Le retour de l’enfant prodigue

abou.bmpLes déclarations bellicistes du capitaine Aboud ne trouvent écho que chez ceux qui sont dressés à se mettre au garde-à-vous. Chez ceux qui par nature ils se sont laissés domestiquer par les assassins d’un peuple. M. Aboud prend son simple témoignage pour une victoire éclatante et s’imagine qu’il est devenu le héros que les Algériens attendaient depuis longtemps. L’accueil grandiose que lui réservent les journaux algériens plus célèbres par leur allégeance aux militaires que par autre chose de plus sérieux, a quelque chose d’ahurissant et d’irréaliste. Un tel impair pouvait conduire à l’arrestation et l’emprisonnement du directeur de la publication, du rédacteur en chef et de l’Auteur de l’interview.

Le glorieux journal “La Nation”, Le Matin, et des dizaines de journaux ont fait dans le passé l’expérience de la conséquence de leur “écart » de conduite. Il ne reste chez le buraliste que des titres qui ne déplaisent pas ou pas trop. Mais, il est fort à parier que les vaillants journaleux d’Ennahar, d’Echourouk et Liberté, qui ne cherchent que la vérité bien agréable à entendre (par certaines oreilles), ne seraient pas assez enivrés par le scoop de l’enfant prodigue, pour laisser passer toute la “vérité” du leur nouveau héros. Il est fort à parier que les anciennes accusations qu’il porta contre certains généraux seront mises entre guillemets ou carrément considérées comme lapsus involontaires de Aboud et jetées aux oubliettes. Les deux parties veilleront à ce que cette collusion se passe dans la joie et le bonheur.

Le capitaine ne va pas jouer maintenant le rabat-joie en exigeant de dire toute la vérité qu’il ”déclame depuis longtemps et pas seulement sa haine morbide contre Samraoui. Il se laisse berné par la douceur de ce transport que lui assure l’accueil chaleureux des journaux algériens et l’éblouissement des projecteurs qu’ils l’ont toujours boudé. Il a suffi qu’il tape sur un exilé et le vent tourne pour lui alors que son bateau chavirait dans l’indifférence la plus totale. Il a le vent en poupe maintenant, il est dans les nues.

Dans ces hallalis de Si khouna Aboud El Batal (ou el batel excusez l’homophonie…) contre Samraoui qui serait aux abois on note quelques fausses notes et non les moindres quand même. Je me réfère simplement à sa dernière déclaration affichée sur son blog que certains internautes ont rapporté ici.

Son texte est rempli de haine, d’insultes. On a l’impression d’entendre un langage familier chez les gangs de rue; “vient te mesurer à moi si t’es un homme”; “t’es un trouillard”; ” lâche et n’ayant pas un iota de courage pour me regarder dans le blanc des yeux (sic)”; etc. C’est un langage qui revient souvent dans ses diatribes, et les dépouilles de tout espèce de sérieux.

Aussi il est curieux de la part d’un homme sensé et responsable de demander à quelqu’un de venir dans un endroit où l’attend un danger certain. Il considère que si M. Samraoui ne vient pas en France c’est par manque de courage et une fuite. Et c’est de cette manière qu’il appuie son propre témoignage… Si on l’accompagne dedans son raisonnement, il devrait entrer en Algérie et porter plainte contre les généraux, comme Belkheir, contre qui il a fait de grave accusation. On ne reprend pas ses phrases belliqueuses, mais on a envie de lui dire juste: ”chiche si vous avez du courage! Rentrez en Algérie et affrontez les généraux!”. S’il ne le fait pas, quel crédit lui accorder ?

Je pense qu’il ne faut pas vendre la peau d’un ours avant de l’avoir tué. Il faut entendre ce que M. Samraoui a à dire sur cette affaire, ce que le juge Thouvenot a recueilli comme informations pendant l’instruction, et on fera la part des choses lucidement avec discernement. Ce n’est pas les gesticulations ridicules qui font le bonheur de la dictature algérienne qui nous en empêchera.

Par Sniper

Commentaires

  1. Ammisaid dit :

    Qui va gagner, le mensonge ou la vérité ?
    La balle est tirée par le gardien qui était à alger, l’avant centre était à l’étranger, il devait touché le gardien Samraoui, ce dernier avait une armure aussi comme la vérité, la balle a ricoché (pas de but pour l’instant), elle est revenue se planter dans le coeur de l’avant centre que le goal d’alger croyait capable de marquer. Les spectateurs du goal d’alger et de l’avant centre de l’étranger se sont enervés et ils ont commencé à insulter, menacer, critiquer et attaquer l’arbitre (le juge) pour n’avoir pas arrêter, emprisonner et pièger le gardien qui ne voulait pas que le but lui soit marqué et surtout ils ne sont pas content que les spectateurs gentils et patients qui veulent que le macht ne soit pas truqué, que l’arbitre ne soit pas influencé et que la coupe (l’accusé) ne soit pas donné à ceux qui la réclament avant que la partie ne soit pas terminée.

  2. justice&verite dit :

    Algerienne – Algerien

    heure est venue pour un sursaut national

    nous sommes deja mort alors ce regime dictateur assassin ne peut plus nous tuer

    le peuple algerien doit prendre sa propre destiné

    Au bon entendeur.

  3. Idir 16 dit :

    Ammisaid, la vérité bien sur.

    Et la vérité ne saurait tarder car: les tests demandés tant par la partie civile que pqr le juge d’instruction et enfin la cour d’appel ont ete faits et les resultats tardent à etre connus.

    Par ailleurs, la defense a demandé des confrontations entre les témoins et le mis en examen, ainsi qu’une confrontation générale.

    Le premier témoin a totalement innocenté Hasseni et accablé son cousin Rachid Hassani en donnant des détails sur son état de santé actuel et sur le manque d’honneur de la famille de ce dernier qui verrait sans aucun état d’ame un autre que leur fils porter le chapeau, mais il est vrai que les chats ne font pas des chiens.

    Samraoui a réservé une fin de non recevoir à la convocation du juge sous un prétexte fallacieux, jamais avancé jusque-là, puisqu’il s’était fait fort de se déplacer en France dès que la demande lui en serait faite.

    Tous ces développements sont incontestablement en faveur du diplomate Hasseni qui, il faut l’espérer, verra tres bientot son innocence prouvée.

    Alors oui, cher Ammisaid, la vérité va bientot s’imposer à tous inchallah.

  4. justice&verite dit :

    celui/celle qui desire, souhaite et chahute la defection du col. Samraoui se trompe sur toute la ligne car tout le regime dictateur d’alger tremble et le col. Samraoui est sur place dans un lieu tenu secret vu les menaces de sa liquidation ont ete proféré d’alger.

    Le juge est conscient qu’il y’a un serieux danger pour liquider cet important temoin pour confirmer qu’il s’agit bel-et-bien du bon/vrai Hassani.

    Aboud Hicham a meme compliqué la situation de ce diplo-MATE/ECHEC par ses declarations contradictoires.

    voir
    http://ffs1963.unblog.fr/2008/12/19/el-mouhtarem-repond-a-hicham-aboud/

    Si les aveux de Aboud sont justes, n’y a-t-il pas un mandat d’arret international contre ces assassins?

    Qu’attend alors Interpol de ramener Chadli et Belkheir?
    Qu’attend les dictateurs d’alger signataires des conventions internationales de les juger ou les remettre au juge?

    Tout le monde sait que c’est le bon/vrai Hassani.
    devrions-nous repeter les differents temoignages et sources et liens?

    Les portes du tribunal seront bientot ouvertes apres les fetes de Noel et le jour de l’an.

    Un bon starter pour 2m9 et toute l’humanité et le prix Nobel attend ce juge s’il est capable de rendre justice surtout á la famille Mecili et meme á l’inculpé de le sauver de ses contraintes psychiques.

    Tout le monde aura alors sa justice et l’avenir de nos enfants sera propice … le message sera alors bien capté pour arreter tous les assassins dictateurs sur terre createur des terroristes.

    Anti fachos/dictatures/terroristes
    Au bon entendeur

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER