• Accueil
  • > Affaire Mecili
  • > Lettre d’un sénateur algérien à Kouchner: “L’affaire Hasseni, un déni de droit”

Lettre d’un sénateur algérien à Kouchner: “L’affaire Hasseni, un déni de droit”

kouchener.jpgPar : El Hadj Omar Mahdad(*)

Lorsqu’un homme symbolise l’humanisme et la solidarité internationale, lorsqu’un homme, poussé par le désir d’agir utilement, accepte de le faire contre vents et marées, lorsqu’un homme souffre de ne pas pouvoir faire plus pour les autres, alors chacun sait qu’il s’agit de M. Bernard Kouchner.

Malgré toutes ces qualités humaines, le père fondateur de MSF se retrouve souvent bien désarmé dans un monde où, malgré tous les efforts d’hommes et de femmes de bonne volonté, les écarts s’agrandissent au fur et à mesure de l’avancée de l’indifférence qui transforme les cœurs en un désert aride. Malgré toutes les difficultés, vous n’avez jamais baissé les bras, malgré le carcan ministériel qui vous impose, parfois, des positions décalées par rapport à vous-même.

C’est justement une de ces positions que je vous demande de reconsidérer dans une autre acception. Je suis certain qu’à partir du fait où vous appréhenderez cette affaire dans son côté éthique et humanitaire, vous changerez d’avis quant au cas de notre haut fonctionnaire qui est retenu arbitrairement en France depuis le mois d’août 2008.

Cet homme, victime innocente d’une confusion de personne, si tant est que la personne recherchée existe réellement, n’est pas seulement l’objet d’un déni de justice, mais il est aussi victime d’un déni de droit.
Dans la presse, certains ont été jusqu’à dire qu’il se savait recherché ! Comment l’aurait-il pu puisqu’il n’a jamais rien fait de répréhensible, que ce soit dans son pays ou ailleurs ?
D’ailleurs, pourquoi les autorités françaises lui ont-elles délivré un visa diplomatique (puisqu’il voyageait avec un passeport diplomatique) si elles pensaient qu’il était recherché ?

Selon les dispositions de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques, si tel était le cas, les autorités françaises auraient dû refuser d’accorder ledit visa, sauf si le but recherché était de dresser un “guet-apens” à M. Mohammed Ziane Hasseni, c’est pourquoi j’ai évoqué le déni de droit.
À présent, dès lors que ce sont des services qui, de facto, relèvent des affaires étrangères, qui ont délivré le visa, vous pouvez donc valablement agir pour que M. Hasseni recouvre sa liberté au plus tôt, d’autant plus qu’il s’est plié aux expertises exigées, même s’il lui répugnait de les faire car les jugeant dégradantes pour un homme innocent et en visite en France à la faveur d’un passeport diplomatique.

Aujourd’hui, je pense qu’il est nécessaire que Bernard Kouchner que nous admirons tous (au point de l’envier certaines fois) sache trouver le moyen le plus efficace pour aider un homme dans la détresse morale la plus absolue.
J’espère que cet appel ne restera pas vain et que vous rehausserez encore davantage la très haute opinion que j’ai de vous.
Je vous prie de croire, Excellence, Monsieur le ministre, en l’expression de ma très haute et très parfaite considération.
E. H. O. M.

(*) Sénateur du tiers présidentiel
Vice-président du tiers présidentiel au Sénat, membre du Parlement euro-méditerranéen, vice-président de la commission énergie et environnement PEM

Commentaire: Le sport favori de ce sénateur du tiers présidentiel est désormais la publication de lettres ouvertes dans les colonnes de la presse nationale.

Par ailleurs, notre sénateur ignore que les titulaires d’un passeport diplomatique algérien sont exemptés de la formalité de visa d’entrée en France depuis le 9 août 2007, soit cinq jours avant l’arrestation du diplomate Mohamed Ziane Hasseni à l’airoport de Marseille, date de l’entrée en vigueur de l’accord bilatéral sur l’exemption réciproque de visas de court séjour pour les titulaires d’un passeport diplomatique. El Mouhtarem

Commentaires

  1. vamos dit :

    Allez marchander avec Pasqua , Kouchner et un grand militant des droits de l’homme et un ami de Madame Mecili .
    Pasqua , Pandraud , Marchi…, c’est du temps ancien .
    La honte .

  2. Sniper dit :

    « Cet homme, victime innocente d’une confusion de personne, si tant est que la personne recherchée existe réellement, »

    Vous avez raison M. Hahdad. La personne recherchée n’existe pas. Il n’y pas eu de crime, pas de victime. M. Mecili est une pure invention des ennemis de l’Algérie…Et tout ça n’est qu’un cauchemard.

    Mais quel différence incroyable de ton entre vos lettres ouvertes adreééées à vos concitoyens ( Tabou et Benyelles) et ceete lettre truffée d’apitoiement et de coeur au ministre français. C’est la même différence de langage d’un caïd à l’époque coloniale lorsqu’il s’adresse à ses maître ou à des khemassas. Le méprisant et menaçant d’hier se fait agneau et tout doux ajourd’hui. Wallah ayb alik, à votre âge?!

  3. justice&verite dit :

    franchement on se croit au temps de la colonisation…

    vous avez constaté comment,
    ce veillard malade drogué et aussi zaama « hadj » (agé de 75 ans au pouvoir de la mangeote/alhargma depuis 1963 á nos jours) s’adresse á toujours ses maitres (cela nous rappelle les bachagas/caid 1954-62),
    s’adresse á Kouchner, le ton et le verbe puis la construction de la sentence… quel verbiologi!
    franchement on dirait un voltaire fut consulté pour mesurer les virgules et les points….

    Quand il s’adressa á Tabou, 1er secretaire d’un parti algerien national democratique, ce meme veillard malade hadj senateur designé au pouvoir depuis 1962 á nos jours, « je vous denie le droit de parler! »
    … de meme au general Benyelles,
    il lui avait dit de se taire !!!

    Vous vous creer la haine du peuple algerien contre vous!
    Vous etes les vrais ennemis de la nation algerienne et son peuple.
    Vous etes redevables et vos enfants payeront votre diable d’heritage.
    PAROLE des vrais fils de chouhadas qui n’ont rien encaissé de 1962 á nos jours et nous sommes fiers!

    Votre malheureuse histoire vous jugera!
    Au bon entendeur.

  4. Ammisaid dit :

    Mr Kouchner n’est pas ton papa ya mahdad, fafa n’est plus là alors débrouille toi pour faire revenir ton poulain de la bas. La justice cette fois-ci passera, ta plume ne convaincra que ceux qui ont trahis echouhadas et tous ceux qu vous aviez assassinés pour rien. Non pas pour rien, pour que tu sois là ou tu es, toi qui ne merite rien. Tu ne merites rien car vous avez massacré de millions d’Algériennes et D’Algériens pour satisfaire vos besoins, vos égos, vos haines pour nos hommes intégres qui continuent à servir leur pays même depuis l’au delà.

    Même mort, Ali est plus utile pour l’algérie et son peuple que tous: vos serviteurs, vos généraux, vos sénateurs, vos députés, vos ministres, vos présidents, vos ambassadeurs, vos cadres, vos dollars, vos dinars, vos amis étrangers, vos journalistes, vos partis politiques, vos histoires, vos constitutions, vos loisd, vos juges, vos procurreurs, vos journaux, vos bunkers, votre armée, vos policiers, vos gendarmes, vos copains, vos copines, votre passé…
    Ali même mort
    Continue à dire avec une voix claire
    Aux générations actuelles et futures
    Ne laissez pas les manipulateurs et les menteurs
    Vous dictez la voie à suivre
    Pour que la justice indépendante et libre
    Puisse juger sur des preuves sûres
    Les voleurs, les fossoyeurs et les tueurs
    Qui suivent dans notre pays, encore, de nos jours

    Ali même mort
    Reste d’une grande valeur
    Car il était un homme juste et sincère
    Avant la guerre et pendant la guerre
    Et à l’indpendance quand vous aviez pris le pouvoir
    Dans le but de nous humilier et de vous servir
    Vous qui n’étiez que des criminels sans honneur
    Vous qui n’êtes que des jaloux et des nouveaux colonisateurs
    Vous qui continuent à salir la memoire de nos martyrs

    Ali est mort
    Mais il continue son combat liberateur
    Des peuples sous le joug des tyrans et des dictateurs
    Qui les exploitent, les emprisonnent, les tuent et les torturent
    Des innocents qui ne trouvent personne comme défenseur
    Car ils sont plongés dans l’ignorance, la pauvreté et la terreur
    Et, des veuves et des orphelins d’ici et d’ailleurs
    Qui cherchent à être retablis dans leurs droits les plus élémentaires
    Afin de continuer à vivre avec un coeur apaisé de ses douleurs

    Ali est mort
    De lui nous garderons un beau et doux souvenir
    De lui sa femme et ses enfants resteront à jamais fiers
    Grace à lui notre pays retrouvera sa joie et son sourire
    Avec ce qu’il nous a laissé nous construirons un pays fraternel et solidaire
    De son parcours notre jeunesse aura un exemple à suivre et faire grandir
    Ali est mort
    Il continuera à être un cauchemars pour votre confort et votre bonheur
    Jusqu’au jour ou l’Algérie libre comme un oiseau qui vole dans les airs

    Fraternellement

  5. Belaid Ait Mohand dit :

    Je ne peux qu’admirer Ammi Said . Quelle culture politique , quelle sagesse , que des qualités .
    Ammi Said , je suis fier d’etre Algerien comme vous .

  6. Belaid Ait Mohand dit :

    A partir de maintenant , je ne signerais qu’avec mon vrai nom est prénom .Tous les commentairers signés par belaid dans ce site sont les miens .

  7. ouchene dit :

    pour belaid ait mohand
    a tu passé une partie de ta scolarité à l’ecole saint michel alger.
    cordialement

  8. belkacem dit :

    et puis quoi encore demande lui quel age il a

  9. djaaboub dit :

    encore un kelb qui défend un assassin

  10. Belaid Ait Mohand dit :

    Mon cher Ouchen
    Désolé , j’ai fait les pères blancs d Ath Yani et le lycée de Fort National .
    Cordialement .

  11. ouchene dit :

    AH les péres blancs,avez vous suivi le catechisme mon garçon ?
    parceque la majorité des eléves le suivait.

    cordialement.

  12. djaaboub dit :

    encore ce kelb qui défend un assassin auprés de sidou bernard.
    honte à toi chiat !

  13. KOUCHNER dit :

    MERCI MR LE SENATEUR du tiers présidentiel NON ELU PAR LE PEUPLE
    POUR TES COMPLEMENTS ET TA PHRASE : »Aujourd’hui, je pense qu’il est nécessaire que Bernard Kouchner que nous admirons tous…..
    POUR TE REPONDRE MOI AUSSI J’ADORE LES HOMMES LIBRES QUI sont LES VRAIS ALGERIENS ET JE DETESTE LES HYPOCRITES DE BENIHILLAL dont vous étes .je suis gentille sois gentille avec moi,faisons un échange des deux HASSENI Linnoncent et le coupable.nous cloturons le dossier.

  14. kaci dit :

    Quelle honte!Un Sénateur du tiers présidentiel, sensé representer le President qui lui represente tout le peuple Algerien, par une lettre vient supplier un ministre Français,pour demander la libération de Ziane Hassani.
    C’est vraiment offense et mépris total de tout un peuple.
    Et ça se dit Moudjahid!

  15. ouchene dit :

    à Belaid ait mohand,
    rien n’est grave mon garçon nous estimons tous avoir eté trompé
    par le colonialisme chretiens qui nous a imposé sa religion grace
    aux marabouts qui etaient à leurs solde.
    saviez vous aussi mon garcon,que l’algerie a eté judaisée ?
    c’est une verité car les berbéres etaient naifs.nous sommes encore naifs.

    cordialement

  16. algerlacitta dit :

    Algerienne – Algerien

    il s’agit bel et bien du bon/vrai Hassani entre les mains du juge Thouvenot.

    «La justice française n’aurait pas pris le risque d’interpeller un haut fonctionnaire algérien sans avoir la certitude qu’il s’agit bien de la bonne personne.

    En plus, avant le lancement d’un mandat d’arrêt international, le juge passe par une série de procédures : il envoie d’abord une convocation à la personne concernée, souvent par voie d’huissier. Si cette dernière ne se présente pas, il délivre un mandat d’amener, via la police. Et c’est seulement dans le cas où le concerné refuse de répondre que le juge lance un mandat d’arrêt international. C’est une procédure rare et complexe», explique un avocat.

    http://my.algeria.com/forums/history-histoire/19754-laffaire-mecili-de-hocine-ait-ahmed-3.html

    … au suivant…

  17. Laïd DOUANE dit :

    « M. Bernard Kouchner symbolise l’humanisme et la solidarité internationale », mon œil! Il est un ministre des affaires étrangères d’un pays qui continue à refuser de repentir des crimes contre l’humanité commis publiquement contre le peuple algérien. C’est, pour rappel, cet homme qui a déclaré à la presse: « La sécurité d’Israël m’importe terriblement » ajoutant à l’adresse de ceux qui refusent de comprendre: » Je suis un ami d’Israël et je pense que personne n’a le droit de remettre en cause l’importance de la sécurité d’Israël. » Et Dans un entretien avec le quotidien israélien « YEDIOT AHRONOTH », ce même Kouchner a répondu à la question d’un journaliste: Quand Begin a bombardé le réacteur nucléaire en Irak, tout le monde l’a condamné…Et l’ami d’Israël n’a pas hésité à répondre: « Mais il avait raison ! Cela ne l’a pas empêché d’être un homme de paix. Il a bombardé mais il voulait aussi la paix et savait qu’il n’y a pas de solution militaire. Je pense que le sionisme a été le mouvement de libération nationale du peuple juif.
    Et c’est à cet homme que
    C’est à cet homme que le sénateur algérien El Hadj Omar Mahdad s’est adressé en le qualifiant de symbole de l’humanisme! Dire que Ce Hadj Omar représente la République algérienne!
    Au lieu de prendre la défense d’un Algérien accusé, à tors ou à raison, d’avoir tué un autre Algérien, auprès d’un ministre qui serait vraisemblablement derrière ce complot, il serait plus judicieux de demander à son Président à ce qu’il intervienne directement si le diplomate en question est innocent, ou qu’il se taise à jamais, s’il est coupable. Dans tous les cas, en écrivant à monsieur Kouchner, le sénateur a tors. C’est au gouvernement algérien qu’il appartient d’activer pour que justice soit faite parce que, dans le cas où monsieur Hassani est innocent, la souveraineté national est touché de plein fouet! Maintenant si le monsieur est coupable, autant fermer les yeux et laisser la justice française faire son travail. Dans cette affaire il y a mort d’homme ne l’oublions pas!
    Enfin, combien j’ai honte pour ce sénateur qui fait l’éloge d’un ami s’Israël et qui n’a pas hésité à se prononcer en faveur de l’oubli, affichant une atteinte de cécité mentale en affirmant: « Aujourd’hui, je pense qu’il est nécessaire que Bernard Kouchner que nous admirons tous.. » Mais qui a dit que nous l’admirons tous? Moi en tout cas, moi je ne le trouve même pas digne de respect. N’a-t-il pas exprimé officiellement son refus à toute repentance de la France pour ses crimes commis contre le peuple algérien? Eh bien! Au diable monsieur Kouchner!
    Laïd DOUANE

  18. Belkacem dit :

    ce senateur veut seulement se distinguer des autre confréres
    qui ont fermé leurs clapets.
    un bonus ou une prime de fin du mois lui sera attribuée pour son courage.

  19. Samir dit :

    Boire du vin ya Si Belkacem ne vous fait pas sortir de la Milla, au lieu de dire Allah irahmou ou yasatrou -Rahmat Allah ouassi3a – vous vous abattez sur lui comme un vautour; auelle classe et quelle subtilité !

    Allah yahdina ou yahdik ya Si Belkacem, vous êtes sorti du sujet.

  20. Belkacem dit :

    j’ai simplemnt oublié de dire allah yarahmou.
    y a pas de souci mais ce que je dis est vrai

  21. samaritain dit :

    YA BOURAB HCHEMT FI PLASSTOU!

Laisser un commentaire

FRONT NATIONAL - Bouches-du... |
Mouvement des Jeunes Social... |
15ème circonscription du No... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sagvar, le Roman Noir de la...
| Sarkophage
| UES - Claude WEBER