ou tout est fait pour qu’elle soit basse.

  2. slim16 dit :

    La continuité dans l’action , c’est le plus beau cadeau que l’on peut faire à ce géant du syndicalisme qu’est notre feu ami et frère , Redouane Osmane ( allah yarahmou )….Ses convictions doivent être le prélude à d’autres modes de combat , afin que ne cessent jamais les avancées vers le meilleur ,pour les masses laborieuses ….Unissez-vous , le chemin qu’a tracé Redouane touche bientôt à sa fin ….A ta Mémoire , Notre FRERE !!!….

  3. bouroui dit :

    pour télécharger le calendrier cliquez sur :
    http://www.zshare.net/download/52936950b98c8d57/

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER